La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « vagissant »

Vagissant

Définitions de « vagissant »

Trésor de la Langue Française informatisé

VAGISSANT, -ANTE, part. prés. et adj.

I. − Part. prés. de vagir*.
II. − Adjectif
A. − [En parlant d'un enfant nouveau-né] Qui vagit. Il aimait son enfant; mais son enfant un bébé vagissantne pouvait tenir grand place dans sa vie. Il y a des hommes qui sont plus amants que pères (Rolland, J.-Chr., Buisson ard., 1911, p. 1256).
B. − P. anal.
1. Qui pousse des cris faibles et plaintifs, semblables à ceux de l'enfant qui vient de naître.
[En parlant d'une pers.] Quand on voit chez des êtres intelligents s'en aller peu à peu l'esprit, la grâce, le sentiment, tout ce qui fait l'être humain, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus sur le lit de douleur qu'une pauvre brute stupide et vagissante, on a conscience d'assister à la dissolution lamentable d'une créature et non à son glorieux départ (Curel, Nouv. idole, 1899, I, 6, p. 182).
[En parlant d'un animal] Tandis qu'on détachait cette croix, des corneilles vagissantes voletaient autour: « Que me veulent ces oiseaux? » disait Bonaparte (Chateaubr., Mém., t. 2, 1848, p. 444).Qui émet le cri propre à son espèce. Le sanglier est omnivore. Même il ne dédaigne point la chair. Lorsqu'il les peut surprendre, il dévore au gîte les levrauts vagissants, tièdes encore du poil maternel (Pesquidoux, Chez nous, 1923, p. 4).
2. [En parlant d'un cri, d'une voix] Faible et plaintif. Sa voix, faible d'abord et vagissante, devenait aiguë. Elle se traînait dans la nuit, comme l'indistincte lamentation d'une vague détresse (Flaub., MmeBovary, t. 2, 1857, p. 116).
C. − Au fig. Qui commence à se manifester, à se faire entendre (comme un nouveau-né). Synon. balbutiant.C'était à qui chanterait, sur le mode majeur, les merveilles immanquables du siècle naissant et vagissant (L. Daudet, Salons et journaux, 1917, p. 178).
Prononc. et Orth.: [vaʒisɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1878. Fréq. abs. littér.: 24.

Wiktionnaire

Adjectif - français

vagissant \va.ʒi.sɑ̃\

  1. Qui vagit.
    • Une voix vagissante.
    • Sa voix, faible d’abord et vagissante, devenait aiguë. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
    • Et cette petite boule rougeaude et vagissante que tu étais, je la voyais surtout comme un poids sur mon existence et comme une entrave à ma liberté. — (Pierre-Henri Simon, Les Raisins verts, 1950)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VAGISSANT (va-ji-san, san-t') adj.
  • Qui vagit. Une voix vagissante.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « vagissant »

Du participe présent du verbe "vagir"
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vagissant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vagissant vaʒisɑ̃

Citations contenant le mot « vagissant »

