Pomper : définition de pomper


Pomper : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

POMPER, verbe trans.

A. −
1. Puiser, extraire un liquide à l'aide d'une pompe. Il est beaucoup plus économique de pomper directement la saumure du sous-sol au moyen de trous de sonde forés jusqu'au gisement, dans lesquels on injecte de l'eau douce (Stocker,Sel, 1949, p.40):
1. Pour tout ce qui exige un acte d'initiative, elle s'en remet à cette forte fille, osseuse et sanguine, qui sait pomper l'eau, scier du bois, ramoner, frotter un parquet... Martin du G.,Vieille Fr., 1933, p.1047.
Absol. Actionner une pompe. Il pompait alors avec acharnement, en manches de chemise, son gros ventre débordant de la culotte (Maupass.,Contes et nouv., t.1, Dimanches bourg. Paris, 1880, p.325).C'est dur, une journée entière à pomper. À cinq francs l'arpent que ça me coûte de sulfate, j'aurai perdu dix francs et mon temps si l'eau tombe (Hamp,Champagne, 1909, p.118).
Arg. Faire une fellation, un pompier (v. pompier1II A). Se faire pomper. Bénéficier d'une fellation. Elle avait surpris le directeur bien en train de se faire pomper par un apprenti (Céline,Mort à crédit, 1936, p.35).
2. P. anal.
a) [Le suj. désigne un animal, un végétal] Aspirer. On sait l'usage que l'on fait de la sangsue en médecine pour pomper le sang de certains malades (Coupin,Animaux de nos pays, 1909, p.29).La trompe sert principalement aux insectes pour pomper leur boisson. Les insectes sanguisorbes ont une trompe d'une structure particulière (Bern. de St-P.,Harm. nat., 1814, p.187):
2. ... les eaux fourniront des rosées qui féconderont le sol, les peupliers s'en nourriront et arrêteront les brouillards, dont les principes seront pompés par toutes les plantes... Balzac,Curé vill., 1839, p.146.
b) [Le suj. désigne une pers.] Même sens. Le noir, écartant sa robe, et accolant ses lèvres sur la plaie, pompait le sang épanché (Borel,Champavert, 1833, p.95).Il était bon le fruit superbe; elle en pompa le jus, elle en dévora la chair, elle en croqua les pépins (Flaub.,Tentation, 1849, p.255).
Pop. Boire (copieusement). Voir J.-F. Rolland, Dict. mauv. lang., 1813, p.108 et France 1907.
Absol. Pour me donner du coeur au ventre, j'ai pompé (Méténier,Lutte pour amour, 1891, p.122).
c) Absorber, faire disparaître un liquide par évaporation ou par capillarité. Il (...) pompa le pétrole hors des lampes des couloirs en se servant d'une mèche comme d'un siphon (Van der Meersch,Invas. 14, 1935, p.288):
3. La neige fondait de plus en plus vite, le soleil pompait aussitôt les flaques, nettoyait à toute allure le plateau qui, peu à peu, devenait sec... Camus,Exil et Roy., 1957, p.1620.
d) Empl. trans. indir. Effectuer un mouvement de va-et-vient.
Agir sur un dispositif. Pomper sur la pédale de frein, sur le frein d'une voiture (Lar. Lang. fr.).
