La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « take »

Take

Définitions de « take »

Wiktionnaire

Nom commun 2 - ancien français

take \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de tasche.

Nom commun 1 - ancien français

take \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de tacre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « take »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
take tak

Évolution historique de l’usage du mot « take »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « take »

  • Take A Break” est conçue pour donner aux utilisateurs les moyens de prendre des décisions plus éclairées sur la façon dont ils passent leur temps sur Instagram. Si un utilisateur scrolle depuis un certain temps, la plateforme lui proposera de faire une pause et lui suggérera de programmer des rappels à l’avenir. Elle lui présentera également des astuces validées par des experts pour l’aider à prendre du recul et à se ressourcer. Dans Ta Pub, Instagram lance la fonctionnalité "Take a Break" en France
  • Take-Two a réalisé un gros dernier trimestre comme en témoigne son chiffre d'affaires de 789 millions d'euros, en hausse par rapport au dernier quart de l'année 2020. Le numérique représente 88% des recettes, dont 61% pour ce que Take-Two appelle les dépenses récurrentes (contenus additionnels, achats intégrés). Les plus gros contributeurs se nomment NBA 2K22, GTA 5, GTA Online, GTA The Trilogy, Red Dead Redemption 2, Red Dead Online, Top Eleven et Borderlands 3. Rappelons que ces chiffres ne prennent pas en compte Zynga dont l'acquisition pour 12,7 milliards de dollars devrait être finalisée dans le courant du printemps 2022. , Résultats Take-Two : et de 160 millions pour GTA 5 - Actu - Gamekult
  • Mais Take Two Interactive ne compte pas uniquement s’appuyer sur des opérations de croissance externe pour assurer sa croissance. La société va également s’appuyer sur de nouveaux jeux. Nous parlons régulièrement dans nos colonnes de Rockstar Games, sa filiale la plus médiatique. Elle a annoncé officiellement la semaine dernière travailler sur un nouvel épisode de GTA, que nous n'hésitons pas à nommer GTA 6. Et elle devrait lancer sur PS5 et Xbox Series X/S son plus grand succès de tous les temps, GTA 5, accompagné de GTA Online. PhonAndroid, Max Payne, L.A. Noire… : Take Two veut faire revivre certaines licences iconiques
  • Le puissant éditeur américain Take-Two (« Grand Theft Auto ») a annoncé qu’il allait acquérir le groupe Zynga, spécialisé dans le jeu mobile (« Farmville »). Le Monde.fr, Jeu vidéo : Take-Two va dépenser 12,7 milliards de dollars pour racheter Zynga
  • [JEUX] Attaqué par Take Two, Josef Farès doit abandonner It Takes Two JeuxVideo-Live, Attaqué par Take Two, Josef Farès doit abandonner It Takes Two - News @JVL
  • Pour la Box Take away, il s’agissait pour Davy Tissot de délivrer son entrée, son plat et son dessert, tous les 3 autour de la tomate, dans un écrin 100% végétal et biodégradable qui fait appel à l’artisanat et l’esprit d’innovation français. Cette création éphémère a été réalisée à la main en marqueterie de paille avec Manon Bouvier, Meilleur Ouvrier de France de l’Atelier Paelis. La paille est issue d’une culture de proximité et sans OGM, assemblée avec de la colle écologique et lustrée grâce à une laque naturelle et bio-sourcée. Un clin d’œil végétal à la maroquinerie de luxe française. , Découvrez le take away de Davy Tissot, Bocuse d’or 2021 – Restauration21
  • Sur le marché de l’immobilier de bureaux, Take a desk entend se démarquer avec une offre en alternative aux baux classiques de trois, six ou neuf ans. Fondé en 2017, la start-up nantaise propose aux entreprises de rentabiliser leurs bureaux vacants en les sous-louant à d’autres sociétés ou professionnels, comme des freelances ou des indépendants, à la recherche d’une solution flexible d’hébergement. Les offres disponibles sont listées sur la plateforme Take a desk avec des fiches descriptives sur la localisation des bureaux fermés ou ouverts ou encore les services associés (ménage, wifi, café, rangement, salle de réunions…) Si des visites des locaux sont proposées, la procédure est dématérialisée à la manière d’une réservation sur Blablacar ou AirBnb. Clé-en-main, les contrats d’occupation temporaire sont proposés à la journée ou la demi-journée comme du co-working mais aussi sur des durées plus sédentaires à partir d’un mois. Au-delà de l’aspect financier lié à la sous-location, il s’agit aussi pour Take a desk de créer des synergies entre ces entreprises partageant de manière temporaire un même espace de travail. La start-up entend ainsi "en créant une nouvelle brique dans l’immobilier d’entreprise, fluidifier la mobilité professionnelle et dynamiser les territoires", comme l’explique Théo Olivier, le fondateur de Take a desk en 2017, par ailleurs doctorant et juriste spécialisé dans le droit et les organisations du travail. Ce dernier a été rejoint depuis par Martial Hermenier et Jean-François Aguesse, respectivement directeur commerciaux et marketing, et associés à la start-up. Des investisseurs régionaux Aujourd’hui, la start-up fait état de 70 entreprises clientes. Dans ses clients, Take a desk évoque des acteurs du marché de l’immobilier comme Réalités, Giboire ou Pichet, mais aussi des entreprises telles que Aia Life Designers, Thierry Immobilier ou ADI proposant des bureaux à louer. Si quelques bureaux sont proposés à Paris et en région parisienne, l’essentiel de son offre se situe aujourd’hui dans la région nantaise, sur Rennes, mais aussi en Vendée ou à Angers. En 2018, la start-up avait réuni un premier financement de 300 000 euros. Elle annonce aujourd’hui une levée de fonds de 1,3 million d’euros réalisée auprès du réseau d’investisseurs nantais Atlantique Business Angels Booster, du fonds de co-investissement régional Pays de la Loire Participations et des business angels privés. "Grâce à cet apport, Take a Desk a recruté de nouveaux collaborateurs et entend désormais accélérer son développement en France", comme l’indique la start-up sur Linkedin. Take a desk prépare le lancement de la version 2 de sa plateforme appuyée notamment par une interface utilisateurs améliorée. usine-digitale.fr, Take a desk boucle une levée de fonds de 1,3 million d'euros pour se déployer en France

Images d'illustration du mot « take »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « take »

Traductions du mot « take »

Langue Traduction
Anglais take
Espagnol llevar
Italien prendere
Allemand nehmen
Chinois
Arabe يأخذ
Portugais levar
Russe брать
Japonais 取る
Basque hartu
Corse piglià
Source : Google Translate API

Take

Retour au sommaire ➦

Partager