  • Son originel et fougueux torrent est tumulte vagissant en entamant presque allégro son voyage à travers les escarpements rocailleux et la touffue broussaille. Arrivé sur la Mitidja, il serpente mollement pour rejoindre la mer à 30 km à l’ouest d’Alger et devenir le côtier fleuve Mazafran. El Watan, Long-métrage «El oued, Loued» de Abdenour Zahzah : Un attachant «Oued-movie» de Abdenour | El Watan
  • Je voudrais barboter en eaux douces à la pureté cristalline, vagissant dans une innocente hébétude enfantine, celle d’avant les perverses théories de Freud et de Dolto. Au contraire, il me faut, en ces lendemains de Saint-Valentin, me vautrer dans la fange du stupre et de la fornication numériques. A ma grande honte, j’en éprouve un plaisir torve, qui hésite entre puritanisme égrillard et tartufferie aux yeux mi-clos qui n’en voit pas moins clair sur l’existence de Dieu et de ses… seins. Et je me surprends à faire comme tout le monde, à conjuguer Griveaux avec «grivoiserie». Et mes ricanements redoublent quand je contemple l’affiche pastiche «Paris m’habite». Libération.fr, Délivrez-moi du sexe ! - Libération
  • Certes ce n'est pas dans le politiquement correct des techno-branchouilles de vouloir limiter le gaspillage dans l'industrie des smartphones mais c'est la réponse du berger, à la bergère écolo, qui elle se gave de ces téléchargements, tout en vagissant des avertissements apocalyptiques sur le blaireau en diesel à la campagne. L'industrie du smartphone pollue énormément, et personne ne s'en émeut, parce qu'elle est dans le vent de la médiocrité actuelle, mais les sénateurs, un peu provocateurs, ont raison de la pointer du doigt. Dont acte. Valeurs actuelles, Environnement : le Sénat se lâche sur le téléphone mobile pour culpabiliser les Français | Valeurs actuelles
  • Le frère fiacre reçoit une promesse et une demande du ciel : Le 27 octobre 1637, tandis qu’il était en prière avec ses confrères dans le choeur, le frère Fiacre, eut une soudaine révélation intérieure: la Reine devait demander publiquement qu’on fît en son nom trois neuvaines de prières à la sainte Vierge, et un fils lui serait donné: la première neuvaine à Notre-Dame de Grâces en Provence, la seconde à Notre-Dame de Paris, la cathédrale, et la troisième à Notre-Dame des Victoires, l’église de son couvent. Il faut savoir que deux ans auparavant, encore jeune novice, Frère Fiacre avait reçu la même inspiration, mais avec moins de force et d’urgence. Une nouvelle fois, néanmoins, ses Supérieurs restèrent sceptiques et lui interdirent d’en parler. Ou alors, il faudrait amener une preuve… 
Six jours plus tard, le 3 novembre vers les 2 heures du matin, le pieux frère dans sa cellule est tiré de sa prière par des cris d’enfant. Étonnement et frayeur: il se trouve en face de la Vierge Marie, qui lui montre sur ses bras un enfant vagissant: « N’ayez pas peur, dit-Elle, je suis la Mère de Dieu, et l’enfant que vous voyez est le Dauphin que Dieu veut donner à la France . » Et la vision disparaît puis se manifeste à nouveau un court moment mais sans plus dire un mot. Enfin, deux heures plus tard, Marie se fit voir encore, mais seule, et dit: « Ne doutez plus mon enfant de ce que vous avez déclaré à votre confesseur. Pour marquer que je veux qu’on avertisse la Reine de faire trois neuvaines en mon honneur, voilà LA MEME IMAGE qui est à Notre-Dame de Grâces, en Provence, et la façon de l’église . » 
Et Frère Fiacre vit avec précision le tableau ainsi que le choeur où il se trouvait (comme aujourd’hui). 
Immédiatement mis au courant, ses Supérieurs qui, comme lui, ne s’étaient jamais rendus à Cotignac, consultèrent des amis qui avaient fait le pèlerinage : les descriptions correspondaient. Le 5 novembre, on rédigea un procès-verbal de tout cela, que toute la communauté des Augustins contre-signa, à l’intention du Cardinal de la Rochefoucauld. Car ces trois neuvaines étaient devenues une affaire d’Etat. Tôt informée, la Reine se mit à croire, dans la Foi, en la réalisation de ces promesses du Ciel transmises par Frère Fiacre. Son époux en entendit parler, de son côté. Mais l’avis du Cardinal était déterminant, et celui-ci se renseignait. Bref, le temps passait… 
Mais sous une forte inspiration intérieure, le 8 novembre 1637, Frère Fiacre avait déjà commencé les trois neuvaines au nom de la Reine. Celles-ci se terminèrent le 5 décembre suivant (la Reine l’apprit), soit, ainsi que le fait remarquer discrètement la biographie du vénérable Frère, « précisément neuf mois avant la naissance du futur Roi Louis XIV » ! 
Aux premiers jours de février 1638, la Reine sentit l’enfant remuer en elle; elle n’eut plus qu’un désir: connaître le fameux Frère Fiacre. L’humble religieux fut donc obligé de se rendre au Louvre où, aussi confus qu’ému, il vit la Reine s’agenouiller devant lui et le remercier. C’est dire combien Anne d’Autriche avait confiance en l’heureux aboutissement de sa grossesse! Peu après, il dut également rencontrer le Roi qui le chargea, ainsi qu’un confrère prêtre, d’aller à Cotignac. Le 7 février, l’ordonnance royale leur prescrivant ce voyage leur parvenait. Le Roi veillait à tout ce qui pouvait faciliter le voyage: en fin de lettre, il ordonnait à tous les gouverneurs et lieutenants généraux de donner aux porteurs du pli libre et sûr passage… en leur faisant toute faveur et assistance si besoin est requis, en tout . Frère Fiacre n’en demandait pas autant pour se mettre en route ! Paroisse Sainte-Thérèse à Toulon, Pélérinage des pères de famille à Cotignac 2020 | Paroisse Sainte-Thérèse à Toulon : Paroisse Sainte-Thérèse à Toulon
  • Pourtant, le capitalisme et l’industrie du disque ne sont jamais loin et ce seront finalement les flamboyants et très médiatisés Sex Pistols, managés par l’habile Malcom McLaren, ancien manager des New York Dolls, qui gagneront la timbale. En 1976, signant chez EMI, ils sortent leur premier brûlot, le single Anarchy in the UK, avec un John Lydon alias Johnny Rotten vagissant: «Je suis un Antéchrist, je suis un anarchiste, Je ne sais pas ce que je veux, mais je sais comment l’obtenir», avant la séparation inéluctable du groupe en 1978. Gauchebdo, Punk is not dead, un slogan toujours vivant - Gauchebdo

Traductions du mot « vagissant »

Langue Traduction
Anglais wailing
Espagnol gemidos
Italien vagito
Allemand jammern
Chinois
Arabe نحيب
Portugais lamentando
Russe плач
Japonais 嘆き
Basque indartsua nabigatzen
Corse balla
Source : Google Translate API

Vagissant

Retour au sommaire ➦

Partager