La langue française

Aérophore

Sommaire

  • Définitions du mot aérophore
  • Étymologie de « aérophore »
  • Phonétique de « aérophore »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aérophore »
  • Traductions du mot « aérophore »

Définitions du mot « aérophore »

Trésor de la Langue Française informatisé

AÉROPHORE, adj. et subst. masc.

I.− BOT., ZOOL., adj. [En parlant de vaisseaux, de trachées] Qui transporte de l'air.
II.− TECHNOL., subst. masc. Appareil qui sert à renouveler l'air dans les milieux viciés :
[En utilisant] des pressions [élevées il est] possible d'emporter (...) une masse gazeuse beaucoup plus considérable que dans les aérophores primitifs. J.-N. Haton de La Goupillière, Cours d'exploitation des mines,t. 3, 1905, p. 1398.
Rem. Attesté ds Nouv. Lar. ill., Lar. 20e.
Prononc. − Dernière transcription ds Littré : a-é-ro-for.
Étymol. ET HIST. I.− Adj. 1834 bot. (Land. : Aérophore ... se dit ... de certains petits vaisseaux des plantes appelés trachées, qui portent l'air dans l'intérieur). II.− Subst. masc. 1866 (Lar. 19e: Aérophore... Appareil sous-marin). Composé des éléments aéro-* et -phore*.

Wiktionnaire

Adjectif

aérophore \a.e.ʁɔ.fɔʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Anatomie) Qui transporte l'air dans un organisme.
    • Dans un poumon, voici en 1, une bronche, conduit aérophore entièrement extralobulaire.

Nom commun

aérophore \a.e.ʁɔ.fɔʁ\ masculin

  1. (Anatomie) (Vieilli) Vaisseau qui transporte l'air dans un organisme.
  2. (Botanique) (Zoologie) Organe ou sécrétion facilitant la sustentation dans l’air d’un animal ou d’une propagule de végétal.
    • Les grands poils la chenille nouveau-née, associés au long (6 à 8 m) fil de soie extensible qu’elle est capable de filer constituent un aérophore; les chenilles sont ainsi véhiculées par le vent sur plusieurs dizaines ou centaines de mètres.
  3. Sorte de scaphandre, qui permettait de faire vivre un homme dans une galerie malsaine à une profondeur quelconque sans communication avec l’extérieur.
    • Rouquayrol et les frères Denayrouze auront pendant leur vie réalisé trois grands types de dispositifs. D’une part, l'appareil respiratoire Rouquayrol, équipé du régulateur de pression de gaz breveté en 1860, suivi de l’aérophore, tous deux destinés à l’emploi en atmosphère irrespirable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AÉROPHORE (a-é-ro-for') adj.
  • Qui porte l'air.

    Le même que aérifère.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AÉROPHORE. Ajoutez :

S. m. Engin qui porte l'air dans les mines, dans les cloches à plongeur, etc.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aérophore »

 Composé de aéro- et de -phore.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἀὴρ, air, et φορὸς, qui porte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aérophore »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aérophore aerɔfɔr

Évolution historique de l’usage du mot « aérophore »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « aérophore »

Langue Traduction
Anglais aerophore
Source : Google Translate API
Partager