La langue française

Accueil > Orthographe > malgré ou malgrés ? - orthographe

malgré ou malgrés ? - orthographe

Sommaire

"Malgré mes efforts, j'ai du mal à ne pas faire de fautes d'orthographe."

Aujourd'hui, sur un forum, un utilisateur a écrit "malgré" avec un "s". Cette erreur est malheureusement courante et beaucoup de personnes hésitent entre "malgré" et "malgrés", surtout lorsque ce mot est suivi d'un groupe de mots au pluriel. Alors faut-il écrire "malgré" avec ou sans "s" ? On vous explique tout dans cet article. Bonne lecture !

Faut-il écrire "malgré" ou "malgrés" ?

Règle : on écrit toujours "malgré" sans "s". Il est en effet invariable et il n'y a aucune exception (pour une fois) !

Exemples :

Malgré sa jeunesse, il est tout le temps fatigué.

Malgré les courants, il avance dans l'eau.

L’équité naturelle, qui ne permet pas que l’on dépouille quelqu’un de son bien malgré lui et à son insu.

Proudhon, Propriété, 1840

Teresa avait cédé bien malgré elle.

Dumas père, Monte-Cristo, 1846.

L’élan de curiosité qui l’avait poussé presque malgré lui vers le jeune prêtre inconnu.

Bernanos, M. Ouine, 1943.

Je ne la reverrai pas, quelque tentation que j’en puisse avoir; je ne la reverrai pas, malgré la régularité et la noblesse de son visage, malgré la souplesse de sa taille, malgré ses beaux cheveux : je ne la reverrai pas, malgré le feu de ses regards, malgré son amour.

Karr, Sous tilleuls, 1832.

Définition de "malgré" (Source : dictionnaire) : Contre la volonté, le gré de quelqu’un.

Par ailleurs, ajouter "que" après "malgré" est erroné. Voici ce que dit Bruno Dewaele, expert en orthographe, à ce propos :

À présent qu’on sait comment l’écrire, que l’on ne s’avise pas de faire suivre cette préposition de « que » ! Cette construction n’est défendable que dans le tour archaïque et précieux malgré que j’en aie (« à contrecœur, à mon corps défendant »). Dans tous les autres cas, c’est à « bien que » ou à « quoique » qu’il convient de recourir pour exprimer la concession…

Pour réviser, voici une vidéo récapitulative du Projet Voltaire pour ne plus jamais écrire "malgré" avec un "s" :

Et voilà ce n'était pas si compliqué que ça ! Désormais vous écrirez correctement "malgré"... malgré les doutes qui peuvent survenir. Vous pouvez maintenant visiter notre catégorie "orthographe" pour lire d'autres articles sur des fautes courantes.

N'hésitez pas à partager l'article et à laisser un commentaire.

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

JC

Malgré que + subjonctif n’est pas à proprement parler erroné !

« Bon Usage, 14e éd., § 1148) :

« Malgré que a peut-être appartenu d’abord à l’usage populaire. La locution n’a plus ce caractère, comme le montrent les ex. suivants (où l’on remarquera les subjonctifs imparfaits ou plus-que-parfaits), qui font fi de la résistance des puristes :
Malgré que je fusse mal satisfait de mon arrestation, il y mit de la courtoisie (Vigny, Cinq-Mars, XXV). — Malgré qu’il n’entrât guère en ma chambre […], j’entendais souvent, la nuit, un bruit furtif qui venait jusqu’à ma porte (Maupass., C., Confessions d’une femme). — Malgré qu’on fût au déclin de la saison (A. Daudet, Tart. sur les Alpes, p. 356). — Malgré qu’une partie de moi-même […] résistât (Barrès, Homme libre, p. 223). — Malgré que je ne le puisse imaginer (France, Crime de S. Bonnard, p. 98). — Pour qui je ressentais une sympathie des plus vives, malgré qu’il eût vingt ans de plus que moi (Gide, Si le grain ne meurt, I, 3). — Jamais Noé ne put si bien voir le monde que de l’arche, malgré qu’elle fût close et qu’il fît nuit sur la terre (Proust, Les plaisirs et les jours, p. 13). — Malgré qu’il ait obtenu tous les prix de sa classe (Mauriac, Robe prétexte, XV). — Elle vit Jacques d’un mauvais œil, malgré que de son côté elle trompât Lazare avec un peintre (Cocteau, Grand écart, III). — Malgré que le soir tombe (Romains, Vie unanime, p. 241). — La camionnette […], malgré qu’on eût chaîné les pneus […], ne se risque plus guère à franchir les rampes glacées (Gracq, Balcon en forêt, p. 85). »

Ou encore André Gide : J’ai écrit, avec Proust et Barrès, et ne rougirai pas d’écrire encore : malgré que, estimant que, si l’expression était fautive hier, elle a cessé de l’être. Elle ne se confond pas avec bien que, qui n’indique qu’une résistance passive ; elle indique une opposition.

Répondre
Nicolas Le Roux

Merci beaucoup pour cet ajout de connaissance qui est très intéressant.

À bientôt,
Nicolas.

Répondre
Youssouf

Merci beaucoup pour ces précieux rappels

Répondre
Nicolas Le Roux

Avec plaisir Youssouf, merci de votre commentaire.

Nicolas.

Répondre
FOURMAUX Philippe-Claude

Bonjour Nicolas,
j’ai un soucis concernant les règles d’écritures pour
– ho ou oh,
– ha ou ha,
– hé ou eh ou euh…
Ce sont des mots que l’on emploi sans vraiment y porter beaucoup d’attention, mais depuis fort longtemps je butte dessus ; Pourriez-vous me venir en aide ?

Répondre
DOMARA Grégoire

Merci pour ces précieux rappels !!!

Répondre
DIDIER ELLEUCH

Malgré s’écrit sans es

Répondre
Ousseina

Très instructif merci beaucoup

Répondre
Demba zeïnab Diakité

Bonsoir Mr Nicola, je vous rémercie infinement pour cet éclaircissement.

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire
Partager