La langue française

Tribunitienne

Sommaire

  • Définitions du mot tribunitienne
  • Phonétique de « tribunitienne »
  • Citations contenant le mot « tribunitienne »
  • Traductions du mot « tribunitienne »

Définitions du mot « tribunitienne »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRIBUNITIEN, -IENNE, adj.

A. − HIST. ROMAINE [Corresp. à tribun A] Qui est relatif, qui appartient au tribun, au tribunat. Pouvoir tribunitien. On créa les dictateurs, magistrats dévoués à la classe patricienne. L'oppression exercée par cette classe réduisant les plébéiens au désespoir, l'on ne détruisit point la dictature; mais on eut recours simultanément à l'institution tribunitienne, autorité toute populaire (Constant, Princ. pol., 1815, p. 21).
Puissance tribunitienne. Puissance des tribuns de la plèbe qu'Octave, maître de la République, s'octroya, rendant ainsi sa personne inviolable et qui, dès lors, resta confondue avec le pouvoir impérial. Conception nouvelle, qui rappelle, d'une part, l'empire romain primitif, où le prince, revêtu de la puissance tribunitienne, représente dans son triomphe les plébéiens vainqueurs du patriciat (Ozanam, Philos. Dante, 1838, p. 266).
B. − Littér. [Corresp. à tribun B] De tribun; qui est propre au démagogue, à l'orateur populaire. Faconde tribunitienne. C'était la première fois que la France entendait cette éloquence populaire [de Mirabeau], dont la puissance naturelle était augmentée par la grandeur des circonstances. Le respect pour le caractère personnel du roi se faisait encore remarquer dans cette harangue tribunitienne (Staël, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 185).Le patriotisme tribunitien exhumé par les chefs révolutionnaires de leurs magasins d'autrefois rendait hommage à la vigueur de l'opinion patriotique (Maurras, Kiel et Tanger, 1914, p. LXXXIX).
Éloquence tribunitienne. Art de parler aux foules et propre à les convaincre, à soulever leurs passions. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [tʀibynisjε ̃], fém. [-jεn]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1352-56 hist. romaine puissance tribunicienne (Bersuire, Tite-Live, B.N. 20312ter, fol. 84 ds Gdf. Compl.); 1721 terme de numism.(Trév.); 2. 1791 hist. de la Révolution puissance tribunitienne (Bibl. H. public., fasc. IV, p. 98 ds Brunot t. 9, p. 796); 3. 1842 « relatif à l'orateur populaire » éloquence tribunitienne (Ac. Compl.). Dér. sav. de tribunicius (lat. tardif tribunitius, v. Forc.) « relatif aux tribuns de la plèbe; aux tribuns militaires » (dér. de tribunus, v. tribun); suff. -ien*.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

tribunitienne \tʁi.by.ni.sjɛn\

  1. Féminin de tribunitien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TRIBUNITIEN, IENNE. adj.
T. d'Antiquité romaine. Qui appartient au tribunat. Les empereurs romains s'attribuèrent expressément la puissance tribunitienne. L'éloquence tribunitienne.

Phonétique du mot « tribunitienne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tribunitienne tribynitjɛ̃n

Citations contenant le mot « tribunitienne »

  • D epuis l’élection présidentielle, la gauche semblait K.-O. Sans idées, sans leader et sans alliés. Étranglée entre un Emmanuel Macron, critiqué mais au pouvoir, et un Jean-Luc Mélenchon chahuté, mais seul détenteur de la fonction tribunitienne de ce côté-ci de l’échiquier politique. Et voici que les élections municipales apportent à la gauche «de gouvernement» des raisons d’espérer. Parfois au-delà de ce qu’elle imaginait dans ses scénarios les plus optimistes. Le Figaro.fr, Guillaume Tabard: «Le miroir inversé de la situation nationale»
  • En cette année électorale, les surprises sont à venir avec des feuilletons politiques époustouflants et rocambolesques. Rien de nouveau me dira-t-on, mais dans la logique tribunitienne qui est la nôtre, il nous faut avertir le peuple, le peuple de Côte d’Ivoire, afin qu’il fasse un choix éclairé et juste, le moment venu. La vérité est que l’avenir est aussi inquiétant que le présent. Connectionivoirienne.net, En Côte-d’Ivoire, il y a des opportunistes repentis et des repentis opportunistes - Connectionivoirienne.net
  • La posture tribunitienne ou extrémiste pendant une période de crise inouïe a du mal à passer lejdd.fr, Coronavirus : pourquoi Marine Le Pen pense sortir renforcée de la crise
  • Orban épouse pourtant bien vite la fonction tribunitienne. Il sort de l'anonymat en prononçant un discours retentissant le 16 juin 1989 sur la place des Héros lors du « réenterrement » symbolique du Premier ministre communiste réformateur, Imre Nagy, exécuté trente et un ans plus tôt sur ordre de Moscou, accusé d'avoir cautionné le soulèvement antistalinien d'octobre-novembre 1956 maté par l'URSS. Devant près de 250 000 spectateurs et des centaines de milliers de Hongrois suivant l'événement à la télévision, Orban exige le retrait des troupes soviétiques et s'offre ainsi son premier moment de gloire. Marianne, Viktor Orban ou le triomphe du national-cynisme
  • C’est dans ces conditions, que je décernerai le César de l’ineptie racialiste à l’actrice Aïssa Maïga, que je n’avais pas jusqu’à ce jour l’heur de connaître, et à qui manifestement l’académie césarienne avait décidé d’octroyer sa minute d’éternité tribunitienne. Le Figaro.fr, «Le César de la déclaration la plus stupide est attribué à la comédienne Adèle Haenel»
  • La fonction du G7 a toujours été tribunitienne, comme l'ONU. C'est l'endroit où l'on commente, pas celui où l'on décide. Cela a eu un effet pervers : le G7 est devenu prisonnier des événements. L'actualité a souvent pris en otage le G7, et je présage que cela sera à nouveau le cas à Biarritz. En vérité, le G7 n'est pas un lieu de négociations. Ce qui n'a pas été résolu avant, ne sera pas résolu pendant. leparisien.fr, Dominique Moïsi : «Le G7 a un problème de représentativité et donc de légitimité» - Le Parisien
