La langue française

Préaux

Sommaire

  • Définitions du mot préaux
  • Phonétique de « préaux »
  • Citations contenant le mot « préaux »
  • Images d'illustration du mot « préaux »
  • Traductions du mot « préaux »

Définitions du mot « préaux »

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉAU, subst. masc.

A. − Vieilli, rare. Petit pré. Et c'est dans une vraie chaumière à toit de chaume, au beau milieu d'un préau de pommiers que s'installait notre inconnu (Lorrain, Sens. et souv., 1895, p.225).Le vent remuait ainsi les feuillages au fond d'un préau d'herbes (Pourrat, Gaspard, 1930, p.26).
B. −
1. Espace couvert ou non à l'intérieur de bâtiments à habitation collective (hôpital, prison, cloître) utilisé pour la promenade. [Le] plan [des quatre galeries du cloître], ordinairement régulier, était limité, vers le préau ou cour centrale, par les nombreux piliers, les colonnes et les contre-forts qui formaient les façades intérieures du cloître (Lenoir, Archit. monast., 1856, p.301).Les Hindous, les Persans, les Juifs, les gens tranquilles et de négoce se mirent à fermer leurs boutiques et à s'amasser dans les préaux des mosquées en poussant des gémissements lamentables (Gobineau, Nouv. asiat., 1876, p.284).Au haut d'une page on a quitté un amant plein d'espoir, au bas de la suivante on le retrouve octogénaire, accomplissant péniblement dans le préau d'un hospice sa promenade quotidienne (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p.482).
2. Espace couvert d'une cour d'école destiné à abriter les enfants, en cas de mauvais temps, durant la récréation. Des cris de joie, tout un violent tapage monta du préau des garçons, où la récréation de quatre heures commençait (Zola, Argent, 1891, p.170).Des enfants qui jouent sous un préau d'école (Renard, Poil Carotte, 1894, p.183):
. ... à droite, le bureau de la directrice, le préau et la cantine; en face, la cour de récréation. C'est une petite école maternelle de trois classes... Frapié, Maternelle, 1904, p.11.
Prononc. et Orth.: [pʀeo]. Ac. 1694, 1718: preau; dep. 1740: pré-. Plur. des préaux. Étymol. et Hist.1. Ca 1165 präel «petit pré»; peut-être «espace découvert entouré de bâtiments, cour» (Troie, 3136 ds T.-L.); 2. a) 1234 praël «espace découvert entouré de bâtiments, cour» (Huon de Méry, Antéchrist ds Henry Chrestomathie, 109, 7); b) 1549 «cour de la prison» (Est.); c) 1845 «endroit d'une école primaire où les élèves prennent leur rang pour rentrer en classe» (Besch.). Dimin. de pré*. Fréq. abs. littér.: 300. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 403, b) 230; xxes.: a) 826, b) 310.

Phonétique du mot « préaux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
préaux preo

Citations contenant le mot « préaux »

  • En 1996, le jardin est reproduit d’après les quelques lignes d’archives dans le Cartulaire de Notre-Dame de Chartres, datant de 1234. « Soit une multitude de préaux et la mention d’une trentaine de plantes et végétaux cultivés au Moyen Âge », précise Hubert Mourot. www.lechorepublicain.fr, Découverte de la ferme médiévale de Bois Richeux, à Pierres - Pierres (28130)

Images d'illustration du mot « préaux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « préaux »

Langue Traduction
Anglais courtyards
Espagnol patios
Italien cortili
Allemand innenhöfe
Chinois 院子
Arabe ساحات
Portugais pátios
Russe дворики
Japonais 中庭
Basque patioak
Corse cortini
Source : Google Translate API
Partager