Ressuscité : définition de ressuscité

chevron_left
chevron_right

Ressuscité : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RESSUSCITÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de ressusciter*.
II. − Adjectif
A. −
1. Ramené de la mort à la vie. Lazare ressuscité. [Dieu] renvoya l'âme innocente de cette enfant au corps inanimé qui lui était offert (...) et lui rendit la vie (...) les parens n'en voulurent pas moins achever leur long pélerinage à sainte Élisabeth; ils menèrent leur fille ressuscitée jusqu'à Marbourg (Montalembert, Ste Élisabeth, 1836, p. 319).L'apparition de saint François? Du moment où elle n'est plus cautionnée par le miracle du chien ressuscité, il n'y a aucune raison d'y croire (Aymé, Cléramb., 1950, IV, 5, p. 211).Empl. subst., en appos. Lazare le ressuscité, ses deux sœurs Marthe et Marie (Madeleine), etc. (Marrou, Connaiss. hist., 1954, p. 114).
2. THÉOLOGIE
a) [En parlant de Jésus-Christ] Qui est passé de la mort à la vie éternelle. Cet amour du sauveur ressuscité appelant Marie-Magdeleine éperdue (Monod, Sermons, 1911, p. 230).Empl. subst. [Gén. avec une majuscule] Voilà ce que Marie a vu sur son chemin. Elle a vu la gloire du Ressuscité, qui meurt et qui renaît tous les ans (A. France, Vie littér., t. 4, 1892, p. 40).
b) [En parlant d'un animé] Qui est passé de la mort à l'immortalité. Comme le charbon dans la flamme, ainsi les corps ressuscités apparaîtront dans leurs auréoles. Alors, les conviés de l'immortalité ayant pris leurs places, commencera la fête sans lendemain (Ozanam, Philos. Dante, 1838, p. 189).Empl. subst. Plusieurs se figuraient que, dans le monde des ressuscités, on mangerait, on boirait, on se marierait (Renan, Vie Jésus, 1863, p. 291).
B. − P. ext., fam. [En parlant d'un malade] Dont la guérison a été prompte ou surprenante; qui a retrouvé la santé. Je pense, à toi malade, pâle, mourant, dévoré de fièvre et guéri, ressuscité à pareil jour, 8 septembre, comme par miracle, vrai miracle de guérison (E. de Guérin, Journal, 1838, p. 241).Je me suis fait du thé et j'ai pioncé une heure. Tout ressuscité je regagne lentement, par le Luxembourg, le carrefour où j'espère trouver Copeau (Gide, Journal, 1914, p. 458).Empl. subst. Le 5 août, le Général [Boulanger] sort de son lit, se déclare guéri (...). Une atmosphère mystérieuse de confiance et de joie émane de cet énergique ressuscité (Barrès, Appel soldat, 1900, p. 180).
C. − Au fig.
1. [En parlant d'une pers.] Qui a retrouvé la joie de vivre, le bonheur. Ses disgrâces avaient pris fin, le voilà sauvé, ressuscité, ramené du fond des abîmes (Bourges, Crépusc. dieux, 1884, p. 180).P. méton. [En parlant d'un aspect phys.] Qui traduit cette joie de vivre, ce bonheur retrouvé. Ce doit être la certitude de vous rencontrer enfin qui me donne une mine ressuscitée (Estaunié, Ascension M. Baslèvre, 1919, p. 217).
2. [En parlant d'une idée, d'une chose appartenant en partic. au domaine de l'art et, p. méton., d'une pers. tombée dans l'oubli ou passée de mode] Qui renaît, qui retrouve un nouvel essor, une nouvelle vitalité. Tartuffe, ressuscité, fut donné à Paris le 5 février 1669, et quarante-quatre représentations consécutives manifestèrent le triomphe (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 215).Une forme d'art ressuscitée ces temps derniers, qu'on appelle l'art abstrait (Lhote, Peint. d'abord, 1942, p. 68).Empl. subst. M. Bungelmi, (...) escorté de deux leaders de son parti [le parti communiste], M. Robert Ballanger, président du groupe parlementaire et un « ressuscité » de marque, M. Laurent Casanova (Le Nouvel Observateur, 28 août 1967, p. 6, col. 4).
Prononc.: [ʀesysite], [ʀ ε-]. Fréq. abs. littér.: 464. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 642, b) 571; xxes.: a) 855, b) 604.

