La langue française

Akathisie, acathésie

Définitions du mot « akathisie, acathésie »

Trésor de la Langue Française informatisé

AKATHISIE, ACATHÉSIE, ACATHISIE, subst. fém.

MÉD. Sorte de névrose caractérisée par l'impossibilité de s'asseoir ou de rester assis :
... M. Haskover, de Prague, faisait connaître à la Société de neurologie deux cas d'une maladie nerveuse bizarre, qu'il baptisait du nom de l'akathisie ou impossibilité de s'asseoir. P. Janet, Les Obsessions et la psychasthénie,1903, p. 76.
Orth. − Quillet 1965, s.v. akathisie renvoie à acathésie. Il emploie concurremment comme vedette : acathésie, acathisie ou akathisie.
Étymol. ET HIST. − 1903, supra. Formé du rad. du gr. κ α ́ θ ι σ ι ς « action de s'asseoir » (Septante, Jer., 28, 9 ds Bailly); préf. a-2*; suff. -ie*.
BBG. − Garnier-Del. 1961. − Piéron 1963. − Porot 1960.

Wiktionnaire

Nom commun

akathisie \a.ka.ti.zi\ féminin

  1. (Médecine) Impossibilité (ou grande difficulté) de rester assis.
    • L’akathisie favorise par ailleurs la non observance des traitements et augmente le risque de rechute. — (Pierre-Michel Llorca, Les psychoses, 2001)

Nom commun

acathésie \a.ka.te.zi\ féminin

  1. Variante de akathisie.
    • L'acathisie, acathésie, akathisie ou acatisis est l'impossibilité de s'asseoir et de rester assis en raison de la catatonie ou d'une phobie, un des symptômes majeurs de la maladie d'Alzheimer. — (Roland Oberson, Tirer sur la fin: essai sur l'utile prévieillesse, 2004)

Nom commun

acathésie \a.ka.te.zi\ féminin

  1. Variante de akathisie.
    • L'acathisie, acathésie, akathisie ou acatisis est l'impossibilité de s'asseoir et de rester assis en raison de la catatonie ou d'une phobie, un des symptômes majeurs de la maladie d'Alzheimer. — (Roland Oberson, Tirer sur la fin: essai sur l'utile prévieillesse, 2004)

Nom commun

acathésie \a.ka.te.zi\ féminin

  1. Variante de akathisie.
    • L'acathisie, acathésie, akathisie ou acatisis est l'impossibilité de s'asseoir et de rester assis en raison de la catatonie ou d'une phobie, un des symptômes majeurs de la maladie d'Alzheimer. — (Roland Oberson, Tirer sur la fin: essai sur l'utile prévieillesse, 2004)

Nom commun

acathésie \a.ka.te.zi\ féminin

  1. Variante de akathisie.
    • L'acathisie, acathésie, akathisie ou acatisis est l'impossibilité de s'asseoir et de rester assis en raison de la catatonie ou d'une phobie, un des symptômes majeurs de la maladie d'Alzheimer. — (Roland Oberson, Tirer sur la fin: essai sur l'utile prévieillesse, 2004)

Nom commun

acathésie \a.ka.te.zi\ féminin

  1. Variante de akathisie.
    • L'acathisie, acathésie, akathisie ou acatisis est l'impossibilité de s'asseoir et de rester assis en raison de la catatonie ou d'une phobie, un des symptômes majeurs de la maladie d'Alzheimer. — (Roland Oberson, Tirer sur la fin: essai sur l'utile prévieillesse, 2004)

Nom commun

acathésie \a.ka.te.zi\ féminin

  1. Variante de akathisie.
    • L'acathisie, acathésie, akathisie ou acatisis est l'impossibilité de s'asseoir et de rester assis en raison de la catatonie ou d'une phobie, un des symptômes majeurs de la maladie d'Alzheimer. — (Roland Oberson, Tirer sur la fin: essai sur l'utile prévieillesse, 2004)

Nom commun

acathésie \a.ka.te.zi\ féminin

  1. Variante de akathisie.
    • L'acathisie, acathésie, akathisie ou acatisis est l'impossibilité de s'asseoir et de rester assis en raison de la catatonie ou d'une phobie, un des symptômes majeurs de la maladie d'Alzheimer. — (Roland Oberson, Tirer sur la fin: essai sur l'utile prévieillesse, 2004)

