La langue française

Académiste

Sommaire

  • Définitions du mot académiste
  • Étymologie de « académiste »
  • Phonétique de « académiste »
  • Évolution historique de l’usage du mot « académiste »
  • Citations contenant le mot « académiste »
  • Images d'illustration du mot « académiste »
  • Traductions du mot « académiste »

Définitions du mot académiste

Trésor de la Langue Française informatisé

ACADÉMISTE, subst.

A.− B.-A. Élève, artiste qui suit les cours d'une académie (d'apr. J. Adeline, Lexique des termes d'art, 1884).
B.− SP., vx. Celui qui tient une académie d'équitation ou s'y forme à certains exercices.
C.− Vx et gén. iron. ou péj. Membre de l'Académie française :
1. On aurait à dire ces raisons et beaucoup d'autres encore, si l'on avait à plaider pour le procédé littéraire de Pascal en présence des maximes de Saint-Cyran. On montrerait que Pascal n'était pas moins que l'austère directeur en opposition ouverte avec les académistes, avec ceux qui pèsent les mots comme un avare l'or au trébuchet; ... Ch.-A. Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 3, 1848, p. 391.
2. Les académistes ou académiciens furent institués, vous le savez, pour fixer le bel usage en ce qui regarde le discours... A. France, Les Opinions de Monsieur Jérome Coignard,1893, p. 188.
Rem. 1. Auj. inusité. Peut-être empl. aussi, dans l'ex. 2, par souci de l'exactitude hist. 2. Est empl. péjorativement comme adj. ds Sainte-Beuve au sens de « proche de l'esprit des Académiciens »; voir ex. 3 (synon. de académique). 3. Académicien / académiste. Concurrents au xviies. dans le sens de « membre de l'Académie française », les 2 mots se sont spécialisés dans des sens différents. Académicien est volontiers senti comme terme noble, alors que académiste est considéré comme un terme pédant : ,,Académiste est un titre prétentieux et de création moderne, que se sont arrogé et qu'ont généreusement donné à ceux qui suivent leurs leçons les maîtres qui enseignent les exercices du corps, l'équitation, l'escrime, la danse dans des lieux appelés du nom pompeux d'académies.`` (Laf. 1858).
3. De même que M. d'Andilly nous apparaît de beaucoup le plus affable et le mieux tenu des solitaires, celui auquel s'adressaient, comme d'office, tous les gens de monde et de cour qu'une curiosité à demi dévote attirait, il est aussi, comme écrivain, le plus académiste, le plus beau diseur et le plus littérateur des messieurs de Port-Royal. Et d'abord il aurait été de l'Académie s'il l'avait voulu. Ch.-A. Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 2, 1842, p. 274.
Prononc. : [akademist].
Étymol. ET HIST. − Corresp. rom. : ital. accademista; esp. cat. academista. I.− Adj. 1613 chien académiste « chien savant » (littéralement « qui a étudié dans les académies »), terme péj. (Épître du chien Lyco-phagos ds Var. hist. et litt., éd. Fournier IV, 265 ds Hug. : Mange-loup, chien académiste, Chien assez savant alchimiste), attest. isolée; cf. emploi isolé, sup. ex. 3. II.− Subst. 1. 1634-xixes. 1634, 3 août-xixes. (vieilli) « membre de l'Académie française » (Chapelain, Corresp., 1, 71 ds Quem. t. 1 1959 : Je ferais sçavoir à ces autres messieurs que vous les aimés toujours et que vous vous honorés du titre d'académiste); 1650 « id. » (Saint-Evremond publie la Comédie des Académistes); 2. a) 1672-1732 « élève d'une académie d'équitation » (Ménage, Observ. langue fr. ds Dub.-Lag. 1960 : Académicien se dit de celui qui est d'une Académie de gens de lettres et Académiste de celui qui est d'une Académie où l'on apprend à monter à cheval). − (Lesage, L'Histoire de Guzman d'Alfarache ds DG : Droit sur son cheval, comme un académiste qu'il était); p. ext. 1669 « libertin, débauché » (Pascal, Pensées, ibid. : Les gens de cette sorte sont académistes, écoliers; et c'est le plus méchant caractère d'homme que je connaisse); d'où prob. l'expr. du jargon mondain du xviiies. : manger comme un vrai académiste (1746, Angola, I, 75, ds Brunot t. 6, p. 1095); b) 1835 « celui qui tient une académie, et enseigne l'équitation et d'autres exercices », Ac.Littré; 3. 1900 « membre de l'Académie royale de danse », arch., attest. uniquement ds DG; 4. 1884 id. terme d'art « élève, artiste qui suit les cours d'une académie » (J. Adeline, Lexique des termes d'art : [précisant que le mot] se disait [également] autrefois des directeurs d'une école académique). − Cf. sém., rem. 3. Dér. du rad. de académie* : I de académie « établissement où l'on enseigne certaines disciplines », terme déjà vieilli au xixes.; II 2 plus particulièrement de académie « école d'équitation »; II 1 de Académie (française); suff. -iste*; au sens II 1 supplanté par académicien* dep. 12 fév. 1635; cf. 1650 Comédie des Académistes modifiée en 1680 en Comédie des Académiciens; se spécialise dans l'emploi II 2.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 4.
BBG. − Gramm. t. 1 1789. − Monnot (R.). Datations nouvelles. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 223.

