La langue française

Uns

Sommaire

  • Définitions du mot uns
  • Phonétique de « uns »
  • Citations contenant le mot « uns »
  • Traductions du mot « uns »
  • Antonymes de « uns »

Définitions du mot « uns »

Trésor de la Langue Française informatisé

UN3, UNE, UNS, UNES, pron.

I. − [Un(e) + déterm. partitif plur. ou groupe pronom. introd. par de (ou parfois d'entre)]
A. − [(L')un(e) + déterm. partitif plur.]
1. (L')un(e) des.[L'art. l' est présent dans une proportion d'environ un tiers des occurr.; sa présence semble manifester, dans certains cas, que l'un(e) des est considéré comme un déterm. déf.; dans d'autres, il s'agit d'une var. styl. littér.]
a) Un(e) des.Mourir est une des clauses du contrat de la vie (Jouy, Hermite, t. 5, 1814, p. 204).Elle s'était plantée devant une des glaces, l'air désemparé (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 11).
b) L'un(e) des.On courut à l'une des fenêtres de la grand'salle pour regarder (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 125).La France, toujours selon l'INSEE, est l'un des champions européens de la possession d'automobiles: en 1989, 75 % des ménages français étaient propriétaires d'un véhicule (Le Monde, 24 juill. 1992, p. 21, col. 5).
2. (L')un(e) de + déterm. poss.[La présence de l' est beaucoup plus rare: dans une proportion de un à dix environ]
a) Un(e) de + poss.« (...) que j'aurai de plaisir à la lire! » répondit Sara, en pressant une de mes mains dans les siennes (Restif de La Bret., M. Nicolas, 1796, p. 14).J'ai eu le malheur, pour faire passer tout le chiroubles, de boire un de leurs sacrés cafés (Chr. de Rivoyre, Les Sultans, Paris, Grasset, 1964, p. 131).
b) L'un(e) de + poss.Elle s'arrêta, posa l'une de ses mains sur son front (Balzac, Lys, 1836, p. 81).Mais oui, fit Célia, c'est seulement l'un de vos rôles, celui d'aventurier alerte (P. Moinot, Le Sable vif, Paris, Gallimard, 1963, p. 36).
3. (L')un(e) de ces.[L'art. l' n'est présent que dans une proportion de un à dix environ]
a) [Le dém. est anaphorique]
Un(e) de ces.À vingt pieds d'élévation au-dessus de la base d'une de ces tours, régnait un parapet en granit (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 52).
L'un(e) de ces.Un escalier, serpentant dans l'une de ces tours, établissait des relations entre la salle des gardes et l'étage supérieur (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 64).Et soudain, relaxe ou évasion, le miracle biblique qui fit d'eux des rescapés, de vivants fantômes. L'un de ces fantômes, bien des années plus tard, se résolut à aller voir Nuit et brouillard (Le Monde, 12 juin 1992, p. 27, col. 5).
b) [Le dém. introd. une prop. déterminée par une rel. ou par d'autres procédés, notamment des tours compar.]
Un(e) de ces.En ce moment, nous passions devant une de ces ruelles étroites comme il y en a tant à Séville (Mérimée, Carmen, 1845, p. 36).On dirait encore une de ces robes étranges de danseuses (Baudel., Poèmes prose, 1867, p. 107).
L'un(e) de ces.Elle me jeta l'un de ces regards incisifs qui ressemblent au cri d'un malade touché dans sa plaie (Balzac, Lys, 1836, p. 116).C'était l'un de ces rares endroits à Paris où il pouvait arriver, certains jours d'automne, après la pluie, que montât du sol une odeur, presque puissante, de forêt, d'humus, de feuilles pourrissantes (G. Perec, Les Choses, 1965, p. 18).
c) [Tour hyperb. fam. du type j'ai une de ces faims! Il fait un de ces temps! « La suspension des caractérisants simule une impuissance (...) du locuteur (...) [à trouver] l'épithète adéquate et traduit par contrecoup une qualité superlative » (M. Wilmet, La Détermination nom., 1986, p. 175). On tend à combler l'incomplétude de la phrase par des énoncés du genre « ... comme je n'en ai jamais vu ou connu ». Cf. aussi les tours: Il fait une chaleur! Il y a de ces hasards! La mémoire vous joue de ces tours!] La moutarde me monte au nez, et je lui allonge une raclée, mais une de ces raclées! (Moselly, Terres lorr., 1907, p. 102).Il repique dans une de ces rages!... Il me balance un de ces coups de coude! (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 669).
Fam. [Type à un de ces jours; annonce un événement probable et proche, mais sans précision] Moi qui pensais toper les oiseaux là-bas un de ces jours! (Pourrat, Gaspard, 1925, p. 211).