  • La rentrée particulièrement compliquée de Marine Le Pen peut-elle avoir un effet sur le terrain électoral?Non, il n’est pas du tout établi que ces difficultés vont se traduire par un échec. Si on prend la question des affaires, par exemple, je ne suis pas sûr qu’on demande au Front national, ou désormais le Rassemblement national, d’être un parti vertueux. Ce parti fait d’ailleurs de la sempiternelle théorie du complot un ressort de son discours. Mais cela est dû aussi en partie au fait qu’il n’est pas au pouvoir. Or, être impliqué dans des affaires au pouvoir prend une autre dimension. Aujourd’hui, le RN est encore attendu par ses électeurs pour sa fonction tribunitienne, ou sa fonction contestataire. lejdd.fr, "Le parti de Marine Le Pen ne va pas disparaître"
  • « La CGT entend évidemment retrouver son leadership lors des blocages et manifestations de rue. Elle veut demeurer la première dans la fonction tribunitienne. Elle joue également un rôle de leader dans l'intersyndicale qui s'est mise en place dans cette contestation », analyse Dominique Andolfatto, politologue à l'université de Bourgogne Franche-Comté, spécialiste du syndicalisme. leparisien.fr, Réforme des retraites : Philippe Martinez et la CGT en quête du leadership - Le Parisien
  • Et d’ajouter : « Nous avions dit que nous allions au Parlement pour exploiter la fonction tribunitienne qu’il nous offrait. Aujourd’hui, nous pouvons estimer que la mission est accomplie. Y demeurer ne peut être assimilé qu’à une compromission. Si nous avons hésité à le faire par discipline militante et tant que la décision ne nous appartenait pas personnellement, nous n’avons cessé d’alerter sur la nécessité de quitter l’Assemblée au lendemain de nos dernières interventions qui ont marqué l’opinion au déclenchement de la révolution. » Algerie Eco, Le député RCD Yacine Aissiouane démissionne de l'APN - Algerie Eco
  • Alors cela fait quelque temps que les humoristes et pas seulement en Ukraine, assument une fonction tribunitienne. De Coluche à Zelensky en passant par Dieudonné, les humoristes sont désormais des politiciens à part entière, ils assument en tout cas une fonction centrale du politique, la critique, et dégagisme aidant, ils vont dans le sens de l’histoire, de l’histoire du moment.  France Culture, Les humoristes sont désormais des politiciens à part entière
  • L'exécutif n'a jamais si bien porté son nom. Ce lundi, le gouvernement s'est mis au travail afin de trouver les voies et moyens pour « mettre en œuvre », selon le vocable en vogue, exécuter, le « je veux » macronien. « La pure philosophie de la Ve République », observe un conseiller ministériel. « Il y a à la fois une fonction tribunitienne du président et une fonction d'entraînement », poursuit un proche. Le chef de l'Etat donne le cap, décide, donc. Et l'intendance suivra. leparisien.fr, Séminaire gouvernemental : Macron décide, ils exécutent - Le Parisien
  • Je commence à en douter sérieusement. D'abord, il y a quelque chose de flagrant quand vous regardez l'évolution de Marine Le Pen au cours de la dernière décennie : elle a peu à peu délaissé la fonction tribunitienne héritée de son père - qui se plaisait dans le rôle du diable "à saillies" sans jamais guigner le pouvoir - pour installer l'idée du "après tout, pourquoi pas ?" On l'a vu aux dernières élections présidentielles, son programme, notamment économique, ne tenait pas debout, mais elle cherchait à meubler le vide d'un ras-le-bol contre les élites en brassant large, jusqu'à récupérer des thèmes chers à Chevènement, ou même à de Gaulle. Cette opération attrape-tout est notamment favorisée par la disparition du "gaullisme social". Aujourd'hui, une certaine droite paraît obnubilée par la dette et tend à faire du "progressisme" le responsable de tous nos maux. Quant à la gauche, elle continue d'être marquée par le gauchisme culturel et peine encore à regarder en face des défis comme ceux de la sécurité, de l'immigration, du communautarisme... Cela laisse de l'espace !  LExpress.fr, "La croyance en un plafond de verre anti Le Pen est une façon de se rassurer à bon compte" - L'Express
  • Ce positionnement radical aurait permis à la CGT d'engranger 3.000 nouveaux adhérents en décembre dernier, soit cinq fois plus qu'en "temps normal" d'après un membre de la confédération. Une stratégie gagnante? "L'organisation polarise le mécontentement, un syndicalisme à la fonction tribunitienne exacerbée, une sorte d'autre monde qui ne veut pas changer, affirme Dominique Andolfatto. Mais cette attitude convainc de moins en moins les salariés de la soutenir." En témoigne le traumatisme des cégétistes lors de la dernière mesure de la représentativité dans le secteur privé en 2017 quand la CGT s'est fait doubler par la CFDT. Le coût de la contestation à tout prix.   Challenges, La CGT a changé son modus operandi contre les retraites - Challenges
  • La grosse statue de la République, sur la place parisienne du même nom, n’est jamais autant allégorique que les jours où des manifestants l’escaladent, jamais autant républicaine que quand la foule aléatoire se désigne un représentant qui viendra siéger sur sa tête ou haranguer la foule depuis sa main tribunitienneFrance Culture, J'ai enfin pénétré dans une statue géante
  • Il sera donc difficile pour une alternative populiste de parvenir à trouver sa place quand des acteurs établis de longue date sur cette nouvelle dimension de la compétition partisane remplissent déjà, à leur manière, une fonction tribunitienne. C’est d’autant plus vrai que le discours qui associe le triptyque «anti-système - anti-élites - préférence pour la souveraineté populaire» ne rencontre un écho important dans l’électorat que si il est adossé à une idéologie plus dense (par exemple lorsqu’il se trouve marié au libéralisme économique, à l’égalitarisme, au nativisme, etc.), susceptible de fournir un programme politique plus articulé que le simple dégagisme. Dit autrement, les partis et candidats qui mobilisent un répertoire populiste mais qui oublient d’avoir des propositions économiques ou de proposer des changements sociétaux ne parviennent généralement pas à se distinguer suffisamment pour remporter des succès électoraux conséquents. Le Figaro.fr, Bigard ou Raoult en 2022: l’hypothèse d’un «outsider» doit-elle inquiéter Macron?
