La langue française

Réseaux

Sommaire

  • Définitions du mot réseaux
  • Phonétique de « réseaux »
  • Citations contenant le mot « réseaux »
  • Images d'illustration du mot « réseaux »
  • Traductions du mot « réseaux »

Définitions du mot réseaux

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉSEAU, subst. masc.

A. −
1. Vx ou poét. Filet destiné à capturer certains animaux. Tendre un réseau, mettre, poser des réseaux à l'entrée d'un terrier pour prendre des lapins. Dans ce dernier cas, les réseaux s'appellent bourses (Baudr.Chasses1834).Le papillon! fleur sans tige Qui voltige Que l'on cueille en un réseau (Nerval, Chât. Bohême, 1853, p. 24).Un jour que je voyais ces sveltes demoiselles (...) Un enfant (...) vint (...) Pousser son filet vert (...) Sur une libellule; et le réseau de gaze Emprisonna le vol de l'insecte (A. France, Poés., Poèmes dorés, 1873, p. 12).
Au fig. ou p. métaph. Ensemble de tout ce qui peut emprisonner l'homme, entraver sa liberté, menacer sa personnalité. Réseau d'interdits, d'obligations. [Le prince] a imaginé, entre autres choses, un réseau de conspiration permanente et universelle pour prendre à la nasse et paralyser l'action des méchants dans le monde (Sand, Ctessede Rudolstadt, t. 2, 1844, p. 30).Il semble donc que je me sois embarrassé ainsi dans un véritable réseau de contradictions (G. Marcel, Journal, 1920, p. 239).
2. Tissu à mailles très léger. Les tulles. Tissus à réseaux, formés de fils plus ou moins tordus (J. Coulon, Technol. gén. modiste, 1951, p. 51):
1. Pourvu qu'il me reste une paire de bas convenables! (...) Il nous a bien fallu dix minutes pour assortir deux bas intacts. − Tu es sûre, ils sont pareils? demandait Paule avec anxiété. J'avais tendu sur mes doigts écartés le réseau léger et debout près de la fenêtre je consultais la lumière: − Je ne vois aucune différence. Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 341.
En partic.
a) Fond de dentelle à mailles au dessin géométrique. Les dentelles sont des tissus lâches, transparents, à longues mailles sans chaîne ni trame. Sur ce tissu appelé réseau se détachent des ornements faits à part ou en même temps que lui (Blanquet, Technol. mét. habill., 1948, p. 105).
b) Filet dans lequel on retient les cheveux. Synon. résille.Un réseau noir serrait ses cheveux dans sa maille (Lamart., Jocelyn, 1830, p. 614).Petit filet sur lequel sont montées les perruques. (Dict. xixeet xxes.).
3. Ensemble de lignes qui s'entrecroisent plus ou moins régulièrement. Le réseau d'une toile d'araignée. Les premiers meubles ont pour tout ornement un réseau de fer forgé (Viaux, Meuble Fr., 1962, p. 10).
4. Spécialement
a) ARCHIT. ,,Arcatures entrelacées qui forment comme une broderie dans le tympan d'une fenêtre ogivale`` (Chabat t. 2 1876). Synon. remplage, résille (moins usuel) (v. ce mot B 1).Sa tête se détachait vivement entre les fleurs qui poëtisaient l'appui brun et fendillé de ses croisées à vitraux retenus dans leur réseau de plomb (Balzac, Curé vill., 1839, p. 16).
b) ART MILIT. Réseau de fils de fer (barbelés); réseau de barbelés. Ligne de défense constituée d'un entrelacs de fils de fer barbelés (éventuellement électrifié, à l'époque moderne) interdisant le passage des hommes et des véhicules. La capacité de résistance d'une troupe retranchée derrière un bon réseau de fils de fer donne à l'ennemi le temps de faire affluer vers le secteur menacé ses réserves locales (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 66).
c) AVIAT., AÉRONAV. Réseau d'atterrissage. ,,Ensemble des filières perpendiculaires à l'axe de la piste d'envol d'un porte-avions, dans l'une desquelles croche la crosse d'atterrissage d'un avion appontant`` (Gruss 1978).
d) HÉRALD. Meuble de l'écu formé de mailles en losanges (d'apr. Grandm. 1852).
