La langue française

Prêtresse

Définitions du mot « prêtresse »

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÊTRESSE, subst. fém.

A.− RELIGION
1. RELIG. PAÏENNES (en partic. antiq. gréco-romaine). Femme ou jeune fille attachée au culte d'une divinité. Prêtresse gauloise (druidesse), grecque, romaine; prêtresse d'Apollon (pythie), de Bacchus (bacchante), de Diane, de Junon, de Minerve, de Neptune, de Vesta (vestale). Mes frères, Brute et moi, nous allâmes en Grèce Du temple delphien consulter la prêtresse (Ponsard, Lucrèce,1843, I, 4, p. 26).Elle dansa comme les prêtresses des Indes, comme les nubiennes des cataractes, comme les bacchantes de Lydie (Flaub., Hérodias,1877, p. 197).Ma mère (...) m'ayant donné une branche de gui, en me disant que c'était la plante sacrée des druides, je ne vis plus (...) que (...) blanches prêtresses, faucilles d'or et corbeilles de gui (A. France, Vie fleur,1922, p. 358).
Grande(-)prêtresse. Prêtresse dont la fonction est supérieure à celle des autres prêtresses. Chez les indiens des prairies, mari et femme coopèrent souvent dans les cérémonies rituelles (...); on trouve chez les Khasi d'Assam des grandes-prêtresses et des femmes-chefs (Lowie, Anthropol. cult.,trad. par E. Métraux, 1936, p. 272).
2. Rare, ÉGLISES D' ORIENT. Épouse d'un prêtre. Les femmes des curés [maronites] sont appelées prêtresses par honneur, mais n'exercent aucune fonction sacerdotale (Nerval, Voy. Orient,t. 2, 1851, p. 112).
B.− P. anal., littér.
1. Synon. de prêtre (v. ce mot I C).[L'Académie a lutté contre l'impressionnisme] en l'accusant de (...) négation systématique des « lois de la beauté » qu'elle-même prétendait défendre et dont elle se proclamait la prêtresse officielle (Mauclair, Maîtres impressionn.,1923, p. 7).Je ne regardais plus en effet ces demoiselles comme les augustes prêtresses du Savoir mais comme d'assez dérisoires bigotes (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 123).
[Parfois iron.] Grande(-)prêtresse. Nous comptons sur vous jusqu'à midi, Monsieur, fit la grande prêtresse du thé, me fixant d'un regard droit comme un ordre donné (Morand, Champions du monde,1930, p. 76).
2. Prêtresse de Vénus. Courtisane, femme galante, prostituée. Dix jeunes filles délicates et dix jeunes garçons, les mieux faits qu'on eût pu trouver apparurent sur le théâtre et révélèrent l'invention qu'une prêtresse de Vénus avait imaginée à la gloire de Sybaris (Maurras, Chemin Paradis,1894, p. 53).V. passequillé rem. s.v. passequille ex. de Gautier.
Prononc. et Orth. : [pʀ εtʀ εs]. Ac. 1694, 1718 : prestresse; dep. 1740 : prêtresse. Étymol. et Hist. 1. Ca 1160 « femme, jeune fille attachée au culte d'une divinité » (Eneas, éd. J. J. Salverda de Grave, 2202); 2. 1671 prêtresse de Vénus « courtisane » (La Fontaine, Contes, III, VI ds Œuvres, éd. H. Régnier, t. 5, p. 192). Dér. de prêtre*; suff. -esse2*. Fréq. abs. littér. : 155.

Wiktionnaire

Nom commun

prêtresse \pʁɛ.tʁɛs\ féminin (pour un homme on dit : prêtre)

  1. (Religion) Femme qui exerce une fonction sacrée et qui préside aux cérémonies d’un culte religieux.
    • Par exemple, avez-vous quelquefois réfléchi à certains mots irréguliers de notre langue qui ne prennent pas le féminin, comme les autres mots de la même famille, tels que : poëte, auteur, écrivain, peintre, sculpteur, architecte, compositeur, littérateur, etc. ? Pourquoi ne dit-on pas : peintresse, architectesse, poëtesse, comme on dit : prophétesse ou prêtresse ; ni sculptrice ou autrice, comme on dit : actrice ou lectrice ; ni littérateuse ou compositeuse, comme on dit : chanteuse ou danseuse ; ni écrivaine, comme on dit : souveraine ? Pourquoi, dans ces cas-là, faut-il avoir recours à la périphrase : une femme auteur, une femme peintre, une femme compositeur, et ainsi de suite ? — (Émile Deschamps, Mémoire sur les femmes littéraires, dans L'investigateur : journal de la Société de l'Institut historique, 1847, 7, 2e série, p. 121)
    • Prêtresse d’Apollon, de Diane.
    • (Figuré) Elle vint à lui, et, avec cette instinctive science de l’amour qui devait faire d’elle la plus conquérante des prêtresses de l’amour, Marion Delorme lui jeta ses bras autour du cou. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRÊTRESSE (prê-trè-s') s. f.
  • 1Femme attachée au culte d'une des anciennes divinités. Quelques temples sont desservis par des prêtresses, tel est celui de Bacchus aux marais, Barthélemy, Anach. ch. 21. Les prêtres de tous les temples eurent ordre de prononcer contre lui [Alcibiade] des imprécations terribles ; tous obéirent, à l'exception. de la prêtresse Théano, Barthélemy, ib.

