Jarretière : définition de jarretière


Jarretière : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

JARRETIÈRE, subst. fém.

A. − Pièce de vêtement (masculin ou féminin) consistant en un lien (ruban, bande élastique) placé au-dessus ou au-dessous du genou et servant à maintenir et tendre les bas. Une paire de jarretières; attacher, dénouer, perdre ses jarretières. Durtal vit alors qu'il était, sous les habits du sacrifice, nu. Ses chairs refoulées par des jarretières attachées haut, apparaissaient au-dessus de ses bas noirs (Huysmans, Là-bas, t. 2, 1891, p. 161).Une cuisse de femme serrée au-dessus du genou d'une jarretière bleue obsédait aussi mon souvenir (Lorrain, Contes,1897, p. 130):
1. Les derniers mots s'étouffent au fond de sa gorge et comme elle recule un peu dans l'ombre pour renouer le lacet qui lui sert de jarretière, elle rencontre son regard et rougit jusqu'aux oreilles. Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1478.
La jarretière de la mariée. Ruban, faveur que les hommes s'efforçaient de dérober à la mariée au cours des fêtes des noces. Après la cérémonie du larcin et du partage de la jarretière de la mariée, commencèrent les chansons (Jouy, Hermite, t. 2, 1812, p. 290).La jarretière de la mariée est cousine de la ceinture de Vénus (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 615):
2. ... au milieu des cris et des battements de mains, un enfant de onze ans, qui s'était glissé sous la table, montrait aux assistants un joli ruban blanc et rose qu'il venait de détacher de la cheville de la mariée. On appelle cela sa jarretière. Mérimée, Vénus Ille,1841, p. 279.
L'ordre de la jarretière, ou p. ell. la jarretière. Ordre anglais, le plus ancien et le plus élevé en dignité, institué par Édouard III. Chevalier de la jarretière. Le roi et la reine d'Angleterre lui firent le plus grand accueil, et, pour l'honorer davantage, lui offrirent l'ordre de la Jarretière (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 2, 1821-24, p. 8).La devise de la jarretière : Honni soit qui mal y pense (Michelet, Journal,1834, p. 144).
B. − P. anal.
1. MAR. Tresse cousue au dos des voiles dont les extrémités sont munies d'une boucle et d'un bout de ligne servant à serrer la voile quand elle est repliée. Quand la voile est serrée, on l'entoure avec la jarretière, on passe le bout de ligne dans la boucle, et on l'amarre sur lui-même (Gruss1952).
2. Poisson très allongé et rubané (genre des Téléostéens). Lépidope argenté (...) appelé aussi (...) jarretière (...). Les joues et le dessus de la tête sont d'un blanc clair (Coupin, Animaux de nos pays,1909, p. 201).
Prononc. et Orth. : [ʒaʀtjε:ʀ]. Ac. 1694, 1718 : jarretiere ou jartiere; Ac. 1740 : jarretiére ou jartiére, ensuite jarretière. Étymol. et Hist. A. Fin xiiies. agn. gareter masc. (Gautier de Bibbesworth, 141 ds T.-L.), forme demeurée en usage dans les dial. normanno-pic. FEW t. 4, p. 69a; spéc. 4equart xives. les chevaliers dou Bleu Gartier (Froissart, Chron., I, § 203, éd. S. Luce, t. 3, p. 37). B. 1360 jartiere fém. (Inv. du D. d'Anjou, ap. Laborde, Gloss. des émaux, p. 348 ds Gdf. Compl.); 1606 chevaliers de la jartiere (Nicot). Dér. de jarret*; suff. -ier*, -ière*; l'angl. garter « jarretière » (d'où le nom de l'ordre de chevalerie fondé en 1347-49 par Edouard III d'Angleterre et attesté ca 1350 ds NED) est empr. à l'agn. (supra A). Fréq. abs. littér. : 143.