  • Piètre historien mais virtuose de la manœuvre électorale et tribunitienne, Nicolas Sarkozy savait ce qu'il disait, ou plutôt savait pourquoi il le disait, lorsqu'il a vanté les origines gauloises communes et idéales des fils et filles de France. Le «roman national» autorise bien des libertés avec la vérité historique - c'est d'ailleurs le propre du roman d'avoir le droit d'inventer, de broder, de fantasmer. Le Figaro.fr, Sarkosix contre Sarkosus : n'oublions pas «nos ancêtres les Romains»
  • Le tribun de la plèbe, tel que nous en avons esquissé le portrait depuis le début de cet ouvrage, compte plusieurs caractéristiques : il entend demeurer fidèle au peuple, d’où il est issu, il revendique un ancrage dans la tradition intellectuelle et politique de la gauche, il entend mener une vie de gauche pour incarner concrètement ses idées et ses valeurs, il propose enfin un projet politique qui puisse remettre le peuple souverain au centre sur un mode communaliste et autogestionnaire. Mais il existe également une dernière dimension du tribun de la plèbe que nous n’avons pas encore explorée et sans laquelle ce portrait ne pourrait pas être complet : la fonction… « tribunitienne », précisément ! On attend en effet du tribun de la plèbe qu’il soit la voix des sans‑voix, qu’il représente ceux qu’on n’en‑ tend jamais, les inaudibles et les invisibles : bref, les gens ordinaires sur qui le pouvoir s’exerce. Quand le tribun de la plèbe s’exprime et apostrophe les puissants ou ceux que le philosophe Alain appelait les « importants » (qui sont souvent des importuns), le peuple dit (ou pense en son for intérieur) : « Là, il a vraiment raison, ce n’est pas possible… » C’est d’ailleurs un fait (que j’ai souvent pu constater) que lorsqu’on marche dans la rue avec Michel Onfray, les gens l’arrêtent souvent pour le remercier d’exprimer ainsi la voix de ceux qu’on n’entend jamais et l’exhortent à ne pas s’arrêter et à continuer.  Atlantico.fr, Comment Michel Onfray est devenu le tribun de la plèbe | Atlantico.fr
  • Dans les sciences sociales comme dans les représentations communes, la dimension conflictuelle des associations est davantage référée à leur fonction tribunitienne, autrement dit leur capacité de protestation et de revendication, qui est mise en exergue au travers des rapports de force avec les pouvoirs publics ou les entreprises, notamment dans les domaines de l’humanitaire, du logement, de l’écologie ou de la consommation. Cet investissement de l’espace public pour la défense d’une cause s’est notamment illustré lors des mobilisations des Enfants de Don Quichotte, de Droit au logement, de Greenpeace ou du Collectif des faucheurs volontaires. Mais au-delà de ces conflits « externes », il en est d’internes qui, s’ils ne sont pas aussi publicisés, n’en sont pas moins importants et aigus. , Le conflit, impensé du monde associatif - La Vie des idées
  • Traversé par des courants souvent contradictoires – sur le populisme, sur l'immigration, sur le communautarisme – Mélenchon, laïc et républicain, semble être aujourd'hui le seul en capacité de maintenir le couvercle d'un chaudron en ébullition. « On a besoin d'une figure tribunitienne. Personne n'est capable de fédérer de manière aussi naturelle », avertit Coquerel. Qui pourrait remplacer Sisyphe ? En tout cas, pas de Brutus à l'horizon. leparisien.fr, Crise à la France insoumise : Mélenchon critiqué, mais seul à même de rassembler - Le Parisien
  • Cette indépendance ne doit être confondue ni avec une posture arrogante ni avec une diplomatie tribunitienne, audacieuse dans le verbe mais hasardeuse dans l’action. Il en a existé dans le passé quelques exemples. L’indépendance, c’est la capacité à définir librement ce que nous considérons comme juste, et à agir en conséquence. Quand le président de la République rencontre Castro en signe du renouveau de nos relations avec Cuba, quand je me rends à Moscou aux cérémonies de commémoration du soixante-dixième anniversaire de la victoire sur le nazisme, quand nous exprimons notre position sur l’élargissement éventuel de l’Otan, la France ne se plie pas aux exigences de tel ou tel, elle montre qu’elle est indépendante. Nous le sommes. Libération.fr, La France, une puissance diplomatique qui tient son rang - Libération
  • Non. Je savais qu’à l’Assemblée je serais dans l’opposition, que Macron ne serait pas ma tasse de thé, qu’il n’y aurait que peu de choses à sauver sur le terrain économique et social, et que j’aurais donc essentiellement une fonction tribunitienne. Et elle fonctionne à plein. Reporterre, le quotidien de l'écologie, François Ruffin : « L’enjeu est de sortir les gens de la résignation »
  • Occupant désormais la posture tribunitienne laissée vacante par le PDS/la Linke, l’AFD reprend à son compte toutes les peurs et angoisses exprimées sur le territoire de l’ex-RDA. Avocate déclarée des « petites gens », elle se fait la porte-parole des mécontentements qui subsistent à l’Est. Habile défenseur des us et coutumes d’une société largement petite bourgeoise, où une part de résignation et d’ostracisme se mêle avec un mélange diffus d’autoritarisme luthérien et de réminiscence totalitaire, elle bénéficie d’une position de refus qui s’exprime notamment dans les campagnes et petites villes de l’Allemagne orientale. Trouvant là son terreau électoral qu’elle sait très bien cultiver, elle n’a cure des débats théoriques qui ne cessent de faire le procès de la RDA. Laissant cette tâche à ceux qui n’ont toujours pas compris que la chute du Mur de Berlin ne date pas d’hier mais de presque trente ans, elle déploie à la perfection une « idéologie de la proximité » auprès d’un électorat qui ne désire qu’une seule chose : que l’on parle uniquement de lui. Politique européenne, Le signal d’alarme est-allemand – Politique européenne