e) ZOOL. ,,Un des quatre réservoirs de l'estomac des ruminants, situé entre le rumen et le feuillet et dont la surface intérieure est tapissée par une multitude d'alvéoles régulièrement disposées en nid d'abeilles`` (Habault Agric. 1983). Synon. bonnet.
B. − P. anal.
1. Entrecroisement de voies de passage. Réseau confus, dense, inextricable. Doucement! Un filet de vent lui apportant l'ombre d'un son avertirait l'animal. Il entend se détacher une feuille. Jacot indique du doigt le réseau de voies convergeant vers la bauge, et la manœuvre d'encerclement commence, rapide, silencieuse (Pesquidoux, Chez nous, 1923, p. 8).Il y avait, derrière le port, un réseau de rues étroites où le commissaire s'enfonçait chaque jour (Simenon, Vac. Maigret, 1948, p. 59).
En partic. Ensemble de voies de communications, de canalisations, de lignes aériennes, ferroviaires ou de télécommunication, de circuits électriques, desservant une même unité géographique à partir d'un centre de commandement ou d'émission. Réseau d'autoroutes, de chemins de fer, du Métropolitain; réseau de chemins, de routes; réseau aérien, ferré, postal, routier; réseau électrique; réseau radar; réseau de distribution d'eau; réseau de canaux, d'égouts; réseau d'irrigation; être raccordé au réseau. En France, les circuits sont reliés au réseau téléphonique français, par l'intermédiaire duquel ils sont connectés au réseau téléphonique de l'Allemagne fédérale et à ceux des autres pays européens (Admin. P. et T., 1964, p. 42):
2. Profitant, il est vrai, d'un réseau ferré très dense, que prolongeaient les chemins de fer de Belgique et du nord de la France, il leur était possible [aux Allemands] de transporter un corps d'armée d'un théâtre sur l'autre dans un délai qui n'excédait pas vingt jours. Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 3.
Réseau express régional (abrév. R.E.R.). ,,Ensemble de voies ferrées « à grand gabarit » (p. oppos. aux voies du métro) et à grand débit, partiellement souterraines, qui desservent Paris et une partie de sa banlieue`` (Gilb. 1980). Ce qu'il est maintenant convenu d'appeler le Réseau express régional − R.E.R. − comprend 4 lignes parcourues par des trains traversant Paris (Revue Générale des Chemins de fer,7 août 1978,ds Gilb. 1980).
2. Spécialement
a) ANAT. Entrelacs de nerfs, de vaisseaux formant comme un filet. Réseau nerveux, sanguin, veineux. Les artères se ramifient (...) en de nombreux petits vaisseaux pour constituer autour des follicules pileux et des glandes de la peau un réseau capillaire (Quillet Méd.1965, p. 297).V. artériel ex. 4.
Réseau admirable. ,,Disposition dans laquelle un vaisseau se subdivise brusquement en de multiples artérioles qui s'anastomosent de nouveau entre elles pour reconstituer le tronc générateur`` (Lov.-Veill. 1954). [Le vaisseau principal] se ramifiant dans la choroïde mais sans former encore de réseau admirable (E. Perrier, Zool., t. 3, 1903, p. 2945).
b) BIOL. Réseau (nucléaire). ,,Entrecroisement de lignes peu colorables qui apparaît dans le noyau après coloration`` (Lar. Lang. fr.). Dans ces cellules imprégnées à l'argent, il a décrit un réseau assez irrégulier présentant des varicosités de place en place (Husson, Graf, Biol. gén., 1965, p. 37).
c) GÉOMORPHOL. Réseau de drainage, réseau hydrographique. ,,Ensemble des canaux de drainage naturels, permanents ou temporaires, par où s'écoulent les eaux provenant du ruissellement ou restituées par les nappes souterraines`` (Hydrol. 1978). V. aven ex. 2.
d) INFORMAT. Réseau informatique. ,,Interconnexion de un ou plusieurs ordinateurs avec plusieurs terminaux distants par l'intermédiaire des voies de transmission`` (Mess. Télém. 1979). Réseau commuté.
e) OPT., PHYS. ,,Pièce d'optique destinée à fournir des spectres et dont le principe repose sur l'interférence d'un grand nombre d'ondes diffractées`` (Mill. Vision 1981). Un réseau réalise une ouverture rectangulaire comportant un très grand nombre de fentes qui, étant très fines, diffractent chacune dans un angle important (Prat, Opt., 1962, p. 104).