    Fig. Ce n'était plus une femme craintive, mais une prêtresse inspirée qui se consacrait avec joie au culte du génie, Staël, Corinne, II, 4.

  • 2Les prêtresses de Vénus, les courtisanes, les femmes galantes. Chose que ne font guère Celles qui sont prêtresses de Vénus, La Fontaine, Court. Je suis bien aise, monsieur, qu'un ministre du saint Évangile veuille savoir des nouvelles d'une prêtresse de Vénus ; je n'ai pas l'honneur d'être de votre religion, et je ne suis plus de l'autre, Voltaire, Mél. litt. sur Mlle de Lenclos.

HISTORIQUE

XIIIe s. La prestresse parla premiers, Lai d'Ignaurès.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRÊTRESSE, (Antiquit. grecq. & rom.) femme consacrée au culte de quelque dieu du paganisme. La discipline que les Grecs observoient dans le choix des prêtresses, n’étoient pas uniforme ; en certains endroits on prenoit de jeunes personnes qui n’avoient contracté aucun engagement ; telles étoient entr’autres la prêtresse du temple de Neptune, dans l’île Calauria ; celle du temple de Diane à Egire en Achaïe, & celle de Minerve à Tégée en Arcadie. Ailleurs, comme dans le temple de Junon en Messénie, on revêtoit du sacerdoce des femmes mariées. Dans un temple de Lucine, situé auprès du mont Cronius en Elide, outre la prêtresse principale, on voyoit des femmes & des filles attachées au service du temple, & occupées tantôt à chanter les louanges du génie tutélaire de l’Elide, & tantôt à brûler des parfums en son honneur. Denis d’Halicarnasse observe aussi que les temples de Junon dans la ville de Falere en Italie, & dans le territoire d’Argos ; étoient desservis par une prêtresse vierge nommée Κανηφόρα, Cistophore, qui faisoit les premieres cérémonies des sacrifices, & par des chœurs de femmes qui chantoient des hymnes en l’honneur de cette déesse. L’ordre des prêtresses d’Apollon amycléen, étoit vraissemblablement formé sur le même plan que celui des prêtresses de Junon à Falere & à Argos : c’étoit une espece de société où les fonctions du ministere se trouvoient partagées entre plusieurs personnes. Celle qui étoient à la tête des autres prenoit le titre de mere ; elle en avoit une sous ses ordres à qui on donnoit le titre de fille ou de vierge ; & après cela venoient peut-être toutes les prêtresses subalternes, dont les noms isolés paroissent dans quelques inscriptions. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « prêtresse »

(Date à préciser) Mot dérivé de prêtre avec le suffixe -esse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prêtre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « prêtresse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prêtresse prɛtrɛs

Citations contenant le mot « prêtresse »

  • L’idéal après une journée à la découverte de la tombe de la princesse de Reinheim — et de sa vie de prophétesse, guérisseuse et prêtresse — ou du fonctionnement de l’agglomération de Bliesbruck à l’époque gallo-romaine… Et ce, muni d’un casque pour visionner une vingtaine de spots en réalité augmentée. , Un été en Lorraine | Bliesbruck : au cœur des vestiges celtes et gallo-romains du parc archéologique
  • Le chef du mouvement «  Bunnings Karen  » peut être révélé comme la mère de cinq enfants de Melbourne, Elizabeth «  Lizzy  » Rose, une sorcière autoproclamée et une «  grande prêtresse  » News 24, Elizabeth 'Lizzy' Rose: 'Anti-Mask Karen' a précédemment révélé qu'elle était une sorcière - News 24
  • Immanuel, pédiatre et prêtresse, a l’habitude de faire des déclarations bizarres sur des sujets médicaux et d’autres problèmes. Elle a souvent affirmé que les problèmes gynécologiques comme les kystes et l’endométriose sont en fait causés chez des personnes ayant des relations sexuelles dans leurs rêves avec des démons et des sorcières. Intellivoire, La femme médecin « préférée » de Trump est née au Cameroun et fait des déclarations bizarres
  • Dans la période antique, l'auteur a choisi d'évoquer des divinités et des prêtresses ainsi que des femmes comme Cléopâtre Séléné II (40 av.J.C- 6 apr. J.C.) épouse de Juba II, la prêtresse donatiste et guerrière Robba (384-434), Tin Hinan et les différentes légendes qui entourent ce personnage central de la culture targuie ou encore Dihyaou la Kahena sous ses facettes de reine berbère, de guerrière et de prêtresse. , Parution de l'ouvrage "Femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie" de Mostéfa Khiati
  • Le casting comprend Yuichiro Umehara comme Goblin Slayer, Yui Ogura comme prêtresse, Nao Yoyama comme High Elf Archer, Yuichi Nakamura comme Dwarf Shaman, Tomokazu Sugita comme Lizard Priest. JAPANFM, Goblin Slayer: Goblin’s Crown Review – JAPANFM

Images d'illustration du mot « prêtresse »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « prêtresse »

Langue Traduction
Anglais priestess
Espagnol sacerdotisa
Italien sacerdotessa
Allemand priesterin
Chinois 女祭司
Arabe كاهنة
Portugais sacerdotisa
Russe жрица
Japonais 巫女
Basque apaiz
Corse sacerdotisa
Source : Google Translate API

Prêtresse

Retour au sommaire ➦

Partager