La langue française

Affouré, affourée

Définitions du mot « affouré, affourée »

Trésor de la Langue Française informatisé

AFFOURÉ, ÉE, adj. et subst. fém.

A.− Emploi adj. Pourvu de fourrages :
1. À Hohenheim les animaux sont affourés quatre fois : à sept heures, foin; à midi, paille; à trois heures, pommes de terre; le soir, paille. Journ. (Lar. 19e).
B.− Emploi subst., région. Une affourée.
1. Ration de fourrage donnée aux bestiaux à l'écurie.
Rem. Sens attesté ds FEW, t. 3, p. 154, s.v. fodar.
2. P. ext. Mesure agraire représentant plusieurs affourées :
2. Un tiers de jour de terre, ou 25 ares. 4 affourées valent un hectare. H. Coulabin, Dict. des locutions populaires du bon pays de Rennes en Bretagne,1891.
Étymol. ET HIST. − Terme normanno-pic. (FEW t. 152, p. 154a), dér. de affourer « donner du fourrage » (fin xivdéb. xves., Christ. de Pisan ds Gdf.), bien attesté dans la région normanno-pic. (FEW, loc. cit., et Gdf.), lui-même dér. de l'a. fr. fuerre, forre « fourrage » (1remoitié xiies. ds T.-L.) de l'a. bas frq. *fodar « nourriture des animaux ».

Wiktionnaire

Forme de verbe

affouré \a.fu.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe affourer.


Nom commun

affourée \a.fu.ʁe\ féminin

  1. (Élevage) Quantité de fourrage qui est donné au bétail pour un jour.
    • L'hiver, pour affourer, les bergers ont soin, tous ensemble, de mettre à la porte de chaque bergerie le nombre suffisant de bottes de fourrage pour faire une affourée. — (Fortier, Sur l'établissement rural de Pouy, in Mémoires de la Société d'Agriculture, Sciences et Arts du département de l'Aude, volume 1, Éd. Sainton, Troyes 1822)
  2. (Par extension) (Bretagne) (Métrologie) Surface agricole valant 2 500 m².
    • une affourée = étendue cultivable de 25 ares. — (Serge Jouin, Le parler gallo d'Abbaretz et d'ailleurs, tome 2, Éd. CRDP, 1984)

Forme de verbe

affourée \a.fu.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe affourer.

Nom commun

affourée \a.fu.ʁe\ féminin

  1. (Élevage) Quantité de fourrage qui est donné au bétail pour un jour.
    • L'hiver, pour affourer, les bergers ont soin, tous ensemble, de mettre à la porte de chaque bergerie le nombre suffisant de bottes de fourrage pour faire une affourée. — (Fortier, Sur l'établissement rural de Pouy, in Mémoires de la Société d'Agriculture, Sciences et Arts du département de l'Aude, volume 1, Éd. Sainton, Troyes 1822)
  2. (Par extension) (Bretagne) (Métrologie) Surface agricole valant 2 500 m².
    • une affourée = étendue cultivable de 25 ares. — (Serge Jouin, Le parler gallo d'Abbaretz et d'ailleurs, tome 2, Éd. CRDP, 1984)

Forme de verbe

affourée \a.fu.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe affourer.

Nom commun

affourée \a.fu.ʁe\ féminin

  1. (Élevage) Quantité de fourrage qui est donné au bétail pour un jour.
    • L'hiver, pour affourer, les bergers ont soin, tous ensemble, de mettre à la porte de chaque bergerie le nombre suffisant de bottes de fourrage pour faire une affourée. — (Fortier, Sur l'établissement rural de Pouy, in Mémoires de la Société d'Agriculture, Sciences et Arts du département de l'Aude, volume 1, Éd. Sainton, Troyes 1822)
  2. (Par extension) (Bretagne) (Métrologie) Surface agricole valant 2 500 m².
    • une affourée = étendue cultivable de 25 ares. — (Serge Jouin, Le parler gallo d'Abbaretz et d'ailleurs, tome 2, Éd. CRDP, 1984)

Forme de verbe

affourée \a.fu.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe affourer.