Réseau cristallin. ,,Disposition des atomes dans un cristal, dessinant une figure qui se reproduit régulièrement dans les trois dimensions, exception faite des défauts du cristal' ``(Nucl. 1964). La quantité d'énergie émise par un ion lorsqu'il passe de l'état dispersé à celui d'ion ou d'atome inséré dans un réseau cristallin (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 492).
C. −
1. Ensemble de lieux (relais, stations) ou de personnes qui communiquent entre elles et dépendent généralement d'un organisme central. Les auberges de jeunesse, de caractère international, constituent un réseau important de centres d'hébergement en France (Tour. Fr., 1960, p. 45).Nous n'étions pas sans constater que seul le syndicalisme agricole constituait un réseau aux multiples ramifications (Debatisse, Révol. silenc., 1963, p. 148).
Spécialement
a) COMM. Ensemble des points et des personnes travaillant pour la vente d'un bien ou la prestation d'un service. Réseau de concessionnaires, de correspondants; réseau d'agences. Cette implantation territoriale et cette organisation hiérarchisée (...) répondent à une double préoccupation: mettre à la disposition du public un réseau étendu de guichets susceptible de faciliter ses rapports avec l'administration (Activ. serv. Trésor publ., 1959, p. 7).Développement d'un réseau de distribution des produits alimentaires essentiels, afin d'améliorer rapidement les conditions de l'alimentation générale (Univers écon. et soc., 1960, p. 36-14).
b) GÉOGR. HUM. Réseau urbain. ,,Ensemble des villes réparties dans une région ou État, et ayant les unes avec les autres des relations de caractères divers: commer-ciales, financières, industrielles, culturelles, touristiques`` (George 1970). De la notion de zone d'influence d'une ville, on passe à la notion plus complexe de réseau urbain, comportant des spécialisations, des subordinations, des rivalités (Traité sociol., 1967, p. 273).
c) PSYCHO-SOCIOL. Réseau de communication. L'étude des réseaux de communication est au fond une psycho-sociologie écologique de la communication: elle porte sur les conditions de milieu dans lesquelles la communication s'exerce (Encyclop. univ.t. 41969, p. 766, s.v. communication).
d) RADIO, TÉLÉV. Ensemble constitué par les stations émettrices et leur relais et le personnel correspondant. Réseau radiophonique; réseau de télévision en noir et blanc, en couleurs; grève sur l'ensemble du réseau. Un réseau (ou une chaîne) d'émetteurs de télévision n'a à peu près aucun rapport avec un réseau d'émetteurs de radiodiffusion sonore (ondes métriques exclues) (Matras, Radiodiff. et télév., 1958, p. 101).
2. Organisation clandestine constituée d'un certain nombre de personnes en relation directe ou indirecte les unes avec les autres. Réseau d'espionnage, de renseignements, de résistance; chef de réseau; démanteler un réseau d'espions. [Germaine Thiriot] songea à renseigner un réseau de contre-espionnage français (...) sur les Allemands (Combat, 19-20 janv. 1952, p. 8, col. 7).V. espionnage ex. 4.
Prononc. et Orth.: [ʀezo]. Ac. 1694, 1718: reseau, -z-; Ac. 1740: réseau, -z-; dep. 1762: réseau. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1180 resel « petit filet utilisé pour la chasse et la pêche » (Marie de France, Fables, éd. A. Ewert et R. C. Johnston, 12, 39: as cordes ... e as resels); ca 1300 (Macé, Bible, 14283, éd. A. M. L. Prangsma-Hajenius, t. 3, p. 68b: a reseaux); 2. 1225-30 fig. (Guillaume de Lorris, Rose, éd. F. Lecoy, 1438: Narcisus ... qui Amors tint en ses raisiaus). B. 1. 1599 réseau « tissu en forme de rets » ([Inventaire des biens meubles, joyaux et titres de Gabrielle d'Estrées], Arch. nat. KK 157, f o46 v ods Gay), 2. 1694 dentell. (Ac.: dentelle à fond de reseau); 1754 (Encyclop. t. 4, p. 847a, s.v. dentelle: la neige, le réseau, la bride). C. 1. 