Jarretière : définition du Wiktionnaire

Nom commun

jarretière \ʒaʁ.tjɛʁ\ féminin

  1. (Habillement) Sorte de ruban, de tissu élastique entourant la jambe au-dessus ou au-dessous du genou et qui maintient le bas.
    • La robe était, d’un côté, retroussée jusqu’à la jarretière. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • À Tembleque, nous achetâmes, à l’intention des jolies jambes de Paris, quelques douzaines de jarretières cerise, orange, bleu de ciel, enjolivées de fil d’or ou d’argent, avec des devises en lettres tramées à faire honte aux plus galants mirlitons de Saint-Cloud. Tembleque a la réputation pour les jarretières comme Châtellerault en France pour les canifs. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Madame maniait avec envie une paire de jarretières orangées, plus larges, plus imposantes que les autres : de vraies jarretières de patronne. — (Guy de Maupassant, La maison Tellier, 1881, collection Le Livre de Poche, page 26)
    • Il avait connu la petite un an avant, chez une mercière de la rue de Sèvres où elle débitait d'une main molle des paires de lacets, des jarretières et des boutons de manchettes. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 10-11)
    • Le froid nous piquait le visage, mais nous étions enveloppés dans la bonne chaleur de notre long et épais capuchon et de nos bas de laine serrés par des jarretières. — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 76.)
    • Non seulement elle ne portait plus de corset, mais je savais aussi que ses bas noirs étaient tenus par des jarretières ornées de nœuds de satin jaune, rouge vif ou bleu ciel. — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 216)
  2. (Par extension) (Régionalisme) Ruban mis aux enchères lors d’un mariage.
    • La jarretière de la mariée.
  3. (Marine) (Militaire) Certains cordages d’amarrage.
  4. (Téléphonie) Courte liaison entre deux têtes de câbles dans un répartiteur.
  5. (Zoologie) Un des noms vernaculaires de la cépole commune (poisson).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Jarretière : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JARRETIÈRE. n. f.
Sorte de ruban, de tissu élastique entourant la jambe au-dessus ou au-dessous du genou et qui maintient le bas. Attacher, détacher, nouer, dénouer ses jarretières, une jarretière. Votre jarretière tombe. La jarretière de la mariée. L'ordre de la Jarretière a été institué par Édouard III, roi d'Angleterre. En termes de Marine et d'Artillerie, il désigne Certains cordages d'amarrage.

Jarretière : définition du Littré (1872-1877)

JARRETIÈRE (ja-re-tiè-r') s. f.
  • 1Sorte de lien avec lequel on soutient ses bas au-dessus ou au-dessous du genou. Une belle jambe bien tournée, couverte d'un bas de soie couleur de rose, avec une jarretière d'argent, Lesage, Diab. boit. ch. VIII, dans POUGENS. Elle finit par laisser tomber sa jarretière ; Zadig la ramassa avec sa politesse ordinaire, mais il ne la rattacha pas au genou de la dame, Voltaire, Zadig, 7.

    Les jarretières de la mariée, jarretières que les garçons de noces dérobaient autrefois et dérobent encore dans quelques provinces à la mariée. Et la jarretière de la mariée, l'aurons-nous ? Beaumarchais, Mar. de Fig. V, 19. Quand vos sœurs se partageront Ces fleurs qu'on dit d'heureux augure, Les garçons vous déroberont Une plus secrète parure ; La jarretière, pensez-y ! Béranger, Chapeau de la mariée.

    Fig. et familièrement. Il ne lui va pas à la jarretière, il est bien loin de le valoir.

    Fig. et familièrement. Donner des jarretières à quelqu'un, lui donner des coups de sangle sur les jambes.

    Je lui taillerai bien des jarretières, je lui donnerai de la besogne, je le ferai courir.