Rem. 1. Dans ce tour, les subst. masc. variant à l'oral restent au sing.: J'ai un de ces mal de tête! J'ai un de ces travail! J'ai eu un de ces mal à terminer! 2. On a parfois le tour indéf. quelqu'un(e) de : J'ignore si quelqu'une des trois statues d'Isis du musée de Naples aura été retrouvée dans ce lieu même [Pompéi], mais je les avais admirées la veille (Nerval, Filles feu, Isis, 1854, p. 655). Il m'arrivait (...) de faire trébucher de son piédestal, d'un trait méchant, quelqu'une de ses idoles aristocratiques (Gracq, Syrtes, 1951, p. 40). Louise risquait à tout moment d'accrocher quelqu'une des toiles dont l'atelier était encombré (Camus, Exil et roy., 1957, p. 1634).
B. − (L')un(e) de + pron., l'un(e) d'entre + pron.
1. (L')un d'eux, (l')une d'elles; (l')un de ceux, (l')une de celles
a) [Avec l', cas le plus fréq.] Pour voir le jeune homme, toutes les beautés s'étaient rapprochées, comme des biches si l'on apporte à l'une d'elles un gâteau (Barrès, Jard. Oronte, 1922, p. 50).Il était pourtant l'un de ceux qui avaient lutté contre elle le plus lucidement et avec le plus d'acharnement (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 206).
b) [Sans l'] Un de ceux qui assistaient à la scène dit quelque chose comme « Espèce de salaud » (Cl. Simon, La Route des Flandres, Paris, éd. de Minuit, 1960, p. 217).Thomas Pezner cherche un beau mensonge, un de ceux qu'on croit toujours (R. Sabatier, Le Chinois d'Afrique, Paris, Albin Michel, 1966, p. 199).
2. [Gén. avec l'] L'un d'entre eux, l'une d'entre elles. Joseph ne remarqua que l'un d'entre eux qui se tenait un peu en avant, le poing sur la hanche et les jambes écartées (Green, Moïra, 1950, p. 16).
II. − En... un(e). [Le pron. en est le représentant d'un antécédent; un(e) a les mêmes valeurs que l'art. indéf. un(e)]
A. − [L'ensemble auquel se réfère en désigne deux ou plus de deux élém.; un(e) indique qu'un élém. a été sélectionné] S'il y a des sorcières, cette fille-là en était une ! (Mérimée, Carmen, 1845, p. 38).Je les connais et je ne me fais pas d'illusion, je vous jure. Mais je croyais tout de même qu'il s'en trouverait un pour me tendre la main (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 35).
[Comme pour le cardinal, le nombre un peut être relativisé] On n'en a pas retrouvé un d'intact; je n'en ai eu qu'un, qu'un seul; il en faudrait plus d'un, au moins un, etc. C'était là que logeaient les prisonniers de Nohfelden, une trentaine d'hommes employés sur la voie ferrée, qui malgré nos appels ne semblaient pas se soucier de notre existence. Il n'y en eut qu'un pour nous jeter à la hâte par la porte entr'ouverte (...) quelques rogatons de pain et de fromage (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 83).
[La sélection peut être réitérée] J'ai des plans pour la vie de quarante empereurs, j'en fais un tous les matins et un tous les soirs (Vigny, Serv. et grand. milit., 1835, p. 164).
[Chaque élém. peut être opposé à un autre] Je te dirai que, des deux dames, il en est une qui me plaît beaucoup, et l'autre beaucoup aussi (Nerval, Pandora, 1855, p. 741).
[La sélection peut concerner un nombre non précisé, par le recours à un certain nombre, un petit/grand nombre] Après avoir compté les cigares du paquet que j'avais mis entre ses mains, il en choisit un certain nombre (Mérimée, Carmen, 1845, p. 27).
B. − [L'antécédent désigne un élém. unique]
1. [L'antécédent est un subst.]
a) [L'antécédent est déterminé par l'art. indéf. un; le groupe pronom. en reprend la valeur] Tu veux une pomme?J'en veux bien une.Tu as un stylo?Oui, j'en ai un. Les entrailles de la terre, notre seconde mère, nous enfanteront à l'éternité dont nous n'avons pas aujourd'hui la plus légère notion: nous y trouverons un soleil comme nous en trouvâmes un quand nous quittâmes le sein de notre première mère (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 623).Dans la chambre voisine il y avait une radio... mais il y en avait aussi une en bas, au café (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 113).
[Le groupe princ. oppose un élém. à celui que désigne l'antécédent] Quand un navire était las, il en montait un autre comme un cavalier impitoyable (Vigny, Serv. et grand. milit., 1835, p. 182).
b) [L'antécédent est déterminé par un art. déf.; le groupe pronom. désigne un autre élém. de même sorte] Si la nature m'avait laissé le choix du moment où je devais lui payer ma dette, aurais-je pu en saisir un meilleur? (Jouy, Hermite, t. 5, 1814, p. 205).Le couteau en argent n'appartenait donc pas au domaine du cauchemar. Il en existait bel et bien un dans la maison, le même, sans doute, qui hantait le rêve de Lili (Simenon, Vac. Maigret, 1948, p. 120).
