La langue française

Pétrinienne

Définitions du mot « pétrinienne »

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

pétrinienne \pe.tʁi.njɛn\

  1. Féminin singulier de pétrinien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pétrinienne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pétrinienne petrɛ̃jɛ̃n

Citations contenant le mot « pétrinienne »

  • On comprend alors « les clés du Royaume » : l’autorité de Pierre et de ses successeurs est nécessaire pour garder l’Église dans la vérité, et donc dans l’unité. Mais la liberté de Paul est nécessaire pour garder l’Église dans la nouveauté de l’Esprit Saint, souffle imprévisible dans un monde mouvant. Sans l’audace paulinienne, la fidélité peut devenir orgueilleuse. Elle se dégrade alors en rigidité, et l’unité en uniformité. Mais sans la vigilance pétrinienne, la différence peut elle aussi être revendiquée avec orgueil. Elle devient alors divergence, tandis que la mission s’expose aux compromissions. Ce double patronage est donc précieux et il ne faut pas le lâcher : saint Pierre et saint Paul, priez pour nous ! Aleteia, Pourquoi saint Paul et saint Pierre sont-ils fêtés ensemble alors qu’ils se connaissaient à peine ?
  • Par son annonce abrupte, la démission du pape Benoît XVI en aura assurément surpris plus d'un. Même si, publiquement, Benoît XVI a maintes fois affirmé qu'il démissionnerait advenant une diminution de ses forces et capacités telle qu'à ses yeux, la charge pétrinienne ne serait plus bien servie. Car toute la question était de savoir s'il en aurait l'audace, vu le poids de la tradition dans l'Église, ou encore si son entourage allait accepter qu'il prenne une telle décision. La Presse, Vive un pape plus jeune!
  • Benoît XVI a commencé à mettre en œuvre ce que Jean-Paul II appelait de ses vœux dans Ut unum sint (1995), à savoir la réforme de la gouvernance pétrinienne. En annonçant son retrait devant le collège des cardinaux, le pape va permettre à l’Église de se redécouvrir comme une Église d’Églises en marche vers le Royaume . La Croix, «La sécularisation est la conséquence directe de la désunion des chrétiens»
  • Aussi bien pour le philosophe laïc que pour le clerc qui occupe maintenant la chaire pétrinienne, la foi chrétienne se traduit dans un humanisme pratique, jamais enfermé en lui-même et toujours ouvert à la grâce divine : un humanisme chrétien capable de stimuler une charité en unifiant tous les êtres humains, voire même toutes les créatures. Le philosophe et le pape, l’un et l’autre, considèrent que, si sur le plan surnaturel, le chrétien reçoit un mandat d’aimer tous ses frères, tous gagnent sur le plan naturel avec l’amour et la communion à l’altérité. Aimer « d’autres patries », nous dit Blondel, est au profit de tous, y compris de nous-mêmes. En refusant une « joie [uniquement] consumériste et individualiste si répandue dans certaines expériences culturelles d’aujourd’hui », François considère, dans le même sens, « l’amour fraternel » comme condition pour atteindre la vraie joie. Car « Il nous rend capables de jouir du bien des autres : « Réjouissez-vous avec qui est dans la joie » (Rm 12, 15). « Nous nous réjouissons, quand nous sommes faibles et que vous êtes forts » (2 Co 13, 9). En revanche, « si nous nous concentrons sur nos propres besoins, nous nous condamnons à vivre avec peu de joie » (34). La Croix, “Maurice Blondel et le pape François : une pensée parallèle sur le refus des intégrismes et des nationalismes”, conférence d’Andreas Lind
  • Il existait une certaine confusion avec les Allemands dans la Russie pré-pétrinienne : par ce mot, les Russes désignaient les Français, les Britanniques, les Allemands eux-mêmes, mais aussi les Suédois, les Hollandais et bien d'autres peuples. Seuls les Italiens bénéficiaient d’un « mot distinct » : « friazi » ou « friaziny ». Tous les autres Européens de l'Ouest étaient appelés en bloc « Allemands » (Nemtsy), un mot qui en russe tire sa racine du terme « muet » (nemoï) - parce qu'ils ne parlaient pas le russe ! Par conséquent, il est difficile de recenser tous les immigrants des terres allemandes qui ont servi dans les cours d'Ivan le Grand et de Vassili III. , Pourquoi y avait-il de nombreux Allemands dans l'Empire russe? - Russia Beyond FR
  • L’image de couverture présente Benoît Moundélé-Ngollo dans sa tenue traditionnelle de chef coutumier les mains levées en signe d’adieu à ses lecteurs. Cette décision de ranger sa plume au placard pour passer à la méditation fait penser au saint pape Benoît XVI qui, dans une profonde humilité reconnut ses limites physiques et s’était démis de ses fonctions pétriniennes. Dans le domaine de l’art, on citerait dans la foulée Michael Jackson avec son dernier album Invincible, ou plus proche de nous, Koffi Ollomidé dans le « mwana ntsuka » de ses tubes 13e Apôtre. , Lire ou relire : Benoît Moundélé-Ngollo signe son dernier livre, Adieu mes lecteurs | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo
  • En gardant jalousement le sceau sacramentel et la discrétion nécessaire liée au for interne extra-sacramentel ainsi qu’aux autres actes de ministère, il resplendit une synthèse particulière entre la dimension pétrinienne et mariale dans l’Église. La Croix, Le Vatican rappelle le caractère absolu du secret de la confession
  • Le mot clé de cette déclaration en latin est l'expression «munus petrinum». Le terme latin munus a une signification plurielle. Il peut signifier tout autant «ministère» que «cadeau», «devoir», «direction», «victime», mais aussi «merveille». Mais ce que Benoît entend par «ministère pétrinien», c'est sa charge, avant mais aussi après son renoncement. Par son acte du 11 février 2013, il n'a donc pas vraiment abandonné ce ministère. En posant ce geste, il n'a fait que donner une dimension collégiale à cette fonction personnelle, comme s'il s'agissait d'un ministère commun. Depuis ce jour, il n'y a pas deux papes, mais une fonction élargie du pontificat. Voilà pourquoi il n'a renoncé ni à l'habit blanc ni à son nom. Voilà pourquoi il ne s'est pas retiré, comme jadis l'empereur Charles V le fit dans un monastère de la lointaine Espagne. Il a choisi de rester au cœur du Vatican comme s'il s'était simplement écarté pour faire place à son successeur et permettre une nouvelle étape dans l'histoire de la papauté qu'il a ainsi enrichie d'une puissance de prière et de conseil… dans les jardins du Vatican. En aucun cas il n'a pas pris la fuite face à la charge pétrinienne. Il en a plutôt renforcé la puissance. Et c'est ce qui en restera. Le Figaro.fr, Pourquoi Benoît XVI n'a pas renoncé
  • Pensant, justement, à cette finalité ministérielle, pétrinienne et curiale, c’est-à-dire de service, en saluant récemment les Pères et les chefs des Églises orientales catholiques (3) j’ai eu recours à l’expression de « primat diaconal », renvoyant tout de suite à l’image chère à Saint Grégoire le Grand de Servus servorum Dei. Cette définition, dans sa dimension christologique, est avant tout expression de la ferme volonté d’imiter le Christ, lequel a pris la condition de serviteur (Cf. Ph 2, 7). Benoît XVI, quand il en a parlé, a dit que sur les lèvres de Grégoire cette phrase n’était pas « une formule pieuse, mais la manifestation véritable de son mode de vivre et d’agir. Il était intimement frappé par l’humilité de Dieu, qui en Christ s’est fait notre serviteur, qui a lavé et lave nos pieds sales » (4). La Croix, Pour ses vœux à la Curie, le pape François a abordé le thème de son “rapport avec les nations”, d’une “Curie ad extra”

Traductions du mot « pétrinienne »

Langue Traduction
Anglais petrine
Espagnol petrina
Italien petrino
Allemand benzin
Chinois 精油
Arabe بترين
Portugais petrina
Russe петрово
Japonais ペトリン
Basque petrine
Corse petrina
Source : Google Translate API

Pétrinienne

Retour au sommaire ➦

Partager