  • Jean Petaux : C'est ce qu'on appelle en sciences politiques la fonction tribunitienne, définie par Georges Lavau dans les années 1970. Il estimait que ce que recherchent un certain nombre de formations politiques, c'est un effet de tribune, un support pour diffuser leurs idées. En 1999, dernière élection de référence pour les européennes avec un scrutin dit national, il n'y avait eu que six listes qui avaient pu obtenir des sièges parmi les 20 qui présentaient leurs candidats. Il y en aura très peu qui pourront prétendre à la distribution des sièges. Franceinfo, 33 listes en France pour les européennes : des petites formations recherchent "un effet de tribune pour diffuser leurs idées"
  • L’adoption de la loi d’habilitation n’a pas fait un pli, les députés LREM et LR joignant leurs voix au bout de quatre jours de séance publique seulement. La commission des lois n’avait laissé filtrer que très peu d’amendements, sa présidente allant jusqu’à se vanter d’un taux d’acceptation de 0 % sur ceux déposés par les députés France insoumise, réduisant l’opposition à une fonction tribunitienne sans influence sur le texte. La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a eu le champ libre pour multiplier les provocations, expliquant par exemple que le Code du travail était « inadapté à l’économie de notre temps » ou qu’il était fait « pour embêter 95 % des entreprises ». , Non aux ORDONNANCES mortelles du docteur Macron | NPA
  • Tout contribue à placer les femmes à la périphérie de la prise de décision. Quand les hommes sont les «candidats naturels», elles sont des suppléantes. Quand l’homme évolue dans un espace conçu par et pour lui, les femmes y sont des intruses. Le rapport à la politique se nourrit d’un imaginaire viriliste qui exclue les femmes: la posture tribunitienne, le statut de chef de bande, la référence à l’Histoire et au «patrimoine» dont les «héros» les plus identifiés et commémorés sont des hommes. Libération.fr, «Camaraderie fraternelle, prime aux grandes gueules, humour de caserne...» - Libération
  • Car la gauche représentant des irreprésentables est morte. A la place, il n'y a plus qu'une gauche alliée frileusement à l'oligarchie libérale, oeuvrant au service de l'immobilisme social. Une société devenue "La Belle au Bois dormant", pour reprendre la formule d'Emmanuel Todd (cf entretien dans Atlantico du 1er juin 2016). Acceptant les inégalités abyssales, qui la structurent : on est passé d'un écart de revenus de 1 à 30 dans les années 70 à un écart de 1 à 386 en 2014. Une "gôche" rangée des Révolutions se contentant d'une fonction tribunitienne à l'Assemblée Nationale ou au Parlement européen : la lutte (féroce) des places ayant remplacé la lutte des classes. Club de Mediapart, L’imposture de la «gauche rassemblée»! | Le Club de Mediapart
  • Les auteurs l’affirment et vont trouver des points communs à la fois sur le fond – la critique des élites, la valorisation d’un peuple homogène et fondamentalement bon, la critique de la représentation en démocratie… – et sur la forme – culte du chef, fonction tribunitienne, simplisme des solutions, référence à la nation. Il y a un travail important mené par les chercheurs qui font de la France et de l’Italie deux idéaux-types de ce moment populiste que nous traversons. Et qui interrogent surtout la diffusion d’un « style populiste », au-delà des partis ou mouvements étudiés. France Culture, "Peuplecratie" d'Ilvo Diamanti et Marc Lazar / "Crépuscule" de Juan Branco
  • «Extrême-droite», l'expression désigne maintenant communément un fond — une position intransigeante sur l'immigration, l'identité, la mondialisation, l'élite contemporaine, la sécurité, etc. Mais elle circonscrit peut-être surtout une forme. Ainsi, malgré les ruptures et les changements de nom du Front national, devenu Rassemblement national, et malgré la «dédiabolisation», Le Pen père et fille avaient un point commun: l'ambition tribunitienne — aujourd'hui appelée «populiste», et rejetée de facto aux extrêmes. , Et si Marion Maréchal tuait l’extrême-droite? - Sputnik France
  • « A l’Imperator Caesar Augustus Traianus Hadrien, le fils du divin Traianus Parthicus, petit-fils du divin Nerva, grand-prêtre, revêtu de la puissance tribunitienne pour la 14e fois, consul pour la troisième fois, père de la patrie [consacré par] la 10ème légion Fretensis Antoniniana »… peut-on lire. The Times of Israël, Un monument mentionnant l’empereur Hadrien découvert à Jérusalem | The Times of Israël
  • Le parti communiste est en déclin, il suffit de voir les chiffres. Pour moi, c'est le résultat d'une politique qui n'en est pas une et qui va dans tous les sens. Le PC n'a pas de ligne, pas de stratégie concrète et une seule volonté : savoir combien on peut avoir d'élus et comment passer sous les fourches caudines du PS. Alors que le PC ferait mieux de retrouver sa fonction tribunitienne et de faire des propositions concrètes pour aller vers la rupture avec le capitalisme. Moi, je suis et je resterai communiste, mais aujourd'hui c'est le parti qui n'est plus communiste, du moins tel que je le conçois. Le Figaro.fr, Maxime Gremetz : «le PC n'est plus communiste»
