La langue française

Cosmos

Définitions du mot « cosmos »

Trésor de la Langue Française informatisé

COSMOS1, subst. masc.

A.− L'univers, ou partie de l'univers, considéré comme un ensemble ordonné :
1. Les enveloppes dont la Matière se compose sont foncièrement hétérogènes les unes par rapport aux autres. (...) Ces multiples zones du Cosmos s'englobent sans s'imiter, − de sorte que nous ne saurions en rien passer de l'une à l'autre par simple changement de coefficients (...) L'ordre, le dessin n'apparaissent que dans l'ensemble. La maille de l'Univers est l'Univers lui-même. Teilhard de Chardin, Le Phénomène humain,1955, p. 39.
2. Cette doctrine − le cosmos astrologique dont parlait Robert Amadou − fait de l'homme un petit monde microcosme semblable au grand monde de l'univers macrocosme. Le cosmos est un être immense dont toutes les parties sont connexes, sont soumises aux mêmes lois et fonctionnent de façon semblable. A. Barbault, De la psychanal. à l'astrol.,1961, p. 20.
Rem. On rencontre ds la docum. le synon. vx. cosme, subst. masc. (cf. Renouvier, Essais crit. gén., 3eessai, 1864, p. 115). Cf. macrocosme, microcosme.
B.− P. méton.
1. ASTRONAUT. Espace interplanétaire. Conquête du cosmos, voyage dans le cosmos. Il était exactement 15 h 47 quand le colonel Glenn est parti pour le cosmos (Paris-Presse,21 févr. 1962ds Guilb. Astronaut. 1967, p. 107).
2. ASTRON. ,,Portion de l'espace céleste pouvant être observée à un moment donné par le plus puissant télescope`` (Legrand 1972).
Prononc. : [kɔsmo:s]. Dub. et Pt Rob. donnent uniquement cette prononc. Pt Lar. 1968 transcrit [kɔsmɔs] avec [ɔ] ouvert. La prononc. avec [ɔ] est donnée comme var. de celle avec [o] fermé ds Warn. 1968 et ds Lar. Lang. fr. (Pour [o] et prononc. de s final dans albatros, albinos, mérinos, tétanos, cosmos, pathos, cf. Kamm. 1964, p. 81, 197). Étymol. et Hist. 1. 1847 « univers » (Humboldt, Cosmos, [all. Kosmos 1845-1862] Essai d'une Description physique du monde, trad. fr., Paris, 1847-59 ds Lar. 19e). 2. 1959 « espace intersidéral » (A. Ducrocq, La victoire sur l'espace, p. 18 ds Guilb. Astronaut., p. 23). Empr. au gr. κ ο ́ σ μ ο ς « bon ordre; ordre de l'univers; monde, univers ». Bbg. Moussat (É.). À nous le cosmos! Déf. Lang. fr. 1961, no10, pp. 17-18.

COSMOS2, subst. masc.

BOT. Plante ornementale de la famille des Composées, cultivée pour l'élégance de son feuillage et de ses fleurs. Ce qui me touche, c'est quatre ou cinq plants de cosmos dans les champs (Giono, Gds chem.,1951, p. 11).
Rem. On rencontre la forme cosmidium ds Gressent, Traité créat. parcs et jardins, 1891, p. 848.
Prononc. Cf. cosmos1. Étymol. et Hist. 1838 (Ac. Compl. 1842). Lat. sc. cosmos (A.-J. Cavanilles [botaniste esp. 1745-1804], Icones et descriptions plantarum Hispaniæ 1791-99, I, 9, t. 14, 79 ds Baillon), emprunté au gr. κ ο ́ σ μ ο ς « ornement ».
STAT. − Cosmos1 et 2. Fréq. abs. littér. : 139.

Wiktionnaire

Nom commun

cosmos \kɔs.mos\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. L’Univers.
    • Dès le principe donc, c’est la négation du cosmos avicennien. Les conséquences vont de soi : la multiplication des êtres célestes et de leurs hiérarchies n’a plus de raison d’être « nécessaire ». — (Henry Corbin, Avicenne et le récit visionnaire, Éditions Verdier, 1999, page 136)
    • L’homme primitif avait la culture du silex taillé qui le reliait obscurément, mais complètement, à l’ensemble du cosmos. — (Henri Laborit, Éloge de la fuite, 1976, Le Livre de poche, page 53)
  2. (Astronomie) Espace intersidéral.
    • Pourtant, l’activité cumulée de toutes les étoiles du cosmos ne suffit pas à rendre compte de sa grande abondance à l’échelle astronomique : dix hélium4 pour cent hydrogènes. — (Hubert Reeves, Dernières Nouvelles du cosmos, Tome 1 et 2, Éditions du seuil, 2014)
  3. Fleur d’origine mexicaine.
    • Un soir, alors qu’elle était partie faire des courses, elle en était revenue avec une brassée de cosmos. — (Yōko Ogawa, La Désagrégation du papillon, traduction de Rose-Marie Makino, in Œuvres, tome I, Actes Sud, 2009, page 13)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

