La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « peircienne »

Peircienne

Phonétique du mot « peircienne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
peircienne pɛrsjɛ̃n

Évolution historique de l’usage du mot « peircienne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « peircienne »

  • 2Dans la postérité de la pensée peircienne, les contributions théoriques qui ont favorisé la diffusion de ses concepts et catégories (conception triadique du signe ; les trois ordres de réalité : priméité, secondéité et tiercéité ; interprétant, sémiose illimitée, etc.) ont malheureusement donné à Peirce la réputation d'être un théoricien hermétique et formel, dont le système apparaît sans débouché véritable pour la compréhension des objets culturels de notre environnement. Et, comme le souligne Nicole Everaert-Desmedt dans son introduction, les applications de la sémiotique de Peirce se font rares, et les tentatives existantes dans ce sens s'en tiennent à des classifications simplificatrices qui ne rendent que de façon timide les particularités des objets analysés. , Esthétique et sémiotique : interpréter l’art contemporain (Acta Fabula)
  • La recherche dans le champ du récit et des passions demanderait selon ce qu’on vient d’avancer, d’adopter des approches pluridisciplinaires. Elle soulignerait avec insistance le caractère de complémentarité entre les entrées  poétique et linguistique et l’analyse du discours, l’épistémologie, les sciences cognitives, la sémiotique des passions (la nouvelle sémiotique greimassienne et la sémiotique peircienne renouvelée), et la philosophie analytique, herméneutique et phénoménologique. , Revue Soroud : "Récit des passions"
  • Qu’elle soit d’origine saussurienne – centrée sur l’immanence linguistique –, ou d’origine peircienne – centrée sur la pragmatique du signe et ses effets – la sémiotique promet lisibilité et cohérence dans l’interprétation des sémioses, y compris dans leurs paradoxes et contradictions. Elle fait appel à un engagement tout particulier, non seulement par les visées concrètes de ses analyses, mais aussi par le questionnement continu de ses fondements épistémologiques. Car il est également possible d’envisager l’implication dans son acception logique ou linguistique, en considérant ce qu'une action, scientifique dans notre cas, implique comme conséquence. La sémiotique laisse alors la place aux débats entre les sémiotiques et à ce qu’elles engagent. Par exemple, le modèle sémiotique narratif et la conception structuraliste binariste impliqueraient une vision du sens et du monde en général agonistique. Ainsi, est-ce qu'une position épistémologique ou théorique a, donc implique, des conséquences qui dépassent son champ ? , Sémiotique, engagement et implication (Paris)
  • Comment pensent les forêts propose un diagnostic (1) : l’anthropologie s’en est jusqu’ici tenue à l’étude des représentations symboliques et linguistiques et elle a manqué de voir qu’il existait des représentations subsymboliques chez les non-humains. L’ouvrage offre en outre un remède au diagnostic (2) : la dimension subsymbolique du vivant peut être saisie à l’aide de la sémiotique peircienne. L’une et l’autre thèses semblent fort discutables. , Les arbres et les signes - La Vie des idées
  • Claudine Tiercelin : Pierce a toujours dit que le principe social était enraciné dans la logique. Il était convaincu que le pragmatisme impliquait le réalisme : cela voulait dire quelque chose de très fort, puisque cela supposait qu’il y avait même des universaux réels. La raison pour laquelle le pragmatisme peut avoir quelque chose à nous apporter c’est peut-être au moins autant dans sa lecture peircienne que dans sa lecture jamesienne. Il faut veiller au fait que la vérité est une chose sérieuse – et non pas quelque chose qui peut muter comme James le pensait –, c’est-à-dire que ce n’est pas simplement quelque chose qui est utile, qui se paie, qui se vérifie, mais quelque chose qui reste indépendant de ce que nous pensons. Il y a bien, au-delà des valeurs que nous avons, au delà des idées que nous pouvons avoir, un certain nombre de facts of the matter, de faits, qu’il est de notre responsabilité de faire entendre. Nous n’avons donc peut-être pas tous les moyens à notre disposition en faisant simplement appel à notre expérience, une éthique de la communication, de la discussion. Nous avons besoin, en politique, d’une conception beaucoup plus forte de la vérité. , L’enquête philosophique - La Vie des idées
  • Contrairement à la sémiologie linguistique de Saussure, qui pose un rapport arbitraire entre signe et référent (aucune motivation du signe, c’est-à-dire aucun rapport entre le mot et la chose), la sémiologie de Peirce inclut les signes extralinguistiques et s’applique donc aussi bien à l’étude du langage humain (linguistique) qu’à l’étude de la communication animale (zoosémiotique) et à l’analyse des formes vivantes (biosémiotique). On connaît la célèbre triade peircienne subdivisant l’ensemble des signes possibles en icônes, indices et symboles. DIACRITIK, Le Rubicon du Symbolique: Variation 2 sur la trilogie La Planète des Singes (2011-2017)

Traductions du mot « peircienne »

Langue Traduction
Anglais peircienne
Espagnol peircienne
Italien peircienne
Allemand peircienne
Chinois peircienne
Arabe بيرسين
Portugais peircienne
Russe peircienne
Japonais ペルシエンヌ
Basque peircienne
Corse peircienne
Source : Google Translate API

Synonymes de « peircienne »

Source : synonymes de peircienne sur lebonsynonyme.fr

Peircienne

Retour au sommaire ➦

Partager