  • Cette ambivalence de la gauche s'inscrit dans un contexte: celui la fin de la société industrielle, du déclin de la classe ouvrière et de sa conscience de classe. C'est désormais une gauche culturelle bien-pensante, moraliste, culpabilisatrice et bourgeoise qui a supplanté une gauche populaire et sociale. À gauche, ce n'est donc plus l'«égalité» liée aux droits sociaux qui est au centre des débats et des combats collectifs mais la reconnaissance de la «différence» et des particularismes associée aux droits culturels et aux revendications communautaires. La société française, à l'instar du monde anglo-saxon au cours des années 1990, voit apparaître une gauche qui parle, non plus au nom de tous les prolétaires, opprimés et «damnés de la terre», mais au nom des mémoires et des traditions des minorités et des groupes subalternes. Par conséquent, la fonction tribunitienne autrefois occupée par la gauche, notamment par la gauche communiste, consistant à défendre les classes populaires contre les classes dirigeantes capitalistes est aujourd'hui disputée par l'extrême droite. Pour lutter contre les effets néfastes de la mondialisation, notamment l'insécurité sociale, la gauche est délégitimée au profit des populistes des «droites nationalistes» qui promettent de construire des barrières et des murs protectionnistes pour défendre les populations modestes et insécurisées autochtones des excès de la mondialisation et de l'immigration. Le Figaro.fr, La gauche et la «race» : ambivalences et connivences
  • La politique étrangère du CNR était faite de coups d’éclat, très voyante, voire tonitruante. C’était une diplomatie tribunitienne. Elle a été un temps fort de la politique étrangère de notre pays. Avant la Révolution, souvent les délégués burkinabè pendant les conférences internationales, étaient plutôt discrets. C’est la Révolution qui a véritablement donné au Burkina sa fierté, forçant les autres à nous respecter. Cette fierté a gonflé les diplomates burkinabè à bloc. , Burkina : L’ambassadeur Mélégué Traoré, l’assassinat de Thomas Sankara et la réaction du président soviétique, Gorbatchev - leFaso.net, l'actualité au Burkina Faso
  • Dimanche dernier, un élément est venu perturber ce tableau: le partage de l’orientation tribunitienne antieuropéenne et hostile à la mondialisation entre deux forces de poids comparable, incarnées par Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. Leurs programmes convergent largement et en renvoyant dos à dos les deux vainqueurs du premier tour, Mélenchon a institué le FN comme rival plus que comme adversaire. Le Temps, La France de Macron contre la France de Le Pen: ce que dit la carte du 1er tour - Le Temps
  • Mais cette formation est aujourd'hui le premier parti à l'Assemblée des représentants du peuple (avec 69 sièges) et partage le pouvoir avec la formation présidentielle Nidaa Tounes. Elle a précédemment dû abandonner petit à petit sa fonction tribunitienne, c'est-à-dire son rôle de contestation du pouvoir, rôle qu’elle occupait quasiment depuis sa formation, il y a quarante ans. RFI, Tunisie: Ennahda, à l'épreuve de la «normalisation»
  • Ceux qui défendaient jadis "les damnés de la terre" ne représentent pas les classes pauvres de la société contemporaine, à savoir les chômeurs, les jeunes sans formation et les enfants de l'immigration. On ne saura jamais si le communisme, modernisé, aurait limité l'abstention, jugulé le FN et contenu l'islamisme mais, en trahissant sa mission tribunitienne, il a livré les désespérés et les révoltés aux vents mauvais, et c'est Marine Le Pen qui vendangera en avril les raisins de la colère, comme la nuit noire vient après le rouge crépuscule. "Voici que du sol monte une clarté de firmament", chantait Louis Aragon dans Hourra l'Oural. Ce sont d'effrayantes ténèbres qui percent aujourd'hui sous nos pieds.  LExpress.fr, Les communistes et Jean-Luc Mélenchon: le rouge avant le noir - L'Express
  • Je n'aime pas le mot péjoratif de "décadence", qui fait du tort au moment le plus savoureux, le plus créatif d'une civilisation : celui de son déclin, quand elle touche au "point doré de périr". Et je ne porte pas de jugement de valeur sur le nouvel état du monde. Il m'arrive même de tenir pour un privilège d'avoir pu assister sur place à un changement de civilisation, même pays, même population, disons au passage de la France-République à la France-entreprise, d'une nation tribunitienne et méditerranéenne à une province transatlantique et semi-anglophone, des sociétés de pensée aux think tanks. Aucun citoyen de l'Antiquité n'a pu voir en direct la Rome du forum devenir celle des basiliques. Je fais simplement le constat d'une inaptitude personnelle à me rendre utile dans ce nouveau bocal. Avec le sentiment, comme vous dites, d'avoir sauté en une vie de l'adolescence à l'obsolescence sans passer par la maturité, un peu comme ces villes du Brésil décrites par Lévi-Strauss qui passaient directement de l'état de chantier à l'état de vestige.  LExpress.fr, Debray: "Mon bilan de faillite " - L'Express
  • L'Assemblée ne sert pas qu'à ça normalement...Je souhaiterais que l'Assemblée soit autre chose mais ce n'est pas moi qui l'ai décidé. C'est bien ma frustration : la loi ne se fait pas à l'Assemblée. Elle se fait dans les cabinets ministériels avec des orientations fixées par l'Elysée. Et nous on vient à l'Assemblée chipoter pour des virgules sur des textes qui seront de toute façon votés. Nous sommes donc une chambre d'enregistrement des désirs du Président. Quand Les Républicains ont porté une une proposition de loi sur la compétitivité de l'agriculture, les députés En marche ont demandé une motion de rejet, sans débat. Même si le texte est bon, ils votent contre, parce qu'il ne vient pas d'eux. Dans ce cadre, ce qui reste d'utile est cette fonction tribunitienne. lejdd.fr, François Ruffin : "Ne me filez pas de ministère aujourd'hui!"
