La langue française

Adytum, adyton

Définitions du mot « adytum, adyton »

Trésor de la Langue Française informatisé

ADYTUM, ADYTON, subst. masc.

RELIG. ANC. Chambre secrète dans les temples, située généralement en face de la porte principale, en partie au-dessous du sol du temple, et où les prêtres seuls étaient admis :
1. ... les colonnes sont debout encore, mais décrépites et inclinées. Vers la dixième, la colonnade fait place à un monument en saillie : c'est un temple consacré à Ammon par Ramsès VIII, de la vingtième dynastie; deux petits pylônes flanquaient la porte d'entrée : où sont-ils maintenant? Un portique soutenu par dix-huit piliers, ornés chacun d'un colosse osiriaque, donne entrée dans le pronaos, appuyé sur huit colonnes à tige de palmier. Puis il y a encore le sécos, l'adyton et les salles latérales; les murailles sont couvertes de figurations de batailles et d'offrandes. M. Du Camp, Le Nil, Égypte et Nubie,1854, p. 224.
2. À cet égard, elle [la religion chrétienne] est tout le contraire des anciennes religions grecques et orientales où l'adytum, la cella était réservée à une élite, le péristyle seul étant accessible au vulgaire. Chez nous, ... l'adytum est ouvert à tous. M. Barrès, La Grande pitié des églises de France,1914, p. 51.
Rem. Attesté ds Besch. 1845, Littré, Lar. 20e, Lar. encyclop., Lar. 3, Quillet 1965.
Prononc. ET ORTH. − Seule transcription ds Littré : a-di-tom'. − Rem. Besch. 1845 emploie comme vedette la forme adyte, subst. masc. et Lar. encyclop., adyton.
Étymol. ET HIST. − 1840 (Land.). Empr. au lat. adytum « partie la plus secrète d'un lieu sacré, sanctuaire » (Caesar, De bello civili, 3, 105, 5 ds TLL, s.v., 902, 21 : in occultis ac reconditis templi, quo praeter sacerdotes adire fas non est quae graeci adyta appellant), lui-même empr. au gr. α ́ δ υ τ ο ν « id. » de α ̓- priv. et δ υ ́ ε ι ν « pénétrer » (Illiade, 5, 448, 512 ds Bailly s.v.).
BBG. − Chabat t. 1 1875. − Perraud 1963 (s.v. adytun). − Ville 1967.

Wiktionnaire

Nom commun

adytum \a.di.tɔm\ masculin

  1. (Antiquité) Chambre particulière ou secrète dans un temple.
    • Lorsque la porte d'entrée est à l’est, l’adytum est reculé sensiblement en arrière vers l’ouest, et il est déplacé d’une bien moins grande quantité à droite, vers le nord. — (Jean Moura, Le Royaume du Cambodge, volume 2, 1883)


Nom commun

adytum neutre

  1. (Religion) Sanctuaire, endroit d'un temple où seuls pénétraient les prêtres.
    • ex adyto tamquam cordis, Lucrèce : sortant pour ainsi dire du sanctuaire du cœur.

Nom commun

adyton \a.di.ton\ masculin

  1. (Antiquité) Chambre secrète dans un temple grec.
    • Dans une troisième salle (adyton) fort obscure, et au milieu de laquelle s'élève un petit autel carré, le pharaon est mis au rang des dieux. — (Maxime Du Camp, Le Nil. Égypte et Nubie, 1854)


Nom commun

adyton \a.di.ton\ masculin

  1. (Antiquité) Chambre secrète dans un temple grec.
    • Dans une troisième salle (adyton) fort obscure, et au milieu de laquelle s'élève un petit autel carré, le pharaon est mis au rang des dieux. — (Maxime Du Camp, Le Nil. Égypte et Nubie, 1854)


Nom commun

adyton \a.di.ton\ masculin

  1. (Antiquité) Chambre secrète dans un temple grec.
    • Dans une troisième salle (adyton) fort obscure, et au milieu de laquelle s'élève un petit autel carré, le pharaon est mis au rang des dieux. — (Maxime Du Camp, Le Nil. Égypte et Nubie, 1854)


Nom commun

adyton \a.di.ton\ masculin

  1. (Antiquité) Chambre secrète dans un temple grec.
    • Dans une troisième salle (adyton) fort obscure, et au milieu de laquelle s'élève un petit autel carré, le pharaon est mis au rang des dieux. — (Maxime Du Camp, Le Nil. Égypte et Nubie, 1854)


Nom commun

adyton \a.di.ton\ masculin

  1. (Antiquité) Chambre secrète dans un temple grec.
    • Dans une troisième salle (adyton) fort obscure, et au milieu de laquelle s'élève un petit autel carré, le pharaon est mis au rang des dieux. — (Maxime Du Camp, Le Nil. Égypte et Nubie, 1854)


Nom commun

adyton \a.di.ton\ masculin

  1. (Antiquité) Chambre secrète dans un temple grec.
    • Dans une troisième salle (adyton) fort obscure, et au milieu de laquelle s'élève un petit autel carré, le pharaon est mis au rang des dieux. — (Maxime Du Camp, Le Nil. Égypte et Nubie, 1854)


Nom commun

adyton \a.di.ton\ masculin

  1. (Antiquité) Chambre secrète dans un temple grec.
    • Dans une troisième salle (adyton) fort obscure, et au milieu de laquelle s'élève un petit autel carré, le pharaon est mis au rang des dieux. — (Maxime Du Camp, Le Nil. Égypte et Nubie, 1854)


Nom commun

adyton \a.di.ton\ masculin

  1. (Antiquité) Chambre secrète dans un temple grec.
    • Dans une troisième salle (adyton) fort obscure, et au milieu de laquelle s'élève un petit autel carré, le pharaon est mis au rang des dieux. — (Maxime Du Camp, Le Nil. Égypte et Nubie, 1854)


Nom commun

adyton \a.di.ton\ masculin

  1. (Antiquité) Chambre secrète dans un temple grec.
    • Dans une troisième salle (adyton) fort obscure, et au milieu de laquelle s'élève un petit autel carré, le pharaon est mis au rang des dieux. — (Maxime Du Camp, Le Nil. Égypte et Nubie, 1854)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ADYTUM (a-di-tom') s. m.
  • Terme d'antiquité. Chambre particulière ou secrète dans un temple.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ADYTUM, s. ἀδύτον, (Hist. anc.) terme dont les Anciens se servoient pour désigner un endroit au fond de leurs Temples, où il n’étoit permis qu’aux Prêtres d’entrer ; c’étoit le lieu d’où partoient les Oracles.

Ce mot est Grec d’origine, & signifie inaccessible : il est composé d’ privatif & de δύω ou δύνω, entrer.

Parmi les Juifs, le tabernacle où reposoit l’Arche d’Alliance, & dans le Temple de Salomon le Saint des Saints, étoient les lieux où Dieu manifestoit particulierement sa volonté : il n’étoit permis qu’au Grand-Prêtre d’y entrer, & cela une seule fois l’année. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « adytum »

Adytum ; ἄδυτου, de α privatif et δύω, je pénètre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin adytum, de même sens, du grec ancien ἄδυτον, adyton (« lieu où tout accès est interdit »), composé de α-, a-, préfixe privatif, et δύειν, dúein (« pénétrer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du grec ancien ἄδυτον, adyton (« lieu où tout accès est interdit »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « adytum »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
adytum aditym

Évolution historique de l’usage du mot « adytum »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « adytum »

Langue Traduction
Anglais adytum
Espagnol builders of the adytum
Source : Google Translate API

Adytum

Retour au sommaire ➦

Partager