La langue française

Alfaqui

Définitions du mot « alfaqui »

Trésor de la Langue Française informatisé

ALFAQUI, subst. masc.

,,Prêtre maure; Docteur de la loi musulmane.`` (Ac. Compl. 1842) :
Et vois-tu ce calice d'or que je porte dans mes armes? Un alfaqui des Morisques l'avait volé dans une église, où il avait commis mille horreurs (...). L'alfaqui se servait de ce calice pour boire du sorbet à la neige. P. Mérimée, Colomba,1840, p. 303.
Rem. 1. Attesté ds Besch. 1845, Lar. 19e, Guérin 1892. 2. Guérin 1892 l'écrit alfaquin.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. − Seule transcription ds Land. 1834 : al-fa-kice (orth. : alfaquis). − Rem. Guérin 1892 emploie comme vedette la forme alfaquin.
Étymol. ET HIST. − 1752 (Trév.). La forme alfaqui est empr. à l'esp. alfaquí « docteur ou prêtre musulman », attesté dep. ca 1300 (Gran Conquista de Ultramar, d'apr. Cor. t. 1 1954), de l'ar. al faqîh « théologien et jurisconsulte ». La forme alfaquin est empr. à l'esp. alfaquín, d'abord « médecin musulman » dep. 1256-76 (Libros del Saber de Astron., éd. Rico y S., t. 1, p. 206, d'apr. Al. 1958) puis « prêtre musulman » dep. 1527 (B. Villalba, éd. Bibl. esp., XXIII, II-280, ibid.), de l'ar. al hakîm « sage, spécialement philosophe ou médecin », dér. de la racine h − k − m « savoir » (d'apr. Cor., loc. cit.).
BBG. − Flutre (L.-F.). De Quelques termes usités aux 17eet 18esiècles sur les côtes de l'Afrique occidentale et qui ont passé dans les récits des voyageurs français du temps. In : [Mélanges Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1958, pp. 213-214. − Prév. 1755.

Phonétique du mot « alfaqui »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
alfaqui alfaki

Traductions du mot « alfaqui »

Langue Traduction
Anglais alfaqui
Espagnol alfaqui
Italien alfaqui
Allemand alfaqui
Chinois 阿尔法基
Arabe الفقاعي
Portugais alfaqui
Russe альфаки
Japonais アルファキ
Basque alfaqui
Corse alfaqui
Source : Google Translate API

Alfaqui

Retour au sommaire ➦

Partager