1690 zool. « deuxième poche de l'estomac des ruminants » (Fur.); 2. a) 1748 anat. réseau merveilleux (Dict. universel de méd., trad. de l'angl. de M. James, t. 5, p. 1099a, s.v. rete mirabile); 1805 réseau admirable (Cuvier, Anat. comp., t. 2, p. 185); b) 1762 anat. « ensemble de vaisseaux sanguins » (Ac.); 3. 1762 « ensemble de lignes, de bandes, etc., entrelacées ou entrecroisées » (J.-J. Rousseau, Émile, l. III, éd. Ch. Wirz, Bibl. Pléiade, p. 431: un brillant rézeau de rosée); 4. 1763 hérald. (Encyclop. Planches t. 2, Art hérald., pl. XI, n o579); 5. 1835 géod. (Ac.: réseau de triangles); 6. a) 1839 art « filets de plomb d'un vitrail » (Balzac, loc. cit.); b) 1856 archit. « nervures de pierre d'une fenêtre ou d'une rose gothique » (Lenoir, Archit. monast., p. 196); 7. ca 1893 « écran utilisé en photogravure » (Gde encyclop., t. 19, p. 1031, s.v. héliogravure); 8. 1915 art milit. (Bourget, Sens mort, p. 192: réseau de fils de fer; p. 193: réseau barbelé). D. 1. 1828 « ensemble de personnes, d'organismes, en relation pour agir ensemble » (Guizot, Hist. civilis., leçon 2, p. 16: un réseau de fonctionnaires); 2. a) 1922 « organisation clandestine » (Giraudoux, Siegfried et Lim., p. 39: un réseau d'espions); b) 1946 « organisation de résistants » (Abellio, Pacifiques, p. 387); 3. 1932 comm. (Pesquidoux, Livre raison, p. 197); 4. 1964 psychol. soc. réseau de communication (C. Flament, Réseaux de communication et structure de groupe, Aix en Provence ds Encyclop. univ. t. 4, p. 768a). E. 1. 1829 phys. (J. Babinet, Sur les couleurs des réseaux ds Ann. chim. et phys., t. 40, p. 166); 1892 réseau de diffraction (Guérin); 2. 1849 cristallogr. (Rapport sur un Mém. de M. Bravais ds C.r. de l'Ac. des sc., t. 29, p. 134); 1899 réseau cristallin (Lapparent, Minér., p. 11); 3. 1964 électr. « combinaison de générateurs et d'éléments possédant une résistance, une inductance, une capacitance, etc. » (Rob.). F. Ensemble de lignes, de voies de communications, de conducteurs, etc. 1. a) 1842 ch. de fer (Hugo, Rhin, p. 481: que le réseau des innombrables sillages de toutes les marines se joigne [...] au réseau de tous les chemins de fer [ici, p. métaph.]); 1844 (Le Compilateur, n o19, 5 oct., p. 306 ds Quem. DDL t. 25); b) 1842 mar. (Hugo, loc. cit.); 1870 (Littré); c) 1870 transp. routiers (ibid.); d) 1890 aéron. (Ledieu, Cadiat, Nouv. matér. nav., p. 323: réseau de communications aériennes [par ballons]); 1931 (Saint-Exup., Vol nuit, p. 96: le réseau de la compagnie); 2. a) 1849 télégr. (L. Figuier, La Télégr. électr., in R. des deux mondes, 3esérie, p. 614 ds Quem. DDL t. 6); b) 1882 téléph. réseau téléphonique (L'Année sc. et industr., 25eannée, p. 133); c) 1958 réseau de télévision (Matras, op. cit., p. 102); d) 1962 réseau de radars (Goldschmidt, Avent. atom., p. 202); e) 1964 réseau radiophonique (Rob.); f) 1964 réseau hertzien (Lar. encyclop.); g) 1968 informat. (Lar. encyclop. Suppl., s.v. terminal: réseau de télétraitement); 3. 1874 réseau hydrographique (Verne, Île myst., p. 239); 4. a) 1905 pétrole (Haton de la Goupillière, Exploitation mines, p. 238: des réseaux de conduites, ou pipe-line); b) 1925 électr. (Pesquidoux, Livre raison, p. 189: répand [la réserve de courant] dans le réseau); c) 1928 (Lar. mén., p. 323: des réseaux de distribution d'eau, de gaz et d'électricité). Dér., au moyen du suff. -eau*, de l'a. fr. reiz, rez « filet » (rets*); réseau a été en concurrence avec réseul, réseuil (FEW t. 10, p. 337, s.v. retiolum) qu'il a fini par supplanter. Fréq. abs. littér.: 1 044. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 161, b) 1 087; xxes.: a) 1 229, b) 2 127. Bbg. Archit. 1972, p. 81. − Delamarre (G.). Le Vocab. des réseaux. Informatique et gestion. 1979, n o107, pp. 46-48. − Quem. DDL t. 22 (s.v. réseau télégraphique), 25.