  • 2Ordre de la Jarretière (on met un grand J), ordre de chevalerie institué par Édouard III d'Angleterre en 1349, à l'occasion de la jarretière de la comtesse de Salisbury, sa maîtresse, qu'il releva dans un bal, en disant : Honni soit qui mal y pense. L'ordre de la Jarretière, qui se nomme aussi de Saint-Georges, porte une image de ce saint, enchâssée dans un cercle d'or garni de diamants, et attachée à un cordon bleu qu'on passe, en forme d'écharpe, de l'épaule gauche à la hanche droite. Il [Jacques II] a donné l'ordre de la Jarretière à M. de Lauzun, Sévigné, 523. 17 août 1685 : on sut que milord Feversham a eu la Jarretière, vacante par la mort de milord Arlington, Dangeau, I, 208. Les chevaliers de la Jarretière ne marchent que suivant l'ordre de leur réception, indistinctement, selon l'ancien usage de France, Voltaire, Lett. Richelieu, 11 mars 1771.
  • 3Espèce de dartre farineuse entourant la jambe en manière de jarretière.
  • 4 Terme d'ichthyologie. Nom vulgaire du genre épidope, de la famille des ténioïdes.
  • 5 Terme de marine. Sorte d'amarrage, tel que celui qui fixe aux mâts l'aiguilletage de l'appareil avec lequel on mâte un navire.

REMARQUE

On a dit, quelquefois, au commencement du XVIIe siècle, jartière : Sa ceinture honorable, ainsi que ses jartières, Régnier, Sat. X.

HISTORIQUE

XIVe s. Une jartiere, sur un tissu de soye inde, garny d'or, de perles, de diamans et de balaiz, De Laborde, Émaux, p. 348. Pour un quartier de satin azur, pour faire jarretieres à lier les chausses de la royne, De Laborde, ib.

XVe s. Le comte d'Ostrevant montre bien qu'il a le courage plus anglois que françois, quand il prend le gertier et la devise du roi Richard d'Angleterre, Froissart, III, IV, 16. Je perdy mon gartier en la rue, les Évang. des quenouilles, p. 27.

XVIe s. Il y arriva qu'un forçat Turc aiant sa chaine rompue d'un coup de canon, et en restant encore un pied aux jarretieres, se jeta dans la mer, D'Aubigné, Hist. III, 528.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

JARRETIÈRE. Ajoutez :
6Petit cordage employé dans les manœuvres de force.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « jarretière »

Étymologie de jarretière - Wiktionnaire

De jarret.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de jarretière - Littré

Jarret ; picard, gartier ; bourg. jateire ; Berry, jarretier ; norm. jarretier ; angl. garter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « jarretière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jarretière ʒarœtjɛr play_arrow

Citations contenant le mot « jarretière »

  • La jarretière fait partie intégrante de la lingerie de mariage : il s'agit en fait d'un ruban ou d'une bande élastique qu'on place au-dessus du genou, qui servait traditionnellement à maintenir les bas ou les mi-bas. Marie Claire, Jarretière de mariage, un symbole - Marie Claire
  • Pour un jour exceptionnel, chauffeur exceptionnel pour ma voiture : Tintin (président fondateur de l’Amicale R16). Tintin est aussi mon témoin de mariage et c’est lui qui a décroché la jarretière, bien sûr décorée R16 ! Une date qui reste un merveilleux souvenir. News d'Anciennes, Les Voitures Anciennes de nos lecteurs, la Renault 16 TX de Fabienne - News d'Anciennes
  • Entre un ciel pluvieux, une robe de mariée de taille un peu trop grande et une jarretière déplacée, il y avait beaucoup de signes que cela ne pouvait pas être heureux pour toujours. Mais trois saisons plus tard et ce couple est la preuve que Marié à première vue fonctionne vraiment. News 24, Marié à Keith et Kristine de First Sight - News 24
  • La jarretière est un ruban élastique destiné à empêcher une femme de sortir de ses bas et de désoler le pays. De Ambrose Bierce

Traductions du mot « jarretière »

Langue Traduction
Corse garter
Basque garter
Japonais ガーター
Russe подвязка
Portugais liga
Arabe الرباط
Chinois 袜带
Allemand strumpfband
Italien giarrettiera
Espagnol liga
Anglais garter
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires