La langue française

Alcée

Sommaire

  • Définitions du mot alcée
  • Étymologie de « alcée »
  • Phonétique de « alcée »
  • Évolution historique de l’usage du mot « alcée »
  • Citations contenant le mot « alcée »
  • Traductions du mot « alcée »

Définitions du mot alcée

Trésor de la Langue Française informatisé

ALCÉE, subst. fém.

BOT. Sorte de mauve sauvage qui croît dans les pays chauds. ,,L'alcée rose est très répandue dans les jardins d'agrément.`` (Ac.1878) :
Je traversai une prairie semée de jacobées à fleurs jaunes, d'alcées à panaches roses et d'obélarias dont l'aigrette est pourpre. F.-R. de Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 1, 1848, p. 329.
Rem. 1. Syntagmes désignant des espèces : alcée rose (rose trémière ou passe-rose), alcée à feuilles de figuier, alcée de Chine. 2. Attesté ds la plupart des dict. généraux.
Prononc. : [alse].
Étymol. ET HIST. − 1700 (?), 1735 bot. « plante des malvacées » (Liger, Nouv. Maison rust., 2, 354 ds Quem. t. 1 1959). Empr. au lat. alcĕa « espèce de mauve », attesté dep. Pline, Nat., 27, 21 ds TLL s.v., 1513, 71 : alcea folia habet similia verbenacae... nascitur in pingui solo nec sicco.
BBG. − Alex. 1768. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Littré-Robin 1865. − Mont. 1967. − Nysten 1814-20. − Prév. 1755.

Wiktionnaire

Nom commun

alcée \al.se\ féminin (pluriel à préciser)

  1. (Botanique) Alcea, genre de plantes de la famille des malvacées, qui comprend trois espèces.
  2. (Zoologie) (Rare) (Vieilli) Variante orthographique de alce.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALCÉE. n. f.
T. de Botanique. Genre de plantes de la famille des Malvacées, qui comprend trois espèces : l'Alcée rose, appelée aussi Rose trémière et Passe-rose. l'Alcée à feuilles de figuier et l'Alcée de Chine.

Littré (1872-1877)

ALCÉE (al-sée) s. f.
  • Belle plante bisannuelle, nommée aussi passe-rose ou rose trémière. Nous traversâmes une prairie semée d'alcées à panaches roses, Chateaubriand, Amér. 418. Les vignes sauvages s'élancent du tulipier à l'alcée, Chateaubriand, Atala, 204.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ALCÉE, en latin Alcea, s. f. herbe à fleur monopetale en forme de cloche ouverte & découpée ; il y a au milieu de la fleur un tuyau pyramidal, chargé le plus souvent d’étamines, & il sort du calice un pistil qui passe par le fond de la fleur, & qui s’emboîte dans le tuyau. Ce pistil devient dans la suite un fruit applati & arrondi, quelquefois pointu, & enveloppé pour l’ordinaire par le calice. Ce fruit est composé de plusieurs capsules qui tiennent à un axe cannelé, dont chaque cannelure reçoit une capsule qui renferme un fruit fait ordinairement en forme de rein. L’alcée ne differe de la mauve & de la guimauve qu’en ce que ses feuilles sont découpées. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante. (I)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « alcée »

Latin, alcea ; grec ἀλϰέα, de ἀλϰεῖν (d'où vient ἀλϰὴ), être fort, secourir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin alcĕa[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « alcée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
alcée alse

Évolution historique de l’usage du mot « alcée »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « alcée »

  • Il existe une belle plante qui ne fleurit qu'à Baalbeck et Ras Baalbeck, ainsi que dans certaines parties de Syrie. Cette plante du genre alcea ressemble à beaucoup d'autres, malgré ses fleurs blanches qui ne sont pas communes pour des alcées. Elle est donc surexploitée par erreur, alors que seuls les spécialistes savent combien son territoire est limité, et sa survie menacée. Marc Beyrouthy, ethnobotaniste et professeur associé à l'Université Saint-Esprit de Kaslik (USEK), plaide pour une sensibilisation autour de cette plante endémique (caractéristique) d'une région bien restreinte, étendue sur deux pays et qu'il faut absolument préserver. L'Orient-Le Jour, Cette alcée qui souffre d’être prise pour d’autres... - L'Orient-Le Jour

Traductions du mot « alcée »

Langue Traduction
Anglais alcaeus
Source : Google Translate API
Partager