Tyranneaux : définition de tyranneaux

chevron_left
chevron_right

Tyranneaux : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TYRANNEAU, subst. masc.

Petit tyran sans envergure. Tyranneau du Moyen-Âge. Tous ces petits seigneurs, électeurs, évêques, princes et ducs (...) étaient d'insupportables tyranneaux, d'autant plus cruels et sensuels qu'ils étaient plus petits (Du Camp, Hollande, 1859, p. 80).Un certain débraillé politique des sphères dirigeantes fait vite tache sur l'ensemble d'un pays, quand bien même ce pays aurait inventé la politesse, de même que mille tyranneaux jusqu'alors refoulés s'éveillent subitement dans les régimes autoritaires (Mounier, Traité caract., 1946, p. 110).
P. exagér. et p. plaisant. Tyranneau de village. Schiller leur avait fait la leçon, et il avait rappelé aux tyranneaux de la presse ce qu'il appelait crûment: Le Devoir des Domestiques (Rolland, J.-Chr., Foire, 1908, p. 722).
Prononc. et Orth.: [tiʀano]. Att. ds Ac. 1694, 1718, et dep. 1798. Étymol. et Hist. 1561-62 (Jodelle, Œuvres compl., éd. E. Balmas, t. 2, p. 312). Dér. de tyran*; suff. -eau*. Fréq. abs. littér.: 13. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 436. − Quem. DDL t. 12.

tyranneau .« Tyran de petite envergure »
Rem. On rencontre également ds la docum. brigandeau, conneau, friponneau, gitonneau, larronneau, satyreau, vieillardeau.

Phonétique du mot « tyranneaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tyranneaux tiranɔ play_arrow

Citations contenant le mot « tyranneaux »

  • « Amira Bouraoui est une «horra» algérienne jusqu’aux confins du courage, jusqu’aux dernières limites de la dérision ‎et de l’ironie, armes de destruction massive des esprits bornés et des tyranneaux de douars, ‎n’aspirait pas à aller en prison pour ajouter à son estime», a ajouté l’ancien ministre. , Boukrouh rend hommage à Amira Bouraoui - Algerie360
  • Les marchés sont les ennemis de ceux qui se prennent pour les maîtres et qui en fait ne sont que de médiocres tyranneaux. Les marchés imposent la symbolique du bien commun, les tyranneaux imposent l’imaginaire de leur volonté de puissance névrotique. La Chronique Agora, Les marchés ne sont pas responsables de la crise
  • A côté de ces icônes, des tyranneaux de village dont les frasques retentissent encore dans nos mémoires, sont satellisés et réduits en marionnettes désarticulées par des officines et des services de renseignements occidentaux, dans le souci d’aliéner les esprits et les ressources, tout en annihilant l’estime de soi et les velléités d’affirmation d’une véritable identité et d’une conscience africaines modernes, émancipatrices et traitant avec le reste du monde sur un pied d’égalité. Ils sont presque tous issus des armées coloniales, ont fait peu ou pas d’études, sans légitimité et avides de reconnaissance, exerçant un droit de vie et de mort sur des populations dépouillées. Sous l’impérium de leurs parrains auxquels ils parviennent souvent à échapper. Véritables mégalomanes, narcissiques et sociopathes paranoïaques. SenePlus, MARECHAL, NOUS VOILA | SenePlus
  • Dans cette pyramide de tyranneaux, que j’ai essayé de décrire, et qui constitue le squelette de toute société coloniale, nous (les juifs) nous sommes trouvés juste à un degré plus élevé que nos concitoyens musulmans. Nos privilèges étaient dérisoires mais ils suffisaient à nous donner quelque orgueil et de nous faire espérer que nous n’étions plus assimilables à la masse des colonisés musulmans qui forme la base dernière de la pyramide. Orient XXI, De l'anticolonialisme au sionisme, variations d'Albert Memmi

Traductions du mot « tyranneaux »

Langue Traduction
Corse tiranni
Basque tirano
Japonais 暴君
Russe тираны
Portugais tiranos
Arabe طغاة
Chinois 暴君
Allemand tyrannen
Italien tiranni
Espagnol tiranos
Anglais tyrants
Source : Google Translate API

Synonymes de « tyranneaux »

Source : synonymes de tyranneaux sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires