La langue française

Ribosomaux

Sommaire

  • Phonétique de « ribosomaux »
  • Citations contenant le mot « ribosomaux »
  • Traductions du mot « ribosomaux »

Phonétique du mot « ribosomaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ribosomaux ribɔsɔmo

Citations contenant le mot « ribosomaux »

  • Certains de ces gènes non codants sont d'ailleurs connus depuis les années 1950, comme les ARN dits "r" (ribosomaux) et "t" (de transfert) impliqués dans la production des protéines. Mais il ne s'agissait jusque-là que d'une petite poignée. Science-et-vie.com, Combien y a-t-il de gènes dans le génome humain ? - Science & Vie
  • Il existe deux types d’informations portées par un ARN, l’une est bien connue, c’est la correspondance entre une séquence génique et la protéine qui sera synthétisée. L’autre information est liée à la structure secondaire. Par exemple, une séquence d’ARN peut former une structure en épingle à cheveux, avec une zone double brin lorsque les bases permettent un appariement et la boucle qui elle, reste sous forme de simple brin. Ces structures sont courantes et même indispensables au fonctionnement des ARN ribosomaux et des ARN de transfert, impliqués tous deux dans la synthèse protéine à partir de la séquence linéaire d’information portée par l’ARN messager. Le propre d’un virus est de parasiter le système de traduction pour qu’il synthétise toutes le protéines nécessaires à la formation des particules virales. C’est le cas pour HIV, pour la grippe ou tout autre virus Or, depuis quelques années, les virologues savent que les virus à ARN peuvent jouer sur une structure secondaire pour se développer. AgoraVox, Une importante découverte sur le virus du SIDA - AgoraVox le média citoyen
  • Les chercheurs se sont alors tournés vers des critères moléculaires universels. Ainsi, quelle que soit l’espèce, toutes les cellules biologiques contiennent des ribosomes, des organites qui servent à synthétiser les protéines. Les variations dans les séquences de ces gènes « ribosomaux présents chez tous les organismes vivants » sont utilisées pour évaluer la distance entre espèces et établir les grandes divisions de l’arbre du vivant. C’est notamment en analysant ces gènes chez les procaryotes que, dans les années 1970, Carl Woese a établi la distinction entre le domaine des bactéries et celui des archées. CNRS Le journal, Le vivant a sa matière noire | CNRS Le journal
  • Les Clostridiums provoquent donc l’augmentation de la production d’IL-22 et diminuent la perméabilité de l’épithélium intestinal, ils ont été identifiés grâce à leur ADN ribosomaux 16S et, pour les curieux, on peut citer dans le désordre C. colinum, C.propionicum, C.nexile ou encore C.xylanolyticum. Pour l’anecdote, ces bactéries très communes dans l’intestin sont strictement anaérobies et le moindre contact avec l’oxygène leur est fatal. Elles sont aussi largement utilisées dans l’industrie pour de nombreuses productions. Contrepoints, Allergies alimentaires : peut-être une piste sérieuse | Contrepoints
  • Il y est répertorié un grand nombre de rapprochements entre nutrition et nature de la flore bactérienne intestinale. N’ayant pas froid aux yeux, ces deux étudiants ont voulu apporter des éléments de preuve supplémentaires en demandant à une dizaine de volontaires de se plier à une expérience toute simple. Ces personnes n’utilisaient jamais d’agents sucrants et leur tolérance au glucose, leur glycémie, fut vérifiée. Ils leur demandèrent alors de se soumettre à la consommation d’agents sucrants, pendant une semaine par exemple, avec leur café ou leur thé ou encore en buvant des boissons pétillantes de couleur brune bien connue affichant zéro calories sans aucunement changer leurs habitudes alimentaires. Le résultat fut évident : la majorité de ces volontaires bénévoles ont montré une intolérance au glucose à deux ou trois exceptions près. En analysant leur flore intestinale à l’aide du séquençage des ARN ribosomaux, ceux qui étaient restés indemnes, c’est-à-dire qui n’avaient pas développé d’intolérance au glucose, avaient une flore différente de celle des autres sujets. D’après les directeurs de thèse de ces étudiants, les Docteurs Segal et Elinav, certaines bactéries de l’intestin sécrètent au contact des agents sucrants des substances présentant des propriétés inflammatoires entraînant une modification de la capacité de l’organisme à assimiler le glucose. Contrepoints, Saccharine, aspartame, sucralose : attention, effets pervers ! | Contrepoints

Traductions du mot « ribosomaux »

Langue Traduction
Anglais ribosomal
Espagnol ribosomal
Italien ribosomiale
Allemand ribosomal
Chinois 核糖体
Arabe الريبوسومي
Portugais ribossômico
Russe рибосомальной
Japonais リボソーム
Basque ribosomal
Corse ribosomale
Source : Google Translate API
Partager