5 astuces pour ne plus confondre le conditionnel et le futur

5 astuces pour ne plus confondre le conditionnel et le futur

« Si j’aurais su, j’aurais pas venu » 

Le Petit Gibus dans La guerre des boutons

 

Comme le Petit Gibus, on confond souvent le futur simple de l’indicatif et le présent du conditionnel. En effet, si on les prononce souvent de la même façon, la terminaison diffère entre « ai » et « ais » : on ajoute un « s » au conditionnel.

Alors comment savoir quand employer le futur simple et le conditionnel et ne plus faire d’erreurs de conjugaison ? « Ai » ou « ais » ? Futur ou conditionnel ?

Comment différencier les conjugaisons du futur simple et du conditionnel présent ?

Voici pour commencer un tableau récapitulatif pour bien différencier les conjugaisons du futur et du conditionnel. Comme vous pouvez le voir, au conditionnel on ajoute un « s » :

conjugaison_futur_conditionnel

Source : CCDMD

 

Comment savoir quand utiliser le futur ou le conditionnel ?

Astuce 1 : le futur simple est employé dans trois situations distinctes :

  • comme son nom l’indique, on l’emploie pour une action qui se passe dans l’avenir.

Exemple : Demain je ferai le ménage.

  • on peut aussi l’utiliser pour une supposition sous la forme de : si + présent => futur

Exemple : S’il vient demain, tu resteras dans ta chambre. S’il ne fait pas beau le mois prochain, nous partirons en vacances

  • il peut enfin remplacer dans certains cas l’impératif

Exemple : vous nettoierez la cuisine après votre fête.

 

Astuce 2 : le conditionnel est employé dans quatre cas :

  • on l’emploie pour une exprimer une condition, avec la formule : si + imparfait => conditionnel

Exemple :  S’il faisait beau, nous pourrions aller nous balader.

  • pour exprimer un souhait

Exemple : J’aimerais savoir ce que tu penses. Luc préfèrerait aller à la plage.

  • pour s’exprimer de manière polie

Exemple : Pourrais-tu baisser d’un ton ? Pourraient-ils aller jouer un peu plus loin ?

  • pour transmettre une information incertaine

Exemple : L’avion se serait écrasé à midi.

 

Astuce 3 : on n’emploie jamais le futur ni le conditionnel après SI, c’est l’erreur du Petit Gibus et de nombreux enfants… et adultes ! Un bon moyen mnémotechnique est de dire : « les si n’aiment pas les ré »

Exemple : « Si j’aurais su, j’aurais pas venu » s’écrit Si j’avais su, je ne serais pas venu.

 

Astuce 4 : il existe bien heureusement une petite astuce qui permet de savoir simplement si on emploie le futur ou le conditionnel. Il suffit de remplacer votre conjugaison aux personnes du singulier par « nous » pour entre « ons » (futur) ou « ions ». Si en remplaçant par nous « ions » sonne bien alors utilisez le conditionnel.

Exemple : Je mangerais du chocolat si j’aimais ça (nous mangerions du chocolat si nous aimions ça)

Je mangerai du chocolat demain soir (on ne peut pas dire « nous mangerions du chocolat demain soir »).

 

Astuce 5 : il existe une différence de prononciation des terminaisons du futur simple et du conditionnel présent :

J’aimerai (futur simple) : prononciation « é » fermé.

J’aimerais (conditionnel présent) : prononciation « è » ouvert.

 

Exercices pour différencier le futur simple du conditionnel présent

Maintenant que vous connaissez les règles sur l’emploi du futur et du conditionnel, il est temps de vérifier vos connaissances. Voici quelques liens pour vous exercer :

Exercice sur Orthonet

Exercice de Français Facile 1

Exercice de Français Facile 2

 

Alors, avez-vous réussi ces exercices ? N’hésitez pas à laisser votre avis sur l’article dans les commentaires.

 

19 commentaires sur “5 astuces pour ne plus confondre le conditionnel et le futur

  1. Merci pour ce rappel utile.
    Ne pourriez-vous sonner l’alarme et rappeler l’usage (ou la règle) concernant le sempiternel, affreux et idiot « J’habite SUR Paris »!…
    Mais vous ne prêcherez que les convaincus, ça, c’est sûr!

    • Bonjour Jacques,
      Il faudra que j’écrive un article sur cette erreur commune, merci de m’en donner l’idée !
      Bonne journée,
      Nicolas.

  2. Depuis 10 annes d’avoir etudier le français, tes articles me font rappeller beaucoup de la grammaire de cette belle langue…. merci, bonjour depuis le mexique

  3. Merci de ces rappels toujours bienvenus ! Juste deux petites suggestions de reformulation de votre article 4 : « entendre » pour « entre » ? et « cela » avant « sonne bien » ? Bien cordialement.

  4. Moi j’ai une dent contre le futur simple, considérant que toute action future est conditionnée à quelque chose, puisque sa réalisation dépendra de la possibilité ou non d’effectuer l’action, donc seul le conditionnel devrait être employé. Bien sur se serait plus compliqué lorsque l’on parle à plusieurs….des ions partout ! Merci en tout cas pour votre astuce.

  5. Bonjour, je suis actuellement en classe de 4éme, ces astuces et « cette leçon » m’on beaucoup aidé .
    Grace a cela je suis sur d’avoir une bonne note
    Merci beaucoup a la personne qui la rédigé et qui a pris le temps de repondre a ses petit visiteurs

  6. merci beaucoup car votre contribution a parfaitement été à l’auteur de la difficulté que j’avais à différencier l’usage du conditionnel et du futur simple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *