La langue française

Américanophilie

Sommaire

  • Définitions du mot américanophilie
  • Étymologie de « américanophilie »
  • Phonétique de « américanophilie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « américanophilie »
  • Citations contenant le mot « américanophilie »
  • Traductions du mot « américanophilie »

Définitions du mot « américanophilie »

Wiktionnaire

Nom commun

américanophilie \a.me.ʁi.ka.nɔ.fi.li\ féminin

  1. Attrait pour l’Amérique ou les États-Unis et tout ce qui la/les concerne.
    • Ce n’est pas d’hier que la vague d’américanophilie - parfois d'américanolâtrie a envahi la France, en particulier chez les jeunes. — (Québec accueille le Forum mondial de la langue française - « Nous devons être des indignés linguistiques ! », Le Devoir.com, 3 juillet 2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « américanophilie »

(Siècle à préciser) Composé de américanophile et -ie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « américanophilie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
américanophilie amerikanɔfili

Évolution historique de l’usage du mot « américanophilie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « américanophilie »

  • Noms de boutiques, photographies...Ici, l'américanophilie est partout. LExpress.fr, Le Kosovo, sous l'aile protectrice de l'ami américain - L'Express
  • Côté pile, Trump et Modi ont tout pour s’entendre. Il y a d’abord la relation personnelle des deux dirigeants. Modi est ce dirigeant nationaliste, brillamment réélu l’année dernière, à la fois populaire, populiste, nationaliste et controversé – ce qui fait beaucoup de points communs avec Trump. Ce sont deux «hommes forts», hétérodoxes, qui prônent la verticale du pouvoir, le karma personnel, la puissance des foules contre les élites anti-patriotiques (les démocrates de la côte Est, intellectuels et mondialisés, dans le cas de Trump, et l’intelligentsia alliée à la dynastie Nehru-Gandhi dans le cas de Modi). Ils ne respectent ni les codes, ni les règles, et ont des tendances autoritaires. Ils n’aiment pas beaucoup non plus les immigrés et les musulmans. Ils ont décidé de s’aider, politiquement. Trump, en visitant l’Inde, se rend dans le pays étranger où il est le plus populaire, en raison d’une certaine américanophilie de la population, et offre des images avantageuses aux médias américains. Il n’est pas non plus sans savoir que 4 millions d’Indiens vivent aux États-Unis, et que nous sommes en année électorale. Symétriquement, Modi, lors de sa dernière campagne, avait tenu un meeting aux États-Unis, où il avait été reçu avec largesse et attention par Trump. Voilà pour l’échange de bons procédés entre les deux populistes mégalomanes. Il y a ensuite une alliance indo-américaine : à rebours de la guerre froide, où l’Inde, non-alignée, était courtisée par Moscou, le pays s’est beaucoup rapproché des États-Unis, ces vingt dernières années. Clinton avait offert, en 2000, l’assistance de son pays pour permettre à l’Inde d’acquérir du nucléaire civil, alors que l’Inde s’est dotée de l’arme nucléaire et n’a pas signé le Traité de non-prolifération, ce qui est contraire au droit international. Bush avait mis en œuvre l’accord, en 2008, et depuis, l’Inde regarde les États-Unis avec les yeux de Chimène. La Règle du Jeu, Louise Nogara, Trump-Modi : bal de dupes à New Delhi - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts
  • Converti au libéralisme économique, Jacques Chirac est reçu à bras ouverts par Ronald Reagan à la Maison-Blanche dès janvier 1983 et retrouve régulièrement George Bush lors de réunions internationales des leaders conservateurs. Washington se félicite de son passage à Matignon entre 1986 et 1988. L'américanophilie de Chirac séduit toujours : "Il aime les Big Mac et la junk food, confie l'ambassadeur Walter Curley, qui le côtoie au début des années 1990. C'est un type bien et un homme politique efficace." L'euphorie se poursuit lorsque Jacques Chirac entre à l'Élysée en mai 1995. Son anglais courant et son style informel font de "­Battling Jacques" un allié agréable pour son homologue Bill Clinton. "Il y a entre eux une alchimie positive", note le département d'État. "Il se montrait chaleureux à l'égard de l'Amérique", écrira Clinton. lejdd.fr, Ce que la CIA savait et écrivait sur Jacques Chirac

Traductions du mot « américanophilie »

Langue Traduction
Anglais americanophilia
Espagnol americanofilia
Italien americanophilia
Allemand amerikanophilie
Chinois 嗜美性
Arabe أمريكانوفيليا
Portugais americanofilia
Russe americanophilia
Japonais アメリカ人
Basque americanophilia
Corse americanofilia
Source : Google Translate API
Partager