c) [L'antécédent est déterminé par un poss.] Mon bonheur n'en sera-t-il pas un pour vous, comme le vôtre pour moi, si je vous vois jamais jouir d'un bonheur réel et durable, et non savourer des illusions trompeuses? (Karr, Sous tilleuls, 1832, p. 143).
2. [En réfère non pas à un antécédent mais à une pers. en gén.] Le soir, quand Charles rentrait, elle sortait de dessous ses draps ses longs bras maigres (...) et, l'ayant fait asseoir au bord du lit, se mettait à lui parler de ses chagrins: il l'oubliait, il en aimait une autre! (Flaub., MmeBovary, t. 1, 1857, p. 11).
En voici, en voilà un(e) qui. En voilà encore une, continua Marguerite en ôtant sa robe et en passant un peignoir blanc, en voilà encore une qui sait bien me trouver quand elle a besoin de moi (Dumas fils, Dame Cam., 1848, p. 119).
3. [Dans des loc. figées ou fam. en a un antécédent implicite] V. en2II A 2.
En partic. En prendre/en tenir une... [Le pron. en représente cuite, biture, muflée ou tout autre nom fém. désignant un état d'ébriété] ,,S'enivrer/être complètement ivre`` (Bernet-Rézeau 1989, s.v. un). Il écouta les roulades d'un merle, regarda les hautes branches et la forêt se mit à tourner comme un manège. Le vin, le soleil... Victor à moitié endormi, scanda: « Mon neveu en tient une, mon neveu... » (R. Sabatier, Les Noisettes sauvages, Paris, Albin Michel, 1974, p. 167).
III. − L'un(e)/les un(e)s.[En oppos. avec autre(s)]
A. − L'un(e)... l'autre, les un(e)s... les autres.[L' dans chacun des groupes est le représentant, un et autre ont une fonction contrastive]
1. L'un(e)... l'autre.[Avec un antécédent désignant une paire d'élém.]
a) [Dans des tournures compar.] Ils se turent, aussi gênés l'un que l'autre par cette confession (Green, Moïra, 1950, p. 209).
b) L'un(e) et l'autre
[Le groupe est coréférent au suj. ou assure directement le rôle de suj.] Ils avaient, l'un et l'autre, des choses à se faire pardonner. L'un et l'autre triturons le souvenir d'une même tranche de temps (R.-V. Pilhes, La Rhubarbe, 1965, p. 106).Dans sa grande majorité, celui-ci [le monde enseignant] reposait sur deux ambitions: le socialisme et la laïcité. L'une et l'autre sont sévèrement déçues (Le Monde, 23 juill. 1992, p. 9, col. 4).
[Le groupe réfère au compl. d'obj. dir.] Comme si cette main d'homme les avait saisis l'un et l'autre, gel et flamme, et les avait unis dans une même étreinte (J.-M.-G. Le Clézio, Le Déluge, 1966, p. 280).
[À l'intérieur du syntagme nom.] Gérante des cachets astronomiques de l'une et l'autre étoiles, Marie (...) autorisait quelques folies et libéralités (H. Bazin, Bur. des mariages, 1951, p. 156).
c) L'un ou l'autre.De temps en temps, l'une ou l'autre murmurait à l'oreille de sa mère respective: « Quand est-ce qu'on s'en va? » (B. et Fl. Groult, Il était deux fois, 1968, p. 240).
[À l'intérieur du syntagme nom.] Une fois sur deux, car le curé chargé d'une autre paroisse, chantait alternativement sa grand'messe dans l'une ou l'autre commune (H. Bazin, Bur. des mariages, 1951, p. 212).
[Le groupe est suivi d'un syntagme nom. partitif] Entretenir des relations intimes avec l'un ou l'autre des conjoints (Sagan, Bonjour tristesse, 1954, p. 152).
d) [Dans certaines oppos., la présence de l' devant un n'est pas nécessaire] Il y a en moi deux personnes, dont une, observatrice de l'autre, et sachant bien que ses mouvements convulsifs doivent passer (Constant, Journaux, 1804, p. 76).On nous lâcha d'abord dans un bain japonais, sorte de vaste évier à deux bacs, un pour le lavage et l'autre pour le rinçage (B. et Fl. Groult, Il était deux fois, 1968, p. 200).
[Tour du type d'une main... de l'autre; avec des subst. désignant une paire d'éléments ou une réalité double] D'un côté, de l'autre; aller d'un extrême à l'autre. Sur une moitié des champs le coucher s'éteignait; au-dessus de l'autre était déjà allumée la lune qui bientôt les baignait tout entiers (Proust, Temps retr., 1922, p. 691).Joseph vit un gros homme jovial et de manières simples, assis dans un fauteuil à pivot qu'il faisait tourner dans un sens et dans l'autre avec une rapidité subite (Green, Moïra, 1950, p. 14).
2. L'un... l'autre.[Avec un antécédent désignant une pluralité d'élém.] Il va de l'un à l'autre, serrant les mains.