PÊCHE. ,,Ramener un poisson pris à la ligne en alternant les tractions sur la canne pour le rapprocher, et les tours de manivelle de moulinet pour récupérer le fil`` (Lar. encyclop.). Absol. On considère souvent que pomper est une mauvaise manière de fatiguer le poisson (Schreiner1975).
B. − Au fig.
1. Extraire la substance de quelqu'un, de quelque chose; vider quelqu'un, quelque chose de sa substance. Pour avoir tout sous la main (...) et pouvoir pomper l'argent, le sang, la vie, jusque sur le roc vif de la nation. C'est de là que nous est venue la fameuse organisation territoriale du 28 Pluviôse an VIII (Erckm.-Chatr.,Hist. paysan, t.2, 1870, p.532).
Vx, pop. Pomper qqn. Soutirer des renseignements à quelqu'un, le questionner avec ruse (d'apr. Esn. 1966).
Arg. scolaire. Copier. Pomper sur qqn; il a tout pompé. P. anal. Baryton me prenait tout entier. Il m'accaparait même, ne me lâchait plus, il me pompait tout mon anglais (Céline,Voyage, 1932, p.534).
2. Pop. Fatiguer, épuiser. Le moindre effort lui coûtait une fatigue immense, le pompait (Arnoux,Seigneur, 1955, p.14).Au part. passé. Être pompé. Synon. être crevé (pop.), être vidé.
3. Pop. Pomper l'air (v. air1II B 2 i). Ennuyer, importuner. Je lui raconte comment le fameux docteur avait acheté un domaine dans les bois, près de Marseille, où il vivait à poil en toute saison. Un peu piqué, même beaucoup. Que j'en suis parti, parce que cette façon de comprendre la vie me pompait l'air (Giono,Gds chemins, 1951, p.189).
REM.
Pompeur, subst. masc.a) Celui qui pompe. Le mal vient du cerveau toujours en travail, l'animal monstrueux, informe et mou dans sa gaine comme un ver, pompeur infatigable (Bernanos,M. Ouine, 1943, p.1461).b) Industr. pétrolière. ,,Ouvrier chargé de vidanger les puisards, de pomper l'huile brute`` (Rob.).
Prononc. et Orth.: [pɔ ̃pe], (il) pompe [pɔ ̃:p]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1558 absol. «faire agir une pompe» (Ph. de Clèves, Instr. de toutes manieres de guerroyer, p.135 ds Gdf. Compl.); 1580 trans. «déplacer (un liquide) à l'aide d'une pompe» (B. Palissy, Discours admirable ds OEuvres, éd. A. France, p.358); 2. 1718 absol. «faire des efforts pour faire parler quelqu'un» (Ac.); av. 1755 trans. (Saint-Simon, 221, 236 ds Littré); 3. a) 1765 d'un corps, d'une matière «absorber (un liquide)» (Encyclop.); b) av. 1788 d'un être vivant «aspirer (un liquide, l'air)» (Buffon, Hist. nat., t.2, p.84 ds IGLF: les insectes [...] ne pompent l'air que par quelques trachées); 4. av. 1787 «attirer à soi, soutirer (quelque chose de quelqu'un)» (Galiani, Lett., t.2, p.502 ds Littré); 5. 1787 trans. «boire» ([J. Mague de Saint-Aubin], Les Chiffons, II, 92 [Cailleau] ds Quem. DDL t.19); 1792 «boire copieusement» (Hébert, Le Père Duchêne, no174 ds Brunot t.10, p.215); 6. 1913 pompé «épuisé» (d'apr. Esn.); 1955 trans. «épuiser» (Arnoux, loc. cit.); 7. 1927 «copier» (d'apr. Esn.); 8. 1951 pomper l'air «ennuyer» (Giono, loc. cit.). Dér. de pompe2*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 208. Bbg. Quem. DDL t.19.

Pomper : définition du Wiktionnaire

Verbe

pomper \pɔ̃.pe\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Élever, attirer, puiser un liquide ou un gaz avec une pompe.
    • Pomper l’eau d’un bateau.
    • Pomper l’air du récipient de la machine pneumatique.
    1. Utiliser une pompe.
      • J’embarque toujours beaucoup d’eau et je dois pomper constamment. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
      • Il faut pomper longtemps pour remplir d’eau ce réservoir.
      • On a pompé toute la journée pour vider les caves.
  2. (Figuré) Ôter l’eau, évaporer, retirer l’humidité.
    • Ce linge a pompé l’humidité.
    • Le soleil pompe les eaux de la mer.(Littéraire)
  3. (Familier) (Figuré) Absorber l’énergie d’une personne, fatiguer, épuiser.
    • Le moindre effort lui coûtait une fatigue immense, le pompait. — (Alexandre Arnoux, Le Seigneur de l’heure, Gallimard, 1955)
  4. (Populaire) Boire plus que de raison des boissons enivrantes.
    • Ainsi que cela se produisait chaque fois qu’il avait trop pompé le jour d’avant, il se sentait la tête un peu fiévreuse, le front chaud, les nerfs excités et la gorge sèche. — (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  5. (Argot) Tricher en recopiant ce qu’a fait quelqu’un, copier.
    • Le tricheur ! Il a pompé sur moi !
    • Nous convoquerons des jeunes réalisateurs pour leur pomper des idées fraîches en leur faisant miroiter un gros boulot que nous finirons par exécuter nous-mêmes dans leur dos. — (Frédéric Beigbeder, 99 francs, Gallimard, 2000, collection Folio, page 199.)
  6. (Vulgaire) Pratiquer une fellation.
    • Il voulait être César, il ne fut que Pompée. — (Jeu de mots — la phrase joue sur l'homophonie entre « Pompée » et « pompé » — attribué à Clemenceau à propos de Félix Faure, que l’on disait être mort pendant une fellation)
  7. (Familier) Faire des pompes (exercice de musculation).
  8. (Québec) (Populaire) Faire enrager, fâcher.
    • Arrête de le faire pomper pour rien.
  9. (Québec) (Populaire) (Pronominal) Entretenir, voire attiser sa propre colère.
  10. (Argot des typographes) Travailler vite.

Nom commun

pomper \ˈpɔ̃mpɛr\ masculin (pluriel : pomperien, pomperion)

  1. Pompier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pomper : définition du Littré (1872-1877)

POMPER (pon-pé) v. a.
  • 1Puiser avec une pompe. Pomper de l'eau.

    Il se dit aussi de l'action de la machine pneumatique sur l'air. Lorsqu'on a appliqué un verre à la machine du vide et qu'on en a pompé l'air grossier, autant qu'il se peut, Malebranche, Rech. vér. Éclairc. sur la lum. t. IV, p. 391, dans POUGENS.

    Fig. Je ne pus m'accoutumer aux grands airs du maréchal de Villeroy ; je trouvais qu'il pompait l'air de partout où il était, Saint-Simon, 114, 255.

  • 2Attirer, comme fait la pompe. L'éléphant pompe l'eau avec sa trompe.
  • 3 Par extension, attirer un liquide par quelque propriété physique. Le soleil pompe les eaux de la mer. Le soleil pénètre la terre, Et pompe jusque dans ses flancs Les esprits, les germes brillants Dont va se former le tonnerre, Bernis, Quatre sais. Print. … Le rayon du soir qui pompe les orages Sur le vallon plus sombre abaissait les nuages, Lamartine, Joc. III, 92.

    Pomper l'humidité, se dit de certaines matières, de certains corps qui attirent l'humidité et s'en imprègnent. Vous êtes allé au serein, votre habit a pompé l'humidité.

    Fig. Attirer à soi des choses comparées à un liquide. Il semble que le bon Dieu, pour morfondre la politique, a envoyé la disette sur la terre… et, par surcroît de malheur, l'Espagne nous pompe encore des blés, Galiani, Lett. t. II, p. 502.

  • 4 Fig. Pomper quelqu'un, essayer de tirer de lui ses secrets, des informations, ce qu'il sait. Je demandai à Beauvillier s'il ne savait rien, je le tournai, moins pour le pomper, car je n'en avais pas besoin avec lui, que pour lui faire honte de son ignorance, Saint-Simon, 221, 236. M. de Saint-Contest le fils a été chargé de l'histoire universelle très moderne à commencer à la paix de Riswick ; notre dessein était qu'il pompât M. son père sur mille anecdotes qu'il sait et qu'il doit savoir, D'Argenson, Mém. t. I, p. 98.
  • 5 V. n. Faire agir la pompe. Le navire fait eau, il faut pomper.