  • Oui, il m'inquiète. Car chez Torra, occuper la «fonction tribunitienne» n'est pas la fin en soi. Elle s'accompagne d'autre chose. À la stratégie populiste est associé un objectif politique très simple: la construction de la «république catalane» promise en octobre 2017. Le mouvement indépendantiste a été décapité, certes, pour un moment. Mais l'homme qui est aujourd'hui à la tête de la Catalogne est décidé à jouer toutes ses cartes. C'est pourquoi il ne faut pas dire qu'il est la marionnette de Puigdemont. C'est son bras armé, ce qui est très différent. Pour atteindre l'objectif, trois champs de bataille sont occupés: celui de la défense des droits politiques des fugitifs et de ceux qu'on appelle les «prisonniers politiques», celui de «l'internationalisation du conflit» - à laquelle nous contribuons, rien que par notre discussion aujourd'hui! - et celui de la défense de la légitimité des institutions catalanes. On est dans le champ victimaire. Quim Torra sait très bien ce qu'il fait. Cet homme a été président d'Omnium Cultural, qui joua un rôle de premier plan dans le procés. La guerre de Catalogne ne fait que commencer! Le Figaro.fr, Christophe Barret : Jusqu'où peut aller la «guerre de Catalogne» ?
  • Ce sont desormais des partis de cadres très largement structurés par les élus locaux. Leurs racines dans la société sont peu profondes. La gauche s'est largement coupée des militants syndicaux et du monde associatif. Faiblement implanté localement, le Front national n'a aucunement remplacé le parti communiste dans la fonction tribunitienne qui était la sienne. Slate.fr, Les partis politiques servent-ils encore à quelque chose? | Slate.fr
  • Nous sommes présents, pour vous rappeler que ce sont vos parents qui, en 1955, prirent fièrement les armes et des machettes, pour affronter l’armée coloniale Française. Aujourd'hui, vous envoyez des inconnus sans papiers à mondovision dans les salons hexagonaux des expositions agricoles de ce pays, pousser des cris de singe devant les blancs pour les supplier de revenir recoloniser le Cameroun, le pays souverain des Um Nyobe et Ahidjo, qui eux se battaient en virtuoses tribunitienne a l’ONU, pour vos sombres désirs d’un pouvoir de planton. camer.be, CAMEROUN :: DROIT DE REPONSE A CAMER.BE :: CAMEROON
  • L’échec est d’autant plus significatif que c’est ici qu’Angela Merkel a son fief politique d’adoption depuis 1990, et qu'elle a participé à la campagne électorale pour tenter de sauver son parti du désastre. En vain. L’AfD s’implante partout en Allemagne. Plus à l’est qu’à l’ouest, certes. Dans les nouveaux Länder issus de la RDA, elle tend à supplanter la gauche radicale héritière du Parti communiste en tant que formation «tribunitienne». Elle n’aspire pas (pas encore) à participer au pouvoir, d’ailleurs personne ne songe à s’allier avec elle. C’est un parti protestataire qui profite de toutes les frustrations et tous les ressentiments… Elle prend des voix à tous les autres partis tout en profitant de la quasi-disparition du NPD, le parti néonazi, représenté depuis dix ans au Landtag de Schwering, éliminé lors de ce dernier scrutin. Elle est particulièrement représentée chez les ouvriers et les chômeurs, et dans la tranche d’âge de 30 à 65 ans. Une des caractéristiques de tous les partis populistes de droite en Europe. Slate.fr, En Allemagne, une petite élection locale déstabilise la femme la plus puissante d'Europe | Slate.fr
  • Comme en 2012, il s'est lancé depuis la place Stalingrad, à Paris. Il n'est plus le héraut du Front de gauche, mais se veut celui de la « France insoumise ». Devant un public nombreux, Jean-Luc Mélenchon a recueilli les fruits de sa stratégie tribunitienne ignorant les tergiversations d'appareils. Mediapart, Jean-Luc Mélenchon, la marche du tribun | Mediapart
  • Mariette Darrigrand : On est politique dans une époque. Les grands de la fin du XIXème et du début XXème siècles sont encore dans une vision très tribunitienne, très héritée du monde antique. France Culture, "La parole de nos politiques trahit une crise narcissique"
  • Au fond, la gauche n'aurait de vocation que d'opposition, là où elle ne risque pas de se trouver en contradiction avec ses principes. Au mieux, elle assumerait une fonction tribunitienne. C'est à quoi la pensée réformiste, ou social-démocrate, ne veut pas se résigner; elle entend œuvrer de son mieux pour faire avancer vaille que vaille un idéal qui reste le phare allumé de son action (quand il est allumé !): non pas l'illusion d'un monde radieux, sans classes ni conflits - une forme de religion qui a fait autant de morts que la religion de l'ordre -, mais la volonté de préserver dans tous les domaines la dignité de l'homme, menacée de toutes parts. La gauche est aujourd'hui entrée dans l'ère défensive. Elle agit ou agira sur un fond de pessimisme raisonnable, car elle a découvert que l'Histoire, loin d'être un grand drame qui se termine bien, est tragique. Bibliobs, Qu'est-ce que la gauche ? Les réponses d'Annie Ernaux, Winock et Foessel
