La langue française

Aliénateur, aliénatrice

Définitions du mot « aliénateur, aliénatrice »

Trésor de la Langue Française informatisé

ALIÉNATEUR, TRICE, subst.

DR. Celui, celle qui transmet (un bien) par aliénation. Anton. aliénataire :
Lorsque l'« aliénateur » refuse la tradition de la chose. De Visme, Affaires de Monaco,Ass. Nat., 9 sept. 1791(Brunot t. 10 1943).
Rem. Attesté ds de nombreux dict., Ac. 1798 Suppl. 1835, Ac. Compl. 1842, Littré, etc., comme subst. seulement. Donné aussi comme adj. (cf. étymol.) par Boiste 1834 et Land. 1834.
Prononc. : [aljenatœ:ʀ], fém. [-tʀis].
Étymol. ET HIST. − 1596 adj., dr. « personne qui transmet un bien par aliénation » (J. de Basmaison, Paraphrase sur les coustumes d'Auvergne, 183, Delboulle ds Quem. t. 1 1959 : Le mary se doit enquerir et instruire [des biens dotaux de sa femme], qu'il ne soit trouvé à la poursuite, et par dissimulation et nonchalance taisible reputé aliénateur d'iceux); 1596 subst., id. « id. » (Guenoys, Confer. des Coustumes, 432 vo, ibid. : Le dit vendeur ou autre aliénateur d'héritage). Empr. du b. lat. jur. alienator subst. (Code Justinien, 1, 5, 10 pr. ds TLL s.v., 1560, 31 : etiamsi ab orthodoxae fidei venditore vel quocumque modo alienatore commenticio sub qualibet occasione fuerit assignata voluntas).
BBG. − Bél. 1957.

Wiktionnaire

Adjectif

aliénateur \a.lje.na.tœʁ\

  1. Synonyme de aliénant.
    • Une philosophie est aliénatrice si elle exclut que d’autres activités soient nécessaires pour, de concert avec la philosophie, connaître le monde. — (Jean Cassou, Débat sur l’art contemporain, page 139, Ĺa Baconnière, 1948)
    • Cette analyse rend Rousseau proche de Marx et de sa vision aliénatrice de la propriété privée qui empêcherait la réalisation du bonheur humain. — (Gérard Pardini, Grands principes constitutionnels, page 28, L’Harmattan, 2012)

Nom commun

aliénateur \a.lje.na.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : aliénatrice)

  1. Celui qui aliène un bien au profit d’une autre personne.
    • Et même alors sa position pouvait être inattaquable, si tel avait été aussi le cas de l’aliénateur. — (Société d'histoire des droits de l’antiquité, Revue internationale des droits de l’antiquité, 1981)

Nom commun

aliénatrice \a.lje.na.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : aliénateur)

  1. Celle qui aliène un bien au profit d’une autre personne.
    • L’aliénatrice se réserva une remise située à l’ouest de l’édifice vendu et s’appuyant sur la façade. — (Françoise Barry, L’adieu à la maison de La Roue, 2002)

Forme d’adjectif

aliénatrice \a.lje.na.tʁis\

  1. Féminin singulier de aliénateur.

Nom commun

aliénatrice \a.lje.na.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : aliénateur)

  1. Celle qui aliène un bien au profit d’une autre personne.
    • L’aliénatrice se réserva une remise située à l’ouest de l’édifice vendu et s’appuyant sur la façade. — (Françoise Barry, L’adieu à la maison de La Roue, 2002)

Forme d’adjectif

aliénatrice \a.lje.na.tʁis\

  1. Féminin singulier de aliénateur.

Nom commun

aliénatrice \a.lje.na.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : aliénateur)

  1. Celle qui aliène un bien au profit d’une autre personne.
    • L’aliénatrice se réserva une remise située à l’ouest de l’édifice vendu et s’appuyant sur la façade. — (Françoise Barry, L’adieu à la maison de La Roue, 2002)

Forme d’adjectif

aliénatrice \a.lje.na.tʁis\

  1. Féminin singulier de aliénateur.

Nom commun

aliénatrice \a.lje.na.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : aliénateur)

  1. Celle qui aliène un bien au profit d’une autre personne.
    • L’aliénatrice se réserva une remise située à l’ouest de l’édifice vendu et s’appuyant sur la façade. — (Françoise Barry, L’adieu à la maison de La Roue, 2002)