COSMOS (ko-smos') s. m.
  • Titre donné par A. de Humboldt au livre où il a décrit l'univers.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COSMOS, s. m. (Hist. mod.) breuvage qui est préparé du lait de jument, & qu’on dit être à l’usage des Tartares.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cosmos »

Du latin cosmos (« monde ») emprunté au grec ancien κόσμος, kósmos (« ordre, bon ordre, parure »), pour les pythagoriciens : « ordre de l’Univers » d’où « Univers », « monde » et en particulier « le ciel », « les astres ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Κόσμος, monde.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cosmos »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cosmos kɒzmɒs

Évolution historique de l’usage du mot « cosmos »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cosmos »

  • Le cosmos des Grecs anciens était l'image d'un Univers qui ne devient pas, mais qui est. En conséquence, le Grec lui-même était un homme qui jamais ne devint, mais qui toujours fut. Oswald Spengler, Le Déclin de l'Occident Der Untergang des Abendlandes
  • Dieu, c'est le cosmos. De Francine Lemay / Evagabonde
  • Tout individu collabore à l'ensemble du cosmos. De Friedrich Nietzsche
  • Le cosmos est une pensée qui ne se pense pas, suspendue à une pensée qui se pense. De Nicolas de Malebranche
  • Les événements sont l'écume des choses dont les causes profondes résident dans l'ensemble du cosmos. De Henri Lafrance / A l'aube du verseau
  • La femme constitue quatre-vingt-dix pour cent du cosmos qu'elle porte inconsciemment en elle, l'excédent c'est la vraie création. De Gilbert Couture / La Tôle
  • Parmi les choses répandues au hasard, le plus beau : le cosmos. L'harmonie invisible plus belle que la visible. Nature aime se cacher. De Héraclite d'Ephèse
  • L'art est à l'image de la création. C'est un symbole, tout comme le monde terrestre est un symbole du cosmos. De Paul Klee / Théorie de l’art moderne
  • Il y a plus d'intelligence à trouver le sens de sa vie qu'à lancer des fusées dans le cosmos. Il faut trouver le courage de le dire. De Christian Chabanis
  • La Bible nous dit : Dieu donne le monde, l’univers et le cosmos à l’homme pour qu’il les régisse et les domine, ça nous donne l’écologie.
  • Expliquez-nous…Comme je suis née en Europe, j'ai une culture musicale plutôt allemande et française, forgée par les grands professeurs du Conservatoire de Paris. Tous mes disques sont d'ailleurs consacrés à l'école allemande, à Carl Philipp Emmanuel Bach, à Mendelssohn, jusqu'à Beethoven et Mozart, mon dernier. Je n'ai jamais eu le réflexe de mettre en relation cette musique avec celle de mes racines, excepté une fois, c'était Schubert et les ragas dans l'idée de contemplation, à l'occasion d'une carte blanche de Radio France. Mais c'était vraiment la seule fois. La surprise a été grande quand j'ai découvert dans les correspondances de Beethoven - qui parlent de tout ce qui l'inspire - la présence de textes indiens sur la relation de l'homme au cosmos arrivés en Allemagne en 1816 et surlignés à la main par Beethoven. C'est très émouvant de savoir qu'il s'était jeté sur cette traduction ! Warner Classics/YouTube Franceinfo, "C'est Beethoven qui m'a conduite vers cette rencontre" : dans "Cosmos" la pianiste Shani Diluka associe le compositeur à la musique indienne
  • Connecter corps et esprit, c’est bien. Mais aligner le corps, l’esprit et l’univers, c’est mieux. Voici la marche à suivre pour vibrer sur la même fréquence que le cosmos. Vogue Paris, Cosmos : comment connecter son corps, l'esprit et l'univers ? | Vogue Paris
  • La science lève progressivement le voile sur les lois du cosmos et ses mystères, mais cela n’entame nullement notre capacité d’émerveillement ni les questions sans fin qui émergent de la contemplation d’un ciel étoilé. Nous convoquons avec le poète Nicolas Grenier quelques grands auteurs, de Lucrèce à George Sand, pour poser des mots sur la beauté de l’univers. , Que nous enseignent les poètes de la beauté du cosmos ?

Images d'illustration du mot « cosmos »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cosmos »

Langue Traduction
Anglais cosmos
Espagnol cosmos
Italien cosmo
Allemand kosmos
Chinois 宇宙
Arabe الكون
Portugais cosmos
Russe космос
Japonais 宇宙
Basque cosmos
Corse cosimu
Source : Google Translate API

Synonymes de « cosmos »

Source : synonymes de cosmos sur lebonsynonyme.fr

Cosmos

Retour au sommaire ➦

Partager