  • Il est toutefois vrai que cette vente a suscité des critiques de la part d’Israël, logiquement soucieux de sa sécurité nationale quand on sait que la posture anti-israélienne de l’Iran remplit une fonction tribunitienne, c’est-à-dire qu’elle permet à l’Iran d’accroître son prestige dans le monde arabo-musulman. Atlantico.fr, S300 à Téhéran : à quoi jouent vraiment les Russes en offrant à l’Iran un moyen de protéger ses installations nucléaires des bombardements ? | Atlantico.fr
  • C’est d’autant plus le cas que la gauche dite “populiste” ne constitue pas une véritable alternative politique et que la France insoumise n’est pas parvenue et ne parviendra sans doute pas, malgré sa volonté de s’en inspirer en éliminant notamment de son lexique le mot de “gauche”, à initier un mouvement populaire comme Podemos en Espagne. Les raisons tiennent, en partie, là encore, à des constats opérés à la suite d’Orwell par Michéa au sujet de la psychologie du leader politique : l’incapacité à laisser la place et à organiser sa succession pour rester sur le devant de la scène, la rhétorique du “dégagisme” au service d’une fonction tribunitienne narcissique (somme toute assez classique dans la vie politique française), et qui est capable de mobiliser au moment d’une élection présidentielle mais sans que la puissance électorale d’un jour se traduise en puissance politique faute d’une vraie volonté de voir et de faire de la politique autrement, etc. Le Comptoir, Emmanuel et Mathias Roux : « Michéa a montré que les vraies oppositions ne sont pas là où on pense » – Le Comptoir
  • On a beaucoup soutenu l'argument selon lequel ces mouvements auraient la capacité à représenter des demandes plus ou moins diffuses. Dans les années 1960, Georges Lavau, professeur de science politique, avait parlé du Parti communiste comme ayant une fonction tribunitienne. C’est-à-dire qu’il prennait en charge les demandes sociales de personnes qui se sentaient à l'écart de l'évolution socio-économique. Atlantico.fr, Montée des mouvements contestataires en Europe : réel danger ou simple réaction épidermique ? | Atlantico.fr
  • Très présent dans le paysage éducatif et culturel helvétique, il parvient à s'immiscer dans la sphère médiatique outre-Alpes lors de son premier passage à la télévision française, suite à la publication, en 1994, d'un ouvrage intitulé Les musulmans dans la laïcité. Bel homme, au français impeccable, Tariq Ramadan fait mouche et parvient à se faire le porte-voix des musulmans de France. « C'est peut-être la seule personnalité religieuse et intellectuelle qui puisse assurer une sorte de fonction tribunitienne auprès d'une large partie des musulmans qui regardent les émissions télévisées dans lesquelles il est invité, et qui soit capable, du point de vue du téléspectateur musulman, de tenir "la dragée haute" à ses contradicteurs », estime aujourd'hui Samir Amghar. L'Orient-Le Jour, Tariq Ramadan, le crépuscule d’une idole - L'Orient-Le Jour
  • Dans l'opposition. Il est même, à la gauche de la gauche, le pendant du Front National à la droite de la droit, c'est à dire qu'ils sont, tous deux, des partis essentiellement protestataires, remplissant ce que les politologues nomment la "fonction tribunitienne" et n'ayant, surtout, aucune vocation sérieuse à gouverner le pays sous peine de catastrophe en cas d'accident électoral toujours possible, hélas, pour ce qui est du FN, tout au moins... Le Point, Le Front de gauche votera contre la confiance au gouvernement - Le Point
  • Autrement dit, ils illustrent à leur façon le fait que la démocratie représentative ne fonctionne pas toujours, et qu’il est donc parfois « nécessaire de peser sur les décisions par une autre légitimité que celle du politique ». De ce point de vue, le cas du projet de métro Val à Bordeaux a été assez exemplaire, avec la lutte menée par l’association de Denis Teisseire (lire ci-contre). Il peut s’agir aussi parfois d’une fonction tribunitienne, celle qui consiste à exprimer pour les autres un ras-le-bol, un refus de l’autorité. Une rébellion par personne interposée, en somme. SudOuest.fr, Portraits : les forts en gueule du Sud-Ouest
  • Le Front national a repris le flambeau du vote contestataire qui était, auparavant, dévolu au parti communiste. Lorsque Georges Laveaux se demandait à quoi servait le parti communiste, il sous-entendait qu'il n'avait qu'une fonction tribunitienne que Georges Marchais exerçait à merveille, dans le but de canaliser le vote protestataire. Aujourd'hui, c'est très clairement le Front national qui joue ce rôle, sauf que, contrairement au PC, le report des voix aux seconds tours des élections, notamment présidentielles, est beaucoup moins net. Le Front national refuse de choisir entre la droite et la gauche et souhaite sortir de ce clivage conventionnel. Atlantico.fr, Anniversaire de la mort de Georges Marchais : qui de Mélenchon ou de Le Pen est son meilleur héritier ? | Atlantico.fr