Forme d’adjectif

aliénatrice \a.lje.na.tʁis\

  1. Féminin singulier de aliénateur.

Nom commun

aliénatrice \a.lje.na.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : aliénateur)

  1. Celle qui aliène un bien au profit d’une autre personne.
    • L’aliénatrice se réserva une remise située à l’ouest de l’édifice vendu et s’appuyant sur la façade. — (Françoise Barry, L’adieu à la maison de La Roue, 2002)

Forme d’adjectif

aliénatrice \a.lje.na.tʁis\

  1. Féminin singulier de aliénateur.

Nom commun

aliénatrice \a.lje.na.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : aliénateur)

  1. Celle qui aliène un bien au profit d’une autre personne.
    • L’aliénatrice se réserva une remise située à l’ouest de l’édifice vendu et s’appuyant sur la façade. — (Françoise Barry, L’adieu à la maison de La Roue, 2002)

Forme d’adjectif

aliénatrice \a.lje.na.tʁis\

  1. Féminin singulier de aliénateur.

Nom commun

aliénatrice \a.lje.na.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : aliénateur)

  1. Celle qui aliène un bien au profit d’une autre personne.
    • L’aliénatrice se réserva une remise située à l’ouest de l’édifice vendu et s’appuyant sur la façade. — (Françoise Barry, L’adieu à la maison de La Roue, 2002)

Forme d’adjectif

aliénatrice \a.lje.na.tʁis\

  1. Féminin singulier de aliénateur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ALIÉNATEUR (a-li-é-na-teur, tri-se) s. m.
  • Celui ou celle qui aliène.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aliénateur »

De aliéner, avec le suffixe -ateur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aliénateur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aliénateur alienatœr

Évolution historique de l’usage du mot « aliénateur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aliénateur »