L'un ou l'autre. [Mohamed Boudiaf] disparu, il ne reste plus, formellement, aux commandes de l'État, que trois civils dont on voit mal qu'ils puissent, l'un ou l'autre, disposer de l'autorité nécessaire pour engager l'Algérie sur la voie du « changement radical » (Le Monde, 2 juill. 1992, p. 1, col. 4).
L'un ou l'autre des, de ces... Vous pouviez vous confier à l'un ou l'autre de vos nombreux amis (R.-V. Pilhes, La Rhubarbe, 1965, p. 134).
L'un ou l'autre d'entre eux. Il arrivait parfois que l'un ou l'autre d'entre eux, à la suite d'incidents plus ou moins fortuits, de provocations larvées, de mésententes à demi-mot, semât la discorde au sein du groupe (G. Perec, Les Choses, 1965, p. 44).
[Dans les tours du type aller d'une ville à l'autre] Les bergers de Patagonie vont, sans se presser, d'un troupeau à l'autre: il allait d'une ville à l'autre, il était le berger des petites villes (Saint-Exup., Vol Nuit, 1931, p. 81).
3. Les uns... les autres (ou d'autres, d'aucuns, la plupart, etc.)
a) [L'antécédent désigne ou implique une pluralité indéf. d'élém.]
[Avec un antécédent explicite] Et les arbres, selon qu'ils étaient plus ou moins exposés aux rayons, parurent les uns noirs, les autres verts, ou roses ou dorés (Karr, Sous tilleuls, 1832, p. 51):
1. ... nous étions désormais autorisés à recevoir les journaux de zone occupée. Les uns s'intéressaient aux sports, les autres aux nouvelles de leur province, d'aucuns à la vie parisienne et au mouvement intellectuel mais tous étaient sollicités par ce qui se passait en France, et les abonnements affluèrent. Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 138.
[Sans antécédent explicite] Les uns dépensaient, les autres gagnaient, les uns et les autres également joyeux (Baudel., Poèmes prose, 1867, p. 72).Mais là où les uns voyaient l'abstraction, d'autres voyaient la vérité (Camus, Peste, 1947, p. 1292).
b) [Chacun des groupes pronom. réfère à des antécédents distincts] Nous étions en guerre; je fis trois campagnes; je passai deux hivers en bonne garnison; et, grâce aux fatigues des unes et aux plaisirs des autres, je revins au manoir paternel, si maigre et si changé, que mes parens eurent peine à me reconnaître (Jouy, Hermite, t. 4, 1813, p. 177).Sire, dit alors maître Ogier, permettez que je déduise de ceci une affabulation. Ces passereaux sont vos nobles, cette vigne est le peuple. Les uns banquètent aux dépens de l'autre (Bertrand, Gaspard, 1841, p. 144).
B. − L'un(e) l'autre, l'un(e) + prép. + l'autre; les un(e)s les autres, les un(e)s + prép. + les autres.[Outre la partition, existe un rapport de distributivité]
1. L'un(e) l'autre, l'un(e) + prép. + l'autre
a) [L'un(e) et l'autre ont chacun pour antécédent une entité]
[Type Paul et Marie courent l'un vers l'autre; le groupe pronom. réciproque réfère au suj.; en constr. trans., Paul court vers Marie et Marie court vers Paul] Ils avancent l'un vers l'autre avec une extrême circonspection (Achard, Voulez-vous jouer, 1924, i, 3, p. 64).
[Type Paul et Marie se regardent l'un l'autre; le groupe réfère au suj. d'un verbe pronom. réciproque; en constr. trans., Paul regarde Marie et Marie regarde Paul] Par un hasard heureux, le vicomte Cléna et mademoiselle Clarence se trouvèrent l'un contre l'autre, un peu serrés, peut-être (A. France, Île ping., 1908, p. 336).Valdès avait entraîné Claude vers les rochers sur lesquels ils prirent pied et se hissèrent en s'aidant l'un l'autre (P. Moinot, Le Sable vif, Paris, Gallimard, 1963, p. 112).
[Type on ne les voit jamais l'un sans l'autre; le groupe réfère au compl. d'obj. dir.; en constr. trans., on ne la voit jamais sans lui, on ne le voit jamais sans elle] Il roulait doucement l'une dans l'autre ses mains grassouillettes, comme s'il les eût savonnées (Martin du G., Thib., Pénitenc., 1922, p. 689).
[Type l'amour de l'un pour l'autre; c'est la nominalisation de ils s'aiment] Un amour qui (...), par une parfaite confiance de l'un dans l'autre, n'a fait que grandir (Maurois, Ariel, 1923, p. 293).
b) [L'antécédent désigne plus de deux élém.]
[Le groupe des pron. est lié au suj.] À l'endroit où le chat croque les petits, plusieurs mioches se sont vite serrés l'un contre l'autre (Frapié, Maternelle, 1904, p. 138).Des images toutes pareilles, une infinité d'images à la superposition exacte s'effeuillaient, glissaient indéfiniment l'une sur l'autre à toute vitesse sous mes yeux comme les pages d'un livre (Gracq, Syrtes, 1951, p. 202).
