La langue française

Allotétraploïde

Phonétique du mot « allotétraploïde »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
allotétraploïde alɔtetraplɔid

Évolution historique de l’usage du mot « allotétraploïde »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « allotétraploïde »

  • Les blés sauvages tétraploïdes sont largement répandus au Proche Orient, où les humains ont commencé à les récolter dans la nature (Bozzini, 1988). Comparativement aux blés diploïdes, leurs grands épis et leurs gros grains les rendaient beaucoup plus intéressants pour la domestication. On croit que le blé dur provient des territoires actuels de la Turquie, de la Syrie, de l'Iraq et de l'Iran (Feldman, 2001). Le blé dur est allotétraploïde (deux génomes : AABB), comptant au total 28 chromosomes (2n=4x=28), contenant le complément diploïde complet des chromosomes de chacune des espèces souches. Comme telle, chaque paire de chromosomes du génome A a une paire de chromosomes homéologues dans le génome B, à laquelle elle est étroitement apparentée. Toutefois, durant la méiose, l'appariement des chromosomes est limité aux chromosomes homologues par l'activité génétique de gènes inhibiteurs. Les chercheurs ont identifié un certain nombre de gènes inhibiteurs, mais le gène Ph1 situé sur le long bras du chromosome 5B est considéré comme le gène inhibiteur critique (Wall et coll., 1971). , La biologie du Triticum turgidum ssp. durum (Blé dur) - Agence canadienne d'inspection des aliments

Traductions du mot « allotétraploïde »

Langue Traduction
Anglais allotetraploid
Source : Google Translate API

Allotétraploïde

Retour au sommaire ➦

Partager