Nom commun

affourée \a.fu.ʁe\ féminin

  1. (Élevage) Quantité de fourrage qui est donné au bétail pour un jour.
    • L'hiver, pour affourer, les bergers ont soin, tous ensemble, de mettre à la porte de chaque bergerie le nombre suffisant de bottes de fourrage pour faire une affourée. — (Fortier, Sur l'établissement rural de Pouy, in Mémoires de la Société d'Agriculture, Sciences et Arts du département de l'Aude, volume 1, Éd. Sainton, Troyes 1822)
  2. (Par extension) (Bretagne) (Métrologie) Surface agricole valant 2 500 m².
    • une affourée = étendue cultivable de 25 ares. — (Serge Jouin, Le parler gallo d'Abbaretz et d'ailleurs, tome 2, Éd. CRDP, 1984)

Forme de verbe

affourée \a.fu.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe affourer.

Nom commun

affourée \a.fu.ʁe\ féminin

  1. (Élevage) Quantité de fourrage qui est donné au bétail pour un jour.
    • L'hiver, pour affourer, les bergers ont soin, tous ensemble, de mettre à la porte de chaque bergerie le nombre suffisant de bottes de fourrage pour faire une affourée. — (Fortier, Sur l'établissement rural de Pouy, in Mémoires de la Société d'Agriculture, Sciences et Arts du département de l'Aude, volume 1, Éd. Sainton, Troyes 1822)
  2. (Par extension) (Bretagne) (Métrologie) Surface agricole valant 2 500 m².
    • une affourée = étendue cultivable de 25 ares. — (Serge Jouin, Le parler gallo d'Abbaretz et d'ailleurs, tome 2, Éd. CRDP, 1984)

Forme de verbe

affourée \a.fu.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe affourer.

Nom commun

affourée \a.fu.ʁe\ féminin

  1. (Élevage) Quantité de fourrage qui est donné au bétail pour un jour.
    • L'hiver, pour affourer, les bergers ont soin, tous ensemble, de mettre à la porte de chaque bergerie le nombre suffisant de bottes de fourrage pour faire une affourée. — (Fortier, Sur l'établissement rural de Pouy, in Mémoires de la Société d'Agriculture, Sciences et Arts du département de l'Aude, volume 1, Éd. Sainton, Troyes 1822)
  2. (Par extension) (Bretagne) (Métrologie) Surface agricole valant 2 500 m².
    • une affourée = étendue cultivable de 25 ares. — (Serge Jouin, Le parler gallo d'Abbaretz et d'ailleurs, tome 2, Éd. CRDP, 1984)

Forme de verbe

affourée \a.fu.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe affourer.

Nom commun

affourée \a.fu.ʁe\ féminin

  1. (Élevage) Quantité de fourrage qui est donné au bétail pour un jour.
    • L'hiver, pour affourer, les bergers ont soin, tous ensemble, de mettre à la porte de chaque bergerie le nombre suffisant de bottes de fourrage pour faire une affourée. — (Fortier, Sur l'établissement rural de Pouy, in Mémoires de la Société d'Agriculture, Sciences et Arts du département de l'Aude, volume 1, Éd. Sainton, Troyes 1822)
  2. (Par extension) (Bretagne) (Métrologie) Surface agricole valant 2 500 m².
    • une affourée = étendue cultivable de 25 ares. — (Serge Jouin, Le parler gallo d'Abbaretz et d'ailleurs, tome 2, Éd. CRDP, 1984)

Forme de verbe

affourée \a.fu.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe affourer.

Nom commun

affourée \a.fu.ʁe\ féminin

  1. (Élevage) Quantité de fourrage qui est donné au bétail pour un jour.
    • L'hiver, pour affourer, les bergers ont soin, tous ensemble, de mettre à la porte de chaque bergerie le nombre suffisant de bottes de fourrage pour faire une affourée. — (Fortier, Sur l'établissement rural de Pouy, in Mémoires de la Société d'Agriculture, Sciences et Arts du département de l'Aude, volume 1, Éd. Sainton, Troyes 1822)
  2. (Par extension) (Bretagne) (Métrologie) Surface agricole valant 2 500 m².
    • une affourée = étendue cultivable de 25 ares. — (Serge Jouin, Le parler gallo d'Abbaretz et d'ailleurs, tome 2, Éd. CRDP, 1984)

Forme de verbe

affourée \a.fu.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe affourer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AFFOURÉ (a-fou-ré, rée) part. passé.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « affouré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affouré afure

Traductions du mot « affouré »

Langue Traduction
Anglais hungry
Espagnol hambriento
Italien affamato
Allemand hungrig
Chinois 饥饿
Arabe جوعان
Portugais com fome
Russe голоден
Japonais 空腹
Basque gose
Corse famitu
Source : Google Translate API

Affouré

Retour au sommaire ➦

Partager