La langue française

Acomas, acomat

Sommaire

  • Définitions du mot acomas, acomat
  • Étymologie de « acomas »
  • Phonétique de « acomas »
  • Évolution historique de l’usage du mot « acomas »
  • Traductions du mot « acomas »
  • Synonymes de « acomas »

Définitions du mot « acomas, acomat »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACOMAS, ACOMAT, subst. masc.

BOT. Arbre qui croît dans les Antilles et dont le bois est employé en menuiserie et pour la construction des navires.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [akɔma] ou [akɔmat] (cf. Barbeau-Rodhe 1930). 2. Hist. − Acomas ds Ac. 1798 et ds Quillet 1965; acomas ou acomat ds Ac. 1835, ds Gattel 1841 et ds Littré; acomat ds Besch. 1845.
Étymol. ET HIST. − 1658 bot. (C. de Rochefort, Hist. nat. et morale des Antilles, avec un dict. caraïbe, d'apr. Trév. 1752 : Acomas. Arbre qui croït dans les isles Antilles [...]; son bois est pesant, de couleur rouge, tirant sur le jaunâtre). Orig. obsc.; prob. empr. à la lang. des Caraïbes.
BBG. − Bél. 1957.

Wiktionnaire

Nom commun

acomas \a.kɔ.ma\ masculin

  1. (Botanique) Arbre des Antilles dont le bois est propre à la menuiserie et à la construction des navires.
    • Je songe aux orchidées des forêts tropicales dont les racines, descendues des hautes branches des acomas, restent suspendues entre ciel et terre. — (Mireille Nicolas, Mon anthologie de littérature antillaise, 2005)

Nom commun

acomat \a.kɔ.ma\ masculin

  1. (Botanique) Variante de acomas.
    • En tout premier lieu, l’acomat boucan un arbre de très grande taille aux contreforts si grands qu'il était utilisé par les indiens caraïbes pour abriter la cabane où on boucanait la viande. — (site naberesdenouste.over-blog.com)
    • L’acomat boucan présente également cette particularité. Ses gigantesques racines lui permettent d’éviter d’être déraciné lors du passage des cyclones tropicaux. — (site www.portail-guadeloupe.com)
    • Mais la lézarde du pays rêvé n'a jamais quitté les mornes, elle n'a jamais cessé d'arpenter les hauteurs où l'ombre et la lumière sont d'une même intention, et jamais déserté la vigilance des cimes – c'est par cette exigence qu'il lui a été donné d'irriguer le pays, en fondocs et racines, de fréquenter le long secret des acacias, l'éternité des très vieux acomats, les soifs de la rocaille du côté des Salines, et cette angoisse qui sert d'humus aux bois sans chaînes des nègres marrons. — (« L'Affectueuse révérence » de Chamoiseau à Glissant, rue89.com, 10 février 2011)

Nom commun

acomat \a.kɔ.ma\ masculin

  1. (Botanique) Variante de acomas.
    • En tout premier lieu, l’acomat boucan un arbre de très grande taille aux contreforts si grands qu'il était utilisé par les indiens caraïbes pour abriter la cabane où on boucanait la viande. — (site naberesdenouste.over-blog.com)
    • L’acomat boucan présente également cette particularité. Ses gigantesques racines lui permettent d’éviter d’être déraciné lors du passage des cyclones tropicaux. — (site www.portail-guadeloupe.com)
    • Mais la lézarde du pays rêvé n'a jamais quitté les mornes, elle n'a jamais cessé d'arpenter les hauteurs où l'ombre et la lumière sont d'une même intention, et jamais déserté la vigilance des cimes – c'est par cette exigence qu'il lui a été donné d'irriguer le pays, en fondocs et racines, de fréquenter le long secret des acacias, l'éternité des très vieux acomats, les soifs de la rocaille du côté des Salines, et cette angoisse qui sert d'humus aux bois sans chaînes des nègres marrons. — (« L'Affectueuse révérence » de Chamoiseau à Glissant, rue89.com, 10 février 2011)

