La langue française

Acyanopsie, acyanoblepsie

Définitions du mot « acyanopsie, acyanoblepsie »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACYANOPSIE, ACYANOBLEPSIE, subst. fém.

MÉD. ,,Lésion de la vue caractérisée par l'impuissance de distinguer la couleur bleue.`` (Littré-Robin 1865).
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Quillet 1965, sous la forme acyanoblepsie. Signalé sous la forme acyanopsie ds Lar. 20eet Lar. encyclop. :
... la cécité pour le bleu qu'il [Goethe] appela acyanopsie... J. Ovio, La Vision des couleurs,1932, p. 109.
Étymol. ET HIST. − 1838, Ac. Compl. 1842. Composé du rad. de mots gr. κ υ α ν ο ́ ς « d'un bleu sombre » et β λ ε ́ ψ ι ς « vue, regard » (ou ο ́ ψ ι ς « vue » dans la forme moins fréquente acyanopsie); préf. a-2*; suff. -ie*.
BBG. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Littré-Robin 1865. − Piéron 1963.

Wiktionnaire

Nom commun

acyanopsie \a.sja.nɔp.si\ féminin

  1. Incapacité à distinguer la couleur bleue.
    • D’autres couleurs peuvent ne pas être perçues : le vert (achloropsie), le bleu (acyanopsie). — (Ciel et terre, volumes 59 à 61, 1943)

Nom commun

acyanoblepsie \a.sja.no.blɛp.si\ féminin

  1. (Médecine) Incapacité visuelle de distinguer la couleur bleue.
    • Ce médecin, préposé aux eaux de Dribourg nous apprend que Jean Dietrich Brandis, le premier médecin de ces eaux, né en 1762, dont il a tracé la biographie, était affecté d’acyanoblepsie, et qu’il écrivit à ce sujet à son ami Goethe, une lettre que celui-ci inséra dans ses travaux relatifs aux sciences naturelles. — (Annales d’oculistique, volumes 37 à 38, 1857)

Nom commun

acyanoblepsie \a.sja.no.blɛp.si\ féminin

  1. (Médecine) Incapacité visuelle de distinguer la couleur bleue.
    • Ce médecin, préposé aux eaux de Dribourg nous apprend que Jean Dietrich Brandis, le premier médecin de ces eaux, né en 1762, dont il a tracé la biographie, était affecté d’acyanoblepsie, et qu’il écrivit à ce sujet à son ami Goethe, une lettre que celui-ci inséra dans ses travaux relatifs aux sciences naturelles. — (Annales d’oculistique, volumes 37 à 38, 1857)

Nom commun

acyanoblepsie \a.sja.no.blɛp.si\ féminin

  1. (Médecine) Incapacité visuelle de distinguer la couleur bleue.
    • Ce médecin, préposé aux eaux de Dribourg nous apprend que Jean Dietrich Brandis, le premier médecin de ces eaux, né en 1762, dont il a tracé la biographie, était affecté d’acyanoblepsie, et qu’il écrivit à ce sujet à son ami Goethe, une lettre que celui-ci inséra dans ses travaux relatifs aux sciences naturelles. — (Annales d’oculistique, volumes 37 à 38, 1857)

Nom commun

acyanoblepsie \a.sja.no.blɛp.si\ féminin

  1. (Médecine) Incapacité visuelle de distinguer la couleur bleue.
    • Ce médecin, préposé aux eaux de Dribourg nous apprend que Jean Dietrich Brandis, le premier médecin de ces eaux, né en 1762, dont il a tracé la biographie, était affecté d’acyanoblepsie, et qu’il écrivit à ce sujet à son ami Goethe, une lettre que celui-ci inséra dans ses travaux relatifs aux sciences naturelles. — (Annales d’oculistique, volumes 37 à 38, 1857)

Nom commun

acyanoblepsie \a.sja.no.blɛp.si\ féminin

  1. (Médecine) Incapacité visuelle de distinguer la couleur bleue.
    • Ce médecin, préposé aux eaux de Dribourg nous apprend que Jean Dietrich Brandis, le premier médecin de ces eaux, né en 1762, dont il a tracé la biographie, était affecté d’acyanoblepsie, et qu’il écrivit à ce sujet à son ami Goethe, une lettre que celui-ci inséra dans ses travaux relatifs aux sciences naturelles. — (Annales d’oculistique, volumes 37 à 38, 1857)

Nom commun

acyanoblepsie \a.sja.no.blɛp.si\ féminin

  1. (Médecine) Incapacité visuelle de distinguer la couleur bleue.
    • Ce médecin, préposé aux eaux de Dribourg nous apprend que Jean Dietrich Brandis, le premier médecin de ces eaux, né en 1762, dont il a tracé la biographie, était affecté d’acyanoblepsie, et qu’il écrivit à ce sujet à son ami Goethe, une lettre que celui-ci inséra dans ses travaux relatifs aux sciences naturelles. — (Annales d’oculistique, volumes 37 à 38, 1857)

Nom commun

acyanoblepsie \a.sja.no.blɛp.si\ féminin

  1. (Médecine) Incapacité visuelle de distinguer la couleur bleue.
    • Ce médecin, préposé aux eaux de Dribourg nous apprend que Jean Dietrich Brandis, le premier médecin de ces eaux, né en 1762, dont il a tracé la biographie, était affecté d’acyanoblepsie, et qu’il écrivit à ce sujet à son ami Goethe, une lettre que celui-ci inséra dans ses travaux relatifs aux sciences naturelles. — (Annales d’oculistique, volumes 37 à 38, 1857)

Nom commun

acyanoblepsie \a.sja.no.blɛp.si\ féminin

  1. (Médecine) Incapacité visuelle de distinguer la couleur bleue.
    • Ce médecin, préposé aux eaux de Dribourg nous apprend que Jean Dietrich Brandis, le premier médecin de ces eaux, né en 1762, dont il a tracé la biographie, était affecté d’acyanoblepsie, et qu’il écrivit à ce sujet à son ami Goethe, une lettre que celui-ci inséra dans ses travaux relatifs aux sciences naturelles. — (Annales d’oculistique, volumes 37 à 38, 1857)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « acyanopsie »

De cyanopsie avec le préfixe privatif a-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « acyanopsie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
acyanopsie asjanɔpsi

Traductions du mot « acyanopsie »

Langue Traduction
Anglais acyanopsia
Espagnol acianopsia
Italien acyanopsia
Allemand acyanopsie
Chinois 蓝眼病
Arabe أكيانوبسيا
Portugais acianopsia
Russe тританопия
Japonais シアノプシア
Basque acyanopsia
Corse acianopsia
Source : Google Translate API

Acyanopsie

Retour au sommaire ➦

Partager