La langue française

À-venir

Définitions du mot « à-venir »

Trésor de la Langue Française informatisé

À(-)VENIR, AVENIR3,(À VENIR, À-VENIR) subst. masc.

PROCÉDURE. Acte par lequel un avoué invite l'avoué de la partie adverse à venir à l'audience du jour fixé, pour conclure et pour plaider :
L'avoué d'une ville voisine avait noirci son papier de vocables sauvages, de chiffres, et prié MeBeaudésyme de les homologuer, encore que ce ne fût point là besogne de notaire. Mais ses clients le jugeaient universel. Ce n'est pas moins le clerc qui en fut chargé, dont il murmurait entre tant. « Comme si ça me regardait, grogna-t-il, la procédure. » Et il lut à mi-voix : Assignation Fr. 12, Avenir d'audience 1,25 L'avenir, l'avenir, mystère. (Ça, c'est cher.) Appel 0,25 (...) Avenir en règlement de qualités 1,25 Toulet, La Jeune fille verte,1918, pp. 2-3.
SYNT. Donner un avenir (Ac. 1835-1932, Besch. 1845). (Faire) signifier un avenir (Ac. 1835-1932, Besch. 1845, Nouv. Lar. ill., Lar. encyclop., Quillet 1965).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1680 (Rich. : Avenir. Terme de Palais. Assignation à la partie pour venir plaider un certain jour. Faire signifier un avenir à sa partie). Composé de à* et venir*, ell. de la loc. avoir à venir.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Barr. 1967. − Bouillet 1859. − Cap. 1936. − Lemeunier 1969. − St-Edme t. 2 1825.

À(-)VENIR, AVENIR3,(À VENIR, À-VENIR) subst. masc.

PROCÉDURE. Acte par lequel un avoué invite l'avoué de la partie adverse à venir à l'audience du jour fixé, pour conclure et pour plaider :
L'avoué d'une ville voisine avait noirci son papier de vocables sauvages, de chiffres, et prié MeBeaudésyme de les homologuer, encore que ce ne fût point là besogne de notaire. Mais ses clients le jugeaient universel. Ce n'est pas moins le clerc qui en fut chargé, dont il murmurait entre tant. « Comme si ça me regardait, grogna-t-il, la procédure. » Et il lut à mi-voix : Assignation Fr. 12, Avenir d'audience 1,25 L'avenir, l'avenir, mystère. (Ça, c'est cher.) Appel 0,25 (...) Avenir en règlement de qualités 1,25 Toulet, La Jeune fille verte,1918, pp. 2-3.
SYNT. Donner un avenir (Ac. 1835-1932, Besch. 1845). (Faire) signifier un avenir (Ac. 1835-1932, Besch. 1845, Nouv. Lar. ill., Lar. encyclop., Quillet 1965).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1680 (Rich. : Avenir. Terme de Palais. Assignation à la partie pour venir plaider un certain jour. Faire signifier un avenir à sa partie). Composé de à* et venir*, ell. de la loc. avoir à venir.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Barr. 1967. − Bouillet 1859. − Cap. 1936. − Lemeunier 1969. − St-Edme t. 2 1825.

Wiktionnaire

Nom commun

à-venir \a.və.niʁ\ masculin invariable

  1. (Justice) Sommation de l’avoué d’une partie à l’avoué de l’autre partie de comparaître à l’audience au jour déterminé par l’acte.
    • Donner un à-venir.
    • Faire signifier un à-venir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

À-VENIR. n. m.
T. de Procédure. Sommation de l'avoué d'une partie à l'avoué de l'autre partie de comparaître à l'audience au jour déterminé par l'acte. Donner un à-venir. Faire signifier un à-venir.

Étymologie de « à-venir »

 Composé de à et de venir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « à-venir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
à-venir avenir

Évolution historique de l’usage du mot « à-venir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « à-venir »

  • Je suis venu vers vous sans savoir mon dessein : Mon amour m'entraînait ; et je venais peut-être Pour me chercher moi-même, et pour me reconnaître. Jean Racine, Bérénice, V, 6, Titus
  • Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu. Caius Julius Caesar, en français Jules César, Rapporté par Suétone dans Vies des douze Césars, César, XXXVII
  • Possible ou impossible, le pardon nous tourne vers le passé. Il y a aussi de l'à-venir dans le pardon. De Jacques Derrida / Le Monde de l'éducation - septembre 2000
  • L'historicité, la perfectibilité infinie, le lien originaire à une promesse font de toute démocratie une chose à-venir. De Jacques Derrida / Antoine Spire - Le Monde de l'éducation - septembre 2000

Traductions du mot « à-venir »

Langue Traduction
Anglais to come up
Espagnol subir
Italien venire su
Allemand hochkommen
Chinois
Arabe من أجل التوصل إلى
Portugais para chegar
Russe придумать
Japonais 出てくる
Basque etorri
Corse affaccià
Source : Google Translate API

À-venir

Retour au sommaire ➦

Partager