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉSEAU. n. m.
Rets, filet, tissu de mailles. Tendre un réseau. Mettre des réseaux à l'entrée d'un terrier, pour prendre des lapins. Il se dit spécialement d'un Ouvrage de fil, de soie, de fil d'or ou d'argent, fait par petites mailles, en forme de filet. Dentelle à fond de réseau. Ses cheveux étaient enveloppés d'un réseau de soie. Les perruquiers montent les perruques sur un réseau. En termes d'Anatomie, il se dit d'un Entrelacement de vaisseaux sanguins, de nerfs, etc. Réseau artériel. Réseau veineux. Réseau de nerfs. En termes de Géodésie, Réseau de triangles, Ensemble des triangles tracés sur la surface d'un pays pour les opérations géodésiques. En termes de Ponts et Chaussées, Réseau de routes, Réseau de chemins de fer, Ensemble des routes, des chemins de fer qui desservent un pays, une région. Le réseau routier. Employé absolument, Réseau désigne un Ensemble de chemins de fer. Le réseau belge. Le réseau français. Le réseau du Nord, de l'État. En termes de Guerre, Réseau de tranchées, Ensemble de tranchées reliées les unes aux autres.

RÉSEAU s'emploie aussi figurément. Un réseau d'intrigues.

Phonétique du mot « réseaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réseaux reso

Citations contenant le mot « réseaux »

