La langue française

Toqué

Sommaire

  • Définitions du mot toqué
  • Phonétique de « toqué »
  • Citations contenant le mot « toqué »
  • Traductions du mot « toqué »
  • Antonymes de « toqué »

Définitions du mot « toqué »

Trésor de la Langue Française informatisé

TOQUÉ1, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de toquer1*.
II. − Adj., fam. Qui a le cerveau dérangé; qui se comporte d'une manière bizarre, un peu folle. Synon. cinglé, givré, piqué, sonné, timbré.Thénardier s'exclama:Êtes-vous fous! êtes-vous toqués! en voilà-t-il un tas de jobards! (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 962).Le Général, riant encore de la scène qu'il vient de voir: − Ah! c'est pas pour dire, mais elle est vraiment toquée avec sa manie de parenté! (Feydeau, Dame Maxim's, 1914, III, 16, p. 68).
Empl. subst. C'est une célébration des grands toqués de l'humanité depuis Nabuchodonosor jusqu'au duc de Brunswich (Goncourt, Journal, 1892, p. 279).Ce n'est pas le docteur qui se laisserait fasciner par un vieux toqué sur le point d'avoir sa crise (Sartre, Nausée, 1938, p. 92).
Prononc.: [tɔke]. Étymol. et Hist. a) 1829 adj. « qui a le cerveau dérangé » (Vidocq, Mém. d'apr. Esn. 1966; avec renvoi à L'Héritier [1789-1852] qui note l'expr. elle a toujours été un peu tocquée dans une phrase censée de 1685 env.); b) 1857 subst. « personne qui a le cerveau dérangé » (Clairville, Delacour et Thiboust, Lanterne magique, p. 20 ds Klein Vie paris., p. 247). Part. passé de toquer1*.

TOQUÉ2, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de toquer2*.
II. − Adj., fam. Toqué de (qqn, qqc.).Vivement et brusquement épris de quelqu'un, quelque chose. Synon. fou1, passionné.Il passait pour un honnête marchand de soupe légèrement toqué de prophéties royalistes et assez mal vu du clergé qu'il prétendait éclairer (Bloy, Femme pauvre, 1897, p. 48).Xavier Bernard, jeune fonctionnaire de la préfecture de police, qui se mêlait de littérature et se disait toqué de la musique de Christophe (Rolland, J.-Chr., Buisson ard., 1911, p. 1310).Empl. subst. Un camarade que j'avais connu autrefois, un toqué de littérature (Goncourt, Journal, 1894, p. 507).
Prononc.: [tɔke]. Étymol. et Hist. 1830 adj. « épris » (Balzac, Mém. de Sanson d'apr. R. Dagneaud, Élém. pop. dans le lex. de la Comédie humaine d'Honoré de Balzac, p. 17). Part. passé de toquer2*.
STAT. Toqué1 et 2. Fréq. abs. littér.: 179.
BBG.Quem. DDL t. 6.

Wiktionnaire

Adjectif

toqué \tɔ.ke\

  1. (Familier) Qui a le cerveau fêlé ; qui est un peu fou.
    • Il sympathisait peu avec Silvère ; la politique l’ennuyait, et il trouvait que son cousin était « toqué ». — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, 1870)
    • Durtal jugeait tout d’abord Mme Bavoil un peu toquée, regardait, tandis qu’elle débitait un passage de Jeannne de Matel sur Saint Joseph, le prêtre qui ne bronchait point. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  2. Qui porte la toque.
    • Un cuisinier toqué.

Nom commun

toqué \tɔ.ke\ masculin (pour une femme on dit : toquée)

  1. Personne un peu folle.
    • Un toqué.

Forme de verbe

toqué \tɔ.ke\

  1. Masculin singulier du participe passé du verbe toquer.

Forme de verbe

toqué \toˈke\

  1. Première personne du singulier du passé simple de l’indicatif de tocar.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TOQUER. v. tr.
Terme ancien qui signifiait Toucher, frapper. Il ne se dit plus guère que dans cette phrase proverbiale : Qui toque l'un, toque l'autre, Qui offense l'un, offense l'autre.

SE TOQUER signifie, familièrement, S'engouer. Il s'est toqué de cette idée, de cette femme. Le participe passé

TOQUÉ s'emploie très familièrement comme adjectif et signifie Qui a le cerveau fêlé, qui est un peu fou. Il est toqué. Il s'emploie aussi substantivement. Un toqué. Une vieille toquée.

Littré (1872-1877)

TOQUÉ (to-ké, kée) part. passé de toquer
  • Fam. et fig. Il est toqué, il a le cerveau un peu dérangé.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « toqué »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
toqué tɔke

Citations contenant le mot « toqué »

  • "Nos cousins les dozos américains ne sont pas restés en marge de ce fait historique", se félicite ironiquement un internaute burkinabè avec une photo de l'individu toqué. TV5MONDE, Capitole envahi: l'Afrique ironise aux dépens d'une Amérique donneuse de leçons

Traductions du mot « toqué »

Langue Traduction
Anglais cracked
Espagnol agrietado
Italien incrinato
Allemand geknackt
Chinois 破解
Arabe متصدع
Portugais rachado
Russe треснутый
Japonais 割れた
Basque pitzatu
Corse cracked
Source : Google Translate API

Antonymes de « toqué »

Partager