Wiktionnaire

Nom commun

académiste \a.ka.de.mist\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui étudie dans une académie.
  2. (Vieilli) Personne qui, dans une académie d’équitation, d’armes, de danse ou de gymnastique, apprend ses exercices.
  3. (Vieilli) Académicien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACADÉMISTE. n. m.
Anciennement, Membre de l'Académie française.

Littré (1872-1877)

ACADÉMISTE (a-ka-dé-mi-st') s. m.
  • 1Celui qui, dans une académie, se forme à certains exercices. Les gens de cette sorte sont académistes, écoliers, Pascal, Préf. g. Avec un extérieur austère il [Harleyfils] était aussi parfaitement débauché et aussi ouvertement qu'un jeune académiste, Saint-Simon, 470, 107.
  • 2Celui qui tient une académie et enseigne les exercices.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ACADÉMISTE, s. m. Pensionnaire ou externe qui apprend à monter à cheval dans une Académie.

On trouve dans l’Ordonnance de Louis XIV, du 3 Mai 1654, un article relatif aux Académistes.

« Défendons aux Gentilshommes des Académies de chasser ou faire chasser avec fusils, arquebuses, alliés, filets, collets, poches, tonnelles, traineaux, ni autres engins de chasse, mener, ni faire mener chiens courans, lévriers, épagneuls, barbets & oiseaux ; enjoignant aux Ecuyers desdites Académies d’y tenir la main, à peine d’en répondre en leur propre & privé nom, sur peine de 300 livres d’amende, confiscation d’armes, chevaux, chiens, oiseaux & engins à chasser ».

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « académiste »

De « académie » avec le suffixe « -iste ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « académiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
académiste akademist

Évolution historique de l’usage du mot « académiste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « académiste »

