Ressuyé : définition de ressuyé

chevron_left
chevron_right

Ressuyé : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RESSUYÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de ressuyer*.
II. − Adjectif
A. − Vx ou région. Séché, dont l'humidité s'est évaporée. Mur ressuyé; plâtres ressuyés. Le temps fou (...) où des ondées d'une minute mouillent le pavé, presque aussitôt ressuyé et remontrant ses dés de mosaïque blanche (Goncourt, MmeGervaisais, 1869, p. 109).Le jardin, mal ressuyé d'une récente averse, brillait (Gide, Isabelle, 1911, p. 609).
AGRIC. [En parlant d'une terre] Sol ressuyé. Au printemps dès que la terre est ressuyée, on passe (...) la herse (Saillard, Betterave, t. 1, 1923, p. 158).
CÉRAM. Qui présente le défaut du ressui. Glacière, poterie ressuyée. [L'excès de chaux] cause le défaut auquel on donne le nom de vernis (...) ressuyé (Al. Brongniart, Arts céram., t. 1, 1844, p. 172).
B. − Au fig., rare, littér. [En parlant d'une pers.] Mal ressuyé de. Mal remis de, mal rétabli de. Toute la région cévenole, encore mal ressuyée des cruelles dissensions religieuses qui l'avaient si fort et si longuement tourmentée (Gide, Si le grain, 1924, p. 373).
Prononc. et Orth.: [ʀesɥije], [ʀ ε-]. Att. ds Ac. dep. 1835. Fréq. abs. littér.: 12.

Ressuyé : définition du Wiktionnaire

Forme de verbe

ressuyé \ʁe.sɥi.je\

  1. Participe passé masculin singulier de ressuyer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ressuyé : définition du Littré (1872-1877)

RESSUYÉ (rè-sui-ié, iée) part. passé de ressuyer
  • Un mur ressuyé. Quand le caillé est suffisamment ressuyé et qu'il a acquis la consistance d'un fromage en forme, on le sépare de l'éclisse, Genlis, Maison rust. t. II, p. 57, dans POUGENS.

    Terme rural. Se dit d'une terre qui a perdu la surabondance d'eau dont elle était imprégnée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ressuyé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ressuyé rɛsyje play_arrow

Citations contenant le mot « ressuyé »

  • reprendre les terres en condition de sol bien ressuyé à très bien ressuyé ; Terre-net, Conseils du Gnis pour maîtriser le peuplement du lin dès le semis
  • Semer sur un sol ressuyé et un lit de semences aéré sur 15-20 cm de profondeur afin de favoriser un bon enracinement et le développement rapide des nodosités. Déposer les graines de pois d’hiver à 4-5 cm de profondeur.  Ne semer pas trop dense ! Un semis trop dense favorise l’installation précoce de maladies, et leur développement tout au long du cycle. Par ailleurs, les dernières variétés inscrites ont tendance à ramifier d’avantage.  Terre-net, Conseils pour une implantation réussie des pois et des féveroles d'hiver
  • Le constructeur n’est pas novice en la matière puisque son appareil figure au catalogue depuis plus de dix ans. Mais le contexte actuel lui donne une acuité particulière, ce que Terres Inovia ne dément pas, moyennant les conditions suivantes. Le sol doit être ressuyé, la vitesse de travail réduite et la profondeur de fissuration optimale entre 10 et 15 centimètres selon les types de sol. En sol de limons, de sables, les actions simultanées (fissuration semis) fonctionnent bien. En sols argileux, des précautions sont à prendre. Dans les sols argileux un peu frais, la ligne peut être mal refermée. En situation plus sèche, on note un manque de terre fine. Pour éviter une mauvaise qualité de semis (profondeur hétérogène, graines non recouvertes), le découplage des actions de fissuration et de semis est conseillé : fissuration précoce en bonnes conditions, puis semis sur une terre émiettée. , Le Strip-till, la parade de Duro pour implanter les colzas - Pleinchamp
  • La réalisation d’un décompactage efficace demande de respecter certaines consignes. Il faut intervenir sur un sol parfaitement ressuyé pour permettre un éclatement des zones tassées. On passera de l’état massif (aucune motte n’est facilement discernable) à un état fissuré. Il faut aussi descendre suffisamment profond dans les limites permises par l’outil utilisé pour atteindre les exigences de la culture à venir. Journal Paysan Breton, Comment reprendre les parcelles abîmées ? | Journal Paysan Breton
  • Agathe Penant préconise de semer dans un sol correctement ressuyé. L’an passé, la forte pluviométrie n’avait pas permis de respecter cette condition, des protéagineux ont ainsi été semés très tardivement. « Il faut tout de même essayer de semer avant la fin de l’année, sous peine de décaler le stade de floraison ». Les semis jusqu’au mois de décembre sont donc possibles, sans impacter le rendement. Côté densité de semis, l’objectif de 25 plants /m2 est un bon compromis. « Cela peut paraître clair, mais il est inutile de surdensifier pour espérer lutter contre le développement des adventices. Une surdensité favorisera les foyers de maladie ». Journal Paysan Breton, Feverole : Bien semer pour contrer le botrytis | Journal Paysan Breton
  • Toutefois, la température du sol seule ne suffit pas à décider de la date de semis. Les conditions d’implantation sont au moins aussi importantes que la date, notamment pour les semis d’avril. Quelle que soit la date de semis, il est indispensable d’attendre un bon ressuyage de la parcelle avant d’intervenir, afin d’éviter lissage et tassements préjudiciables à l’enracinement. Il faut aussi noter qu’un sol ressuyé se réchauffera mieux. Par ailleurs, on évitera les préparations de sol trop fines, notamment en sols sensibles à la battant. Cette règle est encore plus importante pour les semis précoces, plus exposés pendant la phase sensible entre le semis et la levée. De même les semis profonds, au-delà de 4-5 cm, sont à proscrire en semis précoce. Journal Paysan Breton, Maïs : Adapter l’itinéraire aux semis précoces | Journal Paysan Breton
  • L’implantation classique d’une prairie se fait après un travail du sol qui vise à permettre d’installer un chevelu racinaire dans la verticalité du sol et jusqu’aux horizons les plus profonds. Le sol ne doit pas être compacté, sans semelle et être bien ressuyé pour assurer des conditions de levée optimales aux semences. En cas de présence de zone compactée, des semis de fétuque dont le réseau racinaire est fissurateur, peuvent être envisagés comme mesure régénérative. Wikiagri.fr, Réussir l’implantation de ses prairies
  • Avant de reprendre les sols en vue des semis de printemps, il est indispensable de s’assurer que le sol est ressuyé a minima sur toute l’épaisseur de la couche arable. Même si les 10 ou 20 premiers centimètres sont bien ressuyés, les horizons profonds, plus humides, restent sensibles au tassement. Terre-net, [Semis] Privilégier un ressuyage en profondeur avant la reprise des sols

Traductions du mot « ressuyé »

Langue Traduction
Corse sguttatu
Basque xukatu
Japonais 排水
Russe осушенный
Portugais drenado
Arabe استنزاف
Chinois 耗尽
Allemand abgelassen
Italien sgocciolato
Espagnol agotado
Anglais drained
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires