La langue française

Aigûment

Définitions du mot « aigûment »

Trésor de la Langue Française informatisé

AIGÛMENT, adv.

Peu us. De manière aiguë.
1. Au sens physique :
1. L'humble et doux grillon chante aigûment dans la cendre; Son cri plaintif contient l'immense été : les routes Et la plaine où les blés pacifiques déroulent Leurs flots lourds jusqu'aux monts où les soleils descendent. Ch. Guérin, Le Cœur solitaire,Mélancolies à Viollis, 1904, p. 87.
2. À la galerie centrale elle revient et écoute. Il approche. La cloison de terre vibre; quelque chose a crissé aigûment. Une pierre barre son chemin. S'il s'était brisé les griffes! L. Pergaud, De Goupil à Margot,1910, p. 84.
2. Au fig. :
3. Tout cela André, c'est de l'inconscience, c'est le malheur de ne pas comprendre assez aigûment ou plutôt de ne pas sentir ce que l'on comprend − presque. P. Valéry, A. Gide, Correspondance,lettre de P.V. à A. G., avr. 1892, p. 159.
Prononc. − Seules transcriptions ds Besch. 1845 : é-gu-man, et ds Littré : è-gu-man.
Étymol. ET HIST. − 1268 « avec acuité (en parlant d'une faculté de percevoir) » (Brun. Lat., Tres., p. 234, Chabaille ds Gdf., s.v. aguement : Quant li cerf tiennent les oreilles enclines, il n'oent goute; mais quant il les drecent amont il oent molt aguement), d'où emploi fig. : 1544 « habilement, spirituellement » (M. Sceve, Delie, 24 ds Hug. : Mais moy conduict dessoubs la sauvegarde De ceste tienne et unique lumiere, Qui m'offusca ma lyesse premiere Par tes doulx rayz aiguement suyviz); noté ds Trév. 1752, 1771, ds Boiste 1834, Land. 1808 et Besch. 1845 comme inusité; qualifié de vx lang. ds Ac. Compl. 1842, et de peu us. ds Quillet 1965. Dér. de aigu*; suff. -ment2*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 3.
BBG. − Bél. 1957. − Boiss.8.

Littré (1872-1877)

AIGÛMENT (è-gu-man) adv.
  • D'une manière aiguë.

HISTORIQUE

XVIe s. C'estoit bien la plus doulce et la plus aggreable compagnie d'homme qu'il estoit possible, et qui rencontroit aussi plaisamment et aussi aiguëment, Amyot, Flam. 33.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aigûment »

Aiguë, au féminin, et ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aigûment »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aigûment ɛgymɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « aigûment »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aigûment »

  • Je dois résumer ce survol par le formidable problème du nord et du centre, avec son Accord d’Alger caduc. Outre les fondements politiques du problème, l’insécurité réelle et persistante suite aux attentats de groupes organisés et aux pillages réguliers de petites bandes armées repose aigûment la question du fondement et de la force du pouvoir d’État. La presse occidentale, Rfi notamment, dans ses élans touareg puis nomades, renvoie en écho à toute une presse d’opposition un chantage à la peur dans un langage ethnique sinon racial qui exacerbe des délires identitaires qui n’avaient jamais été le fort du Mali. D’une pierre sont faits deux coups dont un à une armée malienne privée de Kidal et bientôt du centre puis piégée et décriée. , Le Mali à la croisée de ses problèmes de l’après-élection - Bamada.net

Traductions du mot « aigûment »

Langue Traduction
Anglais sharply
Espagnol bruscamente
Italien nettamente
Allemand scharf
Chinois 急剧地
Arabe بحدة
Portugais nitidamente
Russe резко
Japonais 鋭く
Basque nabarmen
Corse bruscamente
Source : Google Translate API

Aigûment

Retour au sommaire ➦

Partager