[Le groupe des pron. est lié au compl. d'obj. dir.] L'une après l'autre, j'ai jeté dans la bataille mes troupes les plus secrètes. Mes souvenirs véritables forcés dans leur réduit, vont se rendre et paraître au jour (Maurois, Climats, 1928, p. 14).
c) Loc. L'un dans l'autre. Au total, une chose compensant l'autre, ou d'autres. Quel bouge! Mais l'un dans l'autre c'était une bonne soirée, dit Henri (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 129).
2. Les un(e)s les autres, les un(e)s + prép. + les autres
[Type aimez-vous les uns les autres; le groupe réfère au suj.] Se haussant, tendant le cou, ils regardaient, les uns par dessus les autres (Pourrat, Gaspard, 1931, p. 269).Nous sommes une famille où l'on se tient les uns les autres (Mauriac, Nœud vip., 1932, p. 122).
[Type on les oppose les uns aux autres; le groupe réfère au compl. d'obj.] Il m'a fallu dix ans pour distinguer les unes des autres toutes ces figures blondes disant des choses parfaitement convenables (Stendhal, Souv. égotisme, 1832, p. 52).Et il jetait, dans sa bouche ouverte, les morceaux les uns après les autres (Zola, Assommoir, 1877, p. 735).
IV. − [Sans terme corrél.]
A. − [En liaison stricte avec un antécédent]
1. [Après dont]
a) Dont l'un(e)...Avec ses faubourgs populeux dont l'un, celui de Saint-Nicolas, étalait ses douze rues au soleil (Bertrand, Gaspard, 1841, p. 51).
[L'antécédent désigne une paire d'élém.] Il y avait deux livres, dont l'un, encore ouvert, montrait le dessin d'une branche d'armoise (Bosco, Mas Théot., 1945, p. 51).J'avais accepté ce jour-là de déjeuner chez deux garçons dont j'avais connu l'un chez un ami commun (M. Leyris, Fourbis, 1955, p. 161).
b) Dont un(e)...Des patriciens, dont un très âgé, sont groupés dans une salle du palais (Camus, Caligula, 1944, i, 1, p. 7).
2. [Dans des tournures à valeur oppos.] Il connaissait une maison tranquille (...), où des dames très complaisantes parlent toutes les langues, et une en particulier le français (Gide, Caves, 1914, p. 781).Les autres, c'est pour se faire baiser par les officiers, ou pour trouver un mari, même un avec une patte en moins (Romains, Hommes bonne vol., 1938, p. 127).
B. −
1. Un(e) qui.Bélier, viens ici. Souffle sur ce petit homme pour qu'il soit, comme toi, un qui mène, un qui va devant, non pas un qui suit (Giono, Gd troupeau, 1931, p. 266):
2. Ce n'était pas une qui éclatait de rire dans l'obscurité ni une qui montrait son genou sous la table ni une qu'on pouvait voir à la rivière; ce n'est pas elle qui au bal aurait dansé plus de trois fois, ou encore avec un autre que son frère pour cavalier! Jouve, Scène capit., 1935, p. 10.
[En fonction de compl. déterminatif] Dans l'ombre, Julia imite la longue et lente respiration d'une qui dort, paisible (Giono, Gd troupeau, 1931, p. 222).Frédéric a la gueule d'un qui veut faire le salut de son âme (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 15).
2. Un(e) qui... c'est/c'était...Une qui était enragée contre Angélique, c'était la petite MmeMigeon (Aragon,Beaux quart.,1936,p. 128).Une dont je me souvenais bien, en particulier, à qui je gardais un joli chien de ma chienne, tiens, c'était « Mamie » (Bayon,Le Lycéen,1987,p. 232).
3. Encore un(e) qui...Et la même vieille voisine derrière sa fenêtre. « Encore une qui n'est pas claquée! » (Montherl., Lépreuses, 1939, p. 1490).
C. − L'un/l'une.Le maréchal de Broglie (...) eut deux filles. On lui proposait (...) de faire entrer l'une dans un chapitre (Chamfort, Caract. et anecd., 1794, p. 121).Oh! Moi, princesse, jamais un seul amour! Toujours deux ou trois au moins. C'est le seul moyen d'être tranquille, de ne pas trembler sur la perte de l'un (Goncourt,Journal, t.2,1878,p. 146).
[Suj. d'un verbe déclaratif] Ils s'arrêtèrent.T'es fait! cria l'un. Allons, suis-nous (Van der Meersch, Empreinte dieu, 1936, p. 65).Tarrou avait assisté à l'entretien de deux receveurs de tramways:Tu as bien connu Camps, disait l'un. − Camps? Un grand avec une moustache noire? (Camus, Peste, 1947, p. 1234).
De deux choses l'une. [Loc. annonçant une alternative] Et de deux choses l'une, ou bien nous aurons fait des déclarations exactes pour l'impôt sur le revenu, ou bien nous aurons dissimulé (Mauriac, Nœud vip., 1932, p. 206).
[Sans l'] Sur leur figure, pâlie et creusée de misère (...), on lisait je ne sais quoi de mauvais, de rétracté, ce passé de la bohème qui fait amer. Un, surtout, avait une vilaine tête taillée à la serpe, grossière et rude, de carrier (Goncourt,Journal, t.2,1878,p. 141).
