La langue française

Allah

Définitions du mot « allah »

Trésor de la Langue Française informatisé

ALLAH, interj.

Exclamation, d'après le nom donné à Dieu par les Musulmans, traduisant divers sentiments comme la joie, la crainte, la surprise, etc. ou servant d'appel à la prière, au combat :
1. Allah! Jours de triomphe, heures illuminées Par l'héroïque orgueil hérité des aïeux! Ch.-M. Leconte de Lisle, Poèmes tragiques,L'Apothéose Mouça-Al-Kébyr, 1886, p. 11.
2. Allah! Dans la rumeur d'une foudre aux nuées, À travers le buisson, le roc et le ravin, Contre ces vils mangeurs de porc, gorgés de vin, Nos vaillantes tribus, dix fois, toujours en vain, Coup sur coup, et le rire aux dents, se sont ruées. Ch.-M. Leconte de Lisle, Poèmes tragiques,Le Suaire, 1886, p. 20.
3. Djelal-Eddin disait : « La mer se dresse vers les cieux. Les forts montent vers les cieux. Les âmes s'élancent vers les cieux. Allah! Allah! Que cherchent-elles? » M. Barrès, Mes cahiers,t. 12, janv.-juin 1919, p. 40.
Prononc. : [alla]. − Rem. L'ensemble des dict. du xixeet du xxes. exige [ll] double ou [l] long. Fouché Prononc. 1959, p. 308 note qu'on prononce [ll] ,,dans les noms indigènes de l'Afrique, de l'Asie, et de l'Archipel asiatique : Abdallah, Aguellal, Allada, Allah, Allahabad, Allakh-Iouna, etc.``. Nyrop Phonét. 1951, p. 101 précise que ,,à l'intérieur des mots, l'articulation d'une consonne double est limitée aux mots savants et aux mots étrangers, c'est-à-dire aux mots qu'on connaît surtout par l'écriture, par les livres, et qu'on s'efforce de prononcer absolument comme ils s'écrivent``. Pour une déf. et une explication de la consonne double ou prolongée, cf. Nyrop Phonét. 1951, pp. 99-100. Mart. Comment prononce 1913, p. 19 écrit que pour Allah on maintient parfois par un effort volontaire, l'a long et fermé (= [ɑ] post.).
Étymol. ET HIST. − 1704 (Trév. : Allah pour Alelah. C'est le nom de Dieu chez les Arabes, & chez tous ceux qui font profession du Mahometisme, quelque langue qu'ils parlent). Empr. à l'ar. allah, nom donné à Dieu chez les musulmans.
BBG. − Bél. 1957. − Boiss.8.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALLAH. (On prononce les deux L.) n. m.
Nom que les Mahométans donnent à Dieu et qui est leur exclamation ordinaire de joie, de surprise, de crainte, etc. Par Allah! Ils crièrent Allah!

Littré (1872-1877)

ALLAH (al-la) s. m.
  • Nom que les Arabes donnent à Dieu.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « allah »

Mot arabe signifiant Dieu, de même racine que l'hébreu al ou el, dieu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « allah »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
allah ala

Citations contenant le mot « allah »

  • Quelle est la question? Peut-on comparer Yahvé et Allah ? Pourquoi vouloir toujours comparer? La comparaison est aliénante. Je n'ai que la short version du texte mais je connais assez Jacqueline Chabbi pour ne pas avoir envie de la lire... elle est plus imam qu'un barbu. Elle a l'art et la manière de vous rouler dans la semoule. Je n'ai besoin ni de yahve ni d'allah (pourquoi notre dieu est absent?) pour vivre et être en harmonie avec le cosmos. Enfin, j'essaie, c'est pas facile. Mais comme dit Prévert Dieu fait ce qu'il peut de ses mains mais le diable fait mieux avec sa queue. L'Obs, Peut-on comparer Yahvé et Allah ?

Traductions du mot « allah »

Langue Traduction
Anglais allah
Espagnol alá
Italien allah
Allemand allah
Chinois 真主
Arabe الله
Portugais allah
Russe аллах
Japonais アッラー
Basque ala
Corse allah
Source : Google Translate API

Allah

Retour au sommaire ➦

Partager