La langue française

Agrammaticalité

Sommaire

  • Définitions du mot agrammaticalité
  • Étymologie de « agrammaticalité »
  • Phonétique de « agrammaticalité »
  • Évolution historique de l’usage du mot « agrammaticalité »
  • Citations contenant le mot « agrammaticalité »
  • Traductions du mot « agrammaticalité »

Définitions du mot « agrammaticalité »

Wiktionnaire

Nom commun

agrammaticalité \a.ɡʁa.ma.ti.ka.li.te\ féminin

  1. (Linguistique) Qualité de ce qui ne respecte pas les règles de production d’un énoncé propres à une langue donnée. L’agrammaticalité est jugée seulement par la construction tandis que l’inacceptabilité est jugée aussi par le sens.
    • Le sujet lyrique est bien mis en péril au prix d’une agrammaticalité, comme si le procédé disait et faisait dire qu’il ne va pas de soi de dire je dans la cohérence de l’expression subjective. — (Laurent Flieder, Marie Claire Dumas, Poétiques de Robert Desnos, 1996)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « agrammaticalité »

Calque de l’anglais ungrammaticality. → voir agrammatical et -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « agrammaticalité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
agrammaticalité agramatikalite

Évolution historique de l’usage du mot « agrammaticalité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « agrammaticalité »

  • Dans une boutique du village francophone de Saulnierville, en plein centre de la municipalité de Clare, au sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, on peut se vêtir de la marque Acadian Strong — ou mieux encore : Acadie Fort. Nonobstant l’agrammaticalité du calque, le message passe. Le Devoir, 250 ans de résilience en Acadie | Le Devoir
  • Dans sa conception initiale et autant que je sache, dans la doxa actuelle la GGT comporte une notion curieuse, celle d'agrammaticalité sémantique, ce qui désigne des “structures de surface” auxquelles censément on ne peut pas attribuer de sens; formellement elles correspondent à des phrases correctement composées, c'est-à-dire d'une forme considérée acceptable, par exemple du type syntagme SUJET + syntagme VERBE + syntagme COMPLÉMENT qui est acceptable dans la majeure partie des langues indo-européennes contemporaine, telle cette phrase: Club de Mediapart, 340: Langues du peuple, langues de l'élite. | Le Club de Mediapart
  • L’Age classique (XVIIe et XVIIIe siècles) est souvent vu, enFrance, comme le grand moment de « standardisation » du français,celui où grammairiens, commentateurs et écrivains joignent leurs efforts pourunifier la physionomie de la langue et la rendre proche de leur idéal.L’objectif est de construire une langue moderne dont la« perfection » égale celle du latin. Comment cela est-ce possible ?L’hypothèse que défend cet ouvrage est que cette entreprise s’est adossée àfort imaginaire, que synthétise l’expression « génie de la languefrançaise », imaginaire qui a conduit à postuler l’existence d’une« seconde structure » du français, plus belle et plus parfaite quecelle qui est observable dans les usages. Il propose, pour le montrer, unelecture nouvelle de plusieurs lieux emblématiques et problématiques de ladescription du français, comme l’ordre des mots, la théorie de la liaison dansla phrase, l’article, l’ellipse, mais aussi les représentations que lescontemporains se font des figures, de la compétence des locuteurs, ou del’agrammaticalité dans la langue. La période considérée va de la fin du XVIesiècle (Sanctius) à la fin du XVIIIe siècle (le concours de l’Académie deBerlin), avec une attention particulière portée aux « remarqueurs »de l’après-Vaugelas, comme Bouhours, mais aussi aux textes des grammairiensprofessionnels. , G. Siouffi, Le génie de la langue française
  • Sur le plan syntaxique, on atteint des sommets d'agrammaticalité. La construction d'une phrase française est une source constante d'embûches pour Justin Trudeau. En cette matière, il est resté au niveau d'un élève du secondaire qui souffre d'un lourd handicap linguistique. Ses bonnes intentions écologiques se perdent dans des tournures boiteuses: , Justin Trudeau parle-t-il correctement français? Un expert se prononce pour Sputnik - Sputnik France
  • Vous soulignez à juste titre que poésie veut dire penser en vers. Pour penser il faut quelques concepts, quelques axiomes. Khlebnikov pose ceci : faisons comme si n’existait que la langue russe. Et il va la balayer. Comment ? Morphologiquement – création de mots possibles mais non encore attestés, syntaxiquement – constructions en limite d’agrammaticalité comme aurait dit Chomsky, étant entendu que la perception de l’anomalie est variable d’un sujet parlant à l’autre et que chez lui le procédé ne joue pas massivement. Globalement — c’est ce qu’avait intuitionné Tynianov —, Khlebnikov regarde les phénomènes au même niveau, ni regard du maître ni regard de l’esclave, ni discours du Maître ni discours de larbin. Lexique et syntaxe sont libres, la métrique est flottante, mais ce n’est pas un jeu formel, c’est ancré dans la matérialité des discours, car, dit-il, il suffit de placer la charge au bon endroit pour faire exploser les couches sourdes-muettes du langage. DIACRITIK, Entretien avec Yvan Mignot : « Khlebnikov relève du poète plus-qu’unique »
  • Les structures sous-jacentes et fondamentales de notre langue étant chez eux des plus branlantes, comment construire des savoirs plus complexes ? L’orthographe se délite, le lexique s’appauvrit, la syntaxe se simplifie jusqu’à l’outrance, voire l’agrammaticalité… Dans ces conditions, les cours au quotidien sont faits, année après année, de révisions de règles de base ressassées ad nauseam. Atlantico.fr, 10 règles d'orthographe et de grammaire que vos enfants n'ont pas du tout apprises comme vous (voire pas du tout...) | Atlantico.fr

Traductions du mot « agrammaticalité »

Langue Traduction
Anglais ungrammaticality
Source : Google Translate API
Partager