La langue française

Afforage, afférage

Sommaire

  • Définitions du mot afforage, afférage
  • Étymologie de « afforage »
  • Phonétique de « afforage »
  • Évolution historique de l’usage du mot « afforage »
  • Images d'illustration du mot « afforage »
  • Traductions du mot « afforage »

Définitions du mot afforage, afférage

Trésor de la Langue Française informatisé

AFFORAGE, AFFÉRAGE, AFFEURAGE, subst. masc.

DR. FÉOD. Taxe.
A.− Droit dû au seigneur pour la vente de certaines boissons :
Affeurage ou afforage. Anc. : Désignait à la fois un prix fixé de façon autoritaire (l'affeurage du sel ou des boissons par exemple) et un droit perçu par les seigneurs en contre-partie de l'autorisation de débiter certaines boissons, ce qui rappelle assez notre système actuel des licences. Romeuf t. 1 1956.
B.− Fixation par l'autorité du prix de certaines marchandises; tarif ainsi fixé.
Rem. Attesté ds Ac. 1798, Ac. 1835, Ac. Compl. 1842, etc. À noter, ds Ac. Compl. 1842 et Littré, le verbe correspondant affeurer ou afforer, verbe trans. : « estimer, taxer, mettre à prix (les vins, les denrées) ». Présenté comme synon. de afférage et affeurage ds Ac. Compl. 1842.
Prononc. − Dernière transcription ds Littré : a-fo-ra-j'.
Étymol. ET HIST. − 1253 dr. féod., lat. médiév. afforagium « droit de fixer le prix des denrées, surtout du vin » (Chartrier de Saint Riquier ds Du Cange t. 1, p. 131bs.v. afforagium. Radulfus cessit jure quod habere poterat in Vicecomitatu et Afforagio villarum de Feuquieres et de Feuquerolles); 1327 id. aforaige « taxe payée au seigneur par les taverniers et autres débitants de vin » (Cart. de Guise, Richel. 1. 17777, fo208 rods Gdf. : Se il ou autre wet vendre celui vin ou autre par aforaige, il donra de .IIII. roes .I. sestier). Terme d'orig. pic. (supra; cf. Corblet 1851), dér. (suff. -age*) du pic. aforer « estimer, évaluer » (xiiies. ds Gdf.; cf. Corblet, loc. cit.) lui-même dér. (préf. a-1*, dés. -er) de l'a. fr. fuer « prix des marchandises fixé par les autorités » (1160-1174, Rou ds T.-L.), du lat. forum, attesté en lat. médiév. carol. au sens de « prix du marché » (anno 744, Pippini capit. Suess., c. 6 Capit., I, p. 30 ds Nierm. t. 1 1954-58 : [Unusquisque episcopus] per omnes civitatis [lire civitates] legitimus forus [lire legitimos foros] et mensuras faciat secundum habundantia temporis).
BBG. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Kuhn 1931, p. 81, 224, 225. − Prév. 1755. − Romeuf t. 1 1956.

Wiktionnaire

Nom commun

afforage \a.fɔ.ʁaʒ\ masculin

  1. (Histoire) Ancien droit seigneurial sur la vente du vin.
    • Ce même poteau portait un écriteau stipulant qu'à partir de là et sur ses terres le seigneur du lieu avait droit de rouage, d'afforage et de bornage. — (Société des antiquaires de Picardie, Mémoires de la Société des antiquaires de Picardie: Volume 56, 2000)
  2. (Histoire) Prix d'une chose vénale fixé par autorité de justice.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AFFORAGE (a-fo-ra-j') s. m.
  • Terme de féodalité. Droit qui se payait à un seigneur pour la vente du vin. Prix mis par autorité de justice à une chose vénale.

HISTORIQUE

XVe s. Les religieux ont certain droit seigneurial en ladite ville de Laigny, appellé droit d'afforaige ou tavernerie, Du Cange, afforagium.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AFFORAGE, s. terme de Droit, qui se prend dans deux significations différentes : dans les Coûtumes où il est employé, il signifie un droit qu’on paye au Seigneur, pour avoit droit de vendre du vin, du cidre, ou autre liqueur dans l’étendue de sa seigneurie, suivant le prix qui y a été mis par ses Officiers. Et dans l’ordonnance de la Ville, du mois de Décembre 1672, il signifie le tarif même de ces sortes de marchandises fixé par les Echevins.

Ce terme paroît venir du mot Latin forum, qui signifie marché.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « afforage »

→ voir afforer
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. afforagium, du bas-lat. afforare, mettre un prix, de af pour ad (voy. À), et forum, marché (voy. FOR, FUR, FORUM).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « afforage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
afforage afɔraʒ

Évolution historique de l’usage du mot « afforage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « afforage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « afforage »

Langue Traduction
Anglais refining
Espagnol refinando
Italien raffinazione
Allemand raffinieren
Chinois 精制
Arabe تكرير
Portugais refinação
Russe рафинирование
Japonais 精錬
Basque finketa
Corse raffinazione
Source : Google Translate API
Partager