La langue française

Æschne

Définitions du mot « æschne »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÆSCHNE, subst. fém.

ENTOMOL. Grande libellule parée de couleurs vives, à abdomen cylindrique (famille des libellulidés ou odonates). Synon. grande demoiselle :
1. La famille des odonates, excessivement carnassière, a, dans ses trois états, des intestins très-courts, et n'excédant pas la longueur du corps. La grande demoiselle (æshna grandis), montre, après un œsophage grêle, un petit estomac ovale, musculeux, strié sur sa longueur, et un intestin ou second estomac tout droit, gros, ne s'étranglant que très en arrière, à l'insertion des vaisseaux hépatiques. G. Cuvier, Leçons d'anatomie comparée,t. 4, 1805, p. 137.
2. La vie des Odonates est liée à la présence de l'eau, car leur premier développement s'effectue dans cet élément. Les petits Zygoptères s'éloignent peu de l'endroit où ils ont vécu à l'état larvaire (...) Très différent est l'aspect des Anisoptères que leur vol rapide mène souvent fort loin de la mare où ils ont pris naissance. Les grandes espèces (Æschna, Anax) comptent parmi les Insectes dont le vol est le plus puissant; ... Encyclopédie de la Pléiade, Zoologie 2, Les Arthropodes, 1963, p. 621.
Rem. Les dict. adoptent en gén. la vedette œschne; cependant, Lamarck utilise la forme œshne (Philosophie zoologique, t. 1, 1809, p. 303) que donnent également Land. 1834 et Ac. Compl. 1842, Lar. encyclop. signale la forme œshne.
Prononc. ET ORTH. − Lar. 20etranscrit : èsk-ne; Pt Rob. : eskn(ə); Pt Lar. 1968 : εskn. Land. 1834, s.v. aeshne donne la prononc. : es-ne. Besch. 1845 transcrit : è-ne. Les dict. du xxes. écrivent -sch-.
Étymol. ET HIST. − 1805 œshna (Cuvier, supra); 1809 œschne (J.-B. Lamarck, Philos. zool., t. 1, p. 303 : ... ephemere, agrion, æshne, libellule). Empr. au lat. sc. aeshna « insecte de l'ordre des odonates » dep. 1775 (Fabricius, Systema Entomologiae, 424 ds Neave, Nomenclator zoologicus, t. 1, s.v.), attesté sous la forme aeschna en 1802 (Illiger, Magazin für Insectenkunde, I, 126, ibid.).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 3.
BBG. − Bél. 1957.

Wiktionnaire

Nom commun

æschne \ɛʃn\ féminin

  1. (Entomologie) Grande libellule du genre Aeshna.
    • Parfois, un æschne énorme vrombissant, passait dans un rai de soleil. Le vieux le suivait du regard.
    • J'ai trouvé en France un æshne que l'on pourroit prendre pour une variété de la précédente, par la masse des rapports ; mais les côtés du corselet, sous les ailes, ont une ligne et deux taches noires très-distinctes ; l'abdomen est plus menu. — (Pierre-André Latreille, Histoire naturelle, générale et particulière des crustacés et des insectes, 1804)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « æschne »

(XIXe siècle) Du latin scientifique Aeshna forgé par Johan Christian Fabricius.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « æschne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
æschne

Citations contenant le mot « æschne »

  • Pour se reproduire autour des étangs et autres milieux humides qui composent son habitat à travers l'Europe, l'Asie et l'Amérique du Nord, l'æschne des joncs se prête à un rituel que le biologiste Rassim Khelifa qualifie de « copulation acrobatique aérienne. » National Geographic, L'æschne des joncs fait la morte pour éviter de s'accoupler
  • Une fois qu'elle a pondu ses œufs, l'æschne des joncs mime une chute mortelle pour éloigner les prétendants. Une stratégie pour le moins radicale... qui lui permettrait in fine d'avoir plus de petits. Science-et-vie.com, Cette libellule fait la morte... pour éviter de copuler - Science & Vie

Traductions du mot « æschne »

Langue Traduction
Anglais southern hawker
Source : Google Translate API

Æschne

Retour au sommaire ➦

Partager