La langue française

Almohade

Sommaire

  • Définitions du mot almohade
  • Étymologie de « almohade »
  • Phonétique de « almohade »
  • Évolution historique de l’usage du mot « almohade »
  • Citations contenant le mot « almohade »
  • Traductions du mot « almohade »

Définitions du mot almohade

Wiktionnaire

Adjectif

almohade \al.mo.ad\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) Relatif à la dynastie berbère et musulmane qui règne sur le Maghreb et la péninsule Ibérique de 1147 à 1269.
    • Les Almohades commencent à assiéger Gafsa. Ibn al-Atïr raconte qu'à la vue de la puissance almohade, les Gafsiens se mettent d'accord pour se soumettre et livrer leur ville. — (Virginie Prevost, L'aventure ibāḍite dans le Sud tunisien (VIIIe-XIIIe siècle): effervescence d'une région méconnue, Academia Scientiarum Fennica, 2008, p. 257)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Adjectif

almohade \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. Almohade.
    • Imperio almohade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « almohade »

De l’espagnol almohade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l’arabe الموَحدون, al-muwaḥḥádun (« unitariens, monothéistes, proclamant l'unité divine »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « almohade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
almohade almɔad

Évolution historique de l’usage du mot « almohade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « almohade »

  • L'enceinte de la Plaza de Armas est polygonale et possède des tours cubiques aux extrémités, excepté celle où se trouve le donjon, grandiose par son histoire auguste. Ces murs ont fait l’objet de travaux titanesques dignes de l'immortelle époque almohade, puis recouverts au XVe siècle par ordre du fameux Don Juan Pacheco. Ces murs, mais aussi toutes ces tours, sont couronnés de créneaux rectangulaires.  , L’immuable mémoire de l’Atalaya | lepetitjournal.com
  • Toutefois, ce qui confond tous les historiens maghrébins d'admiration et de fierté reste sa voûte almohade qui fait partie des plus anciennes de toute la péninsule ibérique, voire de l'Europe entière. , Le château de Biar ou la saga d'un fort almohade | lepetitjournal.com
  • Vers l'âge de 13 ans, il fut contraint à l'exil lors de la prise de Cordoue par les Almohades. Ceux-ci contraignaient effectivement à la conversion ou l'exil. La famille Maïmon émigra vers le Maghreb oriental almohade (actuel Maroc), où le jeune Moïse s'instruisit en sciences juives et profanes. Il lut Aristote, Hippocrate (Hippocrate le Grand ou Hippocrate de Cos (en grec : Ἱπποκράτης), né vers 460 av. J.-C dans l’île de Cos et mort vers 370 av. J.-C...) et bien d'autres et prit connaissance des écrits d'Averroès à la fin de sa vie (La vie est le nom donné :). La légende veut qu'il se soit brouillé avec son père, désespéré par son désintérêt affiché pour les études religieuses, avant de reparaître, voilé par son talith, faisant un magistral sermon lors du Shabbat avant de se réconcilier avec son père, vaincu par l'émotion et la maestria dont faisait preuve son fils. S'il s'agit bien d'une légende, inspirée de la biographie de Rabbi Akiva rapportée dans le Talmud, il est probable que son intérêt pour les sciences philosophiques en soit à l'origine. Cependant, le Talmud lui-même ne rapporte-t-il pas : "La croyance des nations (idolâtres), ne la crois pas, la sagesse des nations, crois-la" ? Techno-Science.net, 🔎 Moïse Maïmonide - Définition et Explications
  • L’auteur revient sur l’histoire des cinq premiers siècles de l’islam, de la mort du prophète Muhammad en 632 jusqu’à l’émergence des sultanats turcs au XIe siècle, période charnière qui vit les conquêtes arabes, la mise en place du califat, l’éclosion puis la chute des dynasties abbasside, omeyyade et almohade. Loin d’une historiographie trop « occidentalo-centrée », il convoque des références qui s’inscrivent dans l’histoire de la pensée arabo-musulmane : les historiens médiévaux Ibn Al-Athir et surtout Ibn Khaldoun. Selon ce dernier, les dynasties se consolident dans la première génération, atteignent leur floraison dans la deuxième, vieillissent et agonisent dans la troisième. L’ouvrage invite à une triple réflexion : sur l’histoire de l’islam, sur la dynamique impériale, enfin sur l’écriture de l’histoire en général. On appréciera également l’éclairage qu’apporte ce livre, agrémenté de sept cartes, sur la structuration du sunnisme et du chiisme ; ainsi que sur la généalogie des Omeyyades, Fatimides et Abbassides. Le Monde diplomatique, L’Empire islamique VIIe-XIe siècle, par Tigrane Yégavian (Le Monde diplomatique, avril 2020)
  • Les Almohades ne manqueront pas, au fil des années, de laisser leurs empreintes que ce soit au Maroc ou en Andalousie. Des traces qui peuvent témoigner, de nos jours, de l’âge d’or de l'empire almohade, à l’instar du minaret de la mosquée Koutoubia à Marrakech, l’emblématique Tour Hassan à Rabat ou encore la mosquée de Séville, connu sous le nom de la Giralda. , Histoire du chiisme au Maroc : Ibn Toumert, fondateur de la dynastie des Almohades [4/4]
  • L’Ordre almohade participe au renouvellement récent de l’histoire de cette dynastie berbère qui sut unifier politiquement et culturellement l’Occident islamique autour d’un projet califal inédit. Écrire une histoire des Almohades non à partir du seul tropisme andalou, tout en répudiant la vision encore tenace d’un monde figé dans l’immobilisme est ce qu’entreprend l’historien Mehdi Ghouirgate. Il prend le parti, salutaire, d’aborder la galerie des grandes figures du mouvement, parmi lesquelles il retient surtout le Mahdi Ibn Tūmart et les trois premiers califes, comme autant de portraits édifiants composés au moins partiellement à partir des plus prestigieuses « réminiscences » du passé de l’Islam. Profondément imprégnée par la sémantique des sociétés maghrébines et berbères, la geste almohade n’en puise pas moins ses prétentions à l’universalité dans les références communes de l’imaginaire politique en contexte islamique. France Culture, Mehdi Ghouirgate

Traductions du mot « almohade »

Langue Traduction
Anglais almohad
Espagnol almohade
Italien almohade
Portugais almóada
Source : Google Translate API
Partager