  • Ces deux gauches poursuivent d’abord des objectifs incompatibles: prendre et exercer le pouvoir pour les uns, le défier et le contester en continu pour les autres. Ensuite, la gauche de gouvernement veut agir dans le monde tel qui l’est tandis que les «solutions» de la gauche révolutionnaire s’inscrivent dans une perspective largement utopique de destruction de l’ordre économique mondial. En troisième lieu, les gros bataillons de la gauche contestataire ne sont plus depuis longtemps au PS, si tant est qu’ils l’aient jamais été, et un accord avec les «frondeurs» du Parti socialiste risquerait de coûter cher et de rapporter peu. Enfin, il existe du côté des jeunes, des cadres de la société civile et des orphelins du centrisme tout un réservoir de voix pour un projet qui refuserait la démagogie et l’irréalisme de la gauche tribunitienne. Slate.fr, Pourquoi Emmanuel Macron devrait participer à la primaire de gauche | Slate.fr
  • Autrement dit – et on en revient à la définition de M. Bance – l'objectif tant des partis dits communistes que des partis "occidentaux" était, est et sera de prendre le pouvoir, puis de le conserver (ce qui est d'autant plus vrai aujourd'hui avec les partis communistes modernes, qui se permettent même de participer à des gouvernements libéraux, perdant de ce fait leur fonction tribunitienne au profit d'une fonction gouvernementale). Je ne suis pas persuadé que le "parti" tel que le concevait Marx se serait comporté de cette manière, pour plusieurs raisons : Marx, dans son idée de déperissement de l'Etat, voyait également celui du pouvoir politique. Le pouvoir du peuple par le peuple ne peut, par sa nature, être perdu. Il ne peut donc pas être gardé. Ensuite, il ne s'agissait pas de préserver la révolution (idée léniniste de la révolution totale, incessante) mais bien d'y mettre fin et de passer à autre chose. La révolution n'est qu'un instant, pas un état perpetuel comme ont bien voulu nous le montrer les soviétiques. Enfin, le dégraissement des appareils étatiques apparaît, même aujourd'hui (nous ne sommes pas en plein communisme, me semble-t-il…), comme un impératif vital de la plupart des régimes occidentaux. Ne serait-ce pas là le départ d'un mouvement qui ne permettra plus jamais la résurgence de bureaucraties "à la soviétique" ? Le Monde.fr, Rêver, encore, de lendemains qui chantent
  • Il y a dans la fonction du député, et c’est pour ça que je brigue ce mandat, quelque chose qui s’appelle la fonction tribunitienne. C’est‑à‑dire qu’on vient porter la parole du peuple, dans l’Assemblée nationale, et en dehors. Mon objectif, si vous me donnez l’écharpe, c’est de continuer à faire ce que je fais, mais en les faisant chier à la puissance 100 avec l’écharpe. En ayant vos voix, qui renforcent ma voix. , Instants de campagne - Journal Fakir
  • Les partis de l’opposition, quant à eux, peuvent proposer des solutions alternatives à la politique de la majorité au pouvoir et ainsi remplir une fonction « tribunitienne » (selon l’expression célèbre de Georges Lavau, qui renvoie aux « tribuns de la Plèbe » sous l’Antiquité romaine), en traduisant le mécontentement d’un certain électorat populaire. , mediacongo.net - Actualités - Elections: Qui finance les partis politiques ?
  • Cependant, le christianisme, lui-même, allait muter au contact de sa conquête. L'empereur converti, ses conseillers chrétiens, l'empire largement christianisé, le changement de statut de l’Église, passant de minorité persécutée à majorité au pouvoir, allait l'enchaîner à celui-ci. L'empereur, revêtu de la puissance consulaire et tribunitienne depuis la fin de la république, avait également endossé l'aspect sacerdotal de ces fonctions. Devenu chrétien, il n'était certes plus le pontifex maximus, cette fonction allait au pape. Mais il continuerait de se mêler étroitement des affaires religieuses, influençant les décisions des conciles, nommant les évêques ou prenant parti dans les querelles opposant les différents courants de l’Église, ou tout simplement les catholiques orthodoxes et les hérétiques. Constantin, lui-même, ne fut-il pas baptisé par des ariens ? , 8 octobre 415 : Sainte-Sophie, témoin de l'histoire mouvementée de l’Orient chrétien - Histoire & Mémoire - Aller plus loin - Liberté Politique
  • Lorsqu’il y a un véritable combat à mener, les opposants du régime viennent s’organiser avec les vrais combattants, juste pour étouffer le combat. C’était le cas avec la coalition nationale pour le changement (CNC) où la traîtrise s’est mariée à la sincérité. Le résultat, on le connait. Dans notre posture tribunitienne, nous avons le devoir d’éclairer les ivoiriens sur la russe de certains opposants. Comment peut-on lutter ensemble si on n’a même pas un dénominateur commun ? AbidjanTV.net, Côte-d'Ivoire /Opposition -Ce qui va se passer avec Les 23 signatures | AbidjanTV.net

Traductions du mot « tribunitienne »

Langue Traduction
Anglais tribunitian
Espagnol tribuno
Italien tribunizia
Allemand tribunitian
Chinois tribunitian
Arabe tribunitian
Portugais tribunitian
Russe трибунской
Japonais トリブリニアン
Basque tribunitian
Corse tribunizianu
Source : Google Translate API
Partager