Nom commun

acomat \a.kɔ.ma\ masculin

  1. (Botanique) Variante de acomas.
    • En tout premier lieu, l’acomat boucan un arbre de très grande taille aux contreforts si grands qu'il était utilisé par les indiens caraïbes pour abriter la cabane où on boucanait la viande. — (site naberesdenouste.over-blog.com)
    • L’acomat boucan présente également cette particularité. Ses gigantesques racines lui permettent d’éviter d’être déraciné lors du passage des cyclones tropicaux. — (site www.portail-guadeloupe.com)
    • Mais la lézarde du pays rêvé n'a jamais quitté les mornes, elle n'a jamais cessé d'arpenter les hauteurs où l'ombre et la lumière sont d'une même intention, et jamais déserté la vigilance des cimes – c'est par cette exigence qu'il lui a été donné d'irriguer le pays, en fondocs et racines, de fréquenter le long secret des acacias, l'éternité des très vieux acomats, les soifs de la rocaille du côté des Salines, et cette angoisse qui sert d'humus aux bois sans chaînes des nègres marrons. — (« L'Affectueuse révérence » de Chamoiseau à Glissant, rue89.com, 10 février 2011)

Nom commun

acomat \a.kɔ.ma\ masculin

  1. (Botanique) Variante de acomas.
    • En tout premier lieu, l’acomat boucan un arbre de très grande taille aux contreforts si grands qu'il était utilisé par les indiens caraïbes pour abriter la cabane où on boucanait la viande. — (site naberesdenouste.over-blog.com)
    • L’acomat boucan présente également cette particularité. Ses gigantesques racines lui permettent d’éviter d’être déraciné lors du passage des cyclones tropicaux. — (site www.portail-guadeloupe.com)
    • Mais la lézarde du pays rêvé n'a jamais quitté les mornes, elle n'a jamais cessé d'arpenter les hauteurs où l'ombre et la lumière sont d'une même intention, et jamais déserté la vigilance des cimes – c'est par cette exigence qu'il lui a été donné d'irriguer le pays, en fondocs et racines, de fréquenter le long secret des acacias, l'éternité des très vieux acomats, les soifs de la rocaille du côté des Salines, et cette angoisse qui sert d'humus aux bois sans chaînes des nègres marrons. — (« L'Affectueuse révérence » de Chamoiseau à Glissant, rue89.com, 10 février 2011)

Nom commun

acomat \a.kɔ.ma\ masculin

  1. (Botanique) Variante de acomas.
    • En tout premier lieu, l’acomat boucan un arbre de très grande taille aux contreforts si grands qu'il était utilisé par les indiens caraïbes pour abriter la cabane où on boucanait la viande. — (site naberesdenouste.over-blog.com)
    • L’acomat boucan présente également cette particularité. Ses gigantesques racines lui permettent d’éviter d’être déraciné lors du passage des cyclones tropicaux. — (site www.portail-guadeloupe.com)
    • Mais la lézarde du pays rêvé n'a jamais quitté les mornes, elle n'a jamais cessé d'arpenter les hauteurs où l'ombre et la lumière sont d'une même intention, et jamais déserté la vigilance des cimes – c'est par cette exigence qu'il lui a été donné d'irriguer le pays, en fondocs et racines, de fréquenter le long secret des acacias, l'éternité des très vieux acomats, les soifs de la rocaille du côté des Salines, et cette angoisse qui sert d'humus aux bois sans chaînes des nègres marrons. — (« L'Affectueuse révérence » de Chamoiseau à Glissant, rue89.com, 10 février 2011)

Nom commun

acomat \a.kɔ.ma\ masculin

  1. (Botanique) Variante de acomas.
    • En tout premier lieu, l’acomat boucan un arbre de très grande taille aux contreforts si grands qu'il était utilisé par les indiens caraïbes pour abriter la cabane où on boucanait la viande. — (site naberesdenouste.over-blog.com)
    • L’acomat boucan présente également cette particularité. Ses gigantesques racines lui permettent d’éviter d’être déraciné lors du passage des cyclones tropicaux. — (site www.portail-guadeloupe.com)
    • Mais la lézarde du pays rêvé n'a jamais quitté les mornes, elle n'a jamais cessé d'arpenter les hauteurs où l'ombre et la lumière sont d'une même intention, et jamais déserté la vigilance des cimes – c'est par cette exigence qu'il lui a été donné d'irriguer le pays, en fondocs et racines, de fréquenter le long secret des acacias, l'éternité des très vieux acomats, les soifs de la rocaille du côté des Salines, et cette angoisse qui sert d'humus aux bois sans chaînes des nègres marrons. — (« L'Affectueuse révérence » de Chamoiseau à Glissant, rue89.com, 10 février 2011)