D. − Pas un(e)
1. Pas un(e) de..., d'entre... Aucun, personne. Pas un de nous ne se refusait à l'aventure, mais j'ai vu des enfants pâlir avant de la tenter (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p. 52).Pas un d'entre nous ne serait capable d'une chose pareille, fit Thomas, les dents serrées, la voix rauque (Queffélec, Recteur, 1944, p. 48).
[Sans compl. en de] Pas un n'a levé les yeux sur mes fenêtres (Dumas fils, Dame Cam., 1848, p. 281).Et maintenant il était enfermé dans ce bureau. Il regarda les autres: pas un qui ait seulement envie d'ouvrir la fenêtre (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 145).
2. Comme pas un(e) (fam.). Comme personne ne le fait ou ne l'est; p. ext., plus que n'importe qui, plus que tout autre. Et avec ça soiffeur comme pas un (Aragon,Beaux quart.,1936,p. 33).Il est pourtant pétochart comme pas un ; mais il se domine (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 10).
E. − Plus d'un(e). Plusieurs. Vous me direz que c'est dommage pour plus d'un, et j'en ai eu de la peine aussi, mais la chose se comprend bien (Aymé, Jument, 1933, p. 225).C'étaient des parasites éminemment conservateurs. Plus d'un, au demeurant, avant d'être un dilettante, avait été un homme utile (Romains, Hommes bonne vol., 1939, p. 27).
F. − Un chacun, tout un chacun. V. chacun II B.
Prononc. et Orth.: [œ ̃], [yn]. L'un et l'autre [lœ ̃ne-]. Souvent [ε ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Non précédé de l'art. déf. a) fin xes. empl. seul; sing.; phrase nég. (Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 216: Ad un respondre non denat); ca 1100 (Roland, éd. J. Bédier, 3955: Se uns escapet, morz ies e cunfunduz); ca 1200 plur.; évoque une collectivité; oppos. à autre (Renaud de Beaujeu, Bel inconnu, éd. G. Perrie Williams, 6000: Un perdent et autre gaaignent); b) fin xes. suivi de de partitif uns dels ladruns (Passion, 287, 317); c) ca 1050 en corrél. avec en partitif (St Alexis, éd. Chr. Storey, 228; Un en i out ki sempres vint avant); ca 1100 (Roland, 3951: Ja mar en vivrat uns!); ca 1100 suivi de a qui; oppos. à li altre (ibid., 3782: Un en i ad a qui li altre entendent); d) 1230-35 rappelle un subst. précédemment énoncé (Mort le roi Artu, éd. J. Frappier, 25, 36: quex armes avoit li chevaliers qui veinqui le tornoiement? − Damoisele [...] unes toutes vermeilles); e) fin xves. empl. nom. « un homme; quelqu'un » ung qui (Commynes, Mém., I, 2, éd. J. Calmette, t. 1, p. 11); 2. précédé de l'art. déf. a) en rel. avec li altres α) ca 1050 expr. de l'oppos. (St Alexis, 307: Li uns Acharies, li altre Anories out nun); ca 1100 (Roland, 1398, 3284); β) expr. de la réciprocité ca 1100 (ibid., 3886: Li uns requiert l'altre [cf. ca 1274, Adenet le Roi, Berte, éd. A. Henry, 162: S'aidoient li un l'autre]); ca 1100 (ibid., 369: parolet li uns a l'altre); 1130-40 [suivi de de partitif] (Wace, Conception N.-D., éd. W. R. Ashford, 1218: L'un dels a l'altre comanda); ca 1170 (Chrétien de Troyes, Erec, éd. M. Roques, 2132: Li uns contre l'autre s'adresce); γ) ca 1100 unis par un élément de coord. (Roland, 3477: Asez i moerent e des uns e des altres); 1559 l'un et l'autre; ni l'un ni l'autre, verbe au sing. (Aymot, trad. Plutarque, Hommes illustres, Theseus, 2, éd. G. Walter, t. 1, p. 2); 1629 l'un et l'autre, verbe au plur. (Corneille, Mélite, III, 3); cf. Vaug., p. 141: L'un et l'autre. On les met et avec le singulier et avec le pluriel [...] et il est également bien dit, l'un et l'autre vous a obligé et l'un et l'autre vous ont obligé; b) ca 1100 empl. seul (Roland, 3588: Josque li uns sun tort i reconuisset). V. un1.
STAT.Fréq. abs. littér. Un: 936 912. Une: 711 338. Uns: 9 789. Unes: 3 667. Fréq. rel. littér. Un: xixes.: a) 1 202 256, b) 1 409 461; xxes.: a) 1 412 451, b) 1 354 043. Une: xixes.: a) 888 299, b) 1 027 364; xxes.: a) 1 085 591, b) 1 063 914. Uns: xixes.: a) 17 043, b) 13 805; xxes.: a) 14 065, b) 11 231. Unes: xixes.: a) 7 240, b) 4 945; xxes.: a) 4 869, b) 3 837.
BBG.Gondret (P.). Les Pron. et déterminatifs indéf. ds les phrases nég. en fr. du 12es. au 16es. Thèse, Paris, 1980, pp. 22-25, 261-266. − Milner (J.-Cl.). Synt. et sém. du constituant réciproque l'un ... l'autre. Rech. sur l'anaphore. Groupe « Gramm. sc. du fr. ». Paris, 1984, pp. 35-67. − Quem. DDL t. 38. − Tamba-Mecz (I.). Un de ces ... Inform. gramm. 1981, no11, pp. 3-6.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif numéral