    Fig. et populairement. Boire copieusement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Pomper : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

POMPER, v. act. (Gramm.) c’est attirer ou avec une pompe, ou en imitant sa fonction de quelque maniere que ce soit. Nos corps pompent l’humidité.

Pomper, en terme de Rafineur, n’est autre chose que l’action de jetter avec le couteau en empalant ou en mouvant, de la matiere d’une forme qui est trop pleine dans une autre qui l’est moins. Voyez Couteau, Empaler & Mouver.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pomper »

Étymologie de pomper - Wiktionnaire

De pomp, avec le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de pomper - Wiktionnaire

(Date à préciser) Dénominal de pompe avec le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de pomper - Littré

Pompe 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pomper »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pomper pɔ̃pe play_arrow

Conjugaison du verbe « pomper »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe pomper

Citations contenant le mot « pomper »

  • Reliée par radio, l'équipe de naturalistes pilotant les indispensables Zodiac a manœuvré d'une main sûre sa « tiler » (la barre franche) après avoir vérifié que tout allait bien du côté de « la nourrice », qui permet de pomper l'essence dans le réservoir… Il ne restait plus aux « birders » – les fans d'ornithologie – qu'à ouvrir grand les yeux pour observer les oiseaux de mer… Et ils ont été gâtés… Grâce aux animateurs aguerris, qu'ils soient « glacio », « géol » ou « ornitho », des aigrettes garzettes, des bécasseaux variables et d'innombrables goélands argentés et cormorans huppés ont pu être obervés. Le Point, Cabotage en Bretagne #5 : devant le golfe du Morbihan - Le Point
  • Autour de chez moi des tracteurs tournent jour et nuit à pomper de l'eau pour arroser les maïs cherchez l'erreur ........... ladepeche.fr, Le spectre inquiétant du manque d’eau dans la région - ladepeche.fr
  • Ils sont tout de suite confrontés à un problème majeur : sur le site, le réseau d’eau est coupé. Il faut aller en pomper à la carrière du Mas-Rome toute proche. Ce temps perdu ne sera jamais rattrapé. www.lepopulaire.fr, En août 1949, un incendie ravageait l'atelier central de l'usine Legrand de Limoges - Limoges (87000)
  • « La seule chose que fait l’Euroleague, c’est de prendre. La seule chose. Ces structures privées ne cherchent qu’à pomper de l’argent. C’est dangereux. Je ne supporte pas ce genre de personnes. Ils le savent.” Basket Europe, Jean-Pierre Siutat (président de la FFBB): "L'Euroleague ne respecte rien" | Basket Europe
  • Le lac de Caussade c’est pour stocker les pluies hivernales dites de surface et en transit vers l’océan, ce qui évite de pomper l’eau profonde, de consommation humaine… notre patrimoine. petitbleu.fr, Plaidoyer pour le lac de Caussade - petitbleu.fr
  • C’est LA phobie de beaucoup de Niçois… les punaises de lit. Ce petit parasite extrêmement résistant peut rester des semaines sans se nourrir (quand il ne vient pas pomper votre sang) et aime donc se nicher dans les matelas, sommiers, tapis et autres canapés. Mauvaise nouvelle : la région PACA fait partie des régions les plus envahies Le Bonbon, Tous aux abris : la région PACA est la 2e la plus touchée par les punaises de lit
  • Il vaut mieux pomper même s’il ne se passe rien que de risquer qu’il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas. De Jacques Rouxel / Les Shadoks
  • Il faut pomper pour vivre et donc vivre pour pomper. De Jacques Rouxel / Les Shadoks

Images d'illustration du mot « pomper »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pomper »

Langue Traduction
Corse pompa
Basque pump
Japonais ポンプ
Russe насос
Portugais bomba
Arabe مضخة
Chinois 抽水机
Allemand pumpe
Italien pompa
Espagnol bomba
Anglais pump
Source : Google Translate API

Synonymes de « pomper »

Source : synonymes de pomper sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires