La langue française

Wilhelminienne

Sommaire

  • Phonétique de « wilhelminienne »
  • Citations contenant le mot « wilhelminienne »
  • Traductions du mot « wilhelminienne »

Phonétique du mot « wilhelminienne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
wilhelminienne wilɛlmɛ̃jɛ̃n

Citations contenant le mot « wilhelminienne »

  • Pourquoi ce livre a-t-il rencontré un tel succès ? L’auteur le rappelle, les idées qu’Hitler y défend ne sont pas sorties tout armées de sa tête, elles avaient déjà cours dans les milieux racistes et même, quoique de manière moins flagrante, dans la société wilhelminienne. Pourtant la diffusion massive de l’ouvrage marque un tournant dans les consciences allemandes. Mein Kampf devient le livre-programme du Troisième Reich. De manière fort intéressante, Koschorke souligne d’ailleurs que de nombreux systèmes totalitaires se sont érigés autour d’un seul livre, qui revêt rapidement une fonction quasi-religieuse dans la lignée des livres sacrés des grandes religions révélées. Ces livres, selon l’auteur, ont tous un point commun, ils sont confus, peu cohérents, théoriquement faibles, ce qui n’entache pourtant pas leur autorité. « C’est bien plutôt l’inverse qu’on observe, écrit Koschorke, et qui semble même comme inscrit dans le marbre : plus le style d’un livre étayant un ordre répressif est obscur et équivoque, plus il est facile de se l’approprier par des usages sélectifs ; et plus grande est par conséquent la liberté d’action des groupes d’intérêt qui se réunissent sous sa bannière. » Mein Kampf ne déroge pas à la règle. La provocation, la surenchère, l’outrance y sont beaucoup plus décisives que l’aspect doctrinaire de telle sorte que pour comprendre son succès, il ne faut pas s’intéresser au fond, mais à la forme. C’est ce à quoi s’emploie Koschorke en proposant une analyse stylistique précise et documentée. L’auteur ne s’attache pas aux insuffisances argumentatives ou aux mensonges historiques, qui ont déjà fait l’objet de nombreuses études. Il montre, pas à pas, comment le style, seul, sert deux objectifs principaux : immuniser les lecteurs contre les entreprises de falsification venant de l’extérieur et renforcer la cohésion du groupe à l’intérieur en faisant des lecteurs les détenteurs d’une vérité cachée que les autres refusent de voir.  France Culture, Démystifier « Mein Kampf »
  • L’auteur, Jérôme Fehrenbach, haut fonctionnaire français, connaît de manière intime tant le milieu de l’aristocratie catholique allemande que l’histoire allemande des périodes wilhelminiennes et hitlériennes. Si à première vue ce livre s’adresse à un public restreint qui s’intéresse à la fois à l’Allemagne, l’histoire, la noblesse et l’Eglise catholique (La Ligne Claire par exemple), en réalité le véritable sujet du livre est d’une part celui des rapports de l’Eglise catholique au régime nazi et les droits de l’Eglise et d’autre part de la relation entre loi morale et loi civile. La Ligne Claire, Un évêque contre Hitler – La Ligne Claire
  • Ce qui, depuis plus d'UN siècle, ne se dit pas c'est l'IMMENSE RESPONSABILITE du Royaume Uni dans cette Seconde Guerre de Trente ans !!! Avant 1914, il s'agissait d'ARRÊTER la formidable croissance d'une Allemagne wilhelminienne devenue RIVALE ... comme, en leurs temps, l'Espagne de Philippe II et la France de Louis XIV puis de Napoléon ... D'où ... "l'Entente cordiale" avec une France post Fachoda et l'alliance avec une Russie post guerre avec le Japon ... La politique de l'Appeasement ... ? Mais c'est qu'il; s'agissait "d'équilibrer" le "rapport" entre une France victorieuse (à quel prix !!!) en 1918 et une Allemagne pseudo "vaincue" ... D'où ... la TRAHISON des "promesses du traité de Versailles !!! Il convient d'ENFIN OSER le dire : de par sa ... "politique", le RU est le TOUT PREMIER RESPONSABLE de la Seconde guerre mondiale !!! Le Figaro.fr, Pourquoi le Traité de Versailles n’était pas si injuste ni si irréaliste qu’on le dit
  • A travers cette double lecture, on découvre donc le parcours étonnant de ce fils brillant d'un petit employé excentrique revenu d'émigration aux Etats-Unis. Né en 1877, Hjalmar Schacht s'impose rapidement dans le milieu bancaire si aristocratique de l'Allemagne wilhelminienne, jusqu'à devenir à la veille de la guerre de 1914 - à moins de quarante ans - directeur du réseau de la puissante Dresdner Bank. La Tribune, Les leçons ambiguës de Hjalmar Schacht
  • Durant la période wilhelminienne (1870-1914), les secteurs de Sainte-Madeleine et Sainte-Catherine (couvent qui se situait le long de l’actuelle rue Sainte-Catherine et empiétait sur la place de Zurich ; devenu orphelinat, entre 1534 et 1835, puis caserne, le bâtiment est démantelé en 1912) sont rattachés l’un à l’autre par le comblement du Rheingiessen, qui devient la rue de Zurich en 1872. Rue89 Strasbourg, Quand la Krutenau était la banlieue lacustre de Strasbourg
  • "Berlin n'est toujours pas un tissu homogène, elle garde un côté inachevé", remarque le galeriste, en laissant son regard errer sur l'espèce de terrain vague qui jouxte son bureau. Depuis treize ans qu'il est là, il a pourtant vu bien du changement. A Mitte, son quartier, on ne trouve plus guère d'immeubles délabrés. Les façades wilhelminiennes ont été fraîchement repeintes et les "appartements terrasses" poussent comme des champignons. Ici comme ailleurs, tout bouge, tout le temps. Les cafés ouvrent et ferment à un rythme effréné. Les endroits à la mode se déplacent d'une rue à l'autre, d'un arrondissement à l'autre. Lui-même a déjà déménagé à trois reprises. Dans l'intervalle, il s'est fait un nom, une clientèle, un réseau. "Ce que j'ai fait ici, dit Mehdi Chouakri, je ne pouvais le faire qu'ici." Dans cette ville où n'existent ni la pression financière ni la pression du succès. Le Monde.fr, Berlin, capitale inachevée
  • Dans les voies adjacentes, rues de l’Ail, de l’Epine, de l’Ecurie, de l’Arbre-Vert, des Tonneliers, ruelles du Fumier ou de l’Agneau (non-accessibles), se mêlent maisons patriciennes du Moyen Age, de la Renaissance, de la période wilhelminienne ou plus récentes, qui font suite aux destructions de 1944. Jusqu’à la Révolution, c’est là que vivent des familles de négociants – comme au n°1 de la rue du Vieux-Marché-aux-Poissons – ayant affaire avec la douane. Rue89 Strasbourg, Quand l'Ancienne douane était le Rungis de Strasbourg
  • Lire Nolte, c'est se confronter à cette méthode comparative. Elle a ses limites. L'historien allemand voit ainsi dans l'Action française, mouvement conservateur et royaliste, une manifestation pré-fasciste, ce qui, dans l'édition « Bouquins », ne convainc même pas Bernard Bruneteau, l'universitaire chargé d'introduire cette partie du Fascisme dans son époque. Par ailleurs, si Nolte, dans Les Fondements historiques du national-socialisme, montre ce que Hitler tirera du pangermanisme, du néo-darwinisme ou de l'antisémitisme de l'Allemagne wilhelminienne, son oeuvre, au total, ne s'étend guère sur les attributs endogènes du nazisme, fruit paroxystique du nationalisme allemand. Cette discrétion gêne le lecteur français, qui n'a pas oublié que la politique étrangère de Hitler (revanche sur le diktat de Versailles, accord avec la Russie contre l'Ouest) rejoignait les buts poursuivis par la République de Weimar. Le Figaro.fr, Faut-il brûler Ernst Nolte ?

Traductions du mot « wilhelminienne »

Langue Traduction
Anglais wilhelminian
Espagnol wilhelminian
Italien guglielmina
Allemand wilhelminian
Chinois 威廉明
Arabe wilhelminian
Portugais wilhelminian
Russe вильгельма
Japonais ヴィルヘルミニアン
Basque wilhelminian
Corse wilhelminian
Source : Google Translate API
Partager