  • Redouté par les uns et adulé par les autres, le réseau des réseaux présente un double visage : ce peut être à la fois un danger et un vecteur de liberté. De Elisabeth Guigou / Colloque “Internet et libertés publiques” - Juin 2000
  • Quand les réseaux sont saturés, téléphoner, c’est vraiment la pêche à la ligne. De Laurent Ruquier / Vu à la radio
  • L'architecture n'est plus un caprice, un luxe ou une calamité, elle devient, édifiée dans le béton, l'acier ou les réseaux, notre terre. De Franck Hammoutène
  • Avec la pratique des réseaux, le professeur peut se transformer en passeur, plutôt que se cantonner dans son rôle traditionnel de pasteur. De Joël de Rosnay / Les dossiers de l’Audiovisuel
  • Avant de partir en vacances, le Parlement turc a adopté, mercredi 29 juillet, une loi draconienne destinée à renforcer la censure sur les réseaux sociaux, refermant ainsi une soupape de la liberté d’expression dans un pays où les voix dissonantes pouvaient compter sur ce canal pour se faire entendre. Le même jour, la présidence turque a publié un décret qui interdit aux fonctionnaires de l’Etat d’utiliser des applications mobiles « d’origine étrangère », invoquant des problèmes de sécurité. Le Monde.fr, En Turquie, Recep Tayyip Erdogan asphyxie les réseaux sociaux
  • Un vent de tempête commence à souffler sur les réseaux des Frères musulmans en France, de plus en plus mis en cause par le gouvernement. Selon le Parisien, une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Bobigny pour «abus de confiance» et «recel d’abus de confiance» visant la gestion de l’Institut d’études en sciences humaines (IESH), situé à Saint-Denis, l’un des fleurons de la mouvance frériste en France. Libération.fr, Islam de France : les réseaux fréristes sous pression des autorités - Libération
  • Comment améliorer la transparence ? Le CSA n’a pas été doté de pouvoir de sanction dans la loi « fake news », contrairement au cas de la loi Avia sur la haine en ligne – même si les pouvoirs du CSA ont, depuis, été indirectement supprimés à l’occasion de la censure du texte par le Conseil constitutionnel. Le CSA doit donc tenter de faire pression sur les réseaux sociaux en rendant publiques ses appréciations. A moins de, peut-être un jour, demander au législateur un pouvoir de sanction. Le Monde.fr, Loi « fake news » : le CSA veut davantage de transparence des réseaux sociaux
  • Un homme, accusé d'avoir développé un réseau de drogue via les réseaux sociaux en Bretagne, appelé 'ubershit' et attirant "plusieurs centaines" de consommateurs, a été condamné à sept ans d'emprisonnement, a annoncé lundi 27 juillet le parquet de Rennes. RTL.fr, Bretagne : un réseau de trafic de drogue démantelé sur les réseaux sociaux
  • L’homme est un animal social… À l’heure de la distanciation sociale, ce sont les réseaux sociaux qui ont rempli ce besoin en créant une nouvelle forme de proximité. Encore plus qu’avant, il est indispensable de prendre les réseaux sociaux au sérieux pour votre hébergement en leur portant une grande attention, car c’est ici que sont vos futurs clients. TOM, Hébergeurs : comment attirer et fidéliser sur les réseaux sociaux dans l'ère post-covid ? - TOM
  • L’adoption d’une nouvelle loi risque d’aggraver la censure sur les réseaux sociaux, craint l’opposition. Un texte nécessaire pour lutter contre la “désinformation”, répondent les partisans du président Erdogan. Le viseur des autorités turques se tourne aussi vers YouTube et Netflix.  Courrier international, En Turquie, craintes d’une vague de censure sur les réseaux sociaux
  • Depuis plusieurs années, la « Primera dama » a mis ses réseaux au service d’un objectif : assurer à son fils Teodoro Nguema Obiang Mangue, dit Teodorín, la succession de son père et actuel chef de l’État Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. Voici les principaux soutiens sur lesquels elle peut s’appuyer. JeuneAfrique.com, Succession chez les Obiang : comment Constancia Mangue met ses réseaux au service de son fils Teodorín – Jeune Afrique
  • Une vidéo relayée sur les réseaux sociaux montre un cas présumé de violence policière à Besançon. Elle a été tournée dans le quartier de Planoise. Le Parquet a ouvert une enquête et l'IGPN va être saisie. France Bleu, Violences policières : une enquête ouverte à Besançon après une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux

Images d'illustration du mot « réseaux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « réseaux »

Langue Traduction
Anglais networks
Espagnol redes
Italien reti
Allemand netzwerke
Chinois 网路
Arabe شبكات
Portugais redes
Russe сети
Japonais ネットワーク
Basque sareak
Corse rete
Source : Google Translate API
Partager