La langue française

Américanophobie

Sommaire

  • Définitions du mot américanophobie
  • Étymologie de « américanophobie »
  • Phonétique de « américanophobie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « américanophobie »
  • Citations contenant le mot « américanophobie »
  • Traductions du mot « américanophobie »

Définitions du mot « américanophobie »

Wiktionnaire

Nom commun

américanophobie \a.me.ʁi.ka.no.fɔ.bi\ féminin

  1. Antiaméricanisme.
    • Voilà quelques-unes des navrantes conséquences, d’ordres divers dues à l’américanophobie systématique et infondée de notre gouvernement, de notre presse, de notre radio, de notre peuple, intoxiqué en son ensemble. — (Julien Teppe, Contre l’américanophobie, 1969)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « américanophobie »

De américain, avec le suffixe -phobie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « américanophobie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
américanophobie amerikanɔfɔbi

Évolution historique de l’usage du mot « américanophobie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « américanophobie »

  • L’anti-américanisme, l’«américanophobie», en est un. Au-delà de la critique de l’«impérialisme» américain, il est l’expression d’une nostalgie d’une société close refermée sur elle-même: ces discours américanophobes font l’éloge du conservatisme, de l’enracinement, transcendant les clivages politiques. Ces milieux sont hostiles au matérialisme, au capitalisme, à l’uniformisation du monde et à la mondialisation, qui s’incarneraient selon eux dans le modèle américain. Celui-ci viserait à universaliser le primat absolu de la société marchande et de l’égalitarisme individualiste. Certains, dans les milieux de gauche de l’après-guerre, mais cela va être aussi postulé par une frange de la droite radicale, iront même jusqu’à affirmer que la diffusion de l’American way of life est une conquête culturelle délibérée: en imposant leur culture, les États-Unis imposent implicitement leur vision du monde, et donc leur civilisation consumériste. Slate.fr, Le rejet des États-Unis cache souvent un autre refus | Slate.fr
  • D'une quasi indifférence vis à vis de l'Islam, à une méfiance tout juste contenue... L'américanophobie par ailleurs, ne date pas d'hier... Dans les deux cas l'ignorance des uns vis à vis des autres et inversement a pleinement joué. Les pressions démographiques, les progrès continus des formes religieuses les plus éloignées de la pensée rationnelle, visibles aussi bien chez certaines églises chrétiennes que fractions musulmanes, les déstabilisations accélérées du monde financier et les migrations à grande échelle des populations en proie aux guerres civiles... Rien n'arrange les situations. L'écart social qui se développe dans les pays occidentaux met de l'huile sur le feu des inquiétudes et des explications simplistes dans un contexte de crise des démocraties et des bases du bien-être... Le système médiatique ridiculise au quotidien tout ce qui est du ressort du bon sens et d'une société tempérée. Les esprits sont inquiets, le courage semble inutile, les haines et les excès occupent le devant des scènes dans un monde où les impasses technologiques semblent insupportables et les jeunesses promises aux douleurs... Les violents, les ignares et les exhibitionnistes sont en position de force... Ils foncent. Le Point, Décret Trump - Henry Laurens : "Une attaque directe contre les Arabes" - Le Point
  • Déjà durant la campagne,la presse européenne avait confondu information et propagande;elle était dévotement au service de l'extraterrestre devenu le 44 e président des USA.Depuis deux jours, c'est l'overdose; On nage dans un océan de ridicule, si celui-ci tuait, il y aurait peu de survivants..pas une chaîne de télévision française n'échappe à la règle:l'américanophobie ancestale s'est mutée en americanophilie délirante, pire en obamafolie.C'est encore plus grave que lorsque la FRANCE venait de remporter la coupe du monde en 98 et que Zizou était plébiscité "président des Français" Soyons rationnels:Obama a gagné exclusivement à cause de la crise monétaire dont ils rendaient INJUSTEMENT responsables le président BUSH alors que ce pauvre DUBELIOU n'y est pour rien et le lampiste fut ce brave et méritant Mc CAIN Tous ceux qui placent leurs espérances dans B.HUSSEIN OBAMA seront vite déçus du reste le nouveau MESSIE élu est conscient de l'impossibilité de tenir ses promesses,il mise sur les prochaines 8 années;En 2012,je pointe comme futur président, une femme Républicaine;la carte américaine redeviendra rouge excepté les bastions bobos de la côte est et ouest Le Figaro.fr, Barack Obama,l'homme multiple
  • Dissertant, en compagnie de Nicolas Domenach, de la journée de commémoration du débarquement du 6 juin 1944, et sur les ambiguïtés intrinsèques de l'histoire, l'éditorialiste vedette a saisi la balle au bond pour se livrer à l'une de ses radotages dont il est coutumier, dans la grande tradition de l'anglophobie et américanophobie cultivées depuis toujours par certains éléments des droites françaises, surtout à l'extrême droite. leplus.nouvelobs.com, Zemmour fait du Le Pen sur le D-Day du 6 juin 44 : pourquoi personne n'en parle ? - le Plus
  • La malédiction des consoles américaines au Japon a fini par nourrir fantasmes et suspicions. Patriotisme économique exacerbé ? Malaise face à la taille disproportionnée des contrôleurs ? Ou tout simplement américanophobie rampante et manifeste ? Toutes les explications y sont passées, au point de faire rire les principaux intéressés. Le Monde.fr, Pourquoi les Japonais boudent les consoles de jeu américaines
  • Au Département d'État, toute l'équipe de direction a démissionné d'un bloc. D'habitude, ces cadres nommés par le président sortant attendent leur remplaçant avant de partir. Pas cette fois. Ce qui laisse le ministère avec un grand nombre de postes-clés vacants. Puis un millier de fonctionnaires et de diplomates ont signé une pétition pour critiquer le décret anti-immigration de Donald Trump qui, disent-ils, risque de générer davantage d'américanophobie et donc de risques de terrorisme. Un chiffre d'autant plus énorme que le porte-parole de la Maison-Blanche a menacé de les licencier. Le Point, Face à Donald Trump, la résistance s'organise - Le Point

Traductions du mot « américanophobie »

Langue Traduction
Anglais americanophobia
Espagnol americanofobia
Italien americanophobia
Allemand amerikanophobie
Chinois 美国恐惧症
Arabe امريكانوفوبيا
Portugais americanofobia
Russe americanophobia
Japonais アメリカ恐怖症
Basque americanophobia
Corse americanofobia
Source : Google Translate API
Partager