  • Amiel Prouvost, basson, France : académiste de l'Orchestre philharmonique de Berlin, lauréat du concours international d'interprétation de «Paris Ville d'Avray» ladepeche.fr, Colayrac-Saint-Cirq. Alma joue pour les femmes - ladepeche.fr
  • L’écrivain et académiste Dany Lafferière, dans un entretien diffusé sur France Culture le 6 juin 2020, faisait un parallèle entre la Covid-19 et le racisme. Deux maux invisibles dont les plus dangereux porteurs sont ceux qui s’ignorent. Les aspirations à un changement radical se manifestent partout dans le monde et on entend beaucoup d’interrogations sur le monde d’après cette crise.  Club de Mediapart, Lettre à Guido Gryseels, Directeur général de l’Africa Museum de Tervuren à Bruxelles | Le Club de Mediapart
  • C’est vers la Grèce antique qu’il faut se tourner pour comprendre les origines du mouvement académiste qui se propageât à travers l’Europe durant les 16e et 17e siècles. La création de ces institutions s’inspire ouvertement du platonisme qui avait mené à la création de l’Académie à Athènes vers 387 av. J.-C. Cette école de la philosophie avait pour but de former les jeunes à un éventail de différentes disciplines, le tout dans l’optique de créer des individus capables d’être des philosophes-rois. L’objectif à la racine même de l’académisme est donc de conduire à la création d’une élite capable de penser et d’orienter une discipline. , De quoi l’Académie française est-elle le nom ? – Le Délit
  • Philippe Prost a tout d’un académiste, il est bavard et possède une culture encyclopédique de l’histoire de l’architecture. Multi diplômé (architecture, urbanisme, patrimoine), il était apparemment voué à être historien, chercheur passionné par l’analyse de la transformation des îlots parisiens entre le XVIII et le XXe siècle. Sans parler d’un goût prononcé pour les ingénieurs militaires – «un corps qui remonte à Philippe Auguste, organisé par Henri IV» – car ils construisaient les routes, les ponts, les places fortes, les églises, etc. «Ils étaient les architectes-paysagistes de leur temps, dans un territoire frontalier extrêmement varié», dit-il. Il relève que les ingénieurs militaires devaient proposer des projets chiffrés. Son ouvrage sur Vauban (prix du livre d’architecture de l’Académie, 2008), fait autorité. Chroniques d‘architecture, Philippe Prost, l’architecte qui ne savait pas qu’il était architecte
  • Reste le mot Académicien, qui apparaît en 1550. En fait, on hésita un temps à dire académiste, mais en 1680, en son Dictionnaire françois, Richelet le rappelle clairement: l'Académicien «est d'une académie de gens de lettres, ou de personnes qui font profession de [l'un] des Arts libéraux». Pendant que l'Académiste est «celui qui est d'une académie où l'on monte à cheval, & où l'on fait d'autres honnêtes exercices.» Cette dernière précision est plaisante, mais quoi de plus honnête et d'utile que de décrire la langue française et son bon usage! L'abbé Furetière dans son Dictionnaire universel en 1690 ajoute ceci: «Académie. Se dit aussi des maisons des Escuyers où la noblesse apprend à monter à cheval, & les autres exercices qui luy conviennent.». Le Figaro.fr, De Platon à une neuvième édition du dictionnaire de l'Académie française
  • En 1816, Delacroix rencontre Charles-Raymond Soulier, un amateur de l’aquarelliste anglais Copley Fielding. Cette nouvelle connaissance lui apprend les rudiments de la peinture en aquarelle. Delacroix découvre une autre manière de peindre, loin de ce qu’il apprend aux Beaux-Arts dans la rigueur académiste. Séduit par l’aquarelle, Delacroix ne la quitte plus ; on retrouve sa trace tout au long de sa vie dans ses carnets de voyage. Geo.fr, Dix choses que vous ne saviez pas sur Delacroix - Geo.fr
  • Dans un silence télépathique, Denis Colin, Achille Berthou et Julien Lannou s’amusent des codes artistiques et académiques et les détruisent ensemble pour construire une installation monumentale en carton, matériau considéré à l’époque comme ignoble. Dans une rigueur millimétrée, les trois artistes remettent en scène les codes architecturaux des monuments aux morts conçus à la fin de la Grande guerre, tout en y ajoutant une inspiration dadaïste. Ces artistes considéraient que le courant académiste et les institutions avaient conduit une partie du monde au chaos. Dans cette lignée, l’installation au Cap invite le spectateur à la réflexion, à des interprétations, à des questions. Questions auxquelles les trois compères pourront répondre lors de la visite sandwich qui sera proposée ce mercredi 31 octobre, à partir de 12 h 30. Le Telegramme, Le Télégramme - Plérin - Le Cap. Provoquer la réflexion sur l’après 1918

Images d'illustration du mot « académiste »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « académiste »

Langue Traduction
Anglais academician
Source : Google Translate API
Partager