Partagé : définition de partagé


Partagé : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PARTAGÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de partager*.
II. − Adjectif
A. − Littér. Donné en partage par la nature, par le sort. Seul à lire sa route dans les astres, lourd d'une science qui n'est point partagée aux brebis, il décidait seul, dans sa sagesse, l'heure du repos, l'heure des fontaines (Saint-Exup., Terre hommes, 1939, p.200).
Être bien, mal partagé (sous tel ou tel rapport). Être favorisé, défavorisé. Synon. doté:
1. Elle était sûre de sa beauté sans en être fière, et disait naïvement qu'elle n'avait jamais été jalouse de celle des autres, se trouvant assez bien partagée sous ce rapport-là. Sand, Hist. vie, t.2, 1855, p.246.
B. − Commun à (plusieurs personnes). Synon. mutuel, réciproque.Torts partagés; amour, sentiment partagé; amitié, affection, tendresse partagée. Mon amour, s'il n'est pas partagé, n'est qu'une tristesse de plus ajoutée à la suite de mes misères (J. Bousquet, Trad. du silence, 1936, p.58).
La chose du monde la mieux partagée (p.allus. au bon sens selon Descartes). La tristesse d'Olympio est la chose du monde la plus commune et la mieux partagée (Mauriac, Mém. intér., 1959, p.242).V. partageable ex. de Mounier dér. s.v. partager.
C. − Qui est en proie à des tendances contradictoires. Accueillir qqn, qqc. avec des sentiments partagés.
Être partagé sur (qqc.).Être divisé sur:
2. ... ayant écouté avec intérêt et mes explications et quelques disques (...) la docte assemblée était partagée sur la question de savoir si c'était ou non de la musique. Schaeffer, Rech. mus. concr., 1952, p.114.
[En parlant d'avis, d'opinions] Être très divers, diverger. Anton. converger.J'ai vu jouer, sur un théâtre de société, une pièce de la composition de Werner (...) sur laquelle les opinions doivent être très-partagées (Staël, Allemagne, t.3, 1810, p.155).Était-il possible de hâter la date de la reprise générale de l'offensive? Au grand quartier général, les avis étaient partagés sur cette question (Joffre, Mém., t.1, 1931, p.366).
(Être) partagé entre ... (et) ...Synon. être déchiré, écartelé, tiraillé.Je me sens partagé entre des modifications ou des tendances diverses et opposées (Maine de Biran, Journal, 1816, p.209).
Prononc.: [paʀtaʒe]. Fréq. abs. littér.: 1298. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2755, b) 1333; xxes.: a) 1321, b) 1659. Bbg. Quem. DDL t.10.

Partagé : définition du Wiktionnaire

Adjectif

partagé \paʁ.ta.ʒe\

  1. Réciproque, en parlant d’un sentiment.
    • Un amour partagé.
  2. Qui ne penche ni dans un sens ni dans un autre ; hésitant, indécis.
    • « Depuis tout petit, je supporte l’équipe de France, mais aujourd’hui, je suis partagé. J’ai vécu au Pérou, et ma femme est péruvienne, je suis donc forcément lié à ce pays! » — (« France-Pérou... côté Pérou ! », Ouest-France.fr, 2018)
    • Les Burundais ont des avis partagés au sujet de la déclaration du président Pierre Nkurunziza selon laquelle il ne briguera pas un autre mandat en 2020. — (voaafrique.com, 2018)

Forme de verbe

partagé \paʁ.ta.ʒe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe partager.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Partagé : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARTAGER. v. tr.
Diviser une chose en plusieurs parties séparées, pour en faire la distribution. On a partagé la succession. Partager des immeubles, des meubles. Partagez cela entre vous. Partager le travail aux ouvriers. Il partage son bien avec les pauvres. Fig., Sa tendresse se partage également entre tous ses enfants. Il partage sa vie, son temps entre ses occupations professionnelles et ses devoirs de famille. En termes de Manège, Partager les rênes, Prendre une rêne dans chaque main et conduire ainsi son cheval.

PARTAGER signifie aussi Avoir une part, avoir droit à une part, prendre sa part d'une chose. Partager également un bénéfice avec quelqu'un. Ils se sont partagé la somme. Absolument, Il ne partage pas dans cette succession. Il est appelé à partager. Achetez cette pièce d'étoffe pour nous deux, nous partagerons par moitié, nous partagerons. Fig., L'amour et la gloire se partagent son cœur. Il a partagé avec lui l'honneur de cette journée. Je partagerai avec vous les fatigues et les dangers de cette entreprise. Je veux partager votre destinée, votre sort. Je partage votre joie, votre douleur, vos regrets. Je partage votre sentiment sur ce point. Partager l'opinion, l'avis de quelqu'un. Partager les soupçons, la défiance, les craintes, les espérances de quelqu'un. Fig. et fam., Partager le gâteau, Partager le profit. Un amour partagé, Un amour réciproque. Absolument, Partager en frères, Partager également et amiablement, sans dispute, sans contestation. Partager le différend par la moitié ou, simplement, Partager le différend, se dit de Deux personnes dont chacune accepte de prendre à son compte la moitié de la somme qui fait la différence entre le prix que l'une demande et celui que l'autre veut donner. Cela se dit surtout quand la différence de prix est légère.

PARTAGER signifie encore Donner en partage à quelqu'un. On vous a bien partagé, mal partagé. Fig., La nature ne l'a pas mal partagé. La fortune l'a bien partagé. Il est bien partagé du sort.

PARTAGER signifie également Diviser, former dans un tout des parties distinctes. Partager un nombre en deux. Ce fleuve partage le département. Le général partagea son armée en deux corps. Il signifie encore Séparer en partis opposés. Cette question a partagé toute la société. On dit aussi Les avis se partagèrent sur cette question. Les opinions sont partagées. L'assemblée est partagée.

Partagé : définition du Littré (1872-1877)

PARTAGÉ (par-ta-jé, jée) part. passé de partager
  • 1Divisé en plusieurs parties séparées. Le bon sens est la chose la mieux partagée, car chacun pense en être si bien pourvu que…, Descartes, Méth. I, 1. La beauté est partagée en mille différentes manières ; le sujet le plus propre pour la soutenir, c'est une femme, Pascal, Pass. de l'amour. La main, dit-il [Plutarque], pour être partagée en cinq doigts, loin d'être plus faible, en est au contraire plus forte, plus agile, plus propre au mouvement, Rollin, Hist. anc. t. III, p. 407 dans POUGENS. Des enfants de Lévi la troupe partagée Dans un profond silence aux portes s'est rangée, Racine, Ath. v, 1. Pour que les richesses restent également partagées, il faut que la loi ne donne à chacun que le nécessaire physique, Montesquieu, Esp. VII, 1.

    Terme de botanique : se dit d'une partie qui offre des découpures prolongées.

  • 2Partagé, qui a reçu sa part. C'est [M. le Duc] la quintessence de la jalousie même ; j'admire qu'il en soit resté dans le monde, après qu'il a été partagé, Sévigné, 27 oct 1673. Boileau avait raison de dire que Thomas Corneille avait été partagé en cadet de Normandie (voy. NORMANDIE), Voltaire, Lett. Formont, 10 août 1741.
  • 3 Fig. Qui a reçu les dons de la nature ou de la fortune. Je serais partagé d'un esprit bien infortuné, si je n'estimais pas les ouvrages de M. de la Motte, Marivaux, dans DESFONTAINES. Dans la distribution du bonheur, les sots n'ont pas été les plus mal partagés, D'Alembert, Ess. sur la soc. des g. de lett. Œuv. t. III, p. 31. dans POUGENS.
  • 4 Fig. Attiré tour à tour par divers soins ou sentiments. Les honnêtes gens partagés à divers soins ne s'y abandonnent pas [en France], comme font les Espagnols dans l'inutilité de Madrid, où rien ne donne de mouvement que le seul amour, Saint-Évremond, Sur nos coméd. Qui se donne à la cour, se dérobe à son art ; Un esprit partagé rarement s'y consomme, Et les emplois de feu demandent tout un homme, Molière, la Gloire du Val-de-Grâce. Partagées entre pâmer de rire et mourir de peur, Sévigné, 21 juin 1680. Un cœur sec et partagé par mille affections étrangères, Massillon, Carême, Tiéd. 2. Les femmes partagées entre Jésus-Christ et les soins du mariage, Massillon, Carême, Samarit. Partagé entre mille soins, il fut toujours tout entier à chacun, Massillon, Or. fun. Villeroy. Les dieux n'ont pas reçu l'offrande partagée D'une âme faible et tendre en ses erreurs plongée, Voltaire, Pélop. IV, 2.
  • 5Qui est réciproque. Un amour partagé.
  • 6Séparé en opinions contraires, en partis opposés. Rome, en deux factions trop longtemps partagée, Corneille, Sertor. V, 6. Leurs opinions [des consulteurs à Rome, sur la grâce efficace, selon Jansénius] furent partagées, Pascal, Prov. XVII. Ses amis [de Mazarin] ou partagés, ou irrésolus, ou infidèles, Bossuet, Anne de Gonz. La face de la terre partagée par tant de doctrines diverses, Massillon, Or. fun. Madame.

    Dans une assemblée délibérante, voix partagées, se dit quand deux opinions réunissent un même nombre de voix. M. de Malesherbes, qui est assurément une belle âme, m'a mandé que c'était ce même homme [un juge dans l'affaire la Barre] qui avait déterminé l'arrêt funeste dont l'Europe a eu tant d'horreur ; que sans lui les voix auraient été partagées, Voltaire, Lett. d'Argental, 16 avr. 1775.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « partagé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
partagé partaʒe play_arrow

Citations contenant le mot « partagé »

  • Duncan Jones a partagé avec le monde entier le script d'une adaptation cinématographique de Full Throttle. Grand fan du jeu de Tim Schafer paru chez LucasArts en 1999, le réalisateur du film Warcraft, dont le célèbre père a beaucoup fait parler ces derniers jours (cela fait 5 ans qu'il nous a quittés), explique avoir ressenti un choc au visionnage ce clip il y a 10 mois. Gameblog, Full Throttle : Le script d'un long-métrage partagé par le réalisateur du film Warcraft

Traductions du mot « partagé »

Langue Traduction
Corse spartera
Basque partekatzea
Japonais 共有
Russe обмен
Portugais compartilhar
Arabe مشاركة
Chinois 分享
Allemand teilen
Italien condivisione
Espagnol compartir
Anglais sharing
Source : Google Translate API

Antonymes de « partagé »



mots du mois

Mots similaires