Nom commun

acomat \a.kɔ.ma\ masculin

  1. (Botanique) Variante de acomas.
    • En tout premier lieu, l’acomat boucan un arbre de très grande taille aux contreforts si grands qu'il était utilisé par les indiens caraïbes pour abriter la cabane où on boucanait la viande. — (site naberesdenouste.over-blog.com)
    • L’acomat boucan présente également cette particularité. Ses gigantesques racines lui permettent d’éviter d’être déraciné lors du passage des cyclones tropicaux. — (site www.portail-guadeloupe.com)
    • Mais la lézarde du pays rêvé n'a jamais quitté les mornes, elle n'a jamais cessé d'arpenter les hauteurs où l'ombre et la lumière sont d'une même intention, et jamais déserté la vigilance des cimes – c'est par cette exigence qu'il lui a été donné d'irriguer le pays, en fondocs et racines, de fréquenter le long secret des acacias, l'éternité des très vieux acomats, les soifs de la rocaille du côté des Salines, et cette angoisse qui sert d'humus aux bois sans chaînes des nègres marrons. — (« L'Affectueuse révérence » de Chamoiseau à Glissant, rue89.com, 10 février 2011)

Nom commun

acomat \a.kɔ.ma\ masculin

  1. (Botanique) Variante de acomas.
    • En tout premier lieu, l’acomat boucan un arbre de très grande taille aux contreforts si grands qu'il était utilisé par les indiens caraïbes pour abriter la cabane où on boucanait la viande. — (site naberesdenouste.over-blog.com)
    • L’acomat boucan présente également cette particularité. Ses gigantesques racines lui permettent d’éviter d’être déraciné lors du passage des cyclones tropicaux. — (site www.portail-guadeloupe.com)
    • Mais la lézarde du pays rêvé n'a jamais quitté les mornes, elle n'a jamais cessé d'arpenter les hauteurs où l'ombre et la lumière sont d'une même intention, et jamais déserté la vigilance des cimes – c'est par cette exigence qu'il lui a été donné d'irriguer le pays, en fondocs et racines, de fréquenter le long secret des acacias, l'éternité des très vieux acomats, les soifs de la rocaille du côté des Salines, et cette angoisse qui sert d'humus aux bois sans chaînes des nègres marrons. — (« L'Affectueuse révérence » de Chamoiseau à Glissant, rue89.com, 10 février 2011)

Nom commun

acomat \a.kɔ.ma\ masculin

  1. (Botanique) Variante de acomas.
    • En tout premier lieu, l’acomat boucan un arbre de très grande taille aux contreforts si grands qu'il était utilisé par les indiens caraïbes pour abriter la cabane où on boucanait la viande. — (site naberesdenouste.over-blog.com)
    • L’acomat boucan présente également cette particularité. Ses gigantesques racines lui permettent d’éviter d’être déraciné lors du passage des cyclones tropicaux. — (site www.portail-guadeloupe.com)
    • Mais la lézarde du pays rêvé n'a jamais quitté les mornes, elle n'a jamais cessé d'arpenter les hauteurs où l'ombre et la lumière sont d'une même intention, et jamais déserté la vigilance des cimes – c'est par cette exigence qu'il lui a été donné d'irriguer le pays, en fondocs et racines, de fréquenter le long secret des acacias, l'éternité des très vieux acomats, les soifs de la rocaille du côté des Salines, et cette angoisse qui sert d'humus aux bois sans chaînes des nègres marrons. — (« L'Affectueuse révérence » de Chamoiseau à Glissant, rue89.com, 10 février 2011)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ACOMAS (a-ko-ma) s. m.
  • Terme de botanique. Arbre des Antilles dont le bois est propre à la menuiserie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* ACOMAS, s. m. (Hist. nat.) grand & gros arbre de l’Amérique, dont la feuille est large, le fruit en olive, d’une couleur jaune, & d’un goût amer. On emploie cet arbre dans la construction des navires, & on en tire des poutres de dix-huit pouces de diametre sur soixante piés de longueur.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « acomas »

(1658) Étymologie obscure ; il semble que le mot vienne d’une langue des Caraïbes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « acomas »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
acomas akɔma

Évolution historique de l’usage du mot « acomas »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « acomas »

Langue Traduction
Anglais acomas
Espagnol acomas
Italien acomas
Allemand akome
Chinois 阿科马斯
Arabe أكوما
Portugais acomas
Russe acomas
Japonais 昏睡
Basque acomas
Corse acomi
Source : Google Translate API

Synonymes de « acomas »

Source : synonymes de acomas sur lebonsynonyme.fr
Partager