La langue française

Mahonne

Définitions du mot « mahonne »

Trésor de la Langue Française informatisé

MAHONNE, subst. fém.

MARINE
A. − Vx. Galère turque de grande taille, qui naviguait autrefois dans les mers du Levant. Synon. galéasse.Adieu, lougres difformes, (...) Vaisseaux de toutes formes (...) L'yole aux triples flammes, Les mahonnes, les prames (Hugo, Orient., 1829, p. 64).
B. − [En Méditerranée]
1. Chaland de port, aux formes arrondies. Le Service de la batellerie utilise des bateaux à fond plat portant des noms divers suivant les ports. Outre les chalands (...), à Marseille il y a des «Mahonnes», à Hambourg des «Schüten», et à New-York des «ferry-boats» (M. Benoist, Pettier, Transp. mar., 1961, p. 196).
2. Petit caboteur. Le Djebel el Ahmar poudré de neige abrite des mahonnes et des goélettes à mâts inclinés (Morand, Routes Indes, 1936, p. 319).
Prononc.: [maɔn]. Étymol. et Hist. 1. 1544 mahomme «ancienne galère turque» (Amadis, V, 48 ds Hug.); 1553 maonne (Belon, Singularitez, éd. 1554, II, 2 ds Gdf.); 1559 mahonne ([E. Charrière] Nég. de la France ds le Levant, t. 2, p. 575n ds Fonds Barbier); 2. 1873 «petit caboteur» (Lar. 19e); 3. 1887 «chaland de port» (R.des Deux Mondes, p.907 ds Kemna, p.209). Empr. au turc māūnah [orth. mod. mav(u)na] «allège, gabarre, bateau» (Lammens, p.153; Kemna, p.208), peut-être lui-même empr. à l'ar. mā ūn «vase». Mot également empr. par l'ital. maona (1537, mahona ds Jal, s.v. maona), le port. maona (1538 ds Dalg.), l'esp. mahona (xvies.? ds Cor.; 1627 ds Jal, s.v. passacavallos). Bbg. Vidos 1939, p.23, 95, 292; pp. 468-470.

Wiktionnaire

Nom commun

mahonne \Prononciation ?\ féminin

  1. (Marine) Galère turque, péniche danubienne.
    • L'armée turquesque composée des mesmes 22 galeres que nous avons dites, de six mahonnes, et force vaisseaux des costes. — (Théodore Agrippa d'Aubigné, Histoire universelle, III, 85)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

MAHONNE (ma-o-n') s. f.
  • Espèce de galère turque.

HISTORIQUE

XVIe s. L'armée turquesque composée des mesmes 22 galeres que nous avons dites, de six mahonnes, et force vaisseaux des costes, D'Aubigné, Hist. III, 85.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MAHONNE. Ajoutez : - ÉTYM. Espagn. mahona, de l'arabe ma'on, vase, qui a passé dans le turc, où il a reçu le sens de galère.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MAHONNE, s. f. (Marine.) sorte de galeasse dont les Turcs se servent & qui ne differe des galeasses de Venise, qu’en ce qu’elle est plus petite & moins forte. Voyez Galeasse.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mahonne »

Du turc et, plus avant, de l'arabe ماعون, māʿūn.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mahonne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mahonne maɔn

Citations contenant le mot « mahonne »

  • Pour comprendre l’histoire de la Maronaise, il faut remonter jusqu’en 1920. À l’époque, Les Goudes sont très difficilement accessibles depuis le centre de Marseille. Seuls les pécheurs y construisent alors quelques cabanons rudimentaires pour entreposer leur matériel, sans demander d’autorisations à personne. L’un de ces abris rustiques se situe dans une minuscule baie qu’on nomme l’anse de la Maronaise, car on y trouve l’épave d’une mahonne, un type de bateau à la forme très arrondie très fréquent en mer Méditerranée. En 1936, l’arrivée des premiers congés payés donne à cette tradition marseillaise du cabanon une nouvelle dimension. Pour occuper leur temps libre, les salariés se ruent vers la mer et les plages secrètes des Calanques deviennent des lieux extrêmement courus où il est bon d’avoir un pied-à-terre. Progressivement, les abris de pêcheurs construits à la va-vite s’agrandissent pour devenir de petites résidences secondaires que l’on se transmet de génération en génération. En 1962, le cabanon dans l’anse de la Maronaise est transformé en un restaurant qui sera exploité par ses propriétaires jusqu’en 1990, avant d’être revendu à un truculent bonhomme nommé Jean-Pierre Balaguer. Passionné de sport automobile, ce dernier s’est fait un nom dans la cité phocéenne en étant le premier Marseillais à terminer en 1976 la course Abidjan-Nice, qui allait ensuite devenir le Paris-Dakar. Attablé devant un plat de côtes de veau sur une terrasse du centre-ville de Marseille, l’ancien baroudeur parle maintenant avec émotion de l’établissement qu’il a tenu jusqu’à la destruction en 2010. « Au début, il n’y avait que le restaurant. Je recevais les gens autour du feu pour des soirées corses organisées un peu à l’improviste, se souvient-il, entre deux bouchées. On se faisait des figatelli et des châtaignes dans les braises. Après, il y avait parfois un petit concert. » Trax Magazine, Marseille : quand la Maronaise faisait danser mafieux, cagoles et joueurs de l'OM dans les calanques | Trax Magazine

Traductions du mot « mahonne »

Langue Traduction
Anglais mahonne
Espagnol mahonne
Italien mahonne
Allemand mahonne
Chinois 马洪
Arabe ماهون
Portugais mahonne
Russe mahonne
Japonais マホンヌ
Basque mahonne
Corse mahonne
Source : Google Translate API

Synonymes de « mahonne »

Source : synonymes de mahonne sur lebonsynonyme.fr

Mahonne

Retour au sommaire ➦

Partager