uns \Prononciation ?\

  1. Cas sujet masculin singulier de un.
  2. Cas régime masculin pluriel de un.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

UN, UNE. adj. numéral cardinal
. Premier de tous les nombres, qui marque qu'une personne, qu'une chose est seule, unique en son espèce. Un homme. Un mètre. Une tonne. Un centième. Il est une heure. Elliptiquement, Il n'en est resté qu'un. Un entre mille. N'être qu'un, ne faire qu'un se dit pour exprimer une étroite, une intime union entre deux ou même plusieurs personnes. Ces deux amis ne font qu'un.

UN s'emploie familièrement pour indiquer Un très petit nombre indéterminé. J'ai un mot à vous dire. J'en ai pour une minute.

UN s'emploie aussi comme adjectif numéral ordinal pour Premier. Chapitre un. Livre un.

UN s'emploie encore comme nom masculin. Un et un font deux. Le un de telle rue, La maison qui porte le numéro un. Fam., Ne faire ni une ni deux, Ne pas hésiter, agir immédiatement.

UN, nom masculin, désigne également le Chiffre qui sert à désigner l'Unité. Onze s'écrit avec deux un.

UN est aussi article indéfini et sert à désigner une personne, une chose d'une manière indéterminée; il fait des au pluriel. J'ai vu hier une personne qui m'a parlé de vous. Je cherche un livre sur tel sujet. Il était une fois un roi et une reine. C'est un César, un Cicéron, etc., C'est un homme aussi intrépide que César, aussi éloquent que Cicéron, etc. Un de, l'un de, Quelqu'un ou quelque chose parmi d'autres. Un de vous. C'est là une des plus belles œuvres de ce peintre.

UN se dit encore pour Tout. Un chrétien doit faire cela. Un honnête homme n'a qu'une parole.