  • Ignorance du passé ? Pour la vox dominationis en Algérie, l’histoire coloniale se réduit au face à face permanent d’un monstre exploiteur, oppresseur et aliénateur et d’un peuple, victime souffrante, résistante et glorieuse. Il n’en a pas été ainsi. L’ambivalence des interrelations coloniales est mise en évidence par l’investigation historique qu’elle soit française ou, souvent, algérienne. Quant à la guerre d’Algérie (1954-1962), elle fut autant une guerre civile qu’une guerre contre la puissance française. Observ'Algérie, Algérie - France : Emmanuel Macron parle de nouveau de la guerre
  • Cependant la doctrine du panafricanisme continuant d’évoluer, il y a encore lieu d’espérer le changement. Pour une nouvelle catégorie de théoriciens, aujourd’hui de plus en plus sur le devant de la scène, comme Felwine Sarr ou encore, de manière un peu plus prononcée sur cette thématique particulière, certains anthropologues à la mode, il y a pour le Muntu l’urgence de s’affranchir spirituellement. C’est la clef : la condition sine qua non à sa libération totale du joug aliénateur, mieux à son épanouissement. Voici, de manière simpliste, le raisonnement : L’Afrique pour évoluer a besoin de sa religion, celle-là même qui ne jetterait pas l’anathème sur ses coutumes et traditions, sur sa vision du monde. Tant que l’Africain regardera le monde avec les yeux des autres, il ne sera pas à même de voir ce qui est bien pour lui. En conséquence, pour paraphraser un certain philosophe, s’Il n’existait pas encore, ou si jusqu’ici Il n’avait existé que dans les contrées les plus « sauvages » d’Afrique, supposément vouées encore au paganisme ; s’Il n’existait pas encore, il serait grand temps de (re-)créer Dieu, à l’image du Muntu, s’entend pour l’Afrique et ses peuples. Mais restons logique avec nous-mêmes : la créature est créée, le Créateur crée… Africultures, Religion et langues africaines au secours du panafricanisme ?  | Africultures
  • Manifestement, nos féministes ne sont pas trop éco-conscientes et je pense qu’il serait de bon ton, histoire de les sensibiliser un peu à la cause réchauffiste, de leur envoyer une facture-carbone un peu salée. Il faut qu’elles comprennent une bonne fois pour toutes qu’on ne peut plus lutter contre le patriarcat machiste aliénateur sans tenir compte de Gaïa, notre mère nourricière à tous, et faire en conséquence de beaux efforts écologiques. Voilà qui, en plus, ravira Duflot, doublement impliquée puisqu’autant dans le logement que profondément dans Gaïa. Contrepoints, Immobilier et expulsions | Contrepoints
  • Tout n’est qu’illusion aliénatrice sous le soleil cannibale du capitalisme... AgoraVox, Oublions le Covid et revenons aux choses sérieuses - AgoraVox le média citoyen
  • Et l’Afrique ? Elle sera à travers les deux figures, aux abonnés absents. On partagera par pays interposés la gloire de Sibeth et sa gloire seule, et on partagera dans le grand rejet de France, le combat d’Obono, assimilé au panafricanisme et à l’ivresse de la révolution permanente. Les deux femmes diront leur fierté d’être africaine comme toujours. Voilà bien ce qu’on en garde du continent, quelques restes, que l’on remet à l’occasion comme on met un pagne décoratif, pour remuer les origines et soigner la fuite d’un départ contraint, activement ou passivement. Mais le destin du continent est affaire trop sérieuse pour être sous-traitée dans le jeu d’une diaspora potentiellement aliénatrice. Au rejet raciste il faut ajouter, sans que cela ne soit à dose égale, la question d’une double assignation, secrétée par les victimes (attitrées) elles-mêmes. Ce qui naturellement ne doit pas affaiblir la lutte contre les discriminations et aussi, les impostures. Ce qui ne doit dissuader de juger, d’évaluer, en liberté, sans la morsure de l’accusation raciste, le vrai contenu du discours politique des deux idoles, sujettes comme d’autres aux boulettes, aux déficiences, que l’on peut percer à jour. L’identité ne doit être l’essence politique, mais l’acte et le propos. Le glissement des lignes est l’ouverture du confusionnisme qui anesthésie le débat dont il ne reste que les excommunications et les anathèmes. Dans les épisodes politiques récents, Danièle Obono et Sibeth Ndiaye ont servi une matière politique médiocre, parfaitement critiquable, parfois bien désolante, dans le standard, du reste, d’une politique nationale dans un avachissement général. SenePlus, SIBETH NDIAYE & DANIELE OBONO, FAUSSES JUMELLES DE LA POST-COLONIE | SenePlus
  • "Projet mal ficelé", la critique est très facile comme d'habitude. A l'inverse des mauvaises langues je dirais que ce jeune homme a le mérite de tenter des choses et de prendre des risques pour lancer son activité et en faisant de la qualité. Il faut le saluer. Le problème est que nous vivons dans un monde complètement faussé qui a promu le règne de la médiocrité. Dans ce monde de faux-culs et de pistonnés consommateurs, le travail, le vrai, n'a plus aucune valeur. Alors que le divertissement et la consommation sont devenus les mots d'ordre. J'en veux pour preuve les nombreux licenciements et les nombreuses faillites de petites entreprises et d'entreprises artisanales qui avaient le sens du vrai travail. Ce jeune homme a encore le sens de ces valeurs et veut les appliquer plutôt que de baisser les bras et s'abandonner au monde du salariat complètement aveugle et amorphe. Certes le salariat basique et le statut de fonctionnaires ou d'employé de banque ont leur petit confort mais ils ne produisent aucune richesse. Alors que Fabien, lui, sait créer quelque chose de qualité à partir de la terre. Peu d'entre nous pourraient se vanter de le faire aujourd'hui. Et malheureusement ce genre de productivité n'est plus reconnu dans le monde d'aujourd'hui. En tout cas il n'est pas rémunéré à sa vraie valeur. Comment alors compenser cette injustice générée par une société de consommation toujours plus aliénatrice et dénuée de sens ? Le financement participatif en effet reste alors la dernière solution pour tirer son épingle du jeu et espérer garder son indépendance tout en ne succombant pas à la pression du système. Bravo à lui en tout cas pour cette tentative et pour son travail. Courage. J'espère qu'il réussira dans sa démarche... juste pour le plaisir de ne pas avoir à subir la pression du système. Juste gagner sa liberté et faire ce qu'il aime. Les autres, plutôt que de critiquer devant votre écran dernier cri acheté chez Boulanger, prenez juste 5 min pour faire le point sur votre vie minable et prenez-en de la graine ;) ladepeche.fr, Le Jardin de Fabien cherche des aides pour continuer à travailler - ladepeche.fr

Traductions du mot « aliénateur »

Langue Traduction
Anglais alienator
Espagnol enajenante
Italien alienante
Allemand sicherungsgebers
Source : Google Translate API

Aliénateur

Retour au sommaire ➦

Partager