Nom commun

acathésie \a.ka.te.zi\ féminin

  1. Variante de akathisie.
    • L'acathisie, acathésie, akathisie ou acatisis est l'impossibilité de s'asseoir et de rester assis en raison de la catatonie ou d'une phobie, un des symptômes majeurs de la maladie d'Alzheimer. — (Roland Oberson, Tirer sur la fin: essai sur l'utile prévieillesse, 2004)

Nom commun

acathésie \a.ka.te.zi\ féminin

  1. Variante de akathisie.
    • L'acathisie, acathésie, akathisie ou acatisis est l'impossibilité de s'asseoir et de rester assis en raison de la catatonie ou d'une phobie, un des symptômes majeurs de la maladie d'Alzheimer. — (Roland Oberson, Tirer sur la fin: essai sur l'utile prévieillesse, 2004)

Nom commun

acathésie \a.ka.te.zi\ féminin

  1. Variante de akathisie.
    • L'acathisie, acathésie, akathisie ou acatisis est l'impossibilité de s'asseoir et de rester assis en raison de la catatonie ou d'une phobie, un des symptômes majeurs de la maladie d'Alzheimer. — (Roland Oberson, Tirer sur la fin: essai sur l'utile prévieillesse, 2004)

Nom commun

acathésie \a.ka.te.zi\ féminin

  1. Variante de akathisie.
    • L'acathisie, acathésie, akathisie ou acatisis est l'impossibilité de s'asseoir et de rester assis en raison de la catatonie ou d'une phobie, un des symptômes majeurs de la maladie d'Alzheimer. — (Roland Oberson, Tirer sur la fin: essai sur l'utile prévieillesse, 2004)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « akathisie »

Du grec ancien καθίζω, kathizô (« faire asseoir ») avec le préfixe a- privatif et le suffixe -ie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « akathisie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
akathisie akatisi

Évolution historique de l’usage du mot « akathisie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « akathisie »

