La langue française

Princière

Définitions du mot « princière »

Trésor de la Langue Française informatisé

PRINCIER, -IÈRE, adj.

A.− Qui est relatif à un, aux prince(s), à une, aux princesse(s).
1. [En parlant de qqn] Qui a le titre de prince, de princesse. Nous commencerons par le Mécène princier (La Laurencie, Éc. fr. violon,1922, p. 285):
1. ... issue de la race la plus noble et possédant la plus grande fortune du monde (car, fille du prince de Parme, elle avait épousé un cousin également princier), elle désirait, dans sa gratitude au Créateur, témoigner au prochain, de si pauvre ou de si humble extraction fût-il, qu'elle ne le méprisait pas. Proust, Guermantes 2,1921, p. 425.
2. [En parlant de qqc.]
a) De prince(s). Famille princière; droits princiers; mariage princier; volonté princière. Cela, dit galamment Sigognac, explique à merveille les grâces sans secondes dont on vous voit ornée. Un sang princier coule dans vos veines (Gautier, Fracasse,1863, p. 138).Je ne parle pas des alliances de notre maison qui sont princières et royales (Villiers de L'I.-A., Corresp.,1873, p. 179).Il était parvenu à force de hanter uniquement les maisons les plus princières, à force de montrer ses sentiments royalistes, pieux (...) à passer aux yeux de beaucoup pour la fine fleur du high-life (Maupass., Fort comme la mort,1889, p. 68).
b) Du, des prince(s). Cour princière; palais princier; ville princière. Antigone (...) martyre du fait princier, de l'orgueil du sang (Barrès, Voy. Sparte,1906, p. 96):
2. La petite librairie réunie par Louis XI en a constitué le noyau, autour duquel sont venues se grouper, de siècle en siècle, les grandes collections princières de la maison de Bourgogne, des rois d'Aragon, des Orléans, des Sforza, des Visconti... Civilis. écr.,1939, p. 48-1.
Abbaye princière. Abbaye d'Allemagne où l'on ne recevait que des filles de princes. (Ds Littré, Guérin 1892, DG, Ac. 1935, Rob.).
B.− P. anal. Qui est digne d'un prince, d'un grand seigneur; qui est somptueux, fastueux. Luxe princier. Mademoiselle Nathalie Firion (...) était la fille de M. Firion, fournisseur, riche d'une fortune princière, élégant, d'un parler distingué, (Soulié, Mém. diable,t. 2, 1837, p. 225).Le maître du logis menait un train princier, était aussi glorieux de son écurie de course que de sa galerie, appartenait à un des grands clubs, affichait les femmes les plus coûteuses (Zola, Argent,1891, p. 102).
REM.
Princial, -ale, -aux, adj.,synon.,rare. Je suivis Clarice à travers une file d'appartements brillants, d'un luxe effréné, éblouissants d'une splendeur princiale (Balzac, Œuvres div.,t. 2, 1831, p. 381).
Prononc. et Orth. : [pʀ ε ̃sje], fém. [-jε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. Fin xvies. denier princier (Coustume d'Epinal, Nouveau Coutumier Général, II, 1135 ds La Curne); 2. 1714 Abbayes princieres « où l'on ne reçoit que des filles de prince » (P. Heliot, Hist. des ordres mon., V, p. 429 ds DG); 3. 1832 « de prince » puissance princière (Raymond : ,,peu usité``). Dér. de prince*; suff. -ier*. Fréq. abs. littér. : 208. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 119, b) 468; xxes. : a) 515, b) 221.
DÉR.
Princièrement, adv.En prince, en princesse. Je dîne ce soir chez la princesse, qui est flanquée princièrement, à sa droite et à sa gauche, des deux enfants du prince Napoléon (Goncourt, Journal,1875, p. 1075).P. anal. D'une manière princière; en grand seigneur. Tout cela devant de magnifiques courtisans en uniformes et des dames princièrement décolletées (Verlaine, Souv. et fantais.,1896, p. 300).Je le comparais à un personnage des Mille et une nuits moralement, il s'appariait plutôt à un docteur Faust, assoiffé de toutes les joies de la vie et les étreignant toutes. Son extraordinaire prestige sur nous, ses élèves, venait de cette dualité : un prince de la science vivant princièrement. Il nous apparaissait comme l'incarnation même du succès (Bourget, Sens mort,1915, p. 19).− [pʀ ε ̃sjε ʀmɑ ̃]. Att. ds Ac. 1935. − 1reattest. 1875 juill. (Goncourt, loc. cit.); de princier, suff. -ment2*.
BBG. − Thomas (A.) Nouv. Essais 1904, p. 140.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

princière \pʁɛ̃.sjɛʁ\

  1. Féminin singulier de princier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « princière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
princière prɛ̃sjɛr

Citations contenant le mot « princière »

  • Il faut dire que ce chef-d’œuvre de l’architecture du XVIIIe siècle a du panache. Une terrasse et des jardins à la française, d’immenses bâtiments conçus pour la vie princière, un escalier d’honneur, des salles voûtées, des salons fastueux… Ne manque que la galerie des Glaces pour parfaire la ressemblance avec Versailles ! , Magazine Tourisme et Patrimoine | Château de Lunéville : le Versailles lorrain
  • La jeune star princière homme discret s'est taillé une solide réputation en tant que top-modèle effectuant ses premiers pas sur le podium de la Fashion week de Londres pour Burberry en février 2018.  ladepeche.fr, Les princes du Danemark en vacances dans le Lot, au château de Cayx - ladepeche.fr
  • Décidément, en cette période de vacances estivales, les plus jeunes membres de la famille princière monégasque sont généreux sur les réseaux sociaux ! Après les jeunes époux Louis et Marie Ducruet qui ont partagé récemment des clichés de leur anniversaire de mariage, c'est aujourd'hui Camille Gottlieb, fille de Stéphanie de Monaco et demi-sœur de Louis, qui continue de nous abreuver ce jeudi 6 août en s'affichant très sensuellement sur sa page Instagram. Gala.fr, PHOTO – Camille, la fille de Stéphanie de Monaco, ressemble de plus en plus à sa grand mère Grace Kelly - Gala

Traductions du mot « princière »

Langue Traduction
Anglais princely
Espagnol principesco
Italien principesco
Allemand fürstlich
Chinois 王子地
Arabe الأميرية
Portugais principesco
Russe царственный
Japonais 王子
Basque printze
Corse principesco
Source : Google Translate API

Princière

Retour au sommaire ➦

Partager