La langue française

Acciaccatura

Définitions du mot « acciaccatura »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACCIAC(C)ATURA, ACCIACCATURE, ACCACIATURE,(ACCIACATURA, ACCIACCATURA) subst. fém.

MUS. Petite note d'agrément frappée très rapidement devant une note principale (cf. appogiature), en particulier au clavecin :
1. ... on peut faire entendre par un seul attouchement de la corde deux sons qui se succèdent de très près, tels qu'une acciaccatura, et la note qu'elle prépare. Gevaert, Traité d'instrumentation,1885, p. 35.
2. Cette petite note d'accentuation légère jouée avant la note, était connue des anciens clavecinistes : c'est « l'acciacatura », simple ornement sans signification harmonique, qui consiste à faire entendre très brièvement, avant la note principale, la note immédiatement inférieure ou supérieure. Candé1961, s.v. appogiature.
P. ext. Arpège rapide :
3. L'acciacatura est une manière d'exécution instrumentale se pratiquant dans la musique de piano, d'orgue, de harpe, de guitare, de violon; elle consiste à frapper rapidement et successivement les notes d'un accord afin de lui donner une résonance plus forte. C'est une sorte d'arpège rapide. Ce mot italien, francisé par l'usage, signifie écrasement comme si on donnait un coup ferme et sec dans l'exécution. Rougnon1935.
Étymol. ET HIST. − 1811 acciaccatura, masc., « agrément dans la musique instrumentale; sorte d'appogiature brève frappée presque en même temps que la note principale » (François d'Alberti de Villeneuve, Grand Dict. François-Italien, t. 1, 3eéd. : Acciaccatura (...) Il indique des intervalles propres à l'harmonie ...); 1845 même forme, mais au fém. ds Besch.; 1928 accaciature, fém., Roland-Manuel, Ravel, 223; 1965 acciacature, fém., Quillet. Empr. à l'ital. acciaccatura, synon. de appoggiatura, attesté comme terme de mus. dep. 1811, Alberti de Villeneuve, op. cit., t. 2 ital.-fr., s.v. acciaccatura, dér. de accíaccare « affaiblir; meurtrir, écraser » d'orig. onomatopéique.
BBG. − Candé 1961. − Rougnon 1935.

ACCIAC(C)ATURA, ACCIACCATURE, ACCACIATURE,(ACCIACATURA, ACCIACCATURA) subst. fém.

MUS. Petite note d'agrément frappée très rapidement devant une note principale (cf. appogiature), en particulier au clavecin :
1. ... on peut faire entendre par un seul attouchement de la corde deux sons qui se succèdent de très près, tels qu'une acciaccatura, et la note qu'elle prépare. Gevaert, Traité d'instrumentation,1885, p. 35.
2. Cette petite note d'accentuation légère jouée avant la note, était connue des anciens clavecinistes : c'est « l'acciacatura », simple ornement sans signification harmonique, qui consiste à faire entendre très brièvement, avant la note principale, la note immédiatement inférieure ou supérieure. Candé1961, s.v. appogiature.
P. ext. Arpège rapide :
3. L'acciacatura est une manière d'exécution instrumentale se pratiquant dans la musique de piano, d'orgue, de harpe, de guitare, de violon; elle consiste à frapper rapidement et successivement les notes d'un accord afin de lui donner une résonance plus forte. C'est une sorte d'arpège rapide. Ce mot italien, francisé par l'usage, signifie écrasement comme si on donnait un coup ferme et sec dans l'exécution. Rougnon1935.
Étymol. ET HIST. − 1811 acciaccatura, masc., « agrément dans la musique instrumentale; sorte d'appogiature brève frappée presque en même temps que la note principale » (François d'Alberti de Villeneuve, Grand Dict. François-Italien, t. 1, 3eéd. : Acciaccatura (...) Il indique des intervalles propres à l'harmonie ...); 1845 même forme, mais au fém. ds Besch.; 1928 accaciature, fém., Roland-Manuel, Ravel, 223; 1965 acciacature, fém., Quillet. Empr. à l'ital. acciaccatura, synon. de appoggiatura, attesté comme terme de mus. dep. 1811, Alberti de Villeneuve, op. cit., t. 2 ital.-fr., s.v. acciaccatura, dér. de accíaccare « affaiblir; meurtrir, écraser » d'orig. onomatopéique.
BBG. − Candé 1961. − Rougnon 1935.

Wiktionnaire

Nom commun

acciaccatura \a.tʃja.ka.ty.ʁa\ féminin

  1. (Musique) Petite note d’agrément précédant une note principale. En particulier au clavecin.
    • L’acciaccatura, largement employée dans la musique espagnole du XVIIIe siècle et en particulier par Domenico Scarlatti (1685-1757), consiste à renforcer l’attaque d’un accord par l’adjonction de notes étrangères que l’on lâche immédiatement après les avoir jouées. — (Claude Abromont, Eugène de Montalembert, Guide de la théorie de la musique, 2001)

Nom commun

acciaccatura

  1. (Musique) Acciaccatura.

Nom commun

acciaccatura \at.t͡ʃak.ka.'tu.ra\ féminin

  1. (Musique) Acciaccatura, petite note d’agrément précédant une note principale.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « acciaccatura »

De l’italien acciaccare (« piétiner, écraser, froisser, affaiblir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « acciaccatura »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
acciaccatura aksjakkatyra

Évolution historique de l’usage du mot « acciaccatura »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « acciaccatura »

Langue Traduction
Anglais acciaccatura
Espagnol acciaccatura
Italien acciaccatura
Allemand acciaccatura
Chinois acciaccatura
Arabe acciaccatura
Portugais acciaccatura
Russe acciaccatura
Japonais acciaccatura
Basque acciaccatura
Corse acciaccatura
Source : Google Translate API

Synonymes de « acciaccatura »

Source : synonymes de acciaccatura sur lebonsynonyme.fr

Acciaccatura

Retour au sommaire ➦

Partager