  • Les effets indésirables les plus souvent observés (chez 1 % ou plus des patients) lors de l'utilisation de l'olanzapine dans le cadre d'essais cliniques étaient la somnolence, la prise de poids, l'éosinophilie, des niveaux élevés de prolactine, de cholestérol, de glucose et de triglycéride, glycosurie, l'augmentation de l'appétit, les étourdissements, l'acathésie, le parkinsonisme, la dyskinésie, l'hypotension orthostatique, les effets anticholinergiques, les élévations asymptomatiques transitoires des transaminases hépatiques, les éruptions cutanées, l'asthénie, la fatigue et l'oedème. Caducee.net, Une injection à action prolongée (IAP) d'olanzapine permet de maintenir les bienfaits du traitement de la schizophrénie pendant une période pouvant atteindre six mois
  • Cependant, force est de constater qu’au moment où toute la planète se mobilise à genou face à ce drame, bizarrement et à la grande stupéfaction de tous, Haïti, la première république noire indépendante, signataire de la Convention interaméricaine contre le racisme, la discrimination raciale et les formes connexes d'intolérance et la Convention interaméricaine contre toutes les formes de discrimination, répond aux abonnés absents. Paradoxalement, l’actuel ministre des Affaires étrangères et des Cultes, Dr Claude Joseph, ancien activiste et pourfendeur du régime en place, à l’instar de tous les autres membres du gouvernement se montre incapable de se mettre à genou. On peut aisément déceler chez lui une crise d’angoisse dont seul le changement de position constant pourrait engendrer un soulagement illusoire, ce qui nous rappelle son passé de pétro-challenger incontestable et adhérent au mouvement de rébellion contre le président Jean Bertrand Aristide. Comme quelqu’un atteint d’une akathisie ou d’une bougeotte réfractaire, dans une indifférence totale, il ne cesse de s’agiter, de se balancer de manière irrépressible en faisant des fuites en avant électoralistes auprès de l’OEA, du Core group et de l’Union Européenne en vue de s’assurer du maintien du président Jovenel Moïse au pouvoir au-delà du délai constitutionnel qui est le 7 février 2021 selon certains experts. Pour quels résultats? Entre-temps, les dirigeants du ministère de la Santé publique et de la Population font piètre figure en ce qui concerne la gestion de la pandémie.  Vous direz peut-être tout ce que vous voulez de l’ex-chancelier de 29 ans de carrière Brocchit Edmond, mais il faut admettre qu’il n’a jamais eu une posture si minable. De tels contrastes laissant présager un affront à la souveraineté nationale, mettent en exergue l’indifférence flagrante de nos dirigeants face au meurtre de l’Afro-américain, George Floyd, devenu éponyme de la révolution contre le racisme et la discrimination, qui pourrait être d’ailleurs un des nôtres, et constituent irrécusablement un acte de trahison aux idéaux des héros de la révolution haïtienne. L’indignation et le vertige saisissent tous les citoyens haïtiens qui sont restés attachés à la mémoire de notre glorieuse histoire de peuple et des défenseurs de la race noire. Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - L’indifférence de l’Etat haïtien face à la mort de George Floyd, facture historique d’une autocensure
  • Les médicaments psychotropes peuvent déclencher une « akathisie », un sentiment d’angoisse très profonde avec impossibilité de rester calme et immobile, assis, debout ou couché. Elle s’accompagne d’une agitation pulsionnelle pouvant conduire à des violences explosives et au suicide. (Elle est parfois associée au syndrome des jambes sans repos, au Parkinson et surtout au sevrage des benzodiazépines et des ISRS. NPE.) L’akathisie peut être le premier signe de risques de pulsions, d’homicides ou de suicide, mais jamais, avant l’apparition du Prozac, on n’avait établi de liens entre akathisie et antidépresseurs. Les médecins prescripteurs ne s’attendaient certainement pas à cela avec le Prozac, car Lilly n’avait jamais émis d’avertissement sur ce point, alors qu’il savait, d’après les essais cliniques, que certains patients avaient montré des signes d’akathisie. Les archives internes de Lilly montrent que le phénomène fut noté pour la première fois dès 1978. Le 2 août, on peut lire : « Il y a eu pas mal de réactions négatives. Un patient a développé une psychose et akathisie et agitation sont apparues chez d’autres patients. » Dix jours plus tard, on trouvait : « Certains patients sont passés d’une forte dépression à une agitation sévère en quelques heures et nous avons dû interrompre aussitôt le traitement chez l’un d’entre eux. » Atlantico.fr, Ces médicaments qui mènent à la mort : quand le Prozac pousse au suicide | Atlantico.fr
  • De quelle manière une bonne qualité de vie peut avoir un impact positif chez les sujets souffrant de schizophrénie ? Et comment les accompagner ? Après différents travaux ayant porté, notamment, sur la prévalence de l'akathisie, l'amélioration du traitement de l'agressivité et des fonctions cognitives ou encore les profils d'observance thérapeutique (…), le réseau des Centres Experts FondaMental Schizophrénie explore les conditions permettant aux personnes souffrant de schizophrénie d'atteindre le rétablissement, c'est-à-dire de retrouver le contrôle de leur vie. Cette étude transversale s'est intéressée tout particulièrement à la qualité de vie des patients, considérée comme un pilier du rétablissement. Différents domaines ont été explorés : vie amicale, sentimentale, bien-être psychologique et physique, résilience. Handicap.fr, Schizophrénie : agir sur les traumas de l'enfance ?
  • Prenons le cas des enfants et des adolescents qui sont déprimés, révoltés, anxieux : sont-ils inattentifs, impulsifs ou hyperactifs à cause d’une maladie génétique et/ou neurologique ? Ou est-ce plutôt à cause de leur contexte social (pauvreté, familles dysfonctionnelles) ? Par ailleurs, les enfants chez qui on diagnostique un problème d’anxiété (un sur trois selon la CADDRA) ou de dépression sont susceptibles de se faire prescrire un antidépresseur. Or, il est reconnu que les antidépresseurs peuvent engendrer des symptômes d’agitation (akathisie dans le jargon médical) pouvant être confondus avec de l’hyperactivité. , Si les causes étaient différentes ? | Agence Science-Presse

Traductions du mot « akathisie »

Langue Traduction
Anglais akathisia
Espagnol acatisia
Italien acatisia
Allemand akathisie
Portugais acatisia
Source : Google Translate API

Synonymes de « akathisie »

Source : synonymes de akathisie sur lebonsynonyme.fr

Akathisie

Retour au sommaire ➦

Partager