UN s'emploie aussi précédé de l' comme pronom indéfini et s'oppose à l'autre, pour distinguer deux êtres, deux choses, ou deux groupes d'êtres, de choses; il fait alors les uns au pluriel. J'ai vu l'un et l'autre. Il ne veut ni l'un ni l'autre. L'un vaut l'autre. L'une et l'autre est bonne, sont bonnes. Vis-à-vis l'un de l'autre. On a pris l'un pour l'autre. Mettez les l'un dans l'autre, l'un sur l'autre, l'un derrière l'autre. Vous passerez l'un après l'autre. Ils se sont battus l'un contre l'autre. Ils se gênent l'un l'autre. L'un est riche, et l'autre est pauvre. Les uns et les autres sont partis. Les uns sont de cet avis, les autres n'en sont pas. Fam., Les uns et les autres, Tout le monde sans distinction. Il n'est pas discret; il dit tout ce qu'il sait aux uns et aux autres. Être toujours chez l'un ou chez l'autre, Être souvent en visite. Fam., C'est tout l'un ou tout l'autre, Il n'y a pas de milieu, il faut prendre un parti. L'un dans l'autre, l'un portant l'autre, En compensant l'un avec l'autre, en faisant la moyenne. Ces livres me reviennent à tant l'un dans l'autre. L'un portant l'autre se dit aussi avec ironie pour Ensemble. Je les ai vus arriver avec regret l'un portant l'autre.

UN est aussi adjectif qualificatif et signifie Qui est seul, unique, qui n'admet point de pluralité. Dieu est un. Le moi est un. La vérité est toujours une, Elle n'est jamais contraire à elle-même. Fam., C'est tout un, Il n'importe, c'est la même chose, cela est égal. Qu'il vienne ou qu'il ne vienne pas, c'est tout un.

UN, adjectif qualificatif, signifie aussi Où règne l'unité, dont les parties sont liées entre elles de manière à former un tout. L'Église est une. Il faut que dans une pièce l'action soit une..

UN à UN, UNE À UNE, loc. adv. L'un après l'autre et un seul à la fois. Ils ne sauraient passer là qu'un à un. Je les ai comptées, une à une.

Phonétique du mot « uns »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
uns œ̃

Citations contenant le mot « uns »

  • Puisque nous aimer les uns les autres, on n'y arrive pas, pourquoi on n'essaierait pas de nous aimer les autres les uns ? De Quino / Mafalda
  • Quelques-uns sont tenus en servitude, un plus grand nombre y tiennent. De Sénèque
  • C'est la maigreur des uns qui fait un ventre aux autres. De Théodore de Banville
  • Le malheur est un don de Dieu, il fortifie les uns, réjouit les autres. De Roland Topor / Jachère-party
  • Certains jours, quelle condamnation pour les hommes de vivre les uns avec les autres.... De Marie-Claire Blais / Un joualonais, sa joualonie
  • Quel arbre humain n'est, par quelques-uns de ses fruits, un mauvais arbre ? De François Mauriac / Vie de Jésus
  • Un mois après le lancement de la plateforme en ligne Shop bi uns, les commerçants du Pays de Niederbronn se l’approprient doucement. Elle devrait bientôt devenir un atout pour le territoire. , Pays de Niederbronn. Plateforme en ligne de commerces Shop bi uns : débuts timides
  • Aimez-vous les uns les autres. De Jésus de Nazareth
  • Aimons-nous les uns sur les autres. De Jules Renard / Correspondance
  • Les femmes des uns font le bonheur des autres. De Gustave Flaubert
  • Le malheur des uns fait le bonheur des autres. De Voltaire / Candide ou l'optimisme
  • Donner aux uns, ça veut dire prendre aux autres. De Georges Wolinski
  • Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent. De Samuel Beckett / En attendant Godot
  • L’enfance. Elle n’est donnée qu’à quelques-uns. De Breda M. Spaight / Dieu était sur le mur
  • Si nous voulons nous pardonner les uns aux autres, commençons d’abord par nous comprendre les uns les autres. De Emma Goldman
  • Les uns vivent de la mort des autres, les autres meurent de la vie de quelques-uns. De Dominique de Roux / Le cinquième empire
  • Le bonheur des uns fait parfois le malheur des autres. Daniel Cohen le démontre de manière certes caricaturale dans cette comédie au vitriol mais est-il si éloigné que ça de la réalité. Une mention pour Bérénice Bejo, toujours digne même lorsque Foresti crache son venin. Journal L'Union, Le film «Le Bonheur des uns…» arrive en DVD
  • Loin de se réjouir, petites jalousies et grandes vacheries commencent à fuser. Humain, trop humain ! C’est face au succès que l’on reconnait ses vrais amis... Le bonheur des uns ferait-il donc le malheur des autres ? , Onirik - DVD : Le bonheur des uns... - Avis +
  • Eva Illouz: «Aujourd'hui nous nous consommons les uns les autres, et offrons aux autres le spectacle de nos propres corps» LEFIGARO, Eva Illouz: «Aujourd'hui nous nous consommons les uns les autres, et offrons aux autres le spectacle de nos propres corps»

Traductions du mot « uns »

Langue Traduction
Anglais some
Espagnol algunos
Italien alcuni
Allemand etwas
Chinois 一些
Arabe بعض
Portugais alguns
Russe несколько
Japonais いくつか
Basque batzuk
Corse qualchi
Source : Google Translate API

Antonymes de « uns »

Partager