La langue française

Soussigner

Définitions du mot « soussigner »

Trésor de la Langue Française informatisé

SOUSSIGNER, verbe trans.

Vx. Apposer sa signature au bas d'un acte. Soussigner un procès-verbal (Ac. 1798). J'ai soussigné l'acte de vente, le contrat (Lar. 19e).
Prononc. et Orth.: [susiɳe], (il) soussigne [-siɳ]. Att. ds Ac. 1798. Étymol. et Hist. 1274 soubsigner « engager par sa signature apposée au bas d'un acte » (Traité de mar. ap. Moreau, Hist. de Bretagne, I, 1036 ds Gdf. Compl.); 1507 part. passé subst. soubsigné (Nouv. Coutumier gén., éd. Bourdot de Richebourg, t. 1, p. 426). Dér. de signer* à l'aide du préf. sous-* sur le modèle du lat. subsignare « inscrire au bas, à la suite de, consigner » et « offrir en garantie, engager sa parole ». Bbg. Vaganay (H.). Notes sur la lang. du 16es. R. Philol. fr. 1933, t. 45, p. 149.

Wiktionnaire

Verbe

soussigner \su.si.ɲe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mettre sa signature au bas d’une lettre, d’un acte, etc.
    • Nous, disent-ils, présents personnellement, les écrivons et les soussignons [des conditions], et y obligeons nous et les nôtres. (Bossuet, Sermons)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

SOUSSIGNER (sou-si-gné) v. a.
  • Mettre sa signature à une lettre, à un acte, etc. Nous, disent-ils, présents personnellement, les écrivons et les soussignons [des conditions], et y obligeons nous et les nôtres, Bossuet, Sermons, Rechute, 1.

    L'Académie, mais à tort, regarde soussigner comme inusité.

HISTORIQUE

XVIe s. Et dont chacun, pour éternel renom, A soussigné ce cartel de son nom, Saint-Gelais, p. 15. Rancé, ayant promesse de la vie et crainte des tourments, soubsigna à cette confession, D'Aubigné, Hist. I, 94.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SOUSSIGNER, v. act. (Gram. Jurisp. & Com.) c’est mettre sa signature, c’est-à-dire écrire son nom, & quelquefois y ajouter un paraphe au pié de quelque acte ou écrit, pour l’agréer, le faire valoir, & consentir à son exécution. Voyez Signature.

Les personnes qui ne savent pas écrire se contentent de mettre au lieu de signature quelque marque qui leur est propre, si c’est sous seing-privé ; mais dans tout acte public ou passé par-devant notaires, il faut faire mention que l’un des contractans, ou même tous deux, ont déclaré ne savoir signer. Les consultations des avocats & celles des habiles négocians qui donnent leur conseil ; les réponses des docteurs de Sorbonne sur les cas de conscience, commencent ordinairement par ces mots, le conseil soussigné, &c. & les promesses, quittances, certificats par ceux-ci assez semblables : je soussigné, ou nous soussignés, reconnoissons, certifions, &c. Dictionn. de Commerce.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « soussigner »

Sous, et signer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De signer, avec le préfixe sous-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « soussigner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
soussigner susinje

Traductions du mot « soussigner »

Langue Traduction
Anglais undersign
Espagnol suscribir
Italien sottoscrivere
Allemand unterzeichnen
Chinois 签署
Arabe الموقع أدناه
Portugais signo
Russe подписываться
Japonais 署名
Basque undersign
Corse primariu
Source : Google Translate API

Synonymes de « soussigner »

Source : synonymes de soussigner sur lebonsynonyme.fr

Soussigner

Retour au sommaire ➦

Partager