La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « pontienne »

Pontienne

Phonétique du mot « pontienne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pontienne pɔ̃tjɛ̃n

Citations contenant le mot « pontienne »

  • Le sujet du colloque est la question de la perception d’un point de vue philosophique, anthropologique et psychologique, notamment en ce qui concerne l’œuvre de Merleau-Ponty. L’objectif est donc d’analyser la façon dont la perception, une fois entrée dans le discours philosophique, a remodulé les questions autour du statut du corps propre, ses limites et ses possibilités d’expression, sur comment se situer dans le monde, alors que la situationalité perceptive ne tient pas compte d’une quelconque cartographie, sur la rencontre avec l’autre – n’avons-nous pas besoin d’une bonne dose d’altérité pour percevoir quelque chose? N’est-ce pas cela le véritable message de la perception, qui est toujours union inséparable de transcendance dans l’immanence? – et enfin autour de l’utilité d’un débat sur la perception dans un monde qui est de plus en plus exposé à l’image – souvent digitale – et à la représentation. Il s’agit donc d’établir comment la “percée perceptive” opérée par Merleau-Ponty acquière aujourd’hui un nouveau sens social, une nouvelle valeur épistémologique et culturelle. C’est pour cette raison que l’encadrement du point de vue de l’anthropologie sera un aspect caractérisant du colloque, aussi bien que l’attention à la dimension historique-généalogique: le but n’est pas uniquement d’examiner dans quelle mesure l’héritage merleau-pontienne a affecté le débat contemporain sur la perception, mais surtout celui de tracer les contours d’un procès qui change en profondeur le paradigme de l’humain. , Revenir à la perception: 75 ans après Phénoménologie de la Perception (Naples)
  • 2  L’auteur se réfère d’ailleurs aux articles suivants : Étienne Bimbenet, « Sens pratique et pratiques réflexives. Quelques développements sociologiques de l’ontologie merleau pontienne », Archives de philosophie, 2006, p. 57‑78 (qui ne figure pas dans la bibliographie, mais est cité p. 147 ; voir aussi, du même auteur, « Sens pratique et pratiques réflexives. Merleau‑Ponty et Bourdieu », dans Étienne Bimbenet, Après Merleau‑Ponty. Études sur la fécondité d’une pensée, Paris, Vrin, 2011, p. 165‑188) ; Catherine Colliot‑Thélène, « Les racines allemandes de la théorie de Bourdieu », dans Pierre Bourdieu, théorie et pratique. Perspectives franco allemandes, Paris, La Découverte, 2006 ; enfin, Iordanis Marcoulatos, « Merleau‑Ponty and Bourdieu on Embodied significance, Journal for the theory of social behavior, 31 :1, 2001, p. 1‑27.Ajoutons la contribution de Jean‑François Rey, « Faire le temps. D’une phénoménologie des attitudes temporelles à une théorie des pratiques temporelles », dans Marie‑Anne Lescourret (dir.), Pierre Bourdieu. Un philosophe en sociologie, op. cit., p. 145‑164. , Bourdieu coupeur de têtes (Acta Fabula)
  • Plusieurs générations de chercheurs se sont intéressées à l’esthétique de Merleau-Ponty et à la relation aux arts que le philosophe a nourri tout au long de ses recherches (notamment sur la peinture, le cinéma et la littérature). De manière parallèle, l'impact de la pensée merleau-pontienne sur les arts a également été constamment mis en jeu et questionné : du Minimal Art américain à la danse contemporaine, en passant par le body art, Merleau- Ponty aura marqué plusieurs générations d’artistes. , Colloque : "Nouvelles productions du sensible. Merleau-Ponty et l'art contemporain" (Strasbourg)
  • L’entretien se révèle très vite bien plus qu’une simple conversation entre le philosophe et les journalistes ou autres philosophes : il est mise en relation avec autrui, ouverture au monde et à une philosophie en train de se faire. Si son but est aussi une diffusion au grand public de la philosophie merleau pontienne, il se donne dans l’exercice de la parole. Faisant référence à Husserl, Merleau-Ponty voit dans le langage la stabilisation-sédimentation de la pensée que la parole fait vivre. Aboutissant aux « signes écrits sur du papier », ces signes « sont capables, par eux-mêmes, de susciter dans un autre esprit, quelquefois des siècles après, la renaissance, la réactivation disait Husserl, des pensées qui, à l’origine, se sont sédimentées dans le langage »   . La parole, quant à elle, est un mystère. Si le poète est parole, le philosophe est devant la parole comme devant une énigme. Elle est bien plus qu’une combinaison de pensées. Elle réalise l’impossible... dit Merleau-Ponty sans pouvoir aller plus loin, mais donnant aux entretiens de ce fait une profondeur nullement anecdotique, proche du poétique, sans s’y réduire pour autant. Cette parole inaccessible de l'origine s'approche par l'entretien, ouvrant sur le possible de la compréhension dans l'ouverture à autrui. , Merleau-Ponty, un art du dialogue - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées
  • Autant de lieux qui illustrent le style et la grammaire pontienne, symbolisés par un sens aigu de la couleur, de la lumière, de la transparence et de la légèreté. Et un talent particulier pour réinterpréter la tradition sans la renverser.  LExpress.fr, Design et architecture, la magie Gio Ponti - L'Express Styles
  • 11  Voir également p. 166-167, quant aux phénoménologues eux-mêmes et à leur pensée du chiasme. J. Rogozinski y rappelle qu’il « semblait évident » à Husserl « que la chair, en s’affectant de soi, parvienne sans difficulté à se constituer comme corps ». Il poursuit ainsi : « Des années plus tard, Merleau-Ponty allait aborder la question d’une autre façon. À la différence de Husserl, il conçoit le chiasme comme une rencontre toujours imminente, mais toujours avortée et il s’efforce de penser l’écart, le “hiatus” qui empêche les deux bords de la chair de se rejoindre ». On notera que cette conscience merleau-pontienne du discontinu n’atteint pas toutefois à la radicalité du « trou de vide » artaldien. , Artaud l’inguérissable (Acta Fabula)
  • Tout en favorisant la mise au jour d’une philosophie ricœurienne de l’art et de l’esthétique, ce volume peut également recueillir des contributions s’intéressant à ce qui pourrait apparaître comme des points aveugles de la pensée ricœurienne dans ce domaine. On peut penser, par exemple, à une forme de privilège accordé au lien de l’esthétique à la poétique et à l’éthique plutôt qu’à celui entre esthétique et politique qui est au cœur du discours des avant-gardes, ou encore au rapport à la question de la perception qui intéressent la phénoménologie merleau-pontienne, l’empirisme transcendantal deleuzien, mais aussi toute approche entretenant peu ou prou un lien avec le cognitivisme. , Paul Ricoeur et les arts

Images d'illustration du mot « pontienne »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pontienne »

Langue Traduction
Anglais pontian
Espagnol pontiano
Italien ponziano
Allemand pontian
Chinois 笨珍
Arabe بونتيان
Portugais pontian
Russe понтийский
Japonais ポンティアン
Basque pontian
Corse ponticanu
Source : Google Translate API

Pontienne

Retour au sommaire ➦

Partager