La langue française

Abalober

Sommaire

  • Définitions du mot abalober
  • Phonétique de « abalober »
  • Traductions du mot « abalober »

Définitions du mot « abalober »

Trésor de la Langue Française informatisé

ABALOBER, verbe trans.

Région. et arg. Étonner, ébahir, avec une nuance d'admiration plutôt que de crainte :
[Le bateleur :] j'en meurs d'envie de lui parler, mais il me produit un effet si respectueux ... si respectueux ... que je verrais M. le préfet de police en chair, en os et en uniforme, que je ne serais pas plus abalobé. E. Sue, Les Mystères de Paris,t. 8, 1842-43, p. 164.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1842 terme d'arg. « étonner, ébahir » (Sue cf. ex. 1), qui n'est guère attesté par la suite que ds certains dict. spécialisés (L'Argot parisien, 1892; France 1907; Esn. 1965). Terme région de l'Orléanais (Sain. Lang. par. 1920, 298); croisement de esbalobbé (dep. 1752, Leroux, Dict. comique, d'apr. Sain., ibid., résultat de la contamination de l'a. m. fr. lober, xiies., « séduire, tromper », et du type prov. esbalourdi, FEW, V, 467b, de même sens que fr. abalourdi) et de abalourdir*, abasourdir*; du croisement de berlue avec esbalobé et abalobé sont respectivement issus élerlobé et aberlobé « étonné, ébahi », aussi terme région. de l'Orléanais (Sain., ibid.).

Phonétique du mot « abalober »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abalober abalɔbe

Traductions du mot « abalober »

Langue Traduction
Anglais abalobate
Espagnol abalobar
Italien abalobate
Allemand abalobate
Chinois aba
Arabe أبالوبات
Portugais abalobate
Russe abalobate
Japonais アバロベート
Basque abalobate
Corse abalobate
Source : Google Translate API
Partager