Cours de français en ligne

événement ou évènement ? – orthographe

événement-ou-évènement

« Hier, je suis allé à un événement. Cet évènement était très intéressant. »

 

Je vous préviens tout de suite, nous allons dans cet article tomber dans les subtilités de la langue française et les débats associés, qui parfois peuvent donner des crampes à l’esprit. C’est là aussi la beauté du français et le fait qu’il y ait discussion est en soi une bonne chose. Alors faut-il écrire « événement » avec un accent aigu ou « évènement » avec un accent grave ?

Lire la suite >>

Top 30 des anglicismes employés en français

Top 30 des anglicismes employés en français

Qui ne s’est jamais plaint de l’usage croissant d’anglicismes dans la langue française ? Un anglicisme est un emprunt fait à la langue anglaise pour exprimer quelque chose en français. Avec la mondialisation et l’usage de plus en plus courant de l’anglais, le français n’a pas échappé à la conquête des anglicismes. Si les québécois résistent encore à ce vaste mouvement, en France il est désormais courant d’employer des anglicismes.

Parfois, les institutions gardiennes de la langue française débattent de la traduction des anglicismes. Par exemple, pour l’Office québécois de la langue française, spam devrait se traduire par « pourriel » mais ce néologisme a été rejeté par l’Académie française. Il est toutefois utilisé au Québec.

Pour votre information, l’Académie française a rédigé une liste de néologismes et anglicismes ici. Voici une liste de 30 anglicismes employés couramment avec leur signification en français :

Lire la suite >>

Cours de français en ligne

ou ou où ? – orthographe

ou où

« Où souhaitez-vous aller ? J’aimerais aller en France ou au Canada. »

 

Cette semaine nous étudions une erreur basique mais qu’on retrouve parfois. Les débats de la réforme de l’orthographe ont montré l’intérêt dans certains cas de l’usage ou non de l’accent. Dans le cas de « ou », l’accent grave sur le « u » peut changer complètement le sens. Alors « ou » ou « où » ?

Lire la suite >>

hormis ou hormi ? – orthographe

hormis ou hormi

« Je ne parle pas bien les langues latines, hormis le français »

 

J’ai vu plusieurs personnes faire l’erreur entre « hormis » et « hormi ». Alors faut-il ajouter un « s » ou non? La confusion vient souvent du fait qu’on ne met jamais de « s » à « parmi ». Je rappelle ici la règle pour ne plus faire de grossières erreurs à propos de l’orthographe de « hormis », comme par exemple « hormi », « ormi », « ormis » et j’en passe !

Lire la suite >>

La Francophonie en 12 chiffres clés

12 chiffres clés de la francophonie

Le terme francophonie est apparu pour la première fois vers 1880, lorsqu’un géographe français, Onesime Reclus, l’utilise pour désigner l’ensemble des personnes et des pays parlant le français. On parle désormais de francophonie avec un « f » minuscule pour désigner les locuteurs de français et de Francophonie avec un « F » majuscule pour figurer le dispositif institutionnel organisant les relations entre les pays francophones.
Pour en savoir plus : francophonie.org

274 millions de francophones dans le monde

On estime à 274 millions le nombre de locuteurs de français dont 212 millions en font un usage quotidien sur les 5 continents.

L’OIF : 80 États et gouvernements

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a 4 principales missions tracées par le Sommet de la Francophonie :
  • Promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique
  • Promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l’Homme
  • Appuyer l’éducation, la formation, l’enseignement supérieur et la recherche
  • Développer la coopération au service du développement durable.

125 millions d’apprenants du/en français

76 millions ont le français pour langue d’enseignement et 49 millions étudient le français langue étrangère (FLE).

5e langue la plus parlée dans le monde

Le français est la 5e langue la plus parlée sur la planète et la seule, avec l’anglais, à l’être sur les cinq continents.

4e langue d’internet

Le français est la 4e langue la plus utilisée sur la Toile.

2e langue des Organisations internationales

Le français est la deuxième langue des Organisations internationales après l’anglais.

52% des apprenants de FLE en Afrique du Nord et au Moyen Orient

52% des apprenants de FLE sont en Afrique du Nord et au Moyen Orient et le nombre d’apprenants est en forte croissance.

55 millions de téléspectateurs : l’audience hebdomadaire de TV5MONDE

TV5MONDE diffuse 24 heures quotidiennes de productions en français, avec 12 langues de sous-titrage sur l’ensemble des signaux. Son audience hebdomadaire est de 55 millions de téléspectateurs uniques en audience cumulée.

800 établissements francophones d’enseignement supérieur et de recherche

L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) regroupe près de 800 institutions d’enseignement supérieur et de recherche dans 98 pays et compte 65 représentations dans 40 pays.

60% des francophones ont moins de 30 ans

Dans la majorité des pays membres de la Francophonie, 60% de la population a moins de 30 ans.

900 000 professeurs de français dans le monde

On estime à 900 000 le nombre de professeurs de français dans le monde.

Le français, langue officielle dans 32 Etats membres

Dans 32 États et gouvernements membres de l’OIF, le français est langue officielle, seul ou avec d’autres langues.

Lire la suite >>

Le guide complet de la nouvelle orthographe

Le guide complet de la nouvelle orthographe

L’annonce récente de l’entrée en vigueur de la nouvelle orthographe proposée par l’Académie française en 1990 a fait grand bruit. Pourtant ce n’est pas la première fois que les règles régissant l’orthographe française changent.

Il y a eu notamment une grande réforme en 1740 où un mot sur quatre était changé. Par la suite, certaines modifications d’une moindre importance ont été réalisées en 1835, 1878 ou encore 1935. En 1990, le gouvernement a demandé au Conseil supérieur de la langue française de « résoudre, autant qu’il se peut, les problèmes graphiques, d’éliminer les incertitudes ou contradictions, et de permettre aussi une formation correcte aux mots nouveaux que réclament les sciences et les techniques ». Le but était de se rapprocher des pratiques et préoccupations des francophones et de « mettre fin à des hésitations, à des incohérences impossibles à enseigner de façon méthodique, à des ‘scories’ de la graphie, qui ne servent ni la pensée, ni l’imagination, ni la langue, ni les utilisateurs ».

Ainsi, Maurice Druon, Secrétaire perpétuel de l’Académie française et président du groupe de travail était chargé de mettre un terme aux « bizarreries » de la langue française et de prendre en compte les évolutions naturelles de notre belle langue.

Depuis quelques jours la polémique enfle autour de cette « réforme » de l’orthographe française. Cependant, l’objectif n’est pas de réformer l’orthographe mais de simplement proposer des ajustements sans que ceux-ci deviennent la norme. La nouvelle orthographe est recommandée, mais en aucun cas obligatoire !

Maintenant découvrons ce qui se cache derrière cette nouvelle orthographe proposée en 1990 et qui entrera en vigueur dans les manuels de français en septembre. Je vous propose une dictée en ligne à la fin de l’article pour tester vos connaissances.

Lire la suite >>