La langue française

Alcoolâtre

Définitions du mot « alcoolâtre »

Trésor de la Langue Française informatisé

alcoolâtre , subst. masc.Celui qui aime l'alcool de façon excessive. L'ivresse est un empoisonnement momentané. Aussi, par le retour constant de ces empoisonnements, l'alcoolâtre finit-il par changer la nature de son sang (Balzac, Œuvres div., t. 3, 1839, p. 184).

Wiktionnaire

Adjectif

alcoolâtre \al.kɔ.lɑtʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Rare) Qui est alcoolique profond.
    • Il y avait eu des nuits où il pensait qu'il pourrait rester indéfiniment sur son moelleux matelas tandis que Mère Fourmi, divorcée et alcoolâtre, dormait dans la chambre voisine, totalement indifférente aux aventures de son adolescente de fille. — (Sérgio Rodrigues, Dribble, traduit de l’espagnol par Antoine Volodine et Ana Isabel Sardinha Desvignes, 2015)
    • L’homme, parait-il, est né alcoolâtre, car ces « stomachiques » sont tout uniment pour les buveurs d’eau, un moyen détourné de manquer à leurs vœux d’abstinence. — (Paul d’Ivoi, Le Maître du Drapeau Bleu, Éditions Jules Tallandier, 1935, page 364)

Nom commun

alcoolâtre \al.kɔ.lɑtʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Rare) Personne profondément alcoolique.
    • Aussi, par le retour constant de ces empoisonnements, l’alcoolâtre finit-il par changer la nature de son sang ; il en altère le mouvement en lui enlevant ses principes ou en les dénaturant, et il se fait chez lui un si grand trouble, que la plupart des ivrognes perdent les facultés génératives ou les vicient de telle sorte qu’ils donnent naissance à des hydrocéphales. — (Honoré de Balzac, Traité des excitants modernes, 1838)
    • Dans le camp opposé, se trouve la multitude, moins respectable, des alcoolâtres, des alcooliques, la clientèle des bars et des débits, qui se gorge des spiritueux les plus divers ; puis, formant une seconde catégorie, les professionnels qui sans boire l’alcool en vivent pourtant, les distillateurs, bouilleurs de cru, et débitans ; et, enfin, derrière ceux-là, les personnages qui ont intérêt à ménager les intéressés, qu’ils soient bouilleurs, débitans ou buveurs. — (Albert Dastre, L’Alcool, aliment ou poison, 1903, page 906)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « alcoolâtre »

(1838) Attesté en premier lieu chez Balzac dans Traité des excitants modernes. Dérivé de alcool avec le suffixe -âtre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « alcoolâtre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
alcoolâtre alkɔɔlatr

Traductions du mot « alcoolâtre »

Langue Traduction
Anglais alcoholic
Espagnol alcohólico
Italien alcolizzato
Allemand alkoholisch
Chinois 酒鬼
Arabe مدمن على الكحول
Portugais alcoólico
Russe алкоголик
Japonais アルコール
Basque alkoholikoa
Corse alcolicu
Source : Google Translate API

Alcoolâtre

Retour au sommaire ➦

Partager