La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « acagnardé »

Acagnardé

Définitions de « acagnardé »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACAGNARDÉ, ÉE, ACAGNARDI, IE, part. passé et adj.

1. Sens propre., fam. [Gén. suivi d'un compl. de lieu, introduit par une prép. (sur, rarement contre)]
a) Installé paresseusement dans une attitude rêveuse. Synon. nonchalant, indolent, apathique :
1. Je le trouve changé depuis l'attaque. Il ne plaisante plus avec nous comme autrefois. Il reste des heures sans rien dire, acagnardé sur sa chaise basse, et quand nous parlons entre nous, il tourne à peine la tête pour nous écouter, l'air gêné, comme s'il avait peur qu'on le rabroue. R. Dorgelès, Les Croix de bois,1919, p. 129.
2. Acagnardé contre une murette à l'ombre tendre d'un pêcher, je fis la leçon à Volga. B. Cendrars, L'Homme foudroyé,1945, p. 171 (Rheims 1969).
b) Assis dans une attitude rêveuse; le sens « assis » est dér. de la loc. accagnardé sur (un siège), d'un emploi fréq. :
3. La pluie, malgré la planche qu'il avait posée pour former barrage, avait pénétré dans sa cagna et, comme celle-ci était creusée en pente, cela faisait vers l'entrée une petite mare. Encore s'agenouiller dans la boue pour creuser un puisard à coups de pelle-bêche, encore écoper avec sa boîte à singe, lutter contre la flotte qui glisse quand même?... Il n'en eut pas le courage. Tant pis, il resterait acagnardé au lieu de s'étendre. R. Dorgelès, Les Croix de bois,1919, p. 257.
Rem. L'aut. met l'adj. en relation avec cagna « abri de soldat ».
2. Au fig. Installé dans une vie oisive :
4. Avec des baisers, de tendres baisers un peu méprisants, Renaud m'a traitée de petite âme acagnardée, de vagabonde assise. Colette, Claudine en ménage,1902, p. 72.
Région. Can. Acagnardi.,,Bourru, renfrogné, d'humeur difficile.`` (Canada 1930).
Rem. Ce dict. ajoute : ,,Acagnardi = qui ne sort jamais de chez lui, Berry; s'acagnardir = se blottir, Genève``.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 3.
BBG. − Rheims 1969.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACAGNARDER. v. tr.
Accoutumer quelqu'un à mener une vie obscure et fainéante. La mauvaise compagnie l'a acagnardé. S'acagnarder dans sa terre. S'acagnarder auprès d'une femme, auprès du feu, dans un fauteuil. Il est familier.

Littré (1872-1877)

ACAGNARDÉ (a-ka-gnar-dé, dée) part. passé.
  • Acagnardé par la fainéantise.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « acagnardé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
acagnardé akanjarde

Citations contenant le mot « acagnardé »

  • Tout en n’oubliant pas la leçon que nous inflige ce régime présidentiel quant à sa tête se trouvait un homme d’envergure, citoyen français dans l’exercice de sa charge, régime républicain devenu une dictature « bananière » tombé aux mains d’un petit imposteur acagnardé craintivement au milieux de compagnie de CRS dans l’Elysée. AgoraVox, Bas les masques ! - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « acagnardé »

Langue Traduction
Anglais acagnardé
Espagnol acagnardé
Italien acagnardé
Allemand acagnardé
Chinois 相思
Arabe أكاجناردي
Portugais acagnardé
Russe acagnardé
Japonais acagnardé
Basque acagnardé
Corse acagnardé
Source : Google Translate API

Acagnardé

Retour au sommaire ➦

Partager