Ressuscité : définition du Wiktionnaire

Forme de verbe

ressuscité \ʁe.sy.si.te\

  1. Participe passé masculin singulier de ressusciter.

Nom commun

ressuscité \ʁe.sy.si.te\ masculin

  1. Personne qui a ressuscité.
    • J’avais éloigné la mort de lui et il parlait d’une voix de ressuscité, reconnaissant du miracle que j’avais accompli. — (Stefan Zweig, trad. Alzir Hella (2002), La pitié dangereuse, Grasset, Paris, 1939, page 333)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ressuscité : définition du Littré (1872-1877)

RESSUSCITÉ (rè-su-si-té, tée) part. passé de ressusciter
  • Ramené à la vie. Avant Jésus-Christ, on avait vu des hommes ressuscités, mais ressuscités par des hommes, Bourdaloue, Myst. Résurr. de J. C. t. I, p. 325. Tous chantent de David le fils ressuscité, Racine, Ath. V, 6. Sa vie [de Jésus] glorieuse et ressuscitée, Massillon, Carême, Pâques.

    Substantivement. [Le renard] Feignit vouloir gravir, se guinda sur ses pattes, Puis contrefit le mort, puis le ressuscité, La Fontaine, Fabl. XII, 18. Tous ces morts [préparations anatomiques de Ruysch], sans dessèchement apparent, sans rides, avec un teint fleuri, et des membres souples, étaient presque des ressuscités, Fontenelle, Ruysch.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ressuscité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ressuscité rɛsyssite play_arrow

Citations contenant le mot « ressuscité »

  • Si Jean Paul Mialet peut dire que la crise sanitaire «a ressuscité le père sous la forme de l’État», que ce soit pour ne pas dire qu'elle a ressuscité "le pire", le pire des pères: le père du feu qui vient dont de Gaulle voulait préserver les français de ses ravages en instituant l'élection du président de la République au suffrage universel pour que ce soit eux qui aient le contrôle de la vie politique et non les experts, lequel contrôle échappera aux citoyens quand ce feu qui vient sera sur eux pour le leur enlever. Ce qui leur arrivera très bientôt s'ils laissent ceux qui dirigent l'université depuis plus d'1/2 siècle continuer ce projet funeste. Ce sont eux les pyromanes de notre souveraineté. Et oui, quand ce feu qui vient sera sur eux il sera trop tard... Ce sont eux qui dirigent l'école, la presse, le Parlement, l'exécutif, le législatif, les régions, les Départements, les Municipalités, la Police, la Justice, l'Armée... Ce sont eux qui divisent le peuple contre lui-même pour les asservir. Je dis qu'il l'asservira d'abord parce que c'est déjà le cas, mais c'est pour dire surtout qu'il n'en sortira rien de bon... Et si Jean-Paul Mialet peut dire que «La crise sanitaire a ressuscité le père» ce ne peut être comme on vient de le voir dans ce que l'autorité a de plus rétrograde... Parce que même la science et a fortiori la science doit être contrôler par le peuple. Et puis, un scientifique doit n'être rien de moins ni de plus qu'un citoyen comme les autres... LEFIGARO, «Mai 68 avait tué le père, la crise sanitaire l’a ressuscité sous la forme de l’État»
  • Jésus est ressuscité aussi dans l'animalité de l'homme. De Françoise Dolto / L'Evangile au risque de la psychanalyse
  • Quand le Christ fut ressuscité, il apparut d'abord à des femmes pour que la nouvelle se répande plus vite. De Jean-Charles

Traductions du mot « ressuscité »

Langue Traduction
Corse risuscitatu
Basque berpiztu
Japonais 復活した
Russe воскресший
Portugais ressuscitado
Arabe القيامة
Chinois 复活
Allemand auferstanden
Italien risorto
